ASSE – SRFC (1-1) : la Forez Académie ne décolle plus

Les cochons de la LFP n’auront pas vu un beau mâche, mais ils auront vu un beau tifo.

Le match résumé en 1 phrase : « À force de piétiner, on va pourrir la pelouse »

Après avoir enchaîné 3 victoires en autant de mâches, les Verts font du surplace face à leurs concurrents directs. Défaite face à Lille, nul face à Rennes : les points lâchés dans ces rencontres pourraient coûter cher si Sainté est encore en course à la fin de la saison pour aller chercher une place européenne. En attendant, on reste calé à la 6e place, à seulement 3 points du 3e (Montpellier). 7 équipes se tiennent en 6 points, de la 3e à la 9e place : les marches se gravissent vite mais on peut dégringoler aussi facilement.

  

La compo :

Gasset avait dit qu’il ferait jouer Beric, il tient parole. Par contre, c’était pas un cadeau. On le sait, Robert n’est pas à l’aise quand Sainté est dominé, il a besoin d’avoir le ballon dans la boite pour s’exprimer au mieux. Et c’est typiquement l’inverse qui s’est passé. On aurait pu le sentir dès le départ, ce choix était clairement pas le bon. Sinon, Selnæs est suspendu, du coup on retrouve Diousse à sa place. Pour le reste c’est du classique, avec le retour (on l’espère définitif) de Debuchy à droite de la défense.

 

Le mâche :

Je suis arrivé un peu à la bourre à la Divette, genre pile au coup d’envoi, et bien il ne fallait pas arriver plus tard. A peine 4 minutes de jeu que Khazri se jette comme un mort de chien sur le ballon un peu trop poussé par la quenelle Grenier. En dégageant, il tape dans le pied de Whabi, on est dans la surface, ça fait penalty. Le n°10 stéphanois se charge lui-même de la sentence, contre-pied parfait (1-0, 4e). Les Verts ont marqué, ils vont reculer et Rennes va en profiter. 1e banderille par Ben Arfa qui efface facilement le milieu stéphanois puis colle un petit pont à Subotic avant de buter sur un Ruffier venu à sa rencontre (31e). Ce dernier ne pourra rien par contre sur le rush de Sarr qui s’envole côté gauche, dépose Perrin, et croise sa frappe pour égaliser avec l’aide du poteau (1-1, 34e). Khazri encore lui, va de nouveau se signaler avec un magnifique enchaînement contrôle orienté dans la surface et frappe enchaînée, mais Diallo se détend à une vitesse hallucinante pour aller chercher la balle au sol et empêcher les Verts de reprendre l’avantage (43e). A la mi-temps, Subotic (blessure) et Beric (choix de l’entraîneur) sortent pour Saliba et Diony. C’est Rennes qui aura les meilleures occasions par Sarr (55e) ou encore Ben Arfa (57e), avant que Turpin ne siffle un penalty logique pour un tacle en retard de Saliba sur le très présent Ben Arfa (65e). L’ex-quenelle veut se faire justice mais frappe à côté, on a eu chaud. Plus rien ne sera marqué, on en reste là.

Le fait de jeu de ce mâche, c’est quand cette action, à la 53e: Debuchy tente le sombrero sur Da Silva qui contre de la main dans la surface. Penalty ? Non, ni pour Turpin, ni pour le VAR.

J’ai bien entendu les « pour » et les « contre ». Mais personnellement, je suis plutôt pour siffler le penalty. Oui, il n’y a pas intentionnalité, mais Debuchy semble être en mesure de récupérer la balle derrière son dribble. En gros, l’occasion a été pourrie par un geste peut être pas intentionnel, mais dont les conséquences sont les mêmes. On sanctionne pour excès d’engagement, pourquoi pas pour excès de maladresse ? On pourrait en discuter des heures, tout le monde aura son avis sur la question, mais tout est sujet à interprétation. Bref, c’est pas sifflé, tant pis, c’est pas sur ça qu’on a perdu deux points.

Sur le mâche en lui-même, on a juste affaire à deux équipes quasi-identiques : une défense un peu bancale, un milieu travailleur mais pas dénué de talent, deux ailiers rapides et techniques. Et puis deux solistes qui peuvent faire basculer la rencontre à tout moment. Léger avantage à Rennes quand même dimanche, où leur milieu a semblé plus précis que le notre. On notera le mâche catastrophique de Cabella et de Diousse, M’Vila pas au mieux non plus, et puis cette charnière centrale toujours aussi peu rassurante. Bref, les Verts n’ont pas régalé, loin de là, et s’ils veulent jouer les places européennes en fin de saison, il va vraiment falloir proposer autre chose. La relation Cabella-Khazri est toujours inexistante, Beric peine à exister et Diony n’arrive pas à confirmer sa bonne préparation. Gasset a du boulot pour faire monter la sauce, et le plus tôt sera le mieux parce qu’à force de dire qu’on a le temps, les journées filent mais les points n’arrivent pas. Pour conclure, gros coup de coeur aux Green Angels qui ont tué le game du tifo : c’est pas passé à la télé, mais les photos existent, notamment sur l’excellent site Furania Photos, et je vous conseille d’aller les voir.

Le cochon est même trop joli pour représenter ce tas de fumier à la tête de la Ligue.

 

Le résumé du mâche :

 

Les notes :

Ruffier (tiède, 3/5) :

Il sort bien sur la frappe de Ben Arfa, il ne peut rien faire sur le missile sol-sol téléguidé de Sarr et détourne la balle de Ben Arfa du regard sur le penalty. Classic (mais pas clean) shit.

Debuchy (de retour, 3/5) :

Il revenait de blessure, il n’a pas démérité, mais on a du mal à retrouver le latéral bondissant de la demi-saison dernière. J’espère qu’il est pas tout pété quand même…

Perrin (ça fait mal, 1/5) :

Il a énormément de mal. Énoooooormément. Et avant que la secte des Perrinzouzes me tombe dessus, je n’ai pas oublié ce qu’il a donné au club. On peut aussi voir ce qu’il est en train de lui prendre, à savoir sa sérénité défensive.

Subotic (dommage, 2/5) :

Il semblait mieux en jambes, avec quelques belles interceptions mais il s’est fait mal à l’adducteur, et c’est tout Sainté qui grimace du coup. On va voir la durée de l’indispo, mais ça commence à faire pas mal de blessés en peu de temps.

==> remplacé à la 45e par Saliba (à polir, 2/5), quelques bonnes interventions, mais aussi une balle perdue face à Ben Arfa qui a failli coûter cher. Il se rattrapera un peu plus tard en le découpant dans la surface. Ne soyons pas trop dur, l’avenir passera sans doute par lui.

Kolodziejczak (chicha et frites pour tout le monde, 1/5) :

Le mec s’est fait plaiz’ pendant la trêve, il s’est bien affiché sur les rézosocios. Maintenant, il est gras, lourd et s’est fait transpercer par Sarr à de trop nombreuses reprises. Bouge toi le cul, on t’a pas fait revenir du Mexique pour que tu deviennes un taco avec des tatouages.

M’Vila (respectueux, 2/5) :

Il n’a sans doute pas voulu faire mal à son club formateur. Et bien c’est réussi. Maintenant, on s’y remet et on marche sur la Ligain comme avant, merci.

Diousse (perdu, 1/5) :

Il a encore perdu une balle de merde qui a failli amener un but (souvenez vous de Paris et de sa talonnade). Assane joue peu, mais c’est pas en affichant le niveau d’un mollusque sous Tranxen qu’il va gratter des minutes.

Cabella (fécal, 1/5) :

Il a tout loupé ou presque. Ses passes, ses dribbles, et sa seule occasion potable (une tête au 2e poteau). Les haters lui tombent dessus comme les mouches sur la merde, il va falloir nettoyer un peu son jeu parce que ça va vite devenir compliqué si ça continue comme ça.

Khazri (again and again, 4/5) :

C’est une nouvelle fois le meilleur sur le terrain. Il a été installé plus haut sur le terrain par Gasset, dans un rôle de 9,5, sans doute la position qui lui convient le mieux. Et en l’absence d’un véritable buteur, ben c’est pas un luxe.

Salibur (prend tes responsabilités, b’let, 3/5) :

Avec Khazri, c’est le seul qui est arrivé à tirer son épingle du jeu. Il devrait prendre plus souvent sa chance et moins laisser le ballon à Cabella : il a clairement le potentiel pour marquer et être décisif.

==> remplacé à la 87e par Nordin (non noté), trop peu pour en dire quelque chose.

Beric (invisible, 1/5) :

C’était à prévoir, mais Robert n’a rien fait des 45 minutes qui lui ont été données. Aucune occasion franche, il a traversé sa mi-temps comme un fantôme avant de retourner hanter le banc avec sa peine et son boulet.

==> remplacé à la 45e par Diony (bof, 2/5), qui a tapé une belle chandelle sur une frappe en bout de course et en extension. Assez discret sinon, pourvu qu’il ne nous refasse pas une dépression…

 

La question minitel : la question pense que tout n’est pas bon dans le cochon.

Large victoire du cochon LFP qui écrase la concurrence avec son gros cul. Sachant que ce tifo a été accompagné d’un joli craquage, on se doute bien que cette démonstration de force va être suivie d’une belle sanction financière assortie de quelques huis-clos qui vont bien. Et bravo aux lèche-culs de BeIn qui ont bien suivi les consignes de la Kommandatur en ne montrant rien de ce qui se passait dans les tribunes : payez, diffusez et fermez la. Derrière ça se bat entre Cabella et Perrin pour savoir qui a fait le plus mauvais mâche. Tranquille les mecs, vous avez été nuls chacun à votre niveau, l’impression de revoir Pogba et Dabo la saison passée. Dernière place pour Kolo : on t’a à l’œil mon p’tit b’let, l’entraînement ça commence maintenant.

 

Roland Gromerdier

  

HorsJeu recrute donc si le cœur vous en dit, lancez-vous !

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

4 Comments

  1. C’est vrai qu’il a pas été bon le Cabella dites donc. Au vu du match, il manque un vrai bon mec devant Khazri pour aller chercher durablement les places européennes je pense. M’enfin nous on va pas se plaindre…

  2. Pas d’accord sur Diony : il a fait moins en 45 mn que Beric ! si tu mets 1 à Beric, Diony c’est 0,5. Quelqu’un vérifie t il avant de rentrer sur la pelouse qu’il n’a pas mis ses pompes à l’envers ?? Il va falloir demander qu’il coupe son ananas, ça lui pompe tout le cerveau sa tignasse…

    • Haha ! Diony disons que son profil a été plus utile que Beric sur ce genre de mâches. Et il a au moins tiré au but même si c’était pas toujours joli à voir. J’aime beaucoup Beric, mais là il a été aussi transparent qu’un KMP des grands soirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.