Manchester United – Galatasaray (1-0) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Avant-Match :

Yo.

Ligue des Champions, année 0 : Après une campagne européenne désastreuse l’an dernier, marquée par une défaite lamentable à Bâle, des prestations indigentes face à un club roumain dont on a déjà oublié le nom et bien sûr une double leçon de football reçue face à Bilbao, on efface tout et on recommence. Sir Alex l’a promis, il alignera toujours la meilleure équipe à sa disposition pour la coupe aux grandes oreilles. On a noté et on y sera attentif.

Pour se relancer dans la compétition, c’est Galatasaray qui vient nous rendre visite sur nos terres. Galatasaray, champion de Turquie en titre et grand habitué des joutes européennes (bien que ses dernières performances notables à l’international remontent à une bonne décennie). Les Rouges Diables sont invaincus sur la scène européenne face au club stambouliote (et en Premier League je vous raconte même pas), la dernière visite des Lions, en 1994, se terminant même sur un joli 4-0 pour le Roi Cantona et ses coéquipiers. Mais c’est aussi la seule fois qu’on les a battu… Les autres rencontrent s’étant systématiquement terminées sur un score de parité. Pire, la saison précédente les Lions (ben oui c’est pas moi qui choisit les surnoms) avaient éliminé les Red Devils de la compétition européennes. D’abord en allant chercher le nul à Old Trafford, 3-3 après avoir remonté un retard de deux buts. Les Red Devis étaient sauvés in extremis par un Cantona (numéro 9 et plâtré) qui arrachait l’égalisation.

Au retour, triste 0-0 , dans une ambiance surchauffée, voire détestable, les gars du saray pourrissant le match (j’ai une VHS de Didier Roustan qui revient sur ce match alors venez pas chercher la bagarre) et un King à deux doigts d’éclater un ramasseur de balle qui gagnait du temps. Sale histoire.

La session histoire terminée, on peut rapidement jeter un coup d’œil à l’effectif actuel du club d’Istanbul pour se rendre compte que grosso modo on a une belle base de joueurs du coin, et un agglomérat d’ancien de Ligue 1 façon « équipe type de la semaine France Football » d’entre 2005 et 2008 : Albert Riera, Johann Elmander, Milan Baros et bien sûr le petit dernier : Cris.

Mais le champion toute catégorie, celui sur qui l’on aura un œil et un crampon qui traîne ce soir, c’est Emmanuel Eboué pour son tweet lâché dimanche dernier : « If I start against Manchester United , I would make sure we destroy them . We would walk all over them » Traduction : « Si je suis titulaire contre Manchester, je vais m’assurer qu’on les détruise. On va leur marcher dessus. »

Et ben mon con, vient, on t’attend.

La Composition infernale :

Alors Sir Alex, tu t’es foutu de nous ou pas ? Oui répondront certains, sourire en coin, puisque Evra est titulaire. Même pas mal. Pour le coup, la compo est sans vraie surprise, laissant place à l’expérience des grandes soirées européennes. Petite surprise avec Evans à la place de Ferdinand, mais aujourd’hui l’écart de niveau entre les deux est moindre et Jonny nous a montré que l’on pouvait compter sur lui l’an passé. On n’oubliera pas de remarquer le retour de De Gea dans les buts. Mais de ce côté là, on a arrêté d’essayer de comprendre Sir Alex. Nani est à nouveau titulaire. Bon. S’il reste sur sa performance du weekend, aucun soucis.

Ça nous donne :

Le banc : Lindegaard / Ferdinand / Anderson / Cleverley / Fletcher / Hernandez / Welbeck

Darren is back dans les bacs. Est-ce bon pour lui de rester assis trop longtemps ? Ah bravo c’est malin ce genre de question.

Le truc tout moche qui a duré 90 minutes en live différé : 

1′ : Bon bah d’entrée l’arbitre est sympa avec nous, suite à un cafouillage défensif, Vidic fauche Amrabat dans la surface, mais l’homme au sifflet ne bronche pas…

3′ : 3 minutes, Nani a perdu 3 fois le ballon, comme un symbole.

6′ : Nani perd un quatrième ballon, mais c’est récupéré par Carrick qui remet immédiatement au Portugais pour un duel face à Muslera.

7′ : Carrick en une-deux avec van Perise, puis en une deux avec Kagawa, crochet sur Muslera, le milieu anglais est fauché par le gardien mais trouve les ressources nécessaires pour pousser la balle au fond. Putain de but. 1-0. Alors ça si c’est Messi ou Ronaldo qui le met, ça fait le tour du monde. Pardon.

10′ : Contre attaque de Galatasaray côté droit, Amrabat avance tranquillement sans être gêné et tente une frappe flottante qui tape le dessus de la barre de De Gea. Tout est sous contrôle.

15′ : Nani semble aussi en jambe que ce weekend niveau précision des frappes. Sa tentative à l’entrée des 16 mètres fracasse un panneau de pub.

19′ : Eboué est un pitre et en est à son second corner offert à Man U sur des contrôles ratés.

21′ : Bon côté MU la défense laisse quand même des trous béants. Allo y a quelqu’un ?

24′ : En deux touches de balle, Valencia élimine trois défenseurs stambouliotes avec deux petits ponts au passage et… centre n’importe comment alors que Kagawa et van Persie étaient bien placés dans la surface.

25′ : Tiens ben apparemment, un ralenti nous apprend qu’Eboué avait contrôlé de la main sur un centre précédent de Valencia. Un penalty oublié de chaque côté. Mais le show Eboué continue.

36′ : Petit problème de connexion internet. Pardon aux familles, tout ça…

39′ : Evra, dépassé par Amrabat fauche ce dernier couloir gauche à la limite de la surface. Coup-franc pour Galatasaray joué avec une passe en retrait à l’entrée de la surface pour une mine d’ Altintop qui passe juste à côté. La défense est monté sur le frappeur à la vitesse d’un banc de Marc Planus.

43′ : Carrick tacle sèchement Altintop qui s’effondre et réclame un penalty. L’arbitre ne bronche pas. Carrick avait fait faute, mais c’était en dehors de la surface de toute façon. Enfin on s’en sort bien quand même.

Mi-temps : C’est pas glorieux. Bon niveau ratio occasions-but on est au top, mais Galatasaray s’est montré bien plus entreprenant, j’avoue j’ai oublié de citer quelques têtes sur corner… La circulation de balle est franchement pas terrible, on souffre dès que ça bagarre au milieu et la défense est bien fébrile… Comme d’hab quoi.

47′ : Joli une deux entre Kagawa et Valencia dans la surface, mais la frappe du japonnais est contrée et file en corner.

49′ : Et allez, Altintop est laissé libre et tente sa chance des 16 mètres, ça file juste à côté.

52′ : Rafael se débarasse de Balta, s’enfonce dans la surface et se fait faucher par Yilmaz. Penalty pour Nani, c’est mal tiré et détourné par Muslera. En même temps avec cette course d’élan tout en feinte et faux départ c’était couru d’avance. Troisième penalty de suite raté par Man U. Over the top.

57′ : Et une tête d’Inan qui finit sur le poteau et sort… On est tellement zen s’en est obscène.

59′ : Corner pour Man U. C’est Vidic qui saute plus haut que tout le monde pour claquer sa tête, mais Muslera, chanceux malgré un sortie moyenne, détourne sans le faire exprès.

62′ : Et Eboué simule après un contact ridicule avec Nani. Looser.

64′ : van Persie déborde et centre à l’aveugle pour trouver la tête de Nani, qui finit dans les gants de Muslera.

71′ : A la suite d’un une-deux entre Nani et Kagawa, Evra est lancé dans la surface et tente un centre tir dans la surface qui file juste à côté…

72′ : Et sur un contre rapide de Galatasaray, De Gea est là pour repousser une double tentative des turcs. En claquer un second serait une très bonne idée.

75′ : Belle récupération de Kagawa qui décale instantanément Nani, qui change de côté pour van Persie oublié dans la surface. De façon incompréhensible, le Néerlandais hésite et laisse les défenseurs lui revenir dessus.

79′ : Scholes est remplacé par Darren Fletcher sous l’ovation d’Old Trafford.

81′ : Chicharito remplace Van Persie.

84′ : Kagawa sort pour Welbeck.

85′ : Nani a bien vu Hernandez parti dans le dos de la défense et le sert joliment dans la surface, mais Muslera sort vite pour boucher l’angle et contraint le Mexicain à tirer à côté.

88′ : Valencia met un vent à deux défenseurs adverses et s’enfonce dans la surface puis s’effondre. Fauché par un tacle. Oui « yapéno », mais l’arbitre ne bronche pas. Et vu notre réussite ce soir, on aurait trouvé le moyen de le louper aussi.

90+1′ : Très bon travail de Nani qui lance encore une fois parfaitement Chicharito dans la surface. Le Mexicain est une nouvelle fois contré par Muslera.

90+3′ : Welbeck prolonge de la tête un centre de Valencia pour Chicharito qui tente le ciseau et abat froidement un supporter dans les tribunes.

Les Diables :

De Gea (4/5) : Ok, son jeu au pied est encore (très) perfectible, mais quand tu vois ses réflexes… Sir Alex t’as compris pourquoi on le voulait dans les cages en permanence ?

Evra (2/5) : D’un côté il y a eu une bonne entente offensive avec Kagawa et Nani, mais défensivement, c’est tellement à l’arrache qu’on dirait Pouf le cascadeur. Mais ça fait moins rire. Et puis quand est-ce qu’il va comprendre que tout le monde le passe avec un crochet extérieur-accélération ?

Vidic et Evans (2/5) : Peut-être que l’un des deux a mieux joué que l’autre. Et encore lequel des deux je ne sais pas… Pourquoi faire ? Mais qui vous êtes vous ? Je pense donc suis-je ? En tout cas l’impression laissée par la charnière centrale est mitigée. Galatasaray a eu un sacré paquet d’occasions. Les deux gaillards ont quand même haussé leur niveau de jeu en fin de match pour nous calmer tout ça, un moindre mal.

Rafael (3/5) : Attention, c’est pas flamboyant, mais c’était sans doute le plus sérieux des quatre derrière. Quand on connaît sa propension à s’enflammer un peu trop sur certains matchs, c’est pas forcément une bonne nouvelle si les autres continuent leurs conneries.

Scholes (2/5) : Oh ça va monsieur, je ne sais pas qui vous êtes, mais veuillez nous rendre le vrai Paul Scholes, toutes ces pertes de balles et imprécisions, c’est trop gros pour être vrai.

Carrick (4/5) : Quand Carrick marque il ne fait jamais semblant. Ça a toujours un petit côté spectacle qui rend tout chose. Faut croire que lorsque lorsque l’on est dans un sale soir, on a toujours un homme providentiel pour sauver les meubles.

Nani (3/5) : Tant qu’il ne tire pas, tout va.

Kagawa (3/5) : Peut-être trop vif par rapport à l’équipe qui se cherche encore un peu. Il a des idées, mais tout le monde ne suit pas derrière. Vivement que l’on soit vraiment rodé.

Valencia (2/5) : Il s’est promené sur son aile et a embrouillé tout ce qui ressemblait à des défenseurs. Sauf qu’au moment des centres, on aurait dit une séance de bombardement aléatoire en Bosnie.

Van Persie (2/5) : Pour être aussi maladroit, faut être bourré. Je ne vois pas d’autre explication.

Les suppôts de Satan :

Fletcher, pour Scholes, 79eme (non noté) : On s’en fout de ce qu’il a fait sur le terrain. Welcome back Darren!

Hernandez, pour Van Persie, 81eme (non noté) : Au moins il aura su se montrer dangereux. C’est déjà ça.

Welbeck, pour Kagawa, 84eme (non noté) : Motivé, motivé.

Bonus :

Nos régions ont du talent : Poitiers

Tiens au passage avant les bisous, la Raide et Vile Academy est maintenant sur Facebook et tu peux flatter mon égo en devenant « fan ». Alors exécute toi, insolent.

Inferanal Kisses,

Luke Seafer

Luke Seafer peut désormais te faire la morale, puisqu’il est passé de l’autre côté : Si tu veux que Horsjeu.net survive, que ton académicien préféré puisse être fourni régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien.Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir.

Et tiens, il est aussi sur Twitter et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

5 Comments

  1. ah Klone, ça me dit quelque chose, un copain avait du se charger de faire la promo d’un concert d’eux à Brest, enfin si je me trompe pas… j’ai quand même du mal à m’y repérer dans ces groupes de la mouvance power métal norvégien…

  2. match bizarre hier,je suis assez d accord avec toi (a part un peu dur avec valencia)mais sinon je suis d accord…meme de mettre un 4 a carrick;en esperant que ca ne veuille pas dire qu il nous fasse 6 match ou il passe a cote de la plaque….victoire qui ne m a quand meme pas rassuré hier…qu il y ai 1 ou 2 joeurs qui soient irregulier par semaine je veux bien,mais la moitié de la team…ca devient un probleme reccurant pour MU!!

  3. Rectification cher fils des ténèbres
    Il est possible d’être bourré et de ne pas rater sa cible! Bon officiellement tu dis que tu t’es planté et tu pris pour avoir du PQ pour essuyer ton bout plein de nutella

  4. Etre bourré mais toucher la cible n’empêche pas d’autres bourrés de la rater.
    Par contre être aussi maladroit en étant sobre, ben je vois pas trop comment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.