Alerte spoiler: présentation et guide de Nostradanus

C’est le grand retour du taromancien officiel de horsjeu.net, le bien nommé Nostradanus. Cet article sert d’appui aux prévictions à venir : Nostradanus se présente dans une première partie, expose sa méthodologie dans la deuxième, et donne dans une troisième partie des explications grossières sur les cartes du Tarot et leurs interprétations, pour les plus curieux ; cependant, l’auteur fera de son mieux pour que les explications des prévictions à venir se suffisent à elles-mêmes, dans la mesure du possible.

Pour les prévictions des groupes A, B, C, D, E et F, cliquez sur les lettres correspondantes (au terme de la première journée de la phase de groupes, tous les liens seront valides).

I) Présentation
II) Protocole astranal de révélation
III) Guide simplifié

I) Présentation.

Chers compagnons d’infortune,

D’infortune, vous ne pourrez plus parler, puisque je reviens vous éclairer des prévictions parfaites qui font ma renommée (ne vous donnez pas la peine d’aller chercher trop loin ; du moins, pas plus loin que le 3-1 de Brésil-Croatie, s’il vous plaît).

En effet, l’autorité de horsjeu.net n’est pas encore embarrassée par mes publications, sans doute ravie d’avoir elle aussi, comme les grands médias, son spécialiste qui se plante à intervalles réguliers sans jamais faire amende honorable (l’humilité étant une vertu de plébéien)… À moins que mon occultisme renforce sa ligne éditoriale plus politique, puisqu’il paraît que la magie s’apparente au socialisme (on les définit comme la croyance en « les transformations immédiates par la vertu des formules », disait Flaubert)… Je ne saurais confirmer, je suis moins compétent en politique qu’en magie (c’est dire). Bref, tout cela pour dire qu’on refait appel à mes talents, attendant toutefois un peu que mes derniers échecs cuisants soient oubliés, pour prédire en exclusivité mondiale, grâce au tarot de Marseille, et avec une méthodologie scientifique parfaitement transparente, les résultats des 51 matchs de l’Euro 2016 !

Je me suis déjà présenté plus personnellement ici, et comme nous allons faire un bout de chemin ensemble ce mois-ci, je vous invite à m’y (re)découvrir. Pour le reste, cet article de présentation servira à vous expliquer comment je procéderai dans mes tirages, avec un petit aide-mémoire auquel vous pourrez vous référer dès que vous êtes un peu perdu. J’ose espérer qu’à défaut d’avoir renfloué vos comptes bancaires… Pardon, je voulais dire : j’ose espérer qu’en plus d’avoir renfloué vos comptes bancaires, mes articles pédagogiques de taromancie vous donneront le savoir-faire suffisant pour briller en société en tirant les cartes, pour tirer les demoiselles ; puisqu’au fond, l’occulte ne sert « qu’à faire des femmes » (encore Flaubert)… Là encore, je ne saurais confirmer l’efficacité de cette drague. Je ne sais pas où je pèche pour pécho, mes rencards partent toujours en cours de séance occulte : peut-être que tirer les arcanes dans une cave, sur un autel servant aux messes noires, avec du sang tapissant les murs et des chancres sataniques m’accostant, les impressionne trop pour que je leur paraisse accessible ; ou bien, elles sont refroidies par l’avenir, lu dans les arcanes tirés, où je compte coïter de force d’ici la fin de la soirée.

Passons au football.

II) Protocole astral de révélation.

Le tirage est effectué groupe par groupe, avec les cartes d’équipe. Pour chaque équipe, le tirage est fait en équerre :

Pour ne pas déstabiliser les férus de la ligain, toutes les équipes sont tirées et s’opposent dans la même formation taromancienne, à savoir un 1-2-1 asymétrique. La carte « E » représente l’état d’esprit présent de l’équipe, tandis que les cartes « F » et « f » désignent respectivement leurs forces et faiblesses. Chaque équipe est accompagnée d’une carte « S », qui nous éclaire davantage sur l’influence d’un joueur de l’équipe, que je choisis préalablement (star de l’équipe, tête de Turc de votre serviteur, premier résultat sorti sur google, etc.), afin de repérer d’emblée les performances individuelles anales ou mondiales.

Enfin, on tire une carte « volte-faciale », notée « X » sur le dessin ci-dessous, dont l’influence s’étend à tout le groupe et, de manière décisive, à l’issue du groupe (donc, a fortiori, chaque match est susceptible d’être influé par le volte-faciale).
Après le tirage des quatre équipes des groupes, on a donc une table comme suit (on tourne dans le sens des aiguilles d’une montre) :

Ensuite, on tire les matchs dans l’ordre parmi les autres cartes mélangées, avec quatre cartes pour chaque match :

La carte « P » désigne la physionomie du match, ou l’ambiance autour d’icelui, tandis que les cartes « 1 » et « 2 » représentent le succès, ou du moins le comportement, des première et deuxième équipes. Chaque match est agrémenté d’une dernière carte également appelée « carte volte-faciale », qui peut donner un indice précis et sensible sur l’issue du match (si la carte n’a pas d’interprétation très marquée, on l’ignore).

III) Guide simplifié.

Ce chapitre est une compilation d’explications d’articles antérieurs.

Parmi les cartes tirées, je vais tenter d’expliquer au mieux leur signification, au cas par cas. Chaque liseur de cartes a sa propre façon de lire les cartes, donc leur sens pourrait différer selon le « tutoriel » que vous lisez ; argument qui me permet de dire n’importe quoi à moindre frais.

Vous remarquerez deux types bien distincts de cartes tirées : les 22 arcanes « majeurs » et les 56 « mineurs » (qu’on appelle aussi « énergies »). Les premières concernent des événements ou des états très marqués, tandis que les deuxièmes décrivent plutôt des tendances. Les arcanes mineurs peuvent à leur tour être séparés en quatre groupes, selon qu’ils appartiennent à la série des Épées (liées aux affaires de la pensée, la raison, l’élément Air), des Coupes (les affaires de cœur, les émotions, l’élément Eau), des Deniers (le pognon, le matérialisme en général, l’élément Terre) et des Bâtons (l’intuition, le travail, l’action, le leadership, l’élément Feu). Enfin, les cartes dont le numéro (entre 1 et 10) est pair auront tendance à être des cartes d’équilibre, d’harmonie, tandis que les numéros impairs indiqueront des cartes instables, de dynamique, de rupture, dans un sens positif ou négatif selon les cas. Si on veut détailler légèrement plus :

Nombres :

1 = commencement
2 = équilibre, dualité
3 = croissance, succès
4 = stabilité et restriction
5 = rupture de stabilité, changement par le conflit
6 = harmonie
7 = instabilité, illusions, chutes
8 = 4+4 = double stabilité (matérielle et spirituelle), équilibre des forces
9 = accomplissement
10 = transcendance

Éléments :

  • Épée = Air = Gémeaux, Balance, Verseau = Intellect, questionnements…
  • Deniers = Terre = Taureau, Vierge, Capricorne = Matérialisme, esprit pratique…
  • Coupe = Eau = Cancer, Scorpion, Poissons = Émotivité, créativité…
  • Bâton = Feu = Bélier, Lion, Sagittaire = Énergie, action…

Généralement, si l’on tire une carte d’un certain nombre et d’un certain signe à l’endroit, cette carte représentera les attributs positifs liés au nombre et au signe tirés (pour le signe cela peut être plus subtil), tandis que tirer cette même carte à l’envers augurera le pendant négatif.

Enfin, conformément à la physique d’Aristote, chaque élément est caractérisé par deux qualités (chaud ou froid, sec ou humide), et si deux cartes dans un tirage sont contiguës et partagent une qualité, alors leurs effets entrent en résonance et s’amplifient (c’est le cas, par exemple, des Bâtons et des Épées, qui sont associés à deux éléments chauds, le Feu et l’Air ; il n’y a qu’une exception, c’est la proximité entre Coupe et Deniers qui reste sans effet, alors qu’ils sont pourtant associés à deux éléments froids), tandis que ces effets s’anéantissent si les deux qualités sont opposées (exemple : Bâton et Coupe, associés au Feu et à l’Eau)

Nostradanus.

Nostradanus

Je tire les cartes plus vite que je ne tire vos mères.

3 Comments

  1. Comment croire à une telle mascarade quand les cartes ne prennent pas en compte le bon(a)nus trivela de Quaresma?

  2. J’aime bien ce mot « préviction », cette fusion entre prédiction et prévision est un barbarisme qui coule de sens et qui illustre très bien votre esprit éclairé.
    Après je n’ai pas eu le courage de lire jusqu’au bout, à force de parler autant de technique que les chroniques tactiques on s’y perd. Mais l’effort est louable et grâce à vous, le charlatanisme a encore de beaux jours à venir devant lui !

  3. Dans le but de ne pas faire fuir nos lecteurs par un discours résolument technico-ésotérique, pourrait on demander à Gwen de faire les illustrations des articles à venir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *