Arsenal – Bayern 1-5 : La Gunners Academy est au bord du suicide

 

Putain. C’est quoi ces conneries encore ? En ces temps d’emplois fictifs, j’aurais bien aimé débuter par une victoire.

Bon, bref. Arsenal jouait donc le match retour de 8e de finale de Ligue des Champions à domicile contre le Bayern Munich. Vu le contexte du match aller (RAPPEL : ON A PRIS UNE BRANLEE), les espoirs étaient minces et l’Alsacien est parti sur une composition d’équipe offensive. Normal, le minimum c’était quand même de faire semblant qu’on pouvait le faire. Bande de tocards.

Match difficile à analyser. C’était très pénible. Insupportable sur la fin, surtout que le dernier souci du Bayern était de nous épargner. Ces enfoirés détestables. Alors on peut se dire qu’au moins on est constant dans la médiocrité, deux fois le même score. Je suis habituellement totalement contre l’arbitrage-bashing, qui, bien souvent, permet d’occulter la réelle performance de l’équipe. Mais hier, il y avait bel et bien de l’entubage non-conventionnel. Nous y reviendrons ultérieurement, quand on évoquera les emplois fictifs de certains joueurs parce qu’en effet, il va falloir mettre au jour la facilité de certains, le degré de pénardisation dans lequel ils restent depuis trop longtemps.

Donc une défense classique, l’anomalie Gibbs a été anéantie par Monreal (qui est tout aussi dégueulasse cette saison). La maladie – sans être vraiment sûr si elle est physique ou mentale – d’Özil nous pousse ENFIN à opter pour un système en 433 avec Xhaka, Ramsey et Chamberlain. Devant, il fallait apporter de la vitesse pour tenter de les bousculer dès le coup d’envoi. Manque de pot, Welbeck a été contaminé par la maladie, c’est donc Giroud en pointe, avec Theodore James Walcott et Alexis le gréviste sur les ailes.

Et il a bien débuté ce match, la première mi-temps a été une des meilleures depuis un sacré bail. Un bon pressing (!), de belles combinaisons devant, des transitions plus ou moins risquées avec un résultat positif. Bref, c’était intéressant. Même Walcott a été très actif, disponible, en témoigne son joli but – même si je pense que Neuer se troue un peu. Le milieu de terrain est solide et derrière « ça va », même si Lewandowski aurait pu nous crucifier. A la mi-temps, Arsenal est devant et sans croire à l’exploit, on se dit que peut-être, sur un malentendu, si on continue comme ça, que le Bayern n’a pas un peu de chatte, on peut gagner.

Et puis patatras. Tout fout l’camp. Le sketch démarre, monsieur l’arbitre désigne le point de penalty pour une faute de Koscielny sur le Polak flingueur. Et c’est du brutal : l’arbitre de surface ouvre sa gueule pour la première fois de l’histoire et demande à l’arbitre de sortir de le rouge. Monsieur l’arbitre s’exécute. A partir de là, Arsenal a littéralement explosé. Aucune ressources mentales, aucun honneur, aucune résistance, juste un carnage. 5 buts en 30 minutes et nous ne nous y attarderons pas plus que cela, car il n’y a rien à dire. L’équipe a tout lâché. Bande de tocards.

 

Ospina 4/5 : comme d’hab mec. T’en prends 5 mais tu n’es responsable d’aucun. Il a réussi quelques parades sans lesquelles on aurait pris 10-2 sur un match (il aurait peut-être marqué aussi).

Bellerin 2/5 : cette « capacité » à ne pas savoir faire de passes m’inquiète. Et parfois, il y a vraiment la place de lâcher de bonnes galettes pour des joueurs bien placés. Derrière, ce n’est pas nouveau, la défense, bof, il ne connait pas.

Monreal 2/5 : quand tu arrives à choper le niveau de Gibbs faut se poser des questions et se remettre en cause hein.

Mustafi 2/5 : 4/5 sur la première mi-temps, c’était vraiment intéressant. Il a tenté des passes longues pour ouvrir le jeu et se défaire du pressing du Bayern. Quelques percées convaincantes aussi. Solide à côté de Koscielny. Après le rouge, d’une nullité incroyable, qui nous rappelle qu’il a encore beaucoup à apprendre et que sans un mec plus fort que lui à côté, il est nul à chier.

Koscielny 3/5 : excellent jusqu’au carton rouge. Petit bémol : il est pris dans son dos par Lewandowski en première mi-temps. Et puis la faute… Je pense qu’il y a faute. Mais il parait qu’il y a hors-jeu. Du coup, je suis emmerdé. La stat du « With Koscielny 2-1 / Without Koscielny 0-8 » est anecdotique mais me fait marrer.

Xhaka 3/5 : sa première mi-temps a été probablement une des meilleures sous le maillot d’Arsenal. Les trois mecs du milieu s’entendaient bien et j’ai trouvé une certaine complémentarité entre eux. Il a joué la deuxième mi-temps défenseur central jusqu’à l’entrée de Coquelin, pas évident.

Ramsey 2/5 : le plus mauvais des milieux de terrain et pourtant, qu’est ce que je l’aime. J’ai envie de croire qu’il revient à son meilleur niveau, il y avait du mieux hier, mais il tente toujours des trucs aberrants. Y a du taf.

Chamberlain 3/5 : il a amené de la vitesse dans la transition et il a réalisé un très bon match (ou, au moins, une bonne première mi-temps, comme tous). Par contre, il est un peu effrayant dans certains choix, mais ça, on le savait. A voir sur le long terme, j’ai des doutes et j’espère vraiment qu’il me fera fermer ma grande gueule.

Alexis 2/5 : alors toi mon vieux… Pas trop dans le délire hier, hein ? Vraiment pas envie de jouer hein ? Ouais bah j’ai pas envie de te donner du temps, t’inquiète.

Walcott 3/5 : quel but ! Il y avait penalty sur lui, ce qui aurait complété une bonne première mi-temps. Il a quand même son côté débile qui ressurgi trop souvent mais au moins « il s’est battu », hein. Tocard.

Giroud 2/5 : il ne devait pas jouer, il a joué, il a essayé, il s’est fait flinguer, voilà. Bon. Sinon… Faut marquer des buts au football, parfois, quand on peut. Quelques bonnes déviations, sans plus.

Les autres employés :

Coquelin 1/5 : Ouais.

Lucas 1/5 : TU NE JOUERAS JAMAIS. JAMAIS. CASSE-TOI. Misère. J’ai énormément de peine pour lui.

Özil 1/5 : alors, le type est grippé, pas assez « fit » pour jouer titulaire, mais quand même sur le banc histoire de.

Cette saison est vraiment insupportable. Vivement la fin. Je pense qu’il n’y a maintenant plus aucun doute possible : Arsène Wenger va partir, en tout cas il doit. Pour le club, mais aussi pour lui, pour tout ce qu’il a fait et pour qu’on se souvienne encore un peu des magnifiques choses passées.

Mais cette équipe n’a plus rien, n’a jamais vraiment eu de mental pour lui permettre de performer sur une saison entière, ni même sur plusieurs gros matchs à la suite. C’est flippant. Autre interrogation : qu’est ce que c’est que cette fronde des joueurs ? Une blague ? Les mecs qui sortent du bois pour dire qu’il faut que Wenger reste et que même, parfois, certains lieraient leur futur à celui du coach ? Mais vous vous foutez de la gueule de qui ? S’ils ont autant de respect que ça pour Wenger, qu’ils posent les restes de couilles sur le terrain, qu’ils se bougent le fion, qu’ils se rendent compte qu’ils jouent pour une équipe qui aspire à mieux et SURTOUT qu’ils ont des fans QUI N’EN PEUVENT PLUS.

Contre le Bayern, l’arbitrage c’est une chose. La performance en est une autre. Je n’ai jamais vu une équipe exploser aussi facilement, ouvrir les portes avec autant de masochisme. LA HONTE. VOILA CE QU’ILS DEVRAIENT RESSENTIR. PAS DE RAISON QUE SEULS LES FANS EN CHIENT. ET UNE FOIS POUR TOUTE FINIR CETTE SAISON LE MIEUX POSSIBLE. POUR UN DERNIER HOMMAGE A WENGER. Des mois qu’ils se foutent de la gueule de tous les supporters qui souffrent depuis tant d’années. Des promesses pour tant de déceptions incroyables.

Ensuite, on fera le ménage. Toutes les planches pourries doivent foutre le camp. Et il faudra du temps. De l’argent. De la patience. Mais il faut tourner la page et lancer le nouveau chapitre.

Je ne sais pas comment et où cette saison va finir. Après la première partie de la crise – le sportif – la phase n°2 semble avoir débutée. En cela, j’entends l’extra sportif, le vestiaire, les rumeurs, les conflits. La situation est déjà assez grave, prenez vous en main. Pray for Arsenal.

Plus que 12 matchs de PL et 1 de FA Cup.

Ray Parloir

Franco-australien au cerveau complètement azimuté par tant d'années de dépression

6 Comments

  1. Vous pourrez aussi arrêter d’agiter la honte dès que vous perdrez un match.
    Die Bayern + penalty à la con + carton rouge de merde + 10 contre 11 + Alexis Sanchez = ?^^

  2. Excellents débuts.
    On est d’accord pour Lucas… Pourquoi ne joue-t-il pas plus ?
    P.S.: Je suis ton père.

  3. « Et il faudra du temps. De l’argent. De la patience. Mais il faut tourner la page et lancer le nouveau chapitre. »

    De la thune, vous en avez. Sauf qu’il semblerait que vos dirigeants visent depuis plusieurs années la rentabilité financière (comme tous) sans se préoccuper du sportif, du tout (pas comme tous).
    Même en mettant le pognon sur la table, d’après moi, il va falloir d’autres arguments pour attirer des très bons. L’image renvoyée depuis quelques saisons doit pas donner envie à des « cracks » de venir, en comparaison de d’autres clubs. D’où l’importance du futur manager, car figurez-vous Arsène que vous devez partir.

  4. Ces deux branlées auraient pu vous faire entrer dans la légende. Mais même pour ça vous réussissez à vous faire éclipser. Le calice jusqu’à Laly d’Hélène et les garçons.

    • Le Bayern a bien compris que l’on peut marquer 5 buts sur 2 matchs et se faire éliminer… Avec 5 buts par match cela devient compliqué…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *