Notre Footballologue analyse Tunisie-France

Ce 4-3-3 ne lui fait pas peur.

Semaine triomphale pour Platini : fair-play financier adopté, arbitrage à 5 en Ligue des Champions, Euro 2016 en France. Les bases du nouveau modèle sont posées : gagner du temps pour pérenniser les franchises, « grands noms » du football adossés à un parieur et un diffuseur. L’Euro 2016 devrait aider les clubs français à se doter des enceintes nécessaires au nouvel ordre spectaculaire…la géo économie a remplacé la géopolitique, la Turquie n’a qu’à se procurer un atlas.

Semaine triomphale pour « les Bleus », une marque de football à 45 millions d’euro l’année que TF1 se doit de rentabiliser. Un 433 face au Costa Rica pour une victoire 2-1 et les superlatifs pleuvent autant que sur une Marseillaise prise en bukkake pour cause de missionnaire civilisateur.

« Sami Trabelsi…latéral de l’AJAX » (Larqué) ou ne serait-ce Hatem ? Peu importe, puisqu’il y a plus d’un âne qui s’appelle Martin, pourquoi ne pas l’appeler Larqué ? Toujours est-il que la Tunisie présente un 4231 en phase offensive se muant en 4321 groupé dans sa moitié de terrain à la récupération. Deuxième au classement des passeurs de Ligue 1, Ben Khalfallah rayonne dans le couloir droit au service de Jemaa, et les Aigles de Carthage s’annoncent comme des sparring partners crédibles pour étalonner ce « 433. »

« Le sélectionneur national » (Larqué) construit des groupes, soit pour la qualification, soit pour la compétition. Le premier n’a pas convaincu mais permet au second d’exister et de présenter une configuration « compétition » plus conquérante. Le projet s’apparente à celui de l’OM de début de saison, à savoir un 433 à deux servomoteurs pour une animation de couloirs. En effet, une lecture horizontale des lignes découpe l’équipe en deux blocs de 2+3 dont les 2 milieux centraux sont les charnières. Plus révélateur, un découpage vertical du terrain fait apparaître deux zones de chaque côtés de l’axe Toulalan-Anelka.

– Côté gauche : Evra prend le couloir, Malouda sert de relais vers Ribéry ou se précipite dans l’axe si Anelka a dézoné.

– Côté droit : Sagna prend le couloir, Govou se positionne en second attaquant, Gourcuff relaye et plonge dans l’axe si Anelka n’y est pas ou sur l’aile droite si Govou est dans l’axe.

Ce dispositif repose sur un socle de deux DC (Abidal-Gallas) et une « sentinelle » (Toulalan) couvrant les couloirs délaissés par les latérailiers, et exige de jouer haut, de presser l’adversaire.  Ce « harcèlement » à la récupération s’opère à partir d’un 4141 qui doit s’effectuer à partir de la ligne médiane.

Mi temps : « C’est meilleur quand c’est gratuit. »
Jean-Michel Larqué

Sur la prestation face à la Tunisie, quelques difficultés apparaissent :

Défensivement :

– Toulalan est désormais seul à la récupération tant le latéral et les milieux centraux participent au jeu. En cas de perte de balle, les duels sont systématiques et mettent les défenseurs centraux à contribution.

– Or ces défenseurs souffrent de myopie sur les longues balles aériennes et en guise de « guerriers » jouant face au jeu (Terry en est un exemple), les centraux français se cassent le cou en courant vers leur but, se heurtant les uns aux autres.

– Le repli en 4141 est trop lent (voire inexistant) et l’équipe se trouve coupée en deux en cas de contre attaque adverse.

Offensivement :

– Les relances partent du DC vers la « sentinelle », ajoutant des touches de balles et ralentissant d’autant la progression. Dans certaines configurations (Bordeaux mode « chenillard »), ce demi défensif ne touche jamais la balle lors de la construction, se contentant de récupérer et de transmettre à son milieu centre le plus proche.

– Lente à remonter la balle, l’équipe de France condamne ses ailiers à l’exploit individuel. Ce dispositif à trois attaquants exige des « impact player » sur les côtés (Robben, Aguero, Messi, Rooney,…) capables de transpercer les défenses. La France ne dispose que de Ribéry dans un couloir gauche déjà bien animé par Evra ou Malouda.

– Le couloir droit est donc un chantier dévolu à l’installation d’un « impact player » (Valbuena) ou à la construction d’une autre animation. Privé de Ribéry, Van Gaal a organisé son côté gauche autour de Altintop dans un registre plus axial et moins percutant que le couloir Robben/Lahm. Soit Henry digère sa « potion » et Anelka passe à droite, soit Valbuena s’installe, soit Govou reste, soit…

L’hypothèse de l’ominisation

La dernière finale de LdC opposait un Bayern cherchant –condamné- à déstabiliser l’adversaire par un jeu latéral à une Inter au jeu mêlant vitesse et verticalité dans les contres, pour un triomphe italien. La gestation de l’OM 2009/2010 souligne la difficulté de faire le jeu par les côtés, Deschamps n’ayant eu de cesse de « redresser » sa formation en remontant Lucho et en sacrifiant Cheyrou pour un joueur de profil plus défensif. Ainsi, semble-t-il souhaitable pour l’EDF de gagner en verticalité afin de parvenir plus rapidement devant le but adverse. Deschamps avait longtemps tergiversé entre sacrifier l’ailier droit pour Lucho (Abriel) ou se passer du milieu gauche afin de gagner en verticalité et en présence (offensive avec Lucho deuxième attaquant et Kaboré, second milieu défensif.) Dans cet ordre d’idées, le profil de Diaby, « au four et au moulin » (CJP) semble offrir cette verticalité et un jeu plus direct, et permettrait peut-être de profiter des qualités de latérailier de Sagna. L’association des deux gunners équilibrerait les couloirs, Gourcuff placé initialement en ailier droit viendrait relayer ou apporter son jeu de tête dans la surface et sa qualité de frappe aux alentours. Dans l’hypothèse d’un Toulalan défenseur, Diarra entrerait en sentinelle et l’EDF profiterait de son entente avec Gourcuff.

Live from the backroom…

« Il y a du monde dans la corde à nœuds… » Personne ne sait d’où commentaient CJP et Larqué mais tout le monde a pu entendre. Une « sortie pas très catholique » qui « traverse, transperce la défense », « l’ambiance montée de deux tons et le niveau monté par deux thons », autant de remarques certes « parabolique, mais (…) pas flottante », tandis que la « grosse réaction » « avec les pieds, avec les poings » « Oulala !!! » vérifie que « quelques millimètres au départ font quelques centimètres à l’arrivée. » Tricky est juge de touche et son nouveau groupe s’appelle Carnage Jean, CJP et Larqué dessinent les nouveaux challengers : « Le Mexique, c’est une sélection…mais c’est vraiment une équipe » (CJP)… « ils se sont frottés à des très gros calibres » (Larqué)… « oui, ils sont difficiles à prendre. » (CJP)

BONUS poésie :

« Compères et compagnons,

ils s’entendent bien dans cette sélection. »

CJPrévert

10 thoughts on “Notre Footballologue analyse Tunisie-France

  1. « quelques millimètres au départ font quelques centimètres à l’arrivée. » Moké a pensé très fort au Comité en entendant celle là…

    Ce champ lexical trés connoté de la part de CJP& boss, serait un plaisir d’etude pour Freud ; remarque, horsjeu.net à le footballologue qui n’est pas moins obsédé que le doc…

    T’as des photos de la marseillaise sinon ? (fin de session si possible). J’ai de l’argent…

  2. Ah non. Larqué a dit « quelques centimètes au départ, ça fait 110 mètres à l’arrivée » et puis Raymond a déclaré que c’était « pas un 433 mais plutôt un 415 », ce qui change tout, hein ?

  3. Belle analyse du footbalologue, donc en résumé plutot que de passer par les côtés, il serait souhaitable de forcer plein centre…Un système tres phallique en somme. Ceci dit autant a l´epoque on avait makelele l´anaconda, autant toulalan est semble t´il ,plus proche de la taille d´un ouvre boite, l´EDF fait avec ce qu´elle peut!

    Neanmoins je suis d´accord que renforcer le centre ce ne serait pas un mal, bien au contraire! Du reste fortifier tout les secteurs du jeu est une necesité, en commençant par l´arriere. Si on continue a prendre au moins 1but par match et donner deux ou trois occasions en or, contre forlan et consort on risque de prendre une valise ou comme dit notre analyste, un bukkake en pleine poire….merci bien j´ai passé l´âge quoique….

    Bref la solution serait peut etre de remplacer Evra par Abidal et placer au centre une doublette toulalan (le pauvre a decidemment les pieds carrés) squilacci….

    Si on continue sur un schema 4-3-3, un milieu composé de Diaby (tres bon), malouda (ou evra), gourcuff (egalement tres bon hier), et une attaque ribery,gignac,cissé (entrée de valbuena pour la fin de match)….On vire donc les derniers sconces de l´equipe que sont Henry, Anelka (effet cantonna?), Govou.

    Bref pas mal de chantiers pour Blu-Ray: solidifier la defense qui en l´etat est tres tres faibrile, equilibrer le milieu de terrain avec une sentinelle qui sait distribuer des ballons a droite a gauche et au centre, et une attaque plus efficace….c´est bien de faire 20 tirs par match, c´est mieux quand ils sont cadrés et dans la lucarne.

    C´est tout pour le moment.

  4. On ne change rien en défense et on met Diaby à la place de Malouda, Malouda à la place de Ribéry, Ribéry à la place de Govou, Govou à la place de Cissé et Cissé à la place d’Anelka.

    On donne ensuite un lote de DVD à Anelka avec un ordi portable 17″ (c’est plus confortable pour les yeux) et on le place entre Henry et Valbuena. NB : prévoir des vidéos de JCVD.

    On secoue le tout et on verse frappé sur la pelouse du Cap. Voilà, je suis prêt pour RTL je pense.

  5. Alala ce Larqué, il nous fera toujours rire. Il m’a tellement fait de la peine quand il a parlé de Trabelsi. Il était tellement convaincu que c’était le même joueur.
    Heureusement, le Comité n’est pas passé à coté de cela

  6. C’est pas faux …

    Je pense aussi que Toulalan permettrait de rendre plus solide cette défense centrale, surtout que ces prestations avec l’OL ont souvent été propres à ce poste …

    Aller n’ayant pas le temps de blablater, voici ma vision de la compo pour nos petits français :
    Lloris
    Sagna – Gallas (ou Planus) – Toulalan – Evra
    Diarra
    Ribéry – Gourcuff – Malouda
    Anelka
    Cissé (ou Henry s’il a pris sa potion)

    la présence de Ribéry dans mon système nécessite de le recadrer, de lui apprendre à jouer en une touche de balle et à lever la tête quand il a le ballon.

    L’association Diarra Gourcuff peut-être bénéfique, avec un Gourcuff plus bas que la position de n°10, en style de relayeur (l’association a fait ses preuves contre le bayern, très efficace).

    Et enfin, contrairement à certains d’entre vous qui aimerait le voir sur le banc, un Anelka en 9 et demi … sa place actuelle à Chelsea, ou il tourne autour d’une pointe brute de chez brute pour notre compère Cissé, et distribue le jeu soit sur les cotés, soit devant lui avec un support aux milieux pour faire tourner la gonfle …

  7. Quelle bonne idée de la part de domenech d’abandonner son fidèle 4231 pour un tout beau,tout frais 433(ironie désespérée)

    Il faudrait une dizaine de matchs au milieu pour se roder et pas 3 malheureuses petite mi-temps contre de très petites équipes.

    Et pour le chantier de la défense c’est quand qu’il va s’y pencher dessus?

    ET PAR PITIE GOVOU PRENDS TA RETRAITE

  8. @ elino,

    Ton 4-4-2 a fier allure, apres tout, si on elimine les insectes nuisibles de l´equipe que sont henry-govou-anelka voir meme gallas/evra, on peut certainement monter une belle petite equipe solidaire et rageuse.

    plutot qu´Anelka en attaque, peut etre gignac non? il a l´avantage d´etre tres physique, de faire ce qu´on lui demande et de foncer tete baissée… il serait un bon complement a cissé.

    Effectivement Ribery Malouda sur les cotés, par contre ça risque de pas mal repiquer dans l´axe…

    Le milieu def, diarra plutot que diaby??? certes diaby est un poil plus offensif, mais tant qu´a faire…jouons le tout pour le tout non?

    La defense enfin, Gallas va vraiment falloir qu il se bouge les doigts du cul, car en l etat je prefere squillaci qui a fait des rentrées tres propres.

    Et pour toi Evra plutot qu´Abidal?? pourtant Evra defensivement c´est quand meme tres moyen,et abidal en lateral c franchement autre chose.

    bref mon 4-4-2:

    Lloris
    Sagna/Toul´/Squilach´/Abidal
    Diaby
    Ribery/Gourcuff/Malouda
    Gignac/Djibou

  9. @Cisco

    C’est une autre façon de voir, mais pour suivre activement les activités de mon bon nicolas anelka (tu sentiras dans mes dires toute mon objectivité …) je le verrai bien en 9 et demi, mais au final ça ressemble plus à un 10 … lorsque je vois les actions de Chelsea, au final c’est Anelka qui est souvent au départ des actions, il a pris une toute nouvelle dimension et prend plus le rôle de meneur de jeu en distribuant le ballon (voir sa seule bonne action sur le terrain hier : une longue passe vers Malouda qui repiquait au milieu tel un avant-centre).
    « In Anelka, I trust » … d’ailleurs dans son club londonien lorsqu’il est au départ des actions et qu’il prend donc la place de Lampard, c’est souvent ce dernier qui se retrouve à la finition …

    Pour le cas Malouda, si personne devant lui est à gauche, il ne repiquera pas au milieu … je prend aussi en exemple sa saison … ici en équipe de France, malheureusement c’est Ribéry devant lui et donc c’est bouché d’où le fait qu’il permute de temps en temps avec Goucuff ou qu’il se déplace vers le milieu.

    Car avoir un gaucher à gauche restera toujours une valeure sûre et pareil à droite avec un droitier … suffit de prendre Ribéry qui repique toujours vers le centre pour revenir sur son pied droit, en bref c’est une logique biologique et géométrique.

    Pour le cas qui d’abidal ou d’evra, je suis entièrement d’accord … mais qui portera alors le brassard de capitaine, les autres membres de l’équipe ayant autant de charisme qu’une entrée à base d’oeufs mimosa et surtout n’ayant pas ce titre dans leurs clubs respectifs …
    Mais je suis entièrement d’accord pour l’apporte défensif d’abidal surtout quand on voit l’état de notre pauvre défense centrale (abidal y étant un peu pour quelque chose, mais en même temps ce n’est pas son poste).

    Reste le cas Diaby … lâcher un milieu défensif est déjà bien, c’est pour cela que je reste avec Diarra … et Gourcuff redescendant d’un niveau plus pour jouer Milieu central que meneur de jeu (milieu offensif) c’est soit lui, soit Diaby (mais ce dernier en joker, en mec qui vient mettre le feu et apporter du physique en face d’adversaires ayant 1 heure de jeu dans les pattes, reste très intéressant) …. c’est tout pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.