Bonjour amis footeux malpolis.
De retour après une longue vacance qui m’a vu conduire une capsule spatiale pour permettre à mon ami Felix Baumgartner, soutenir François Fillon à sa candidature à la tête de la fédération des élus amateurs de rillettes sarthoises (avec succès et sans recomptage) et tout plein d’autres activités passionnantes dont je passe les détails, mon temps étant chèrement compté.

Je reprends la plume car, et vous n’êtes pas sans savoir, la mode est à la récession, à la décroissance, au retour à des valeurs moins tape à l’oeil.
On voit ainsi fleurir sur les routes toutes sortes de véhicules moins polluants que les autos, comme des vélos par exemple. De plus en plus de jeunes en pignon fixe défient la vie sur le bitume, les Vélibs sont entrés dans les habitudes des citadins, il y a des plombiers à vélo, des livreurs à vélo et Didier Deschamps sélectionne même des Mathieu Valbuena en équipe de France de football.

La Soundfootology s’arrête donc un instant sur le phénomène de cette fin de monde: le retour à la bicyclette.
Et on ne peut que s’émerveiller de constater que même la catégorie socio-professionnelle la plus éloignée des préoccupations de la plèbe béante s’y met, oui, je parle de nos footballeurs.
Tout a commencé quand l’inévitable Zlatan 1er a décidé de cocher les cases “bicyclette” et “en dehors de la surface de réparation” pour marquer ce but contre la perfide Albion il y a quelques jours. On en a fait des tonnes, on s’est esbaudit devant tant d’acrobaties fascinantes.
Puis notre Philippe Mexès national a tenu a nous démontrer que ce n’était pas si difficile, en réalisant lui aussi son petit retourné acrobatique de derrière la ligne des 16m50 avec le Milan AC en Champions League contre Anderlecht.
Plus récemment, le gardien de l’OM s’en est lui aussi mangé une jolie, de frappe par dessus la tête, infligée par Irtegün de Fenerbahce et l’a gentiment laissée entrer dans ses cages pour participer à cette grande fête du cyclisme footbalistique.
Rappelons à toutes fins utiles et pour les amoureux des complots, que le stade marseillais se nomme le Vélodrome.

Alors on me rétorquera, à juste titre, que les joueurs de football roulent plus volontiers des gros gamos customisés que des vélocipèdes. Mais comme on fait son lit, on se couche.

Donc voici pour terminer ce brillant exposé et justifier le salaire mirobolant qu’on me verse chaque mois pour écrire ici, un petit florilège de chansons évoquant la bicyclette. Une sélection rassemblée à l’aide de Lance Armstrong, mon ami retraité des routes, qu’il a lui même qualifié de constituée de “dope tracks”:

La bicyclette de Zlatan:
Queen – Bicycle Race

La bicyclette de Mexès:
Joe Dassin – La complainte de l’heure de pointe (Dans Paris à vélo)

La bicyclette d’Irtegün:
Georges brassens –  Pour me rendre a mon bureau

Cyclement votre,

La bise anale

Alexandre RayBan (@_LM_R)

1 thought on “Sound footology, de retour, à bicyclette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.