ASSE – SM Caen (2-1) : la Forez Académie marque et gagne

Enfin une victoire, enfin des buts, enfin du plaisir.

Le match résumé en 1 phrase : « C’est bien payé pour Caen »

Alors que le doute commençait à s’installer dans les têtes de certains supporters, les Verts devaient renouer avec la victoire qui les fuyait depuis la 1e journée quand même. La mission a été remplie, mais tout n’a pas été parfait, notamment la 1e mi-temps.

 

La compo :

Gasset change son approche et laisse Diony sur le banc pour aligner une équipe toute en vitesse. Hamouma, Cabella, Salibur, Khazri : sur le papier, y’a de la technique et de la vitesse. Face à une défense un peu lourde, ça peut faire la différence.

 

Le mâche :

Une première mi-temps infâme, avec un festival de passes ratées et d’approximations techniques, notamment sur les contrôles. Selnæs nous a regalé sur un bonbon de passe vers Salibur (24e), mais c’est Caen qui ouvre le score sur frappe de Fajr, bien aidé par une boulette inhabituelle de Ruffier (0-1, 32e). Salibur pense égaliser mais il est hors-jeu d’un poil de couille, et le VAR ne laisse pas passer l’occasion d’annuler ce but (41e). Mi-temps sifflée sur ce score, on se fait chier, Hamouma et Cabella sont scandaleusement nuls.

La seconde période démarre sur un tout autre rythme : à peine 30 secondes de jeu, Cabella lance Salibur qui est fauché dans la surface par M’Bengue (pas le même que le notre, mais il n’a pas l’air meilleur). Khazri transforme la sentence, les Verts reviennent tout de suite dans la partie (1-1, 46e). Salibur est très, très remuant, mais le tournant du mâche, c’est bien la sortie du fantôme Hamouma pour Diony. Si l’attaquant n’y est pour rien dans le but cafouillage marqué par Kolodziejczak (2-1, 64e), il va se procurer deux grosses occasions. La première après un poteau trouvé par M’Vila sur lequel il reprend la balle mais Baysse sauve sur sa ligne (82e). La deuxième sur un centre venu de la droite, reprise au point de penalty, mais arrêt de Samba (84e). Dix minutes avant, Khazri avait même marqué, mais le but sera de nouveau refusé pour hors-jeu (74e). Le score ne bouge plus, les Verts empochent une victoire très importante.

Après une deuxième mi-temps bien plus convaincante, les Verts rassurent un peu. Sur le terrain, Salibur a su se mettre en évidence, au contraire de Hamouma complètement à côté de la plaque, et même de Cabella qui a souvent beaucoup trop porté la balle. Nordin a fait une entrée très dynamique, comme Diony qui a manqué d’un peu de réussite sur ses frappes. Je me pose toujours autant de questions sur l’association Khazri-Cabella qui ne propose rien de vraiment marquant, surtout quand Khazri peine toujours autant à se situer sur le pré : un coup il joue 10, un coup il joue en pointe. Bref, cette victoire ne résout pas tout, mais elle a au moins le mérite de nous donner 3 points. Prochain mâche dès mardi à Toulouse, plutôt une bonne chose d’enchaîner aussi rapidement afin de capitaliser sur le petit matelas de confiance engrangé samedi. Enfin, un petit mot sur le retour du Kop Nord après 2 mâches de suspension : comme souvent, il a été au top avec un tifo absolument magnifique. Bravo les gars.

Bon retour parmi nous les gars.

 

Le résumé du mâche :

 

Les notes :

Ruffier (still number one, 2/5) :

On ne peut pas accabler la Ruff’. Jamais, même après cette boulette, même si on avait perdu. La dernière erreur de ce genre, c’était il y a 4 ans face au PSG. Entre les deux, il a sauvé des mâches et ramené un nombre incalculable de points presque à lui tout seul.

Debuchy (aïe bis, 2/5) :

Sur ma dernière académie, le mâche face à Amiens, j’avais craint que sa sortie prématurée sur blessure alors qu’il revenait tout juste ne soit les prémices d’une saison pourrie sur le plan physique. J’ai malheureusement peur d’avoir eu raison : nouvelle sortie anticipée, il est forfait pour mardi et sans doute samedi.

==> remplacé à la 84e par Silva (non noté), qui risque de devoir encore jouer à droite pour quelques mâches.

Perrin (toujours pas, 2/5) :

Sa relance a rarement été aussi mauvaise. Pas vraiment emmerdé par les attaquants caennais, il a débranché le cerveau sur la frappe de Fajr, un regard de vache qui voit passer un train.

Subotic (Pogblanc, 3/5) :

Il a été plus solide que Perrin, un peu plus présent dans les duels par exemple. Par contre, les relances casse-croûtes, plus jamais hein ? On a pas fait de la place en dégageant Pogba pour que tu essaies de lui ressembler.

Kolodziejczak (cette fois, ça compte, 3/5) :

Il avait marqué contre Amiens, mais le VAR avait refusé de valider son but. Cette fois, ça compte même si le but est moche. Un bon gros cafouillage de district, avec une défense otarie de Baysse et Samba qui sait pas quoi faire de ses mains.

Selnæs (appuie un peu, 3/5) :

Il a mis un caviar à Salibur, et s’est bien démené à la récupération pour contenir les assauts caennais. Après, il a tendance à parfois trop ralentir le jeu, on aimerait le voir l’accélérer plus souvent, surtout qu’il a les qualités de passe pour.

M’Vila (du mieux, 3/5) :

Il tape le poteau, a envoyé quelques belles transversales, mais il a aussi perdu quelques ballons inhabituels. On le sent pas encore au niveau de la saison passée, mais ça semble revenir petit à petit.

Salibur (explosif, 3/5) :

Il a été le plus dangereux sur le terrain, jusqu’à sa sortie. Il a marqué (mais hors-jeu) et provoque le penalty. Grosse débauche d’énergie, il semble mieux physiquement, ça devrait le faire entre lui et nous.

==> remplacé à la 77e par Nordin (non noté), excellente entrée pour lui, mis en confiance par de très bon mâches avec la réserve. On va attendre qu’il confirme avant de s’enflammer, mais c’est prometteur.

Cabella (croqueur, 2/5) :

Beaucoup trop de déchets, de passes ratées, de ballons gardés jalousement. Du mauvais Cabella, comme depuis le début de la saison malheureusement. Et toujours cette association avec Khazri qui tarde à se mettre en place. Une bonne passe pour Salibur sur le penalty quand même.

Hamouma (inutile, 1/5) :

L’homme aux mollets de cristal n’a encore pas convaincu. Transparent dans le jeu, il n’a même pas sa place dans une équipe qui n’avait marqué que 3 buts en 5 journées.

==> remplacé à la 61e par Diony (non noté) qui a été plus dangereux en 30 min qu’Hamouma sur ses 5 derniers mâches minimum.

Khazri (cherche sa place, 3/5) :

La fourchette dans un resto japonais. Très utile, mais pas adapté à l’endroit. Il donne l’impression de ne pas trop savoir comment ou avec qui il doit jouer. Son penalty marqué tranquillement lui sauve un peu la mise.

 

La question minitel : la question aime toujours Ruffier.

Nordin redonne espoir à tous les jeunes qu’on prête en Ligue 2 : oui, ça peut servir à lancer la saison suivante. C’est peut-être ce qui est en train de se passer, en tout cas on te le souhaite, Arnaud. Ruffier fait des erreurs, et c’est à peu après aussi rare qu’un mâche de Cabella sans qu’on ne gueule pas au moins une fois « Mais lâche ta putain de balle !! ». Hamouma est en passe de devenir un concurrent pour KMP dans le rôle du joueur qu’on préfère voir sur le banc plutôt que sur le terrain.

 

Roland Gromerdier

 

HorsJeu recrute donc si le cœur vous en dit, lancez-vous !

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

2 commentaires

  1. Merci pour l’acad roland. Je me permets de relever aussi la superbe reaction des Kops apres la boulette de Ruffier et au debut de la deuxieme mi-temps. La double acclamation qu’il recoit est entierement meritée (vu la rarete de ses erreurs) et montre encore une fois de plus qu’on a des tribunes de ligue des champions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.