France – Luxembourg (3-0) : l’académie française remet le bleu blanc rouge de chauffe.

0

LE CONTEXTE

La fin de saison officielle en club sonne le début des préparatifs pour cet Euro 2024 dans le pays de la Kartoffel, des claquettes-chaussettes et des moustaches à bière. 

Pour commencer les hostilités, les poulets bleus reçoivent à Metz la modeste formation du Luxembourg. Et c’est pas parce que la fiscalité est avantageuse qu’on va leur faire des cadeaux.

Ceci étant dit, on soulignera un Stade Saint-Symphorien plein à craquer, pour ce qui restera le dernier match de ce stade dans l’élite. Mouillez-vous la nuque, les amis, la reprise au mois d’août risque de sonner un chouille creux quand il faudra affronter Rodez. 

Et puis c’est bien, le Luxembourg n’est pas loin de la Lorraine, les mecs ont pu venir en stop, eux qui ne sont pas passés loin de la qualification, comme le souligne Grégoire Margotton. Ils ont failli aller en stop à Gelsenkirchen. A la place, nous aurons la Géorgie du local Mikautadze, du Napolitain Kvarastskelia mais surtout du Bordelais Zuriko Davitashvili. Au vu de la campagne de qualification, faudra pas s’attendre à France-Gibraltar. 

Allez c’est parti, rentrons de plain-pied dans cet Euro ! Let’s go !

LA COMPO. 

MAIGNAN

KOUNDE – UPAMECANO – KONATE – T. HERNANDEZ 

KANTE – FOFANA – GRIEZMANN

KOLO MUANI – THURAM – MBAPPE

Le sempiternel 4-3-3 de la Dèche est reconduit. Les Madridistes sont de retour. Et un bonheur n’arrivant jamais seul, N’Golo Kante est aussi de retour dans l’entrejeu. Moi, je l’aime bien, N’Golo Kante. DD ayant plus facilement accès a BeIn Sports que moi, il a vu des matchs saoudiens pour se faire une idée. En tout cas j’ai hâte de voir l’association avec le Tchou et Grizou. Ça peut être sexy. En parlant de sexy, la coupe de tifs de Griezmann a un côté Patrick Swayze de Dirty Dancing. Il ne cessera jamais de m’étonner. 

Randall Kolo-Muani en ailier droit, c’est pas encore aujourd’hui que Kingsley Coman fera un match entier en Bleu. Passons. 

LE RESUME

LE RESUME PAR L’ACADEMIE FRANCAISE

LE PLAY-BY-PLAY

0. La veste des Bleus est une tuerie. Mon anniversaire n’est pas si lointain. Je la veux bien. La Marseillaise à cappella, ça vaut la veste. Ça me parle. 

2. L’accélération de MBAPPE qui trouve la touche, la faute à un contrôle raté de RKM. Ça vaut presque un contrôle fiscal ou un contrôle du niveau d’huile. 

6. Petit bonhomme pour le génie français dans le trafic. Contrôle et frappe écrasée, on se chauffe easy. 

7. Un-deux-trois et la remise de Mbappe pour une frappe enveloppée timide de Marcus Thuram. Le gardien luxembourgeois se chauffe les gants. 

12. RKM envoie le premier café-crème de la soirée, en déposant son défenseur et centre tendu pour Mbap au premier poteau, mais à côté. 

Sur le 6 mètres, le Luxembourg joue à la baballe, Upamecano récupère, Thuram décale Mbappe qui a vu les deux pas de recul de Grizou. Un amour de passe en retrait précède une frappe sèche qui bingue la base du poteau gauche. 

BING ! Mais on y reviendra, à l’onomatopée. 

L’homme du match.

18. Maignan aurait pu arriver en short à fleurs, tongs et sombrero, ça aurait rien changé, de chez rien. On sait en quelle couleur il joue ? 

21. En jaune. Mais comme l’arbitre aussi, je les confonds. Et N’Golo Kante ratisse. Comme s’il n’était jamais parti. 

22. Gerson Rodrigues frappe. Maignan sautille. 

26. Là, on commence à parler. Une-deux en l’air entre Mbappe et Griezmann. La volée du capitaine poulet est déviée par la main du gardien Moris. Mais quand on commence à jouer plus vite, les frontaliers sont perdus. 

28. Maignan a touché un ballon au pied. Fin de la phrase. 

On s’ennuie quand même pas mal. Moins que devant les Girondins de Bordeaux, et à égalité avec un film d’art et essai hongrois, pour vous dire l’excitation que suscite ce match.

35. Pas penalty. Fais pas chier Kyky. 

43. Enfin ! Kante envoie Mbappe déposer son défenseur puis centrer pour un RKM seul comme Corneille. Le coup de boule prend le gardien à contre-pied et avec classe, ça fait ficelle ! 1-0. Parce qu’on revient de loin…

Mi-temps 

46. Jonathan Clauss remplace Théo Hernandez. Upamecano va regarder rentrer Saliba.

47. Récupération par Antoine “Brushing” Griezmann, et Mbappe envoie la frappe enroulée comme un nem bien au-dessus de la barre. Peu coutumiers du rugby, les Lorrains boudent le plaisir d’un ballon au dessus de la barre. Bégueules. 

L’avantage de ce genre de matchs, c’est que c’est plus rapide à résumer. Il se passe rien, mis à part le changement de Mustafic, rentré à la mi-temps et qui ressort, l’épaule en kebab. Dommage, loulou. 

Il se passe quand même rien en Moselle, ce soir. Et hors du stade, je vous raconte même pas. 

56. Pas penalty, Kylian, fais pas chier. Bon. Il aurait pu être en droit. Le tirage de voile digne de la Route du Rhum n’a pas été vu par l’arbitre belge. 

57. Tout en l’air. Kante, RKM pour Mbappe, mais là, c’est air-bicyclette. Fofana frappe de loin sur le second ballon mais on se couche bien, côté Luxembourg. Moins bien que Clara Morgane, certes, mais on apprécie l’effort. 

60. Frappe dans les gants de Maignan, qui touche enfin le ballon à la main. Je suis sûr qu’il a encore les plis sur son maillot. 

63. Kante sort, remplacé par Warren Zaïre Emery et Kounde par Benjamin Pavard. 

69. J’essaie de me mettre un truc sous la dent. La contre attaque est complètement foirée par Thuram, RKM et Mbappe. Donc rien. 

70. Corner. Grizou puis Mbappe en retrait pour Clauss a l’entrée de la surface. C’est sec, c’est direct, Moris plonge pour donner le change, mais BING-SWISH. Barre rentrante du meilleur aloi. 2-0

Sa coupe de tifs est moins travaillée que sa frappe en revanche. 

72. Ça combine trop vite pour les Luxembourgeois, comme du flipper. Mbappe, Clauss et le centre en retrait trouve l’intérieur pied droit d’El Grizou, à côté. Ça aussi, ça aurait mérité. 

78. Lancé sur la gauche, le Kyl centre dévié qui force Moris à une horizontale digne des plus beaux posters de Bruno Martini dans Onze Mondial. 

80. Coup franc direct de Griezmann pour la tribune nord.

81. Bradley Barcola, 21 ans, devient le 78e joueur lancé par Deschamps depuis 2012. Quand DD est arrivé sur le banc des Bleus, BB avait 10 ans. Le môme est né en Euros. Misère. Il remplace Marcus Thuram. 

Grizou sort pour la 132e sélection d’Olivier Giroud, qui lui devient le sélectionné le plus âgé de l’histoire de l’équipe de France avec 37 ans et 249 jours. Respect. 

82. Corner luxembourgeois et la tête décroisée de Mammouthovic (j’y peux rien, il s’appelle comme ça !) vient faire bisou à la barre de Mike Maignan. Au vu du jeu proposé par le Luxembourg, ça aurait été très bien payé. Mais non, BING ! 

85. Barcola fauche le ballon au latéral droit à 35 m, s’avance, s’amuse un peu et donne tranquillou à Mbappe pour le 3-0. 

89. Le nombre de ballons touchés par Youssouf Fofana, remplacé par le double vainqueur de la LdC, Eduardo Camavinga. 21 ans, deux ligues des champions. Pas mal. 

Fin du match.

LES NOTES 

MAIGNAN : Non noté. Le seul arrêt qu’il a fait, c’est la barre. Rien de rien pour lui. Il a touché deux ballons. Faut pas déconner. 

KOUNDE : 3 / 5. Match appliqué, relances propres, interventions à propos. C’est pas avec des matchs comme ça qu’on va le voir défenseur central. 

UPAMECANO : 3 / 5. Il était là. Remplacé par Saliba à la mi-temps, un léger poil plus offensif. 

KONATE : 3 / 5. Pareil. Les tours jumelles ont assuré sans danger apparent. 

T. HERNANDEZ : 3+/5. Très grosse activité. L’interaction avec MBappe est un des atouts majeurs de la bande à DD. Théo top. Remplacé par Clauss, patate de forain. 

KANTE : 3+/5. Comme s’il n’était jamais parti. On se rend compte des gens qui nous manquent quand ils reviennent et qu’ils éclairent le milieu de terrain. 

FOFANA : 3 / 5. Costaud le bougre. Plaque tournante du milieu, infatigable, il me plaît bien, l’homonyme du grantatakan de l’AS Monaco et des Girondins. Mais plus j’avance, plus je me demande ce que je vais pouvoir raconter pour les suivants… 

GRIEZMANN : 4 / 5. Repositionné plus haut avec la présence de Kanté, il reste probablement le meilleur joueur français de cette dernière décennie. Oui, je prends le risque, devant Mbappé. C’est couillu, mais j’aime le danger.

KOLO MUANI : 3+/5 : Pour le but, je mets le +.

THURAM : 3/5. Je ne sais pas pourquoi j’ai mis 3. Pas vraiment dangereux, pas inactif. Neutre comme le Parlement Suisse.

MBAPPE : 4 / 5. T’as l’impression qu’il rate toutes ses finitions, à l’arrivée, c’est un but, une passe dé. En même temps, sans un ou deux réflexes de Moris, il se faisait un triplé sec. Et sa capacité de dribble et d’accélération, c’est Ronaldo. Le vrai. Ca régale toujours autant.

EN CONCLUSION

La trop faible opposition du Luxembourg n’a pas permis de mettre la défense en valeur. Les lignes arrières n’ont pas eu à forcer leur talent. En revanche, ça peut finir en 6-0. On continue ce dimanche avec France-Canada à Bordeaux (youpi youpi !), avant de rallier Bad Lippspringe, une petite bourgade de 17.000 âmes, réputée pour ses sources thermales. Sans déconner, Bad Lippspringe, va y avoir des calembours à faire, sans déconner.

En attendant, suivez l’Académie sur TwiX @AcadFR_Horsjeu et @vincentmestrot, journaliste pas du tout présent sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.