Espagne – Géorgie (4-1), la Bordjgali académie rend le tablier

0

Bonjour,

Je suis Filip Etchebadze, MOG, meilleur ouvrier de Géorgie, et propriétaire de 8 restaurants.

Comme prévu, nous sommes arrivés au bout du chemin, de nos limites contre l’Espagne. Plus que 7.

Il y a quelques années, dans un de mes restaurants, fermé depuis, je proposais des tortilladze avec des boulettes et des aubergines pour rappeler l’adjapsandali. 6 putain.

Fort de ce succès, j’avais organisé une soirée paella revisitée. J’avais remplacé le safran par du khmeli-suneli, les gambas par du pavé de taureau, et le riz par des lasagnes. Tous les marqueurs de la paella étaient là, c’était malin, très gourmand, mais le succès ne fut pas au rendez-vous. Sans doute trop audacieux pour mes clients. Comment aurais-je atteint cette limite si je n’avais pas été au bout de de l’expérience ? 5.

Willy a pris moins de risques. Il a gardé les mêmes ingrédients, la même recette, et le scénario s’est répété avec une ouverture du score rapide… mais hélas, en face il n’y avait pas d’équipe B, et une nette supériorité que notre âme et notre physique dégradé ne pouvaient contrer. 4.

4-1, les héros rentrent à la maison.

Les notes :

Mamar 5/5 : LE gardien de l’Euro. Avec toi, on peut rêver d’une participation à la coupe du monde. La Ligue des Nations truc, ça marche pour 2026 si on bourre la Moldavie et la Bosnie en barrages ? Ou 2030 alors, le mondial se jouera bien à 128 pays, non ?

Kakabadze 2/5 : Une passe décisive pour ce fameux CSC mais derrière Nico Williams t’a bien ratatiné la gueule et haché comme un pkhali. Je suis quand même fier de toi mon garçon.

Loshoshvili 2/5 : Te faire malmener par un enfant, ce n’est pas normal, faut qu’on parle mon garçon !

Dvali et Gvelesiani 2/5 : A bout de souffle.

Kashia 4/5 : Mon conseil pour ne pas pleurer en cisaillant un oignon ? Je demande à un commis de le faire à ma place. Dvali et Gvele ont couru pour toi, tu finis plus frais que les deux à 37 ans. Bon anniversaire mon vieux.

Kochorashvili 2/5 : Autant les matchs précédents je t’imaginais avec le maillot du Barça ou du Real, là tu portais bien le maillot de Levante. Tu as été géant pendant cet Euro, va te reposer maintenant, je suis fier de toi mon garçon !

Kiteishvili 2/5 : Blessé, tu laisses de l’espace à Rodri sur l’égalisation au lieu de le coller comme une bonne elarji. C’est une fondue au fromage. Pour ce que ça change, on les aurait pris ces 4 buts de toute manière.

Chakvetadze 2/5 : Pas très consistant, sans relief, tu ne m’as quasiment rien donné à bouffer. Je ne t’en veux pas, tu ne pouvais pas faire mieux.

Kvaradona 5/5 : Kvarapelé… ah ce tir du milieu de terrain qui rate de peu le cadre…

Shota Arveladze est assis à la table des légendes, tu es derrière lui, et commences doucement à lui tapoter l’épaule pour lui demander de t’asseoir à ses côtés. Continue comme ça mon garçon.

Roi Georges 4/5 : Mon gozinaki, tu n’as pas marqué mais tu as marqué cet euro et mon cœur par ta grâce et ta grosse…. un instant… mon comptable m’appelle… oui… c’est la crise… oui…3 restaurants… comment ça plus que 2…1…

Rideau !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.