ASSE – OGCN (0-1) : la Forez Académie pédale dans la salade

2 semaines d’attente, 2 semaines d’espoir, 2 semaines c’est long. Mais pas autant que notre attente pour voir enfin un mâche abouti des Verts. Et des buts. Pour nous. En 1e mi-temps.

Le match résumé en 1 phrase : « La malédiction du dimanche soir est de retour »

On aurait pu le prévoir, mais non, bêtes supporters que nous sommes. On espérait, vous pensez. 2 semaines de repos, les organismes chargés à bloc, même s’il reste encore quelques blessés (Hamouma, Beric, Pierre-Gabriel) ou suspendu (Tannane). Du coup, on se demandait avec qui on allait jouer devant. Secrètement, j’espérais que Roux serait associé à Søderlund, j’ai été exaucé. Fébrilement, j’espérais que M’Bengue resterait sur le banc. Je suis allé me faire enculer.

 

La compo :

C’est dimanche, alors bon dimanche, sous vos applaudissements. Sauf si vous regardez Sainté, dans ce cas là, on assiste souvent à une expérimentation tactico-tactique. Bref, on se cogne un 5-3-2. Alors oui, on a déjà joué avec ce système cette saison, et l’avantage c’est que je vais enfin voir la doublette de rêve Roux – Søderlund (pardonnez moi Seigneur, je ne savais pas ce que je disais). Par contre, par contre, par contre… ON A ENCORE CETTE PIPE DE M’BENGUE A GAUCHE !! Purée mais Christophe, le mec possède une accélération négative et une qualité de centre égale à celle de Bernard Mendy version « joueur du championnat indien », tu sais ce qui va se passer non ? Toutes les attaques vont passer par la droite, et on aura un jeu encore plus stéréotypé que d’habitude puisqu’on aura aucun ailier pour faire la balance de l’autre côté. Bref…

 

Le mâche :

Vraiment ? Faut en parler ? Bon… Et bien, on va dire que finalement, ce 5-3-2 a plutôt bien gêné les Niçois. Est-ce que l’absence de Balotelli a pesé, je n’en sais rien, mais toujours est-il que l’auto-proclamé (selon Cardinale) Barça de la Côte d’Azur a bien fait tourner le ballon (75% de possession au bout de 15 min), mais n’en a pas fait grand chose. La 1e occasion est pour Roux, magnifiquement lancé par Selnæs, mais sa frappe ne trouve que le petit filet droit (7e). Seule occasion pour les Niçois, cette frappe de Seri sur un centre en retrait de Pereira (28e). Dans la foulée, double occasion made in Heaven  : Søderlund nous invente la « madjerlund », qui est en fait une frappe loupée sans contrôle qui se transforme en talonnade.

Bon, évidemment, Dante fait une grosse mimine, mais l’arbitre ne sifflera rien. Et on s’en branle de savoir que la madjerlund filait au moins au poteau de corner, une main dans la surface reste une main, frappe cadrée ou non. Bref, le meilleur est à venir. Nolan Roux peut quand même se vanter de posséder un ratio but/nombre de tirs de 0/18 face à Nice. Et il le fait avec style :

Merci à @ElefelSte pour le crédit photo croquage.

Oui, il a bien loupé cette occasion alors qu’il était tout seul aux 6m (30e). La mi-temps est sifflée, on reste à 0-0. Bien. On reprend avec les mêmes, et on refait pareil. Saivet sera le 1er à se montrer dangereux avec une tête croisée qui ne passe pas loin alors que Cardinale était battu (50e). Pas grand chose à se mettre sous la dent jusqu’à cet enchaînement anal : Veretout qui revient pour défendre donne incompréhensiblement une balle en retrait dans une forêt de jambes, dont celles d’un Niçois. La balle revient sur Eysseric, Perrin tacle mais le contre est favorable. L’ex-Stéphanois envoie alors une lourde sèche du gauche qui vient finir en lucarne, beau but mais ça fait chier (0-1, 63e). Sainté prend un coup de grisou, je suis aussi sonné qu’eux et Pléa va enchaîner avec 4 occasions nettes (65e, 66e, 68e et 84e) dont la dernière avortée grâce à un double retour de Malcuit et un arrêt de Ruffier. L’espoir  est perdu quand soudain, sur un corner de Veretout, surgit de la brume notre beau capitaine. Las, sa reprise taclée, dans une position difficile, file au-dessus (88e). Le match est terminé, les Verts ont encore chié dans la colle un dimanche soir.

Ce que je retiens de ce match ? Tout d’abord, j’ai cru en cette doublette Roux-Søderlund. Je pensais que ça pourrait le faire, qu’ils arriveraient à surnager de l’espèce de bouillie qu’ils nous proposaient à chaque fois. Bon, je me suis bien planté. C’était nul, pas pire que d’habitude, mais pas mieux non plus si on regarde l’efficacité de dimanche soir. Alors déjà qu’ils sont pas connus comme pour être les attaquants les plus adroits de Ligain, si en plus ils doivent composer avec les centres de M’Bengue, on s’en sort plus. Le 5-3-2, on peut dire que ça marché pour éteindre Nice une grosse partie du mâche. On a pas vu le milieu (à part Seri) et Pléa s’est signalé une fois le but marqué, quand les Verts ont donné l’impression de lâcher complètement la rampe. Et voilà la différence : alors que Sainté a réussi à sauver quelques points grâce à des retournements improbables de situation dans le Galette time, cette fois, on a juste eu droit à de la merde avec un petit frisson à la 88e quand même, parce que le Cap’tain n’abandonne jamais. Tout ça pour dire que Sainté c’est 1 victoire, 3 nuls et 1 défaite depuis le derby, un vrai parcours de candidat au ventre mou. Les Verts sont 9e avec 18 points, pas encore décroché par les quenelles, 4e à 22 points. Par contre, pour les 3 places de devant, ça semble déjà mort avec Paris et Monaco 11 points plus loin, et Nice leader et 14 points d’avance. Cette saison, il ne faudra sans doute pas compter sur une équipe qui raflera les 3 trophées nationaux, et sachant que Sainté s’est qualifié pour l’Europe à chaque fois grâce à cette combine, il va falloir vite fait se sortir les doigts pour accrocher un strapontin pour les tours préliminaires en Ouzbékistan en juillet prochain.

Nolan Roux face au but dimanche soir.

 

Le but qui fait chier :

 

Les notes :

Ruffier (prolongé, 3/5) : un arrêt qu’il fallait faire en 1e mi-temps. Un but qu’il n’a pas vu arriver, et encore des arrêts derrière pour éviter la rouste. Ruffier méritait bien sa prolongation jusqu’en 2021, en espérant que ça ne sera pas juste un moyen de le vendre plus cher cet été.

Théophile-Catherine (ah ! 1e nouvelle, 2/5) : donc lui, il a joué ? Alors je me rappelle juste l’avoir vu prendre un petit pont d’Eysseric et envoyer une saucisse en guise de centre à peu près au niveau du balcon supérieur de la tribune Henri Point.

Lacroix (biscotophile, 2/5) : il a encore pris un jaune qui le privera du mâche face aux sardines. 9 mâches et déjà 3 jaunes : le mec doit être un tueur à l’apéro. Sinon, un match plutôt propre, il passe à 2 crampons de contrer la frappe d’Eysseric.

Perrin (surnage, 4/5) : dans le marasme stéphanois actuel, il est (avec Ruffier et Selnæs) le seul à aligner régulièrement des performances dignes de ce nom. Encore impeccable derrière, il n’a pas de chance avec son tacle sur Eysseric, et c’est lui qui sonne la charge pour aller égaliser en fin de match, avec en prime une grosse occasion. Indispensable.

M’Bengue (arnaque, crime…, 0/5) : … et le niveau pour aller bosser chez Botanic. Je crois que son talent est inversement proportionnel à la taille de ses dents. Et il a de très, très grandes dents.

==> remplacé à la 69e par Monnet-Paquet (non noté), qui place pour son 1er ballon une énorme accélération entre 2 Niçois. Bon après, il a fait comme d’hab : courir jusqu’à la ligne de fond et centrer. Un jeu vidéo des années 90.

Malcuit (a bien essayé, 3/5) : il a fait ce qu’il a pu, avec des attaquants qui ne proposaient rien (merci Søderlund), et des mecs qu’il fallait rattraper au dernier moment par des retours supersoniques. A manqué de précision sur ses centres par contre.

Selnæs (surprise, 3/5) : il a fait une très grosse 1e mi-temps avec énormément de ballons touchés, des récupérations en pagaille, et une ouverture lumineuse pour Roux notamment. Puis il s’est progressivement éteint, ce qui n’est pas forcément dans ses habitudes. Total faiblard de 52 ballons joués, cette stat est révélatrice du fait qu’on a beaucoup trop laissé le ballon aux Niçois.

==> remplacé à la 82e par Dabo (non noté), qui est visiblement encore puni. Bon, il va peut-être falloir lever la sanction là, c’est pas comme si les joueurs alignés marchaient sur l’eau…

Veretout (1er accroc, 2/5) : grosse déception sur ce mâche pour Jordan. Au-delà de son gros raté qui est à l’origine du but d’Eysseric, il n’a jamais semblé en mesure de provoquer le danger, sauf sur ses coups de pied arrêtés qu’il a plutôt bien tiré.

Saivet (presque, 2/5) : il aurait pu finir avec une passe décisive (merci Nolan) et un but (merci toi-même), mais il finira plutôt en nous laissant une impression mitigée. Jamais vraiment dans le rythme, jamais vraiment à la bonne place, il a semblé tâtonner tout le mâche, peu aidé par les déplacements en braille de nos 2 attaquants.

Søderlund (indéfendable, 0/5) : sa madjerlund restera dans l’histoire, ses déplacements non. Pataud, les pieds bloqués dans le béton, Alex a été aussi fade qu’une omelette norvégienne. Et on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Par contre, la prochaine fois, évite de briser les miens.

Roux (scandaleux, 0/5) : blablabla il se bat bien, il fait des appels, il travaille pour l’équipe… OK, mais du coup, il faut lui préciser qu’il joue avec les mecs en vert alors. Sans déconner, une tête aux 6 m sans opposition, tu vas pas me dire que c’est pas un geste que t’as répété des dizaines de fois à l’entraînement ?

==> remplacé à la 82e par Nordin (non noté), qui mériterait presque d’être vu en pointe tant les autres attaquants ne sont pas au niveau.

 

Les adversaires : Eysseric met un beau but, et a la classe de ne pas le fêter, c’est à noter. Sinon, Seri a fait son match au milieu, au contraire de Cyprien qui a été assez invisible. Pléa a bien failli nous faire le fion, mais sa maladresse, Ruffier et Malcuit l’en ont empêché. Dante ne doit jamais finir sans 1 jaune, qu’il doit même ramasser en 1e mi-temps. Après, sur l’ensemble du mâche, on leur a beaucoup trop laissé le ballon pour espérer mieux.

 

La question minitel : la question en a marre de ces mâches le dimanche soir.

Mais oui ! Mais bien sûr ! On est parti pendant 2 semaines, on revient avec des espoirs, mais rien n’a changé ! On perd comme des merdes, et on va encore râler parce qu’il y avait penalty. Mais vous en retenez quoi de ce mâche ?

M’Bengue remporte cette question minitel avec un score fillonesque. L’outsider a dépassé le favori Roux qui avait pourtant mis toutes les chances de son côté avec ce croquage magnifique. Les instituts de sondage se sont une nouvelle fois plantés, comme un symbole de Sainté le dimanche soir. 3e place pour l’omelette norvégienne qui nous aura fait rêver malgré lui avec ce geste technique que seul Brandão aurait pu réussir. Enfin, ici à Sainté, on aime pas trop les collabos, et c’est en dernière position que finit Veretout, qui a fait honneur à ses origines nantaises sur ce mâche.

 

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, faut pas trop y compter. Nice a beau caracoler en tête, ça fait bien longtemps qu’on a pas vu une Aiglons académie.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, viens donc le saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

15 commentaires

  1. Je pense que sur la main de Dante, Soderlund mérite un carton jaune pour insulte au football. Main strictement invonlontaire d’ailleurs.

    Enfin, je me rassure un peu puisqu’il y a moins d’un an pour le mercato, l’ASSE recrutait Tannane et Soderlund, alors que pour l’instant la direction se contente de prolonger un cadre et des joueurs à potentiel.

  2. La main de Dante n’est pas intentionnelle. YAPAPENO.

    Avec la Ruff qui prolonge, combien il gagne Perrin du coup maintenant ?

    Cordianalement,

  3. HO JUST WIDE, DEPUIS QUAND TU FAIS DES COMMENTAIRES CONSTRUCTIFS ? CONNARD !

  4. Jamais tu peux justifier un péno là dessus, elle part a perpet et aucun steph n’aurait pu intervenir. Rendez nous Nolan, on y reboostera la confiance et il remettra des casques au lieu d’essayer de cadrer pour être la seule frappe cadrée de votre équipe

    • Nolan a le niveau Ligue 2 pour faire croire qu’il peut planter plus de 10 buts en championnat. Au-dessus, c’est un joueur très moyen. Mettre des casques je veux bien, mais faut encore qu’il en ait la possibilité. Et vu qu’il pèse autant dans la surface que Ricky à l’époque… Qu’il commence déjà par marquer des buts faciles comme dimanche, et la confiance reviendra. Le coup de « je m’applique trop pour cadrer », lol. Fais pas du foot si tu penses comme ça, contente toi de faire du mölkky.

  5. Dans l’acad contre Anderlecht on parlait de penalty « très litigieux » avec la main de Lacroix, c’est tout pareil ici :)

  6. -la main est involontaire mais en jouant les 2 bars eccartés le defenseur de nice augmente beaucoup sa surface de corps, ca peut se siffler mais je ne me sens pas arnaqué sur ce coup la.
    -sinon je trouve que malcuit a été une catastrophe, defense catastrophique et centre ratés, pour moi il a été archi mauvais, et quand on donne comme exemple son fameux retour pour sauver un but ben c’est lui qui couvre le hors jeu du mec donc ca vient encore d’une erreur de lui…

    • Malcuit je l’ai pas trouvé mauvais moi. Certes, on peut lui reprocher de laisser quelques boulevards derrière, mais c’est aussi parce qu’il apporte le surnombre devant. Au contraire de M’Bengue, qui perd la balle au milieu de terrain, revient à 3 km/h et regarde Seri fusiller Ruffier en 1e mi-temps.

      On va avoir quelques frissons avec Malcuit mais honnêtement, je préfère le voir prendre des risques comme il fait plutôt que de jouer avec le frein à main comme son compère de l’aile opposée.

    • Ah! enfin quelqu’un d’accord avec moi sur Malcuit… depuis le début de la saison pour moi ce mec est une catastrophe. Sa qualité de centre phénoménalement foireuse et sa lecture du jeu de pigeon me font hurler quasiment à chaque match que je le vois courir comme un malade pour provoquer ratage sur ratage… sur ce match je lui mets 1/5. Mais bon, je sens qu’on l’aura tout à l’heure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.