PSG – Bordeaux (2-2): la Pte de St Cloud Académie livre ses notes

Aujourd’hui est un jour symbolique. Cette date s’est inscrite définitivement dans la mémoire collective de l’Histoire il y a quelques années de cela. En effet, depuis cet évènement retentissant, on peut dire qu’il y a un avant et un après 11 septembre. La face du monde a changé; chacun d’entre nous demeure bouleversé, le coeur et l’esprit gravés à tout jamais par les images de cette journée; le séïsme provoqué reste sans précédent, et en 2015 encore, nous continuons d’en vivre les conséquences. Ainsi, 28 ans plus tard, commémorons tous ensemble la naissance du meilleur d’entre nous: Clément Chantôme. Alors, tous ensemble, dans la joie et la bonne humeur: Joyeux anniversaire, Clément!

Chantôme 4 ever!

Chantôme 4 ever!

Heureuse coïncidence, pour fêter ça la Ligue nous offre la venue des Girondins au Parc ce soir. Mais joie de courte durée, notre titi préféré n’a rien trouvé de mieux que d’être suspendu pour la rencontre et donc de rater son retour à la maison. Tristesse. Amertume. Déception.

A part ça, quoi d’autre dans la vie du Paris Saint-Germain avant de relater la victoire de ce soir, et de mettre à Di Maria son premier 5/5 de la saison?

Blaise a confirmé sa forme époustouflante du moment en claquant un doublé lundi. Ce qui lui a permis de recevoir dans foulée le Ballon d’Or. Pas besoin d’attendre janvier, on sait déjà qu’il lui sera attribué. Du coup, quand Happiness FC lui a donné le choix entre cette récompense et la LdC, il aurait pu changer de réponse. Pas cool, Blaisou.

La garçon de café de la FIFA

La garçon de café de la FIFA

Pocho également est on fire. Il s’est signalé aussi par un doublé contre la Bolivie. A croire que les litres de maté qu’il ingurgite font enfin effet. C’est le genre de potion magique qui lui fera plus de bien que les bouteilles d’alcool éclusées lors de ses virées parisiennes nocturnes.

Au concours Eurovision – PSG (une chanson en guise de bizutage pour les nouveaux arrivants), Di Maria reste leader, loin devant Kurzawa qui a entonné du Corneille. De source interne au club, Stambouli complèterait le podium, tandis que Trapp échouerait bon dernier avec une prestation très discrète. Pour mémoire, dans ce même exercice, Chantôme s’était enjaillé avec le titre « Tous les cris, les SOS » de Daniel Balavoine. Chacun son répertoire, on ne critique pas, merci.

Paris et Nike ont lancé cette semaine notre maillot third, « destiné aux grands événements ». Y’a pas à dire, il claque. De là à penser qu’il va nous rendre invincible… V’la l’armée de Dark Vador! Le flocage rose fluo, en revanche, n’est pas sans rappeler le petit côté pédou du Stade Français.

Quand ton pays t'a coupé la main après la Copa America

Quand ton pays t’a coupé la main après la Copa America

Bien, après les potins du gotha parisien, place au ballon. C’est pas trop tôt, grogneront certains. Je ne peux que raison leur donner.

Le match

Bah voilà, j’ai parlé trop vite. Quelle blague, ce match. Evidemment qu’on ne gagnera pas tous nos matchs. Evidemment que tous nos adversaires ne viendront pas en victimes expiatoires, présents uniquement pour faire le sparring-partner des stars de la capitale. Mais bon, un peu de sérieux, messieurs. Une fois de plus, on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes (et surtout à Kévin) pour la perte débile de 2 points. Deux boulettes grossières, certes, mais surtout une incapacité à tuer le match. Outre le face-à-face perdu de Di Maria, il faudra surtout retenir l’apathie générale en seconde mi-temps. Nos belles séquences de jeu n’ont été aperçues que par intermittence. 25 premières minutes indigentes, puis le réveil des troupes jusqu’à la pause. L’égalisation bordelaise nous a  ensuite pendu au nez un long moment avec la multiplication des corners et autres coup-francs pour cause de fautes inutiles de notre part. On ne s’attendait pas cependant à ce qu’elle vienne d’une trahison du soi-disant super jeu au pied de Trapp. Personnellement j’appelle ça du sabotage. Ou du sabordage. L’empressement des parisiens à venir le réconforter est touchante. La belle affaire. L’expulsion bordelaise et les 10 dernières minutes de campement dans leur camp resteront sans effet.

Voyons au moi l’aspect positif: c’est peut-être un mal pour un bien. On tâchera d’être plus concentré et de finir le boulot plus rapidement lors du prochain match.

Trapp 0/5 « ça arrive de se trouer, bla-bla-bla, on ne va quand même pas l’accabler, bla-bla-bla, il va vite se reprendre, bla-bla-bla ». Purée, ils se croient tous dans la mélodie du bonheur ou quoi? Von Trapp a fait de la merde et pis c’est tout. Déjà qu’il n’a rien à faire, et en plus il le fait mal…

Maxwell 3/5 un match tout à fait lambda. Si quelqu’un peut me confirmer: il me semble bien que c’est la première fois où il se fait remplacer en cours de match.

Silva 4/5 notre capitaine est vraiment au top! Vraiment rassurant pour l’équipe. Mais quand même très naïf de croire que Dunga ne l’appelle plus en sélection seulement pour essayer d’autres joueurs.

Marquinhos 4/5 impeccable, le blédard! Et son manque de compétition ne s’est pas fait sentir, il est déjà dans le rythme.

Aurier 3/5 correct mais sans plus. Au vu de ses précédentes prestations, on en attendait davantage.

Verratti 4/5 encore des louanges, encore des lauriers, encore des standing-ovations. Marco leur a mis la misère et nous a donné du plaisir. Mieux qu’un canard vibrant.

Matuidi 3/5 sûrement un peu émoussé après un gros début de saison. Un super travail de sape, comme souvent, mais des fautes indignes de lui qui nous ont mis en danger.

Motta 2/5 un déchet inhabituel pour notre sentinelle. Trop de ballons perdus, de relances dégueulasses, de petits coups de pute en scrèd’. Bref, quand il chie, ses partenaires sont éclaboussés.

Lucas 2/5 c’est quoi cette conduite de balle, mon frère? Et puis dribbler 4 mecs mais en allant de la présidentielle à la tribune Borelli, qu’est-ce qu’on en a à foutre? Et puis lâche ta balle plus vite!

Di Maria 3/5 quelques illuminations formidables, quelques dribbles fameux, quelques touches de gonfle qui ont régalé le Parc, quelques tentatives so-per qui auraient pu mieux finir, un tête-à-tête qui échoue, et un soufflet qui s’est dégonflé malgré de belles promesses.

Cavani 4/5 2 buts splendides! Une bonne lourde sous la barre puis un bijou bien enveloppé. Moins en vue dans la 2è partie, mais toujours efficace dans le repli.

Les remplaçants

Kurzawa 3/5 la moyenne pour commencer. Pas grand-chose à signaler. Peu de travail défensif à effectuer, et peu dangereux sur ses montées.

Lavezzi non noté: une entrée sans relief. Lui qui aime cavaler, il a probablement été gêné aussi par le bloc girondin réduit à 10 et compacté devant sa surface.

Rabiot non noté: des cheveux de plus en plus longs. Paye ta gueule de plumeau! 

Les adversaires: Sagnol est une pleureuse, Carasso a concurrencé Trapp, Khazri a un gros cul, et c’est tout bonnement incroyable que Poko n’ait reçu son jaune qu’à la 71è minute. Quasi impunité pour ce mec qui a accumulé les fautes pendant toute la rencontre.

Bonus touristique

"Si vou plèèè, une pièsse ou 1 tikè ressto, meussieu-dame"

« Si vou plèèè, chuis à la rue, une pièsse ou 1 tikè ressto, meussieu-dame »

 

Bonus teasing Malmö

Le Saint Graal

Le Saint Graal

Petit-Louis Fernandel

12 Comments

  1. Tu fait tes résumés en écoutant RMC ou quoi ?

    Bordeaux a fait un excellent match et mérite ce nul.

  2. – Le gamin a du ruiner un slip (ou meme plus) à le réception de son accréditation , bien ouej le boutonneux.

    – Ya plus que péno de Pallois sur Cavani en fin de match (quand à la réaction de Sagnol … »no comment »)

  3. Motta doit avoir fini de négocier son nouveau contrat… enfin, tant qu’il arrive à se regarder dans une glace, Motta…

    Et comment ??? Matuidi n’a pas arrêté un péno sur sa ligne, pour aller claquer une frappe en lulu dans la foulée ?? Non, vraiment, depuis Lundi il est sur le déclin…

  4. C’est quand même con pour L’Equipe. Trapp a tout fait pour contredire le titre du papier de la semaine dernière « trapp, le gardien invisible ». NON NON IL EST BIEN LA ET IL L’A MONTRÉ.

  5. ben çà fait pas de mal de se faire un peu secouer non ?
    (c’est pas ma bite qui dirais le contraire)

  6. Oui, bon, c’était marrant quand meme de voir une équipe venir au parc pour jouer. Maintenant, Sagnol a plus qu’à se décider à arreter de piailler et ca fera une bien belle équipe de Bordeaux

  7. Arbitrage a deux vitesses quand même, Saivet prends ses jaunes mais nous on fauche sans encombres, l’arbitre s’est du coup dit que il allait oublier le péno pour rétablir la balance.

    Di maria je l’ai trouvé nul à chier vraiment

    J’aurais mis plus a Lucas qui décalle bien Di Maria pour qu’il foire son face a face et qui provoque le coup franc pour cavani.

  8. Au moins ce résultat fera comprendre aux suce-boules de canal qu’il est inutile de se pignoler pendant 10 minutes dès que le bus du PSG apparait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.