Tottenham – Everton (4-0) : La Caramel Anglais Academy va repartir en vacances

Bonjour. Je suis encore en vie.

Après de longues vacances, me voici de retour, pour vous jouer un mauvais tour. Enfin, ça va dépendre du résultat de la 23e journée, où les Toffees se déplacent à Wembley. Les dernières semaines furent compliquées avec de mauvais résultats en série contre : Chelsea, West Brom, Bournemouth, Manchester United et Liverpool. Le déplacement contre Tottenham n’est pas fait pour nous rassurer…

Côté recrutement, Everton a vu son diamant, Ross Barkley, s’enfuir à Chelsea pour une somme dérisoire. Pour les arrivée, c’est le turc Cenk Tosun qui pose ses valises avec une bonne réputation acquise au Besiktas.

La compo : 

Compo très plaisante et sûrement optimale sachant le nom des blessés (Baines et encore et toujours Coleman). Bolasie une nouvelle fois titulaire, il faudrait peut-être le laisser souffler, il ne faut pas oublier sa blessure d’un an non plus… Pour finir, Tosun en pointe. Parfait, un buteur de formation, hâte de voir ce qu’il donne en Premier League.

Le déroulé du match :

La nuit était déjà tombée et les lumières de Wembley brillaient de mille feux. Le coup d’envoi à peine donné, Mason Holgate lança les velléités, directement en touche. Comme à son habitude, Everton était nettement dominé dans les premières minutes, mais très très très très très présent dans le jeu physique. L’arbitre l’avait bien compris et décida de ne siffler qu’une faute des toffees sur deux. Grand prince. Cependant, quelle ne fut pas ma surprise de voir nos joueurs toucher le ballon, la prestation encourageante du match contre Liverpool aurait-elle servi à quelque chose ? Seul l’avenir nous le dira, et l’avenir ne fut dans les minutes suivantes qu’enchaînement d’actions pour les Spurs. Everton remettait peu à peu le pied sur le ballon et faillit ouvrir le score sur une tête de Rooney, signalé horsjeu.net, hors-jeu à la suite d’un corner. Cela énerva visiblement Harry Kane qui tenta 3 frappes dangereuses en moins de 2 minutes. La domination se concrétisa par un but. Serge Aurier, sur le côté droit, reçut le ballon dans les pieds avant de tenter une frappe (complètement ratée). Son, bien placé, reprit le ballon pour le pousser au fond du filet. 1-0 Tottenham (25e). Les Toffees ne se laissèrent toutefois pas abattre et dominèrent la fin de première mi-temps, enchaînant plusieurs centres et frappes, malheureusement toutes ratées.

Aucun changement ne fut à constater à la reprise du match. Pas choquant. Mais à peine le temps de se réinstaller sur son siège que Son humilia Kenny avant de centrer pour Kane. 2-0 Tottenham (46e). But copier-coller du premier avec, encore une fois, le même fautif. Quelques minutes plus tard, Yannick Bolasie céda sa place à un Aaron Lennon ovationné par les supporters des Spurs cherchant peut-être à le déstabiliser, n’ayant jamais reçu autant d’applaudissements depuis son transfert. Mais cela n’empêcha pas Everton de sombrer avec un doublé pour Kane qui rate sa reprise, trompant par conséquent Pickford sur un nouveau centre non contesté. 3-0 Tottenham (59e). Ce fut ensuite au tour de Tosun de sortir en faveur de Calvert-Lewin. La grande partie de la deuxième période ne fut qu’échange de passes, sans grande frayeur de part et d’autre. Schneiderlin rentra à la place de McCarthy pour conclure la rotation des Toffees. Cette fin de match n’était qu’ennui et une micro-sieste me prit. Je ne fus réveillé qu’à la 80e avec le quatrième but, cette fois par Eriksen sur une superbe passe/talonnade de Dele Alli. 4-0 Tottenham (80e). Ce but m’assomma définitivement et je ne pus voir la fin du match.

Les gentlemen:

Pickford (3/5) : Comme d’habitude, il prend 4 buts mais ne peut rien y faire. De bonnes interventions dont un double arrêt face à Son puis Alli.

Kenny (2/5) : On sent qu’il veut bien faire. Comme moi en mathématiques au lycée. Avec 3 de moyenne.

Jagielka (1/5) : L’homme invisible, il n’a pas répondu présent quand la défense a eu besoin de lui.

Holgate (4/5) : Très gros match, beaucoup de récupérations mais aussi beaucoup de difficultés à faire de bonnes passes.

Martina (0/5) : Baines. N’importe qui. A l’aide.

Gueye (2/5) : Il n’a pas eu son apport offensif habituel mais il est toujours une plaie pour les milieux adverses.

McCarthy (2/5) : Bonne première mi-temps puis il a disparu.

Rooney (2/5) : Ah, si je sais. On peut le mettre à la place de Martina. Ils ont le même apport offensif mais Rooney se bat 1000 fois plus et est un bien meilleur défenseur.

Bolasie (1/5) : Très mauvais match, mauvaise orientation du ballon, mauvais centres. Allardyce doit peut-être comprendre qu’après une absence d’un an, il faut lui donner un peu plus de temps.

Sigurdsson (3/5) : On le voit en retard sur son retour défensif sur le premier but mais ce n’était pas vraiment à lui de défendre sur Aurier non plus. Bon apport offensif.

Tosun (3/5) : Très bon match pour ses débuts, bien positionné, grand combattant. Très prometteur et méritait de jouer les 90 minutes. Remplacé illogiquement.

Les gentlemen sur le divan :

Lennon (1/5) : « Pas vu, pas pris, mais note de merde parce que ça va deux minutes ».

DCL (1/5) : Son entrée reste un mystère.

Schneiderlin (3/5) : Entrée très propre, mais tous ceux autour de lui étaient déjà finis.

Sir Layton Baynessi

Sir Layton Baynessi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *