Pays-Bas – Angleterre (0-1) : La Three Lions Academy livre ses notes

Salut les gueux !

De retour pour un double match amical de l’équipe d’Angleterre, d’abord contre les Pays-Bas puis contre l’Italie. En guise d’introduction, quelques mots sur la Coupe du Monde à venir. Comme d’habitude, on a eu droit aux banalités affligeantes des J-100. Et bientôt on aura le petit J-X dans le coin droit de la télé. Heureusement que je n’ai pas la télé justement.
Bref, le tirage au sort a désigné le groupe suivant : Belgique / Panama / Tunisie / Et… ben nous.

Gareth – cet élégant homme – a déclaré (en plus d’une déclaration contre le racisme, j’applaudis des deux mains) : « danger, Panama, but à tout instant, Tunisie, qualités Belgique« . Ça veut dire : « j’espère qu’on va plier les deux matchs contre le Panama et la Tunisie en marquant le plus possible pour ensuite pouvoir poser le bus, le mur et les sacs de ciment contre la Belgique. Franchement, si on doit jouer la qualification contre des joueurs qui humilient les miens à chaque journée de championnat, on n’est pas dans la merde« . Quelle élégance.
Un mot sur les Pays-Bas. Premièrement, bande de moules de journalistes, on dit Pays-Bas, la Hollande étant une province des Pays-Bas. Deuxièmement, saviez-vous que les Néerlandais et les Anglais partageaient une riche histoire ?
Ainsi, depuis que Guillaume d’Orange a un peu envahi le pays de son beau-père Jacques II au 17e pour lui prendre la couronne et le pays après lui avoir pris sa fille, de nombreuses expressions argotiques font référence aux Néerlandais. Un « Dutch oven » fait référence à la puanteur des émanations anales. Le « Dutch courage » fait référence à une consommation excessive d’alcool avant de réaliser un acte déplaisant. J’aurai pu vous parler aussi de la fois où les Néerlandais ont remonté la Tamise la main dans le slip pour brûler le fleuron de la Royal Navy mais j’ai pensé que les références ci-dessus vous parleraient plus (*clin d’œil*).

Comment chaque pays voit l’autre …

Un mot enfin sur l’équipe d’Angleterre. Hormis M. Kane blessé (vraiment blessé cette fois, il a été vu en béquilles) et M. Bertrand, tout le monde est là. Cependant, grosse surprise à la composition, avec une attaque composée de Rashford et Sterling en pointe, Lingard et Alex OX en soutien, Henderson en défensif. La défense à trois (expérimentale d’après le meilleur site du monde de l’univers qui n’a donc pas vu les derniers matches) est reconduite avec Trippier et Rose en piston. Ça donne un truc comme ça :

Le match :

Ça a été long, douloureux et difficile à supporter. Les mecs d’en face cherchent clairement leur confiance. Notre système a ronronné tout le match, en marquant sur un cadeau du gardien Zoet.
La défense à trois fonctionne bien et recherche la relance courte, soit en passant par les deux pistons soit par Henderson. Le problème c’est que les quatre devants se marchent dessus et ne savent pas se placer. J’imagine que Gareth voulait que Lingard joue en faux meneur de jeu comme parfois chez United et OX en soutien sur le flanc droit. Celui-ci a joué en mode timide, collectif et a tenté d’animer son côté. Je ne l’ai pas vu jouer depuis qu’il est à Liverpool mais on est loin du joueur horripilant qu’il était (est toujours ?) à Arsenal.
Trippier est comme d’habitude monté souvent et a été en poste de milieu droit avec OX situé derrière-lui. De l’autre côté, Rashford, Sterling et Lingard se sont retrouvés souvent sur la même zone de jeu. Ils n’ont pas vraiment été aidés par Rose, qui a certes multiplié les montées, mais n’a pas su centrer correctement. En même temps, vu la taille des avants comparée à celles de défenseurs, centrer était légèrement une mauvaise voire inutile idée.

Du coup, ils l’ont vite compris et ça a tricoté sévère devant. Pas de tir, hormis un pétard allumé par OX en début de match. Les trois ont essayé de combiner mais n’ont jamais eu de bonne situation de frappe. Par contre, l’application et la volonté de bien faire sont bien là. Pickford a très peu relancé au pied et a joué via les défenseurs. Qui se font des passes, passant par Henderson ou les deux pistons pour alerter les trois devants (OX étant sagement en milieu relayeur à côté d’Henderson) par des passes rapides. Comment dit-on « tiki-taka » en anglais ?! J’ai eu l’impression de voir jouer le Brésil des années 90, lent qui endort pour mieux te la coller. Difficile de casser le système défensif d’en face sans vitesse, ce qu’ont peu apporté les (pourtant) rapides Rashford et Sterling.

Défensivement, ça se repositionne en 5-3-2 pour nous. Les deux rideaux sont compacts, ça monte comme un seul homme, c’est beau. Les Néerlandais n’arrivent à rien, probablement parce qu’on défend à onze dans notre camp (probablement en prévision de la Belgique).

Au retour des vestiaires, les Néerlandais décident de faire un peu le pressing (après tout ils jouent à domicile) sur les défenseurs anglais. A force de jouer à la baballe derrière ou la passe vers Pickford – qui a du plusieurs fois feinter / dribbler un attaquant adverse – on va s’en prendre un sur une connerie, probablement par une équipe en confiance (la Belgique par hasard).

Et puis, sur un énième tricotage devant, un contre revient dans les pieds de Lingard qui tente la frappe enroulée à ras de terre. Bien aidé par la main faiblarde de Zoet, Jesse marque son premier but en sélection sur une action franchement anodine (Lingard, 59e).

Le reste du match a été une longue succession d’attaque-défense des deux côtés. Les Néerlandais tentent de passer le rideau défensif sans vraiment y mettre d’ardeur. Seules des erreurs de passe ou des mauvais placements défensifs leur procureront des occasions. Et ce malgré l’entrée de Ryan Babel (dont j’ignorais qu’il jouait encore).
Malgré les 3 devants changés pour Vardy, Welbeck et Alli, il ne se passera rien de plus.
Du coup, un petit mot (oui encore) sur le dernier nommé qui n’avait pas joué face à l’Allemagne et au Brésil pour cause de « blessure ». Il a fait une rentrée que les plus optimistes qualifieront de « à chier ». Mec, tu as du talent, tu es bon, tu es une sacrée pute à la « Van Bommel ». Tu as déjà raté deux matchs importants pour « blessure » (diplomatique), tu rentres 20 min contre les Néerlandais pour enchaîner les ailes de pigeons inutiles, les passes moisies et ne rien apporter. Vardy n’a pas touché la balle et Welbeck (LE Danny Welbeck en équipe nationale) a eu un ou deux ballons jouables. Dele, remets-toi en cause ou la Coupe du Monde tu la verras du banc.
Young remplace Rose pour les dernières minutes, Maguire cédant sa place à Dyer, pour se préparer au match face à la Belgique (cf. bus, mur, ciment).
Bref, victoire à l’extérieur contre une équipe qui se cherche. C’est bon pour la confiance mais on espère (encore) autre chose contre l’Italie mardi.

 

Les notes

Pickford (4/5) :
N’a pas eu grand-chose à faire mais l’a bien fait. -1 pour les dribbles face aux attaquants démobilisés en face. A ne pas refaire contre l’Italie (ou la Belgique).

Stones (3/5) :
Rien à dire, sur le placement et la défense. -1 pour les passes à la con (comme tes autres petits camarades) et -1 pour la faute inutile devant la surface à la 82e.

Gomez (N/A) puis Maguire (4/5) :
Tout aussi bon que ses collègues, -1 comme tout le monde pour les passes de con.

Walker (4/5) :
Rien à se faire pardonner, j’aimerai le voir à la place de Danny Rose.

Rose (2/5) :
De belles montées, des centres foireux et inutiles vu le gabarit de notre attaque. Sans oublier une magnifique Nakata en première mi-temps.

Trippier (4/5) :
Il est bon en défense, il est rapide, il monte bien, il sait centrer. C’est beau.

Henderson (3/5) :
N’a pas pris de risque et a joué dans son registre de milieu défensif. Aurait pu poser ses couilles un peu plus sur le milieu NL.

Oxlade-Chamberlain (2/5) :
A part le premier tir cadré du match, on ne l’a pas vu offensivement.

Lingard (3/5) :
+1 pour le but. A cherché son placement tout le match.

Rashford (2/5) :
A essayé mais n’a pas su plus exister que les autres attaquants.

Sterling (1/5) :
Il m’énerve à toujours dribbler plutôt que de passer.

Vardy / Welbeck / Dyer (N/A) :
Rentrés trop tard dans une équipe qui gère le résultat pour avoir un vrai impact.

Alli (0/5) :
Parce que j’attends vraiment plus de toi. Colle un triplé aux Italiens et fait expulser Verratti et je te pardonne tout.

 

On se retrouve après le match amical de mardi contre l’Italie.

 

Ken SingTown

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.