ASSE – OM (2-2) : la Forez Académie reste invaincue

Les Verts confirment qu’ils sont bien mieux dans leurs pompes, et cette fois face à un adversaire beaucoup plus coriace.

Le match résumé en 1 phrase : « Un nul logique »

Sainté a plié mais n’a pas rompu. En concédant bêtement l’ouverture du score tôt dans le mâche, les Verts se sont encore foutu dans la merde et ont dû courir après le score une nouvelle fois. Sauf que contrairement à ce qui se serait sans doute passé il y a deux mois, Sainté est revenu au lieu de sombrer dans la branlée.

  

La compo :

Pffff… Alors bon, M’Vila choppe la grippe juste avant le mâche, du coup forfait. N’Tep est laissé sur le banc, tout comme Beric : Gasset veut sans doute les faire en cours de jeu pour faire la différence. Stratégie très risquée, surtout quand tu alignes Pajot au milieu. Du coup, si la défense est classique, les Verts vont évoluer en 4-4-2 avec Diousse milieu droit gauche et une attaque Hamouma-Bamba. Gasset veut sans doute miser sur la vitesse face à une charnière Rami-Rolando plutôt lourde.

  

Le mâche :

À peine le temps de finir sa première bière que l’OM a déjà marqué : Sakaï côté droit centre vers Thauvin qui profite de la glissade de Silva pour ajuster une reprise du plat du pied dans le petit filet de Ruffier (0-1, 4e). Je le sens très mal ce mâche. Mais les Verts ne sont plus cette équipe sans âme de 2017, et vont recoller tout de suite au score. Hamouma aspire l’âme de Rami sur un dribble tout en toucher et centre vers Bamba qui est gêné par Sakaï pour frapper. Monnet-Paquet est derrière, tout seul : il a le temps de contrôler d’ajuster Mandanda (1-1, 9e). Pas le temps de savourer : une-deux entre Thauvin et Sarr qui envoie Silva aux champignons et laisse le latéral avant sur 30 m sans opposition. Centre fort que Sanson reprend de volée en plein milieu de la surface (1-2, 20e). Sainté aura une énorme occasion en tout début de mi-temps par Hamouma (48e) avant d’égaliser par Beric qui reprend un centre en cloche de Bamba, 4 minutes après son entrée en jeu (2-2, 75e). Marseille aura l’occasion d’arracher la victoire mais Mitroglou préfère tuer les pigeons seul aux 6 m (85e) quand ce n’est pas Ruffier qui joue les sauveurs sur une frappe de Thavin (90e+2).

Les Verts prennent donc un bon point face à l’équipe en forme de ce début d’année. On se dit que le mâche aurait pu tourner d’une autre façon si Schneider avait sifflé ce penalty évident sur Hamouma en 2e mi-temps, mais on ne sait pas dans quel sens : tant qu’ils ont mené au score, les Marseillais ont été plutôt en-dedans. Dès que les Stéphanois sont revenus à leur niveau, ils ont tout de suite poussé pour repasser devant. En tout cas, même avec une équipe remaniée, Sainté a su se montrer solide et faire preuve de caractère pour égaliser deux fois. La défense est beaucoup plus rassurante, et le fait d’avoir une base solide permet au milieu de soutenir un peu plus ses attaquants. Selnæs a fait un très bon mâche, même sans M’Vila, et confirme qu’il est beaucoup mieux dans sa tête en ce début d’année. Hamouma a fait danser le côté gauche de la défense marseillaise, et son dribble sur Rami restera comme un highlight de sa saison. Beric a joué le supersub, au contraire de N’Tep et Hernani plutôt discrets. Ce mâche était le premier gros test pour Gasset, on va dire qu’il a été réussi. Les Verts restent invaincus dans le Chaudron en 2018, ça serait bien de poursuivre la série jusqu’à la fin de la saison. Le prochain mâche face à Angers, intercalé entre les rencontres contre les deux Olympiques, sera très important : il est vital de prendre trois points avant d’aller jouer le derby, en espérant que les malades seront rétablis.

Romain « Dennis Bergkamp » Hamouma

  

Le résumé du mâche :

  

Les notes : 

Ruffier (sauveur, 4/5) :

Sa manchette dans les arrêts nous fait gagner un point, donc il prend +1. Il ne peut rien sur les deux buts qu’il encaisse, mais a su rester vigilant tout le mâche notamment sur cette passe « m’benguesque » de Perrin.

Debuchy (confirmation, 3/5) :

Encore un très bon mâche de Debuchy. Il joue juste, ne fait jamais le mauvais geste et se montre solide dans les duels. Il n’aurait apparemment signé que pour 6 mois, je propose à la Direction des Verts de se pencher dès à présent sur une prolongation.

Subotic (calme, 3/5) :

Il n’a jamais paniqué et a mis Germain sous l’éteignoir. Il est surpris par Sanson qui jaillit dans son dos, sa seule erreur du mâche.

Perrin (oula, 1/5) :

Sa passe en retrait ratée donnait déjà le ton de son mâche. Souvent en retard, et rarement bien placé, le cap’tain a joué une bien mauvaise partition. Alors qu’il semblait bien revenir, sa rechute dans un gros mâche est inquiétante. À surveiller.

Gabriel Silva (nope, 2/5) :

Il glisse sur le premier but, se fait mystifier sur le deuxième. On le savait, la défense c’est pas son fort. Devant, il est souvent présent pour apporter du soutien à son ailier, bon point pour lui

Pajot (planqué, 1/5) :

Il lâche Sanson sur le deuxième but, et nous a fait du Pajot : le mec court, tout le temps, mais dans le but de s’éloigner de la balle. Il ne se mouille jamais, ne prend aucune initiative et ne va surtout jamais au duel.

==> remplacé à la 71e par Hernani (non noté), dont on aurait bien aimé qu’il utilise sa frappe lourde sur ce terrain détrempé.

Selnæs (le retour, 3/5) :

Il a été l’un des meilleurs sur le terrain, toutes équipes confondues. Propre dans ses interventions, il a relancé court et juste et livré un bon duel avec Gustavo. On espère qu’il en a terminé avec son spleen, un Selnæs à ce niveau est un joueur incontournable.

Diousse (utile, 3/5) :

Il a été plutôt bon à ce poste inhabituel pour lui de milieu gauche droit. Même s’il a joué dans un registre plus défensif que Monnet-Paquet de l’autre côté, il a bien fait son boulot et a permis au milieu de ne pas prendre l’eau.

==> remplacé à la 61e par N’Tep (non noté), invisible. Il a été grippé cette semaine, on espère juste qu’il était encore un peu malade pour expliquer cette non-performance.

Monnet-Paquet (au bon endroit, 3/5) :

Il a remis les Verts sur les bons rails avec ce but opportuniste, et aurait pu même compiler une passe décisive en plus si Hamouma n’avait pas expédié son plat du pied sur le Puits Couriot. Un bon mâche, même s’il a connu pas mal de déchet dans la passe.

==> remplacé à la 71e par Beric (non noté), qui a marqué 4 minutes après son entrée en jeu. Premier but dans le jeu en Ligain depuis le 5 mai 2017.

Bamba (passeur, 3/5) :

Il joue enfin avec les autres et du coup, il donne des passes décisives. Face à un club qui se dit intéressé par sa venue la saison prochaine, il a fait un match correct, sans plus. Mais franchement, c’est déjà beaucoup mieux que ce qu’on pouvait voir il y a quelques semaines.

Hamouma (double face, 3/5) :

Il a fait vingt premières minutes de très haute volée, où chacun de ses dribbles passait ou presque. Le chef d’œuvre étant ce grand pont tout en toucher sur Rami. Et puis, il est retombé dans ses travers avec un bouffage de feuille énorme sur un service 3 étoiles de KMP. Aurait dû obtenir au moins un penalty sur le tirage de maillot de Sakaï.

  

La question minitel : la question s’en contente.

Le choc du vendredi aura vu des buts et du spectacle malgré des conditions climatiques pas évidentes. Mais vous en retenez quoi de ce mâche ?

Large victoire du mug qui met ses poursuivants très très loin. Si vous n’avez pas compris la référence, alors il faut que vous alliez voir ce lien. Il faut quand même leur reconnaître un certain talent pour arriver à se faire détester de tout le monde. Deuxième, Hamouma ce joueur parfois génial, souvent énervant. Il arrive à alterner le chaud et le froid plus facilement que la climatisation pétée de l’hôtel d’Oscar Garcia. Dans un mouchoir de poche, Rami et son ablation du rein (Fabien Lemoine doesn’t like this) et la frappe « Gilbert Montagné » de KMP : sur la même action, on a vu les deux extrêmes du foot, comme un symbole de la saison de Sainté.

  

Roland Gromerdier

  

HorsJeu recrute donc si le cœur vous en dit, lancez-vous !

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

14 Comments

  1. Je persiste à dire : excellent match de l’arbitre, et ce sans un seul carton.

  2. « À peine le temps de finir sa première bière que l’OM a déjà marqué »
    Ça bois doucement dans le Forez. .
    Genesio like ses amis Stephanois.

    • Ça dépend : si je l’ai entamée au coup d’envoi, je trouve que descendre une pinte en 4 minutes est plutôt une belle performance ;-). Bon, en fait, j’étais déjà au bar depuis 1h et c’était déjà au moins ma 2e.

  3. Le jour où ce Selnaes aura épuisé son stock de passes en retrait, ce sera un très bon joeur.

    • C’est marrant parce que tu n’es pas le premier à me faire la remarque, mais ça ne m’a pas choqué plus que ça. Apparemment, il aurait fait énormément de passes en retrait, mais je n’arrive pas à trouver les stats du mâche (WhoScored merde chez moi).

      • Normal, les Internets passent mal au fond de la mine ! J’arrive toujours pas à cerner ce joeur. Peut-être qu’avec un monstroplante à ses côtés, il pourrait jouer un peu plus libéré et prendre des risques.

        • Il a appris avec le plus grand passeur en retrait de notre histoire, Jérémy Clément !

        • Le plus judicieux serait de l’orienter dos au but. Là, il jouerait pour ses attaquants.

  4. Réclamer pénalty sur Hamouma vous fait perdre le peu de crédit qui vous était accordé jusqu’ici. J’en arrive presque à espérer que vous vous fassiez corriger une nouvelle fois de la même façon par vos cousins lyonnais. Sur ce que j’ai vu, Sainté est encore loin d’être sorti de sa convalescence, un fond de jeu qui sent bon la ligue 2…en même temps, lorsque l’on se paluche sur Selnaes ou Hamouma, on a les ambitions qui vont avec.

    • Dixit un grand analyste du fouteballe qui compare Rudi Garcia à Michel…

      • Comme le dit ma mamie, c’est à la fin du bal que l’on paie les musiciens. Rudi a le vent dans le dos depuis plusieurs mois, grand bien lui fasse. Si on oublie les matchs où l’on prend des buts, on est la meilleure défense du championnat. Bref, tout ça pour dire que je ne sais pas trop où situer ton intervention. Poubelle jaune ou verte ?

  5. Pour les fans absolus qui relisent mon académie et pas seulement les commentaires (bon, il n’y a que moi), j’ai corrigé une erreur : Diousse a joué milieu gauche et pas milieu droit. La Divette était beaucoup trop surchauffée, j’en ai un peu perdu mon sens de l’orientation.

    @ Phoque : Selnaes peut être un bon joueur mais il m’a l’air assez fragile mentalement. Bien encadré avec M’Vila, il a repris confiance ce qui lui a permis de mieux jouer, même seul. La saison dernière, il avait été excellent jusqu’en octobre, mais le fait de jouer avec les Verts, les Espoirs novégiens et la sélection A l’avait laissé complètement lessivé au début de l’hiver, et il a ensuite plongé.

    @ Spado : pensez bien ce que vous voulez, je n’ai pas revu les images mais en direct, je vois Sakaï qui se cramponne à Hamouma. Je ne parle même pas du tacle de Rolando en 1e MT qui arrache tout sauf le ballon qui vient lui buter sur la jambe parce que Hamouma lui a envoyé dessus. Bref, puisqu’on en est aux amabilités, j’espère que vous êtes conscient qu’une équipe qui joue le maintien vous a collé 2 pions, à vous, la grande équipe qui veut jouer la Ligue des Champions. Vous n’y êtes pas encore vous non plus, mais ça sera tellement plus drôle de vous voir vous ramasser encore une fois la tronche après l’avoir trop ouvert en nous sur-vendant des tout droit comme Bouna Sarr. Cordialement.

    • C’est vrai qu’il a l’air d’avoir du mal à maintenir son niveau. Je viens souvent chez vous et j’ai remarqué que quand les échéances s’enchaînent, il devient mou comme une chique et se contente du minimum. Le mental et la capacité de récupération, c’est ce qui fait la différence au plus haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *