Manchester United – FC Séville : La Raide et Vile Academy repasse sur le divan

Chateau de Luke Seafer, bureau, intérieur nuit
Les épais rideaux de velours sont tirés, laissant la pièce dans la pénombre. Seule les vives flammes crépitant au coeur de la cheminée permettent de distinguer la scène qui se tient devant nos yeux curieux. L’habituel imposant fauteuil du maître des lieux a disparu, troqué une nouvelle fois pour une méridienne, d’un velours rouge en parfait accord avec la pièce. Une méridienne dans laquelle on retrouve Luke Seafer, allongé, les bras croisés. Derrière lui, installée dans un fauteuil, une femme. Oui. Carnet de notes et stylo en mains, elle griffone, sporadiquement, à mesure que les mots de son interlocuteur dressent le fond de sa pensée… Mais rapprochons-nous discrètement pour savoir de quoi il en retourne…

– « Ecoutez, je veux bien me déplacer au beau milieu de la nuit, mais il va falloir être un peu plus bavard que ça monsieur Seafer.
–  Ben putain de Yedder.
– Oui, alors ça j’avais compris, vous répétez ça depuis 20 minutes.
– Un doublé. De Ben putain de Yedder.
– C’était le contenu des 14 sms que vous m’avez envoyé dans la soirée oui, ceux qui m’ont poussé à venir vous voir, oui.
– Eliminés par un doublé de Ben putain de Yedder.
– Bravo, vous commencez à regrouper vos idées… Racontez moi ce qui s’est passé…

 

– Non.
– Comment ça, non.
– C’est encore trop chaud. C’est encore trop présent. C’est encore trop dur.
– Titre.
– Eh oh, je vous paie pour être ma psy, pas pour faire des blagues. On s’est fait punir en mondovision avec les commentaires de Stéphane Guy par dessus le marché. Je sais pas ce qui m’énerve le plus. La défaite, ou ces 95 minutes d’idioties faites commentateur.
– Ca je ne peux pas trancher pour vous.
– Je sais en fait ce qui m’énerve le plus. C’est moi. C’est lui.
– Toujours pas tranché…
– C’est moi, pour avoir cru en lui.
– Un peu plus de clarté et on pourra peut-être avancer.
– Mourinho.
*Le téléphone de Luke Seafer sonne*
– Vous ne décrochez pas ?
– Non.
– Si tard dans la nuit c’est peut-être une urgence.
– Non !
– Très bien. Donc. Ce fameux José Mourinho qui revient souvent dans nos discussions.
– J’y ai cru. Il parlait de ce poste qu’il avait toujours espéré, il nous fait gagner une Ligue Europa… On me disait de regarder le classement cette saison et gnagnagni et gnagnagna… Et Bobby qui me disait lui qu’il se méfiait, qu’il ne l’avait jamais aimé. Et moi trop aveuglé, trop pressé par le retour en grâce, je me disais peu importe la manière, tant qu’on nique des mè… Tant qu’on obtient les trois points, pardon. J’ai cru qu’il changerait, j’ai cru qu’il nous emmènerait vers les sommets et je me suis trompé. En deux ans, on n’a pas avancé, il n’y a toujours pas d’équipes, seulement quelques belles individualités. Ce soir c’était flagrant, on s’est fait trimballer par Clément Lenglet et Wissam putain de Ben Yedder. Par une équipe qui misait sur un jeu propre et en passes, une équipe pas terrible hein, voire faiblarde dès qu’on la pressait, mais qui s’est offert un toro géant avec nous, tandis qu’on utilisait la technique de la LSSL, nous, pour jouer.
LSSL ?
– La Longue Saucisse Sur Lukaku. Puissant comme pas deux, il peut tenir un peu la balle devant, mais c’est pas un plan de jeu ça. C’est pas un plan de jeu… Et pourtant, c’est comme ça que mossieur l’entraîneur il pensait éliminer Séville. En pressant 10 minutes, en titularisant Fellaini et en laissant Lukaku se démerder devant.
– Oui bon après, moi vous savez les considérations tactico-footballistiques…
– Pardon.
*L’interphone du chateau vient couper la conversation. Le bourdonnement désagréable se répète avec insistance*
– Vous… Vous n’allez pas voir qui c’est ?
– Non.
– Ca ne vous surprend pas que l’on vienne sonner chez vous en pleine nuit ?
– Non mais je sais qui c’est. C’est ces sales gosses de gunners qui vont me crier à l’interphone « on t’avait prévenu, on t’avait prévenu ». Je compte plus le nombre de textos que j’ai reçu en ce sens. C’est marre. Je les laisse faire.
– José Mourinho donc. Recentrons le débat.
– Qu’il dégage. Loin. Mais alors vraiment loin sa mère. Qu’il aille coacher le Portugal, qu’on puisse les détester encore un peu plus. Qu’il dégage. C’est pas tolérable cette sortie d’après match. Tu peux pas te vanter d’avoir par le passé éliminé Manchester United en huitième de finale, avec Porto et le Real, et expliquer que ce n’est donc pas nouveau pour nous. Tu peux pas pisser sur le club comme ça. Pas quand t’es entraîneur en poste. Pour ça on a déjà la direction plus intéressée par le classement Forbes que celui de la Premier League. C’est trop compliqué, depuis cinq saisons, de se dire que c’est juste un passage à vide, que ça va revenir, que demain ça ira mieux, alors qu’on ne fait que s’enfoncer dans le n’importe quoi hasardeux. C’est la crise de foi là. Sans doute que la réaction à chaud n’aide pas, mais j’ai besoin de chaleur, de réconfort. J’ai besoin de me sentir aimé.
– Luke, il me semble que l’on a déjà parlé de tout ça. L’attachement à son psy est tout à fait normal, mais je ne peux pas vous…
– Ah non mais je parlais pas de vous. Des gros rateaux, j’en ai déjà pris dans la vie, je m’en remets, ça va. Non je parlais d’un coach. Il me faut un coach bienveillant pour mon MU, un mec sympa et compétent. Un mec souriant, avec le sourcil doux. Un mec avec de l’expérience, capable de nous relancer. Ca suffit de jouer aux apprentis sorciers là et de balancer des biftons sans réfléchir. Mais j’en ai déjà trop dit. Je me fais trop de mal. Ils ne vont pas le virer, on va faire n’importe quoi l’été prochain, genre empiler encore un milieu de terrain et prolonger Smalling et Fellaini et puis ce sera bien fait pour nous. Liverpool sera champion, Manchester City gagnera la Ligue des Champions, De Gea signera au Real qui n’encaissera pas de but de la saison, Ramos sera Ballon d’Or et on finira septième après une défaite à domicile contre Brighton (doublé de Knockaert), et peut-être bien qu’on aura perdu nos deux matches contre Arsenal cette saison là, le tout commenté par Stéphane Guy, puisque Patrick Drahi se sera encore endetté pour racheter Canal + et détenir un mega consortium du divertissement télévisuel. Je vais résumer ça par un petit truc qu’un ami m’a prêté, attendez voir…

– Ca ne va pas très bien en ce moment vous, je me trompe ?
– 300 balles la séance, mais on peut dire que l’investissement en vaut la chandelle.

Les Diables

De Gea (3/5) 
Va falloir le supplier à genoux de nous laisser une dernière des dernières chances à la fin de la saison.

Young (2/5) 
Je t’en veux pas vraiment. Dans le fond tu ne devrais plus être là, depuis bien longtemps.

Smalling (2/5) 
Je t’en veux pas vraiment. Dans le fond tu ne devrais plus être là, depuis bien longtemps.

Bailly (3/5)
Pas encore tout à fait totalement redevenu ce qu’il était avant de se vriller le genou, mais ça fait du bien, des mecs stables.

Valencia (2/5)
Je sais pas. On en fait quoi ? Je veux dire, il a le brassard et tout. On l’aime bien. Mais quand même…

Matic (3/5) 
Il en va de ma santé mentale de ne pas lui mettre une mauvaise note. C’est important les repères dans la vie.

Fellaini (2/5)
Je t’en veux pas vraiment. Dans le fond tu ne devrais plus être là, depuis bien longtemps.

Sanchez (2/5) 
On en voit louer sa combativité. Oui. Combattif comme Don Quichotte.

Lingard (2/5) 
Il fait des checks rigolos, il est sympa, il bosse dur, mais c’est pas suffisant à ce niveau.

Rashford (2/5) 
Il a essayé, le « Mbappé anglais ». Ouais ouais, c’est du Stéphane Guy.

Lukaku (4/5) 
90 minutes à cinq contre un. Qui est-il pour mériter ça ?

Les suppôts de Satan

Pogba pour Fellaini, 60e (NN)
Hahaha mdr il est nul il a fait une passe en touche. Vos gueules.

Martial pour Valencia, 77e (NN)
Allez, 15 minutes pour faire des miracles dans l’urgence. Ah ben non.

Mata pour Lingard, 77e (NN)
Allez, 15 minutes pour faire des miracles dans l’urgence. Ah ben non.

 

Aucune idée de qui on joue ce week-end et je m’en fous. Laissez-moi 15 jours pour digérer et aller juger sur place, face à Swansea. 

 

 

Luke Seafer

Fils de Satan, fils du metal, fils de la haine, fils de Cobra.

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.