PDL le sait. C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures recettes. Le comité s’en est du coup inspiré en titrant de la sorte son pré-bonus du jour, qui revient sur l’édito du meilleur titreur des mardis fous et grand boss de Maxifoot.
Professeur à ses heures, Pierre-Damien a décidé qu’il était grand temps de donner enfin la leçon à Didier Deschamps. La chasse à l‘Evra est ouverte et soucieux d’être dans le sens du vent, il a pris la belle plume qui se trouvait juste à côté de son thermomètre… pardon son baromètre ; pour se le farcir à son tour.

 

«Terminus, Evra descend »
Attention, PDL fait une subtile référence sans doute au bus de la honte des déserteurs de Knysna dont on ne parvient à tourner la page. Ça doit être tout collé sans doute. Il faut dire que tout le monde est passé dessus, et plus d’une fois. Reconnaissons que c’est toujours bien pour mettre le lecteur en condition de se référer à un « évènement marquant ».

« Malgré une prestation honorable contre la Géorgie, Gaël Clichy dû céder sa place à Patrice Evra mardi pour affronter l’Espagne. »
On appelle ça de la gestion d’effectif PDL. Parce qu’à ce compte là, que dire d’Olivier Giroud, auteur d’un but mais qui n’a joué que deux minutes contre l’Espagne alors qu’elle a mené au score pendant plus d’une demi-heure ? Evra était laissé au repos contre la Georgie pour, dans le principe, tenir un peu mieux le coup face aux Espagnols. C’est pas très compliqué à comprendre quand même.

« Un choix contestable de Didier Deschamps. »
Comme tous les choix d’un sélectionneur, si l’on va par là. Evra est l’un des joueurs les plus contestés, c’est sûr.

« Et si le sélectionneur choisissait enfin de laisser l’ancien Monégasque à la maison ? »
C’est avec malice que PDL rappelle l’ancien employeur de Patoche. Tout d’abord, parce que ça rappelle le passé commun entre deux hommes. Autrement dit, sa sélection, c’est piston et compagnie. Deuxième message caché, Monaco, c’est pas tout à fait la France. Au mieux, Patoche est un repenti. Au pire, c’est surtout un mercenaire et un traître potentiel. Habile.

« On n’est pas titulaire à Manchester United par hasard. Et encore moins vice-capitaine des Red Devils par hasard. »
Et encore moins Thierry par hasard.

« Patrice Evra est un très bon joueur de club, c’est indéniable. Patrice Evra a du talent, c’est vrai. Mais Patrice Evra n’arrive pas à l’exploiter en équipe de France. »
Oui, mais « c’est pas facile de remplacer Patrice Evra ». A lire son nom tous les trois mots, on croirait entendre le vrai, parler au micro de Canal +. Vous avez bien saisi le personnage PDL, c’est indéniable.

« Préféré à Gaël Clichy mardi contre l’Espagne, alors que ce dernier n’avait pas à rougir de sa prestation contre la Géorgie – qui n’a rien à voir avec l’Espagne, c’est sûr (…)
Bon, alors, vous l’admettez vous même PDL, rien ne permet de dire que parce que Clichy a fait un bon match ou un match simplement satisfaisant face à la Géorgie, il aurait fait une prestation ne serait-ce qu’honorable contre l’Espagne. Ce n’est pas avec un tiret que vous allez échapper à la comparaison foireuse. La prestation de Jallet contre l’ex-République soviétique était-elle aussi dégueulasse que celle contre l’Espagne ? On vous laisse réfléchir.

«  (…)  le latéral gauche de MU s’est loupé. Vraiment loupé. Comme souvent. Comme trop souvent »
Oh purée, ce que c’est stylistiquement insupportable vos petites phrases comme ça. On a l’impression que vous jouez la carte de l’oraison funèbre. Avec la voix de Frédéric Mitterrand.

« Le moment est aujourd’hui venu de tourner la page. Terminus, Evra descend du bus tricolore. »
Voila, ça c’est au cas où les gens n’aient pas saisi la finesse de votre titre, Pierre-Damien. Vous qui excellez dans ce domaine plus que quiconque, même que Vincent Duluc, qui est pourtant le meilleur d’entre vous.

« A bientôt 32 ans, que peut-on encore espérer d’Evra en équipe nationale ? »
Qu’il joue correctement ? Qu’il assure l’intérim le temps de voir si Abidal va revenir un jour ? Qu’il finisse par débusquer la taupe de l’Equipe ? Qu’il chante la Marseillaise avec le brassard, ému aux larmes, dans un stade qui scande son nom ? Ah non pardon Pierre-Damien, c’était une question rhétorique, pardon.

« Ce n’est pas comme s’il venait tout juste d’avoir sa chance. Non, le latéral gauche affiche déjà 49 sélections au compteur. »
Et personne ne s’en plaignait avant le bus du cauchemar des grévistes de Knysna qui en voulaient personnellement à la maman de Raymond. Oui, on s’en souvient. On le critiquait déjà à l’époque, nous.

« Et dans quelques années, que retiendra-t-on de la carrière internationale de ce joueur ? Hormis la fronde de Knysna ? »
Ah pardon, voilà qu’on anticipe votre argumentation qui n’en est pas une. Clichy est donc supposément meilleur et Evra, c’est Knysna, donc c’est la honte. Ok.
Que retenir de la carrière internationale d’Evra ? Sans doute pas grand chose. Et la carrière internationale de Jean-Pierre Papin pour prendre un joueur plus aimé ? On retient quoi à part France – Bulgarie ? Un euro 92 foiré ? Un rôle de remplaçant en 86 ? Et celle de Cantona ? Qu’Henri Michel est « un sac à merde » ? Et celle de Jean-Michel Larqué ? Oups, sujet qui pourrait fâcher.

« Si quelqu’un a quelque chose de vraiment positif à avancer, je suis preneur… »
On va juste souligner qu’à l’aller face à l’Espagne, c’est lui qui démarre le contre qui permet d’arracher le nul en prenant la balle à Juanfran. Ça nous avait marqués quand même et c’est probablement un des seuls trucs dont on se souviendra dans sa cinquantaine de sélections.
Et donc les trucs de vraiment positifs concernant Clichy avec le maillot bleu puisque vous militez pour lui ? On l’oublie, plus facilement que Marc Planus même, mais il était dans le bus lui aussi.
Qu’on demande un autre arrière gauche pour des raisons purement footballistiques comme le fait Rolland Courbis depuis près de 4 ans, on arrive très bien à le comprendre. Mais là ça se voit que plus que le terrain, c’est l’éthique qui vous pose problème. « La cicatrice est encore ouverte vous répondra-t-il ».

« Et ce n’est pas comme si la concurrence n’existait pas à ce poste. Gaël Clichy ? Benoît Trémoulinas ? Jérémy Mathieu ? Autant de joueurs qui n’auraient pas beaucoup de mal à faire mieux qu’Evra en sélection. »
Ben ça justement, on n’en sait trop rien. La saison de Clichy à City se passe moins bien que celle d’Evra à United. On sait bien que ce n’est pas la même chose que de jouer en sélection, mais de là à assurer qu’il n’aura pas beaucoup de mal à faire mieux comme si c’était une évidence pour tout le monde sauf pour Didier…
Puis quand on voit les autres noms, c’est drôle aussi. Trémoulinas ? Enfin, où est l’éthique ? Il s’offre des délits de fuite avec les flics quand il sort de l’apéro. Sera-t-il un bon petit soldat pour l’équipe de France dans ces conditions ? Jérémy Mathieu ? Tellement carbo physiquement que son avenir passera sans doute par la charnière centrale. En plus il est roux. Donc où est l’esthétique aussi ?

« Sans oublier un certain Lucas Digne… »
C’est ça, filons les clés à un mec de 20 ans qui s’est fait violer toute la saison en Ligue des Champions et préparons l’avenir dès maintenant.
Voyons avec Pierre-Damien les autres innombrables solutions que nous offrent la ligue 1. Mavinga ? Suspendu de toute façon. Umtiti ? Il va repasser dans l’axe à la prochaine boulette de Lovren. Brison ? Plus tout jeune non plus, puis il est roux et vicieux. Jérémy Morel, sinon ? Après tout, on peut aussi nous décréter comme ça, sur la base de rien, qu’il n’aura aucun mal à faire mieux qu’Evra en sélection.
Bref, vous voyez bien que tous les choix sont contestables. Surtout à ce poste. Et à l’exception bien sûr de la dentition d’Aly Cissokho.

« Malgré son affection pour celui qui était sous ses ordres à Monaco, il est grand temps pour Deschamps de voir la réalité en face »
Oui, tant qu’il s’emploiera à aligner Evra, et ce quelque soit la performance réalisée au final par le joueur, tout le monde demandera Clichy en attendant qu’Abidal revienne vraiment à la compétition. C’est con les disques rayés. Et c’est chiant ces gens qui jouent aux sélectionneurs juste après un match. Franchement, PES est là pour ça. Pas un « édito ».

9 thoughts on “PDL « clashe » Patrice Evra

  1. pas mal,
    je m’étonne quand même de la capacité des journalistes à oublier les performances extra-sportives de Tremoulinas, à moins que ce ne soit qu’une meilleure manière de le plomber en cas de mauvaise performance s’il était amené à évoluer avec l’EDF…?

    les journalistes seraient donc si pervers ? je ne peux y croire

  2. Oui et on a aussi oublié Taye Taiwo et Cyrille Jeunechamp, notre arrière gauche potentiellement sélectionnable préféré.

  3. Sinon, il y a la solution Maradona : on fait jouer 4 défenseurs centraux. Sakho-Kolscieny-Varane-Manga Mbiwa.

  4. Ce sac à foutre d’Evra doit avoir Maxifoutre dans ses favoris, il va leur foutre la Licra sur le dos.

  5. Maxifoot aura t-il le courage la semaine prochaine d’enterrer Jallet après le match contre le Barça ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.