Chelsea – Aston Villa (8-0): La Blues Academy note

Masterkoube Gnaque

Avant-match :

Pour commencer, il faut rappeler que ce match est le 500e de Lampard en Premier League, autant dire que sur le terrain il y a clairement une légende. La composition de l’équipe est la suivante : un espèce de 433 ou 451 ça dépend du point de vue, avec au goal notre fidèle ange gardien Cech, en défense Azpi, Ivanovic, Cahill et Cole, au milieu la titularisation de notre labrador préféré au côté de notre légende vivante, un trio offensif constitué de Moses, Mata, Hazard, et une pointe inoffensive qui redevient efficace, le seul et unique attaquant de l’effectif : Torres.  En face les Villains sont pse présentent avec une grosse équipe de jeunots qui vient de terrasser Liverpool.

Le match :

Chelsea prend le match à son compte très rapidement avec l’ouverture du score par Fernando Torres (oui oui oui oui !) dès la 3e minute sur une nouvelle passe décisive de Mata. Les Blues dominent sans franchement trop se fouler, les boys de Villa semblent plutôt fébriles en défense. La 16e minute et la 19e minute sont dédiées à des chants en l’honneur de RDM et de Petrov (l’ancien capitaine de Villa), Benitez tire une gueule pas possible du coup. A ce moment là je commence à me dire que Luiz est vraiment compétent en tant que milieu de terrain (comme je l’avais déjà fait remarquer au mondial des clubs) et puis arrive le coup-franc magistral de Luiz à la 29e. Mais quelle frappe, quelle frappe ! Drogba n’aurait pas fait mieux vraiment, Luiz n’a plus rien à faire en défense il est fait pour être milieu. Sur un autre coup de pied arrêté l’arrière garde des Blues marque à nouveau grâce à Cahill et Ivanovic qui mettent le feu dans la défense des vilains. Ca fait 3 à zéro à la mi-temps et ça aurait franchement pu être pire pour Villa. Ca sent le remake du 7 à 1 d’il y a deux saisons.

Le match repart doucement en seconde période, Guzan repoussant les tentatives des héros Blues et sauvant son équipe plusieurs fois, mais comme il ne peut éviter l’inévitable, les buts finissent par pleuvoir. A l’heure de jeu Lampard décoche une frappe monumentale plein axe et marque, tenez-vous bien son 100e but sur une pelouse londonienne. Ramires marque peu après son entrée en jeu sur une passe du tout jeune Piazon (avec Oscar nous avons donc deux des enfants de Kaka sur le terrain). Les vilains jouent naïvement en fin de match et plutôt que de bien défendre ne font que s’exposer. Oscar transforme un penalty, Hazard nous fait un crochet du droit, frappe du gauche et lucarne opposée, Piazon se permet de louper un péno, et enfin Ramires enfonce le clou dans le temps additionnel.

Ce match arrive clairement au bon moment pour Chelsea qui peut faire le plein de confiance et s’est rassuré sur son potentiel offensif. Tous les joueurs offensifs ont participé d’une manière ou d’une autre au festival, Benitez signe enfin une jolie victoire à domicile, Lampard a une nouvelle fois prouvé qu’en forme il pouvait clairement apporter à l’équipe, la paire Lampard/Luiz a été ultra-sereine et il faudrait dorénavant la tester contre une grosse équipe.

Les notes :

Cech (4) : Il n’a rien eu à faire hormis un tir qu’il a parfaitement bloqué à la 63e. Il approche de la barre des 400 matchs avec Chelsea, un vrai taulier !

Azpilicueta (3) : Très propre offensivement comme défensivement, ses centres ont été distillés au millimètre près, sa frappe aurait pu tromper Guzan avec un peu plus de puissance.

Ivanovic (4) : Il n’a jamais été mis en difficulté et a encore scoré. Il a quasiment mis une demi-douzaine de buts en à peine une demi-saison. Le poste de défenseur central lui convient à merveille.

Cahill (4) : Il n’a pas marqué aujourd’hui mais il a quasiment créé une action à lui tout seul pour Ivanovic. Il a parfaitement réagi lorsque le danger est arrivé devant son but et a bien coupé les centres (trop rares) adverses.

Cole (3) : On l’a peu vu aujourd’hui car il n’a jamais été mis en difficulté par les offensives adverses. Il a pu jouer en position de milieu gauche.

Luiz (5) : Oui vous ne rêvez pas, je mets un 5 à Luiz. Il a certes fait une ou deux idioties en perdant la balle bêtement sur des passes hasardeuses mais ses inspirations offensives ont enfin été utiles à l’équipe. Il marque sur un somptueux coup-franc et son association avec Lampard a été incroyable. Comme l’a souligné Vincent Nimbus à de multiples reprises, son envie de balancer le ballon loin devant doit être utilisée, il faut clairement le titulariser à nouveau à ce poste.

Lampard (5) : Une excellente complémentarité avec Luiz, ils ne se sont en effet jamais marché sur les pieds. Cela a permis à Lampard de se concentrer sur les phases offensives et il n’a pas eu à se préoccuper autant qu’avec Ramires du replacement défensif. L’équipe a semblé plus équilibrée. Néanmoins Lampard est un peu âgé et il faut l’utiliser avec précaution. C’est pourquoi Benitez a bien géré son business et l’a fait sortir au meilleur moment pour faire rentrer Ramires auteur d’un doublé et d’une grosse prestation. Si Luiz et Lampard sont à chaque fois aussi bon, j’aimerais mieux revoir Ramires côté droit à la place de Moses.

Moses (2) : Un match correct du Nigérian mais sans plus. Il est trop inconstant mais il semble avoir gagné une place de titulaire au détriment d’Oscar grâce à son impact physique. Il a fini avant-centre à la fin du match, cela n’a pas semblé le déranger.

Mata (3) : Un bon match de Mata qui a une nouvelle fois prouvé qu’il était le meilleur passeur de Premier League. Remplacé par Piazon, pour qui c’était sa première apparition en Premier League cette année. Il a mis rapidement le feu à la défense des Vilains et s’est parfaitement intégré à l’équipe. Hier c’était un peu un Chelsea aux airs de Samba.

Torres (3) : Il semble sur la voie de la rédemption. Il a repris confiance et a marqué son 7e but en 9 matchs : une éternité que cela ne lui était pas arrivé. Il peut faire mieux cependant et a quand même loupé une ou deux occaz’. Remplacé par Oscar qui a enfin ouvert son compteur but en EPL après avoir scoré 5 fois en CL.

 

Le mot de la fin :

C’est vraiment sympa de finir l’année avec une prestation comme ça, le match a été plaisant et on a retrouvé le Chelsea qui faisait du beau jeu.

Pour les haterz et les fervents défenseurs du fair-play financier, sachez que nous avons la solution ! Hé oui, vous l’aurez sûrement remarqué mais désormais le club ne paie plus ses factures d’électricité ni de gaz, c’est Gazprom qui s’en charge comme le rappellent les jolis panneaux publicitaires de Stamford Bridge.

Chelsea, Sauber, Gazprom même combat : payer moins, gagner plus !

Masterkoube

 

8 thoughts on “Chelsea – Aston Villa (8-0): La Blues Academy note

  1. Le Chelsea qui fait du beau jeu, c’est celui qui a gagné aux penaltys contre le Bayern, ou celui qui a perdu aux penaltys contre ManU ?

  2. Celui du début de la deuxième saison d’Ancelotti qui enchaînait les pilules jusqu’à ce que la machine se grippe de manière incompréhensible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.