ASNL – ASSE (3-1) : la Forez Académie n’en pouvait plus

Alléluia, cette saison est enfin terminée. J’en pouvais plus de voir Sainté jouer, et me forcer à écrire sur ces parodies de football.

Le match résumé en 1 phrase : « Dans la lignée des dernières semaines »

Voilà, les Verts terminent cet exercice 2016/2017 avec une défaite, la 12e de la saison ce qui est assez énorme. Et surtout, Sainté termine avec une différence de buts négative, bien aidé par une fin de saison immonde qui aura vu la défense encaisser 12 buts en 4 mâches, dont le cinglant 5-0 face à Paris. Une équipe démobilisée ? A ce niveau là, c’est pas de la démobilisation mais carrément un abandon de poste. On se foutait de la gueule de Galtier quand il parlait d’assurer le maintien il y a quelques semaines, je suis pas sûr qu’on aurait rigolé si on avait dû jouer notre peau avec cette équipe là.

 

La compo :

Bon, alors déjà Galtier n’avait emmené que 16 joueurs, la faute à une cascade de blessures encore jamais vue cette saison (et pourtant, on a dégusté) : Perrin, Théophile-Catherine, Pogba, Malcuit, M’Bengue, Pierre-Gabriel, Maïga et Selnæs sont tous blessés. Résultat, on aligne le jeune Nadé en défense centrale, on fait reculer Nordin au poste d’arrière droit, et on ressort Clément de la cave en lui confiant en plus le brassard de capitaine. Ah oui, et si j’ai positionné Veretout si bas sur la compo, c’est tout simplement parce qu’il a passé son temps à jouer le 3e défenseur central, tentant comme il le pouvait de colmater les brèches.

 

Le mâche :

Bon, comme face à Monaco, je vais la faire courte (comme Zouma). Sainté est nul et son plan de jeu se résume à balancer des grands ballons un peu n’importe où en espérant que ça tombe dans la course d’un des poulets sans tête qui est censé animer l’attaque. Pendant presque 30 minutes, les Verts ne vont jamais tirer au but, au contraire de Nancy qui trouve la faille sur un but gag : sur une balle aérienne devant la surface, Dalé loupe la balle, comme Lemoine devant lui, mais en tombant il parvient à glisser la balle à Busin qui fusille Ruffier de près (1-0, 17e). Toujours aussi mauvais, Sainté n’arrive à rien, même si N’Dy Assembe essaie de nous aider en loupant sa sortie devant Beric (31e). Il ne se rate pas par contre sur la frappe de Monnet-Paquet qu’il dévie en corner (37e). La 2e mi-temps est repartie sur les mêmes bases que la 1e, et les Verts souffrent : corner pour Nancy, air-défense de Beric et Lacroix sur Diagne qui coupe en plein milieu de la surface pour marquer de la tête (2-0, 58e). Monnet-Paquet confirme qu’il est bien redevenu nul, en queutant une frappe à 5 m des buts, sans opposition (60e). Seule satisfaction du mâche, Nordin qui marque son 2e but cette saison en glissant la balle entre les jambes de N’Dy Assembe, bien aidé par une perte de balle débile de Aït Bennasser dans sa surface (2-1, 74e). Nantes perd, Rennes perd, il suffit que Sainté égalise pour gagner une place au classement. Oui, on se doute bien que ça n’arrivera pas vu la gueule du mâche que nous livrent les Stéphanois. C’est plutôt Maouassa qui corsera l’addition sur une superbe passe décisive de Jérémy Clément (très belle déviation de la tête dans la course du Nancéen, 3-1, 83e). Le mâche est fini, la saison aussi, les Verts finissent à la 8e place, leur plus mauvais classement depuis 2010/2011 où ils avaient fini 10e.

Après, rien à dire sur cette position finale, elle reflète parfaitement la saison de Sainté en championnat. 41 buts marqués mais surtout 42 buts encaissés : jamais une défense emmenée par Ruffier n’avait pris autant de buts. Si jusqu’à présent la solidité de la ligne arrière masquait les insuffisances de la ligne de devant, cette saison tout a volé en éclat et la dégringolade au classement n’en est que logique. Sur les 8 derniers mâches, le bilan des Verts est catastrophique : 1 victoire, 2 nuls et donc 5 défaites dont les retentissants 4-0 et 5-0 face à Marseille et Paris. 7 buts marqués, 18 encaissés. Non, vraiment, il était temps que ça se termine. Maintenant va démarrer le temps des incertitudes, à commencer par le nom du successeur de Galtier. On parle avec insistance de Fabio Celestini, flamboyant avant-dernier du championnat suisse avec Lausanne Sport. Et puis merde, les Suisses chez nous, ça n’a jamais trop marché récemment (Gelson, Lacroix). Autant vous dire que je sens déjà que la saison prochaine risque d’être pénible.

La défense de Sainté depuis le mois d’avril (avec le fameux but encaissé à la 90e).

 

Le résumé du mâche :


Nancy 3-1 ASSE: le résumé par ASSE
 

Les notes :

Ruffier (filets garnis, 1/5) : il a tellement ramassé en cette fin de saison. Le CRS a presque pris plus de buts en 8 mâches que sur les 23 autres qu’il a disputé avant (16 contre 21).

Nordin (a new hope, 3/5) : 2e but pour le pillot, soit autant que Tannane et Søderlund réunis. Et 2 fois plus que Jorginho.

Nadé (KTC regen, 2/5) : un grand costaud un peu fâché avec sa relance et sa pointe de vitesse. C’est con, on avait déjà Théophile-Catherine dans ce registre, pas besoin d’en former un de plus.

Lacroix (taupe niveau, 1/5) : on met à jour les stats de notre Pierre Richard suisse. 20 matches comme titulaire, 3 victoires, 4 nuls et maintenant 13 défaites. S’il veut partir au mercato, ne le retenez surtout pas.

Polomat (pas mieux, 1/5) : Luc Sonor était une pipe pour Jean-Michel Larqué, mais qu’est-ce qu’il pense de PYP du coup ? M’Bengue, Pogba, Polomat : la gauche caca.

Clément (pré-retraité, 1/5) : on ne peut pas demander à un mec de 32 ans qui a passé toute son année en CFA2 de tenir la baraque en Ligain. Si ? Bon, ben alors il a été à chier.

Lemoine (déjà parti, 1/5) : je n’oublie pas que tu as été bon chez nous, Fabien. Mais là, pour être aussi nul, faut forcément que tu le fasses exprès. T’inquiètes pas, tu vas l’avoir ton transfert.

==> remplacé à la 81e par Rocha Santons (non noté), par où t’es rentré ? On t’as pas vu sortir.

Veretout (meneur de défense, 2/5) : tellement bas sur le terrain que je me suis demandé si on allait pas le retrouver au parking. Malgré ses efforts, on en a encore pris 3.

Monnet-Paquet (révélateur, 1/5) : une belle frappe que le gardien sort, et une occasion complètement salopée. On a retrouvé le KMP d’avant, celui qui te fait prendre conscience de la nullité de ton effectif.

==> remplacé à la 63e par Søderlund (non noté), pour le changement « peste » pour « choléra ».

Hamouma (c’est de l’eau, 2/5) : ah oui tiens, il paraît qu’il a joué lui. Le temps de donner une passe décisive à Nordin quand même. Toujours pas prolongé, mais toujours pas justifié.

Beric (SOS d’un Slovène en détresse, 1/5) : il a touché 15 ballons, il en a perdu 9. Encore moins visible qu’une aiguille dans une botte de foin.

==> remplacé à la 72e par Saivet (non noté), comme si ça allait changer quelque chose.

 

Les adversaires : ils avaient juste beaucoup plus faim que nous. Faut dire aussi que leur survie en dépendait. Au final, une victoire qui ne sert à rien, à part nous montrer une nouvelle fois que les Verts étaient en vacances depuis au moins février.

 

La question minitel : la question est soulagée.

Allez, c’est terminé. On en a enfin fini avec cette saison pourrave, et bien sûr, on termine sur une lourde défaite face à une équipe qui finira 19e. Mais qu’est-ce qui nous soulage le plus dans cette histoire ?

C’est le soulagement, cette saison est enfin finie. Et heureusement d’ailleurs puisque les Verts s’enfonçaient de plus en plus au classement. Au final, pas de place perdue sur cette journée, merci à Nantes et à Rennes d’être au moins aussi mauvais que nous. Par contre, on a pas fini d’en chier je sens avec un effectif en décomposition et qui sera sans doute amputés de quelques uns de ses meilleurs éléments (Ruffier, Veretout). On est soulagé que ça soit fini, mais on va quand même ressentir le manque du mois de juillet quand, au lieu d’affronter des équipes pétées aux quatre coins de l’Europe, on se fanera un match amical moisi contre l’ESTAC au Chambon-sur-Lignon. Allez, la bise anale mes b’lets, reposez bien comme Galtier et à dans quelques semaines. On reviendra sans doute entre-temps pour faire le bilan avec Gruger et Robert.

 

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, c’est le beau Marcel Picon et sa Chardon à cran académie qui vous le livrera. Il ne doit plus beaucoup croire en Pablo Correa. 

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

9 commentaires

  1. Quelle merde ce mâche. Incroyable. On aura tout fait pour que vous vous mainteniez, mais ça n’a pas suffit. A bientôt Marcel, mais en Ligain j’espère.

  2. Nordin (a new hope, 3/5) : 2e but pour le pillot, soit autant que Tannane et Søderlund réunis. Et 2 fois plus que Jorginho

    2×0=0
    Donc non.
    Vous me ferez le plaisir d’apprendre vos tables de multiplication durant cette intersaison. A commencer par le 0.
    Et le bilan de Galtier aussi. Encore une histoire de serpent qui se mord la queue, d’éternel recommencement et tout le toutim.

  3. Merci Roland, il fallait en vouloir pour tenir cette Acad’ alors que tous les joueurs laissaient tomber le jeu. Si seulement on pouvait avoir une equipe au niveau de ses supps et de ses academiciens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.