Alerté par une vidéo mettant en lumière les triangulations de la Juve face à Chelsea, Michel Panini a décidé de gratifier ses lecteurs d’un décryptage ultra-complet du projet de jeu de la Juventus. Rebondissant sur l’article de Faute Tactique sur le pourquoi du comment du football sans attaquant, les captures d’écrans qui suivent vous permettront d’observer le ballet incessant des joueurs. Des joueurs comme liés par un élastique invisible tant leurs mouvements sont coordonnés. Au programme, le rôle des centraux à la relance lorsque Pirlo est pris au marquage, les décrochages de Vucinic pour faire le lien et former un triangle, l’utilisation de la verticalité, les déplacements de Vidal (pour libérer des espaces dans l’axe, et pour construire le jeu), le rôle de Marchisio, celui des attaquants qui s’apparente à celui de milieux de terrains pour contrôler davantage le jeu, bref tout y est.

1.Quand Pirlo est pris en individuelle, les stoppeurs relancent.

[nggallery id=40 template=horsjeu]

 

2.Pirlo toujours marqué par Oscar, Chiellini à relance, mais cette fois Vidal s’insère pour offrir un relai.

[nggallery id=41 template=horsjeu]

 

3. Situation simple.


Marchisio, avec la balle, positionné comme sur le tableau noir. L’axe étant encombré par la présence conjointe de Vidal et Vucinic, le couloir gauche est délaissé. Il Principino lance Asamoah qui par l’intermédiaire d’un centre aura le choix entre Quagliarella au premier poteau ou Lichtsteiner au second. Malheureusement, le centre du latéral est mal ajusté, l’action n’aboutit pas.

 

4. Verticalité de la déviation instantanée.

Asamoah allonge le jeu à destination d’un Vucinic décroché. Pendant ce temps, Marchisio est excentré en haut de l’image, ce qui permet d’obtenir cette zone libre dans l’axe. On note déjà l’appel en profondeur de Quagliarella.

 

D’un plat du pied délicat, Vucinic dévie le ballon en profondeur. Quagliarella lancé, est idéalement servi par le Monténégrin. En 2 passes, et par le biais d’un placement intelligent de chacun des acteurs, la défense est mise hors de position.

 

5. Ivanovic a le ballon et s’apprête à servir un de ses joueurs offensifs.

[nggallery id=42 template=horsjeu]

 

6.Oscar se relâche dans son marquage, Pirlo retrouve ses habitudes.

[nggallery id=43 template=horsjeu]

 

7.Vidal prend le contrôle du jeu.

[nggallery id=44 template=horsjeu]

 

8. Vucinic tente sa chance.

[nggallery id=45 template=horsjeu]

 

9. Le Marchisio illustré.

[nggallery id=46 template=horsjeu]

5 thoughts on “Michel Panini décrypte le jeu de la Juventus.

  1. Est-ce qu’ils ont vraiment le temps de tracer tout ces triangles sur le terrain? ça ralenti les actions, nan?

  2. Un sacré boulot en tout cas. La version 2 mise en ligne est plus lisible, c’est vraiment pas mal. Après, le seul truc pénible, c’est qu’il faut charger la page à chaque nouvelle diapo que l’on veut voir.

    Bien vu Michel.

  3. Chapeau l’artiste. C’est vraiment complet et intéressant.

    J’aurai bien fait la même chose avec Manchester, mais je n’en suis pas capable et surtout on n’a pas de fond de jeu. Du coup je suis bien embêté.

  4. Cela traduit tout à fait mon ressenti à la vue du match avec une maitrise et une impression de facilité dans les actions de la juve
    mais je suis bien incapable de le formaliser de si belle manière

  5. Merci, superbe analyse sur le 3-5-2, un système qui peut donner des merveilles avec des joueurs intelligents dans leurs déplacements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.