Rennes-Lorient (1-2): La Merlus Académie livre ses notes

Tristan n’a pas la berlue.

Coucou les amis de la ligain. Vous me reconnaissez ? Mais si. C’est moi ! Lorient, le tube de l’été ! Ce refrain qui reste dans vos têtes alors qu’il vous énerve par-dessus-tout : « Buuuuuut de Alain Traoré / C’est le beau jeu lorientais/ Ce soir il faut gagner/ On n’est pas fatigué ». Chez nous, en Bretagne sud, on l’adore. Grâce à lui on est sur le podium du top 20, on se sent représenté. D’ailleurs on va élargir à toute la bretagne vu les performances rennaises et brestoises. Bon, pas besoin de continuer de se mettre la ligain à dos, on le fait déjà assez sur le terrain et avec Christian Gourcuff en conférence de presse quand il dit la vérité qui irrite ceux qui ne savent pas  (même quand ils critiquent des cartons rouges justifiés).

N’empêche que ça fait bien plaisir de remporter à nouveau le derby comme qu’on l’appelle, après les déconvenues de la saison dernière. Encore plus en jouant à neuf. Encore plus avec ces buts là. Traoré envoie du lourd. Enfin plutôt du léger vu le poids du ballon ligain. Du lourd, c’est plutôt le bocal de mes poissons. Je vous déconseille fortement de shooter dedans, malgré sa forme arrondie qui peut, dans un moment d’euphorie nerveuse, le faire ressembler étrangement à une balle.  Bref, on espère que cette fois-ci Traoré va durer. Que la douce atmosphère qui règne dans la cité aux cinq ports va se prolonger. Parce que ça nous fait bien plaisir. Parce que ça embête certains (presque) autant que de voir le PSG et ses pétro-dollars.  Parce que c’est le football.

Les titulaires

Audard (2/5) : L’expulsion traditionnelle de la saison, c’est mieux lorsqu’elle arrive dans un derby tout de même remporté en début de saison.

Baca (NN) : Nous aura permis de remporter le derby en infériorité numérique. Bim ! Que de la gueule ? Et bien non ! Son tacle est vraiment pas malin sinon. (Cf Brison dans l’académie stéphanoise)

Koné (5/5) : Solide défenseur. Perso, je le savais. Un barbu en doutait. Alors Roazh, elle va comment ta défense?

Lautoa (4/5) : Moins de 10 matchs avec Lorient. Moins de 10 matchs en ligain. Capitaine. Patron.

Mareque (4/5) : Il court toujours autant ce garçon. Car il n’en a jamais marre.

Romao (4/5) : De retour et plus capitaine, il nous a ressorti un match comme on les aime, tout en agressivité contrôlée. L’année dernière, il ne serait peut-être pas contenté d’un carton jaune…

Corgnet (3/5) : Une première titularisation sereine. Je suis sûr qu’il est meilleur qu’un certain Sadio Diallo rennais.

Jouffre (3/5) : Bon, il est content, je suis content, il ne fait pas un match dégueulasse, ni exceptionnel, donc je crois qu’à partir de là, le 3 est tout à fait justifié.

Barthelmé (3/5) : Régulier, il va désormais devoir atteindre son top niveau pour faire jouer la concurrence. J’espère qu’il en a les moyens.

Traoré (5/5) : Vend pied gauche. 20 Millions d’euros. Joueur en option pour 10 Millions. Un match qui donne envie de briser le barème des notes.

Alidière (3/5) : 45 minutes honnêtes.

Les remplaçants

46e – Aliadière par Monnet-Paquet (3/5) : Coucou, c’est la concurrence. Je suis ton nouveau coach perso, j’espère que t’es motivé pour nous faire une saison de folie !

56e – Jouffre par Lecomte (NN) : Chouette du temps de jeu pour notre super numéro 2 !

74e – Barthelmé par Bourillon (NN) : A chaque retour de Bourillon, la mélancolie est inéluctable.

Bonus réflexion sur un effectif pléthorique

A la vue du groupe Lorientais  indiqué L’Equipe de dimanche, une réflexion me vint à l’esprit : « Putain ce qu’on a comme joueur ». 3 latéraux gauches, dont Pedrinho certes, 4 défenseurs centraux de (très) bon niveau (oui, même Bourillon), 2 latéraux gauches appréciables, du monde au milieu, beaucoup de monde en attaque. Si on peut voir cela comme de la concurrence, cela amène également à se poser certaines questions, vu le traitement réservé à certains joueurs par le passé.

Quid d’Emeghara et de Sunu, non retenus contre Rennes ? Le premier aura-t-il une nouvelle chance ? La politique de Gourcuff sur ce point-là continue de m’étonner, tant elle donne l’impression d’une sorte de mépris pour certains joueurs, parfois appréciés des supporters. Elle peut aussi tout simplement être la représentation froide, presque cynique, du choix dit « sportif » de l’entraîneur. Leur niveau insuffisant, ou leur inaptitude à intégrer le schéma de jeu condamne ces joueurs professionnels à devoir se contenter de maigres bouts de matchs, si ce n’est à connaître une année blanche. Si Giuly disparaissait du groupe dans la saison, cela ne me surprendrait même pas. On en saurait plus si la médiatisation du club était plus forte, et je suis personnellement trop éloigné du club pour saisir complètement son fonctionnement.

Je ne me plains pas de voir Lorient avoir un effectif étoffé, c’est important s’il y a des blessures. Cela force certainement les joueurs concernés à donner le maximum chaque semaine pour réintégrer le groupe du week-end, mais ne pas les faire jouer freine leur progression, et, d’un point de vue personnel, me frustre. A Lorient, laisse de côté ta fierté et tes sentiments.

 

Roazh sortira-il de sa tanière dans laquelle il s’est reclus depuis le transfert de Kembo  pour parler du match? Allez vérifier, si c’est le cas, ce sera croustillant.

Chères lectrices, chers lecteurs, vous pouvez me retrouver sur Facebook. Si vous voulez venir me poser des questions, m’apprendre quelque chose, me demander en mariage ou me faire des remarques de toutes sortes, n’hésitez pas à venir faire un tour. Si vous n’aimez pas Facebook, il y a les commentaires et mon mail : tristanbourrepif@gmail.com.

Vous pouvez également aller voir mes onze historiques de Lorient, mondial et anal.

Pour assurer la pérennité de l’académie, j’aurais besoin de quelqu’un pour prendre mon relais. Si vous êtes intéressé, contactez-moi par les moyens précédemment cités. Pour assurer celle du site, vous pouvez vous abonner. Merci.

Tristan Bourrepif

3 thoughts on “Rennes-Lorient (1-2): La Merlus Académie livre ses notes

  1. A mon sens, un mauvais choix d’Antonetti, M’Vila ne va pas bien, clairement, et Makoun vient d’arriver…

    Pajot n’est peut-être pas au mieux, mais on peut lui faire confiance pour avoir la Gnac, pas compris sa non-titu, ou du moins sa non-entrée…
    Ca aurait évité à Corgnet et Traoré de se balader impunément sur le terrain…

  2. Ah quelle joie! Je frétille tel un merlu à la saison des amours! La demi-molle sur les buts de Traoré, les écailles de derrière serrées au possible en deuxième (pardon au passage aux responsables de la route de Lorient pour le siège plié en 2), et une libération jubilatoire au coup de sifflet final, un match épique! Mais Panoramix n’est pas content alors moi non plus : il a raison, ce n’était pas du football mais les cartons semblent y être!

    J’aurais mis un demi-point en moins à Lautoa pour sa mini-régissade sur le but de « pis trois pas » mais bon! Faudrait penser noté l’arbitre aussi : son coup de sifflet pour mettre un jaune à un rennais alors que Aliadière foncait tout droit mettre le deuxième était un chef d’oeuvre de manque de discernement et de « je suis le règlement et pas le sens du jeu ».

  3. @ Mèch: C’est vrai que c’est inquiétant, tout le monde semble à la rue à Rennes. Même Le Lay avait mieux géré ses intersaisons (Je fais tout pour forcer Roazh Takouer a réagir)

    @ Aywazz: Nous n’avons pas le droit aux notes décimale, mais la glissa de de Lautoa m’a effectivement fait hésiter entre le 3 et le 4. Mais comme tu le décris très bien dans ton premier paragraphe, l’euphorie post-victoire m’a facilement fait pencher pour le 4. ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.