Lille-Montpellier (4-1): La Losc Académie livre ses notes

Snoop Doggy Bakari

Bon. Je vais être franc avec vous. J’ai loupé les dix premières minutes du match. Oui, je sais, c’est impardonnable. Pas très pro, tout ça. Inadmissible, vous direz-vous, ce type est déjà passé au travers dans son premier article en planquant une décimale dans ses notes, et là il espère passer entre les mailles du filet une deuxième fois, alors qu’il a loupé dix putain de minutes? Sur Lille-Psg on s’était pris deux buts en moins que ça!

Bon. Je reconnais ma faute, et demande mille fois votre pardon. Mais j’ai une excuse. Si, si. Bart Van der Van Krr pourra confirmer. Oui, car,  j’étais chez lui ce soir là, en quête de chaleur humaine et de force masculine, broyé par la solitude à venir d’un Nöêl pluvieux, noyé dans la solitude et la saveur douce-amère d’un rhum au café. Cette excuse prend la forme d’un seul et unique mot, universel, reconnaissable entre tous. Un seul mot, perdu dans la masse lexicale de notre langage, sacrifiant son caractère évocateur au prix d’une trivialité sans nom.

Chiasse. Oui, chers lecteurs. Chiasse. Une vilaine droule, une diarrhée furieuse, ma merde en jus par seaux entiers, aspergée, vaporisée sur les murs façon aérosol. Un vrai putain de spray anal, de la glace à l’italienne, une purge intestinale à la Fleur d’Oignon n°5, qui s’en est allée, tel le délicat battement d’ailes d’un papillon fécal, imbiber les murs de cet appartement fort cozy d’une ville bien connue du nord de la Gaule de sa délicate fragrance. Si la rédemption existe pour ça, pardonnez-moi, mon Père, car j’ai péchié.

Sinon, oui, le match, et, comme prévu, le cocktail à la fin. En plus, c’pas génial ça, juste quand je sors des cabinets -maintenant déclarés zone de quarantaine-, l’action s’emballe. Si ce n’est pas magnifique.

FORMATION:
LOSC
LE MATCH :

0-10. Voir l’intro de l’article.

10. Carton jaune pour Dabo. Coup franc de Payet sur la gauche. Dévié puis dégagé.

12. Ca combine. Pedretti ne tire pas. Ca cherche Kalou en pointe sans le trouver.

14. Ca combine bien des deux côtés. Sidibe chie une passe lob centre tir du tibia gauche. Mavuba parvient à récupérer malgré tout, provoque une faute.

15. Pedretti brevète la passe de volée. Assez chiadé. L’arbitre siffle pour une main pas évidente de Payet.

17. Martin passe sans contrôle pour Kalou qui tire plutôt mollement à ras terre. Aucune difficulté pour Jourdren.

19. Carton jaune pour Kalou qui poumpoum la tête de Dabo. Coude en avant. Ou pas. Les ralentis ne montrent pas de quelconque impact de la part du Lillois. Bon. Pourquoi pas.

23. La défense montpelliéraine cafouille avec son gardien qui était en pleine sortie. Après ça, Pedretti fait une bonne interception. Payet a la balle, passe pour Roux qui tire. Defenseur dévie dans le but. 1-0 pour Lille.

25. Coup franc pour Montpellier. S’ensuit un contre lillois, malheureusement inabouti. Gardons les bonnes habitudes, tout de même.

27. Lucas Digne provoque un corner. Qui ne donne rien.

28. Sidibé et M’Biwa entre en collision. Coït aérien éphémère. C’est sexy et sensual.

29. Elana fait un dégagement non-euclidien qui rase le sol avant d’aller directement en touche. C’était assez esthétique.

30. Marvin Martin, en position de marquer, préfère essayer de la donner à Kalou en deuxième poteau. Le centre est trop en retrait, ne trouve personne. Comme dirait l’autre: Fegelein! Fegelein! Fegelein!

32. Faute de Cabella sur Payet qui roulerouleroule. Carton jaune. Actor’s Studio de la part de Payet, soyons objectifs. Coup franc indirect. Martin à Kalou qui remet à Martin, cafouillage défense, Pedretti récupère en dehors de la surface et tire à côté.

34. Centre foireux de Cabella.

35. Kalou sur la gauche qui décale sur Digne. Centre tendu. Les pieds lillois n’atteignent pas le cuir. Méchant rebond méchant.

C’est dingue le nombre de ballons perdus qu’on récupère. Pour être plus précis: que Pedretti récupère. Il est absolument sur toutes les trajectoires de balle adverses, avec une quasi-nonchalence qui force le respect.

38. Faute de Sidibé. Coup franc joué vite mais l’arbitre dit merde, heureusement pour les montpelliérains qui l’avaient chié tout cru. Le vrai coup franc est à 27m. Tir de Cabella, hors-cadre.

Ca attaque vite fait des deux cotés, sans que cela n’aboutisse réellement.

42. OOOH le but de Payet. Enroulé du pied droit à la suite d’une passe de Roux décalé sur l’aile. J’ai rien vu venir. Niaooonw. Apparement ça coince parce que les Montpelliérains avaient demandé un arrêt de jeu suite à la blessure d’un de leurs coéquipiers. 2-0.

43. Strike en sandwich sur Roux qui vole bien. Plus spectaculaire qu’autre chose. Dans la foulée, Pedretti se fait stomp la cheville. Les tensions éclatent sur le terrain. Ca se bouscule agreu agreu, sans que cela n’évolue en baston générale. Je suis déçu. Carton rouge pour Belhanda, coupable des deux fautes successives à la grande joie des supporters locaux.

45+1. Montpellier qui attaque avec une rage retrouvée. Utaka frappe, trop en finesse. Elana bloque. Payet à terre. C’est bien, ça devient viril.

Et c’est la mi-temps. Pedretti a été très bon. Payet aussi, un peu comme d’hab cette saison, une décisive un but. Roux qui marque un peu chanceux. Sidibé titulaire, reverra-t-on Debuchy cet hiver? Le carton rouge de Belhanda demeure quelque peu curieux. En attendant la reprise, je retourne sur le trône de porcelaine. Ouverture du robinet à Cacolac. Débit en demi-pression. Même que y’a de la mousse.

2e mi-temps. Remplacement pour Montpellier. Je sais pas qui remplace je sais pas qui.

47. Montpellier combine. Tentative d’attaque. Heureusement y’a Cabella qui fusille une famille de pigeons.

Ce début de seconde période est assez curieux. Pour changer. Les lillois se montrent un peu nonchalants défensivement. Je serre les fesses. Ils essaient de gérer le reste du match, quoi. Je ne cautionne pas.

48. Attaque lilloise. Jeu collectif, me gusta. Martin qui passe à Pedretti qui veut la mettre en profondeur pour Sidibé. Trop en profondeur malheureusement.

53. Pedretti passe à Roux sur la gauche, qui remet au milieu de terrain. Son tir s’envole. Dommage, c’était joli.

56. Les supporters chantent « Petit Papa Noel », ce qui donne la banane à Bart. Centre réussi de Sidibé, mon dieu. Tête flottante de Roux qui manque de surprendre un Jourdren quelque peu endormi qui la claque de justesse.

58. Tentative d’attaque lilloise mais les passes ne se connectent plus aussi bien qu’en première moitié de match.

60. Longue frappe à ras terre de Payet qui ne passe pas si loin du poteau. Dommage.

61. Doublé de Nolan Roux. Très belle qualité de finisseur. Passe en profondeur de Marvin Martin -décidément, révolution aujourd’hui-, et monsieur Nolan la pique délicatement à contre-pied. 3-0. Rien à redire. Martin, au bout de 19 journées, ferait-il enfin son job?

65. Oooh, Cabella s’est fait mal. C’est bête.

66. Chedjou -ou Sidibé ?- chie une brique, Mounier récupère la balle, tente une frappe -genre celle qu’on tente dans Fifa/Pes quand on veut tirer en finesse- sans aucune difficulté pour Elana.

67. Centre de Mavuba pour Kalou qui glisse sur une bouse et la met au-dessus.

69. Année érotique. Digne dégage en touche et flingue un supporter. Après ça, phase offensive lilloise. Kalou sur la gauche fixe un adversaire d’un très beau WTF du pied droit avant de trouver Sidibé sur la droite en profondeur, qui se pose dans la surface et la met au dessus. Après ça, Mendes rentre à la place de l’Ivoirien.

71. Digne qui déboule sur la gauche, longue la ligne des six mètres, s’infiltre dans la surface malgré un tacle. A ce moment–là, deuxième tacle. Faudrait qu’il apprenne à simuler. Montpellier reprend possession de la balle.

72. Rozenhal -rose anale comme l’appelle Bar van der truc- se prépare à faire son entrée sur le terrain, pendant que des offensives et contre de la part des deux équipes s’avortent mutuellement.

73. GOLAAAAZO ! Mendes dans l’axe guide la contre-attaque. Trouve Roux sur la droite qui tire dans la surface. Jourdren détourne. Mendes est là. Pousse la baballe. Bubut. 4-0. Rozenhal remplace Basa.

76. Passe en profondeur des montpelliérains. Elana sort sans problème.

77. Mendes a de la harissa dans le slip. Ses dribbles sont aiguisés comme les ongles d’un acnéïque vétéran.

79. Mavuba remplacé par Gueye.

80. Frappe des 35 de Mendès qui a el fuego de las cojones santa monica del macarena ay pepito.

81. Oh, le but con. Une régis, une! Tout le monde se foire. Elana sort, incompréhension avec Digne qui cafouille, perd la balle, Camara qui la pousse dans le but vide. 4-1.

85. Contre lillois. Encore Mendes. L’équipe se ravise au final, temporise. Centre caca de Digne. Encore du petit papa nowel depuis les tribunes.

88. Roux qui voit Jourdren un peu trop avancé. Hélas, son tir se perd au dessus.

89. Sidibé qui la joue physique, gagne une balle, perd la deuxième. Sinon, Rozenhal est content.

90+1. Digne qui déboule encore mais perd le ballon bêtement. Faut qu’il apprenne aussi à lever la tête.

Quatre buts à un. Me gusta. But un peu con sur la fin, mais bonne performance en général. Donc: je vais pas trop râler. Reste à voir s’ils arrivent à faire preuve de régularité. On commence à atteindre le mercato d’hiver, il serait temps.

LES NOTES:

Elana: 3/5. Jusqu’au but complètement con, je n’aurais rien eu à redire. Il aurait vu un point supplémentaire facile sans ce malheureux incident de parcours.

Digne: 3-/5. Cf Elana. D’un point de vue purement subjectif, j’attends avec une certaine impatience le retour de Frank Béria.

Chedjou: 3/5. RAS.

Basa: 3/5. Je n’ai pas remarqué qu’il était sur le terrain. Mais cette fois-ci, ce fut une bonne chose. RAS.

Sidibe: 3+/5. Montre qu’il mérite de plus en plus une place de titulaire. D’ici la prochaine saison, peut-être?

Mavuba: 3/5. Bon travail habituel de sa part. Il a du avaler pas mal de kilomètres pendant ce match.

Pedretti: 4+/5. Pas la meilleure note, mais clairement mon gros coup de coeur du match. Défensivement parfait. Un nombre incroyable d’incerceptions réalisées, et avec la manière en plus. Rien à redire.

Martin: 3/5. A créditer d’une passe décisive. Il aurait mérité plus, mais a malheureusement eu pas mal de ratés, notamment sur cette occasion où, au lieu de tirer, il a voulu la remettre en retrait pour Kalou. Un peu con.

Kalou: 3/5. Moins bon qu’au match d’avant. Mais bon quand même. Une belle action individuelle qui trouve Sidibé, à un moment; c’est à saluer.

Roux: Pénis Turgescent/5. Très impliqué offensivement, on peut le compter dans quasiment toutes les actions lilloises qui ont mené à un but. Voire toutes. Bart a fait l’hélicobite sur son deuxième but. D’où la note.

Payet 4+/5. Buts, décisives, on a l’habitude, il moissonne, comme toujours. C’est juste que, cela n’implique peut-être que moi, ça commence à être irritant de voir que l’on compte autant sur lui. Remarquez, on l’a toujours fait, les saisons précédentes, avec des joueurs comme Hazard ou Bastos, à un autre degré peut-être. Loin de moi l’idée de remettre en cause son talent, mais je me demande ce qu’il adviendra de l’équipe s’il se blesse sérieusement, par exemple.

Remplaçants.

Gueye/Rosenhal: Prout/5. Pas assez de temps de jeu pour apporter un quelconque impact. Mais Rozenhal a mis une belle balle flottante à un moment.

Mendes: 4/5. Il a eu un impact très positif sur la partie dans un laps de temps assez court. Le contre aboutissant à un but dont il est à la fois à l’origine et à la conclusion en est l’illustration parfaite.

SINON, A PART CA:

– Je me demande ce que ça donnerait si on (re)mettait Sidibé en défenseur central.

– Il est vraiment pas mal, l’appart de Bart. Mais quand on voit les posters et autres  photographies encadrées sur son mur, on comprend vite qu’il n’emballera jamais aucune nana. Même pas en .jpeg.

– Après le match, on est allé grailler au KFC. Ca a pas loupé; j’ai ruiné leur céramique.

– Le cocktail! J’allais oublier le cocktail! Aujourd’hui, je vous en présente un au nom évocateur: l’Alligator Sperm. Il est plus simple que l’Oyster Cocktail de l’article précédent, et la couleur est plus fun. Alors. Vous prenez un verre. N’importe lequel, on s’en fout. Vous le remplissez au tiers de Midori -liqueur de melon-. Ensuite, un autre tiers, de jus d’ananas cette fois. Troisième étape: une cuillerée de crème fraîche. Mélangez. Poivrez. Et avalez goulûment comme les petites salopes que vous êtes.

alligator-pictures

3 thoughts on “Lille-Montpellier (4-1): La Losc Académie livre ses notes

  1. Belhanda ne fait jms faute sur Roux.. il bloque bien le ballon.
    Pedretti, comme Payet (sur le jaune de Cabella) en rajoute des tonnes, mm si Belhanda n’a jms le droit de faire ça !

    Sinon, rien à voir, mais j’espère que Balmont retrouvera de sa fougue.. et que De Melo se réveille.

    Et bye bye Debuchy..

  2. Prudence, Doggie Bakari. Les académiciens de la LOSC acad souffrent du même syndrome que les batteurs de Spinal Tap.
    En attendant, ton acad envoie globalement du pâté (notamment la rubrique cocktail).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.