GFC Ajaccio – Stade Rennais FC (1-1), la Breizhou Académie livre ses notes

I’M BACK BITCHES.

Bon, sûrement pas pour très longtemps, mais ça fait du bien de regarder à nouveau un match du Stade Rennais ! C’est aussi et surtout l’occasion de rédiger une petite académie après des mois de privation, dus à une sombre histoire d’arrêt d’abonnement à QatarSports sur fond de gonzesse qui aurait emménagé chez moi. BREF.
Toujours est-il que je reviens au moment critique où tout le monde craque (© Tic & Tac), puisqu’au soir de la 6e journée, mes Rouge et Noir sont 2es avec 4 victoires, 1 nul et 1 défaite. Autant dire que si on nous avait annoncé ça au début de la saison, on signait tous à grands coups d’hélicobite. D’autant que les choses s’annoncent plutôt bien, avec une équipe solide à défaut d’être géniale, et qui montre du caractère et de l’envie. Sans compter que Quintero, toujours gros, et Gourcuff, toujours blessé, rejoueront peut-être au foot avant la fin de saison. Malgré tout, point d’enflammade tant le supporter rennais sait que tout va très vite dans le football, notamment la claque dans la gueule.

Pour cette 7e journée, c’est l’ogre Gazélec Ajaccio qui se dresse sur la route des valeureux Rennais. Petit rappel du parcours de nos adversaires du soir ? 6 journées, 1 point pris, 1 but marqué et 8 encaissé. WAHOU. Mais le Stade Rennais étant le viagra des promus, on se dit que ces cons de Corses (no offense) seraient foutus de glaner leur première victoire contre nous. Du coup on flippe, on flippe pas ? Réponse avec…

La composition :

compo GFCA-SRFC

Montanier a tranché : on flippe. Plus sérieusement, deux lectures à cette composition. La première, largement partagée dans les rangs des supporters : « MAIS BORDEL DE CUL DE PUTE BORGNE, QU’EST-CE QUE C’EST QUE CETTE MERDE ?! ». En effet, on peut se dire que mettre 9 joueurs à vocation défensive avec Henrique et surtout Doucouré devant, dont l’instinct de buteur est aussi développé que le sens de l’orientation d’une gonzesse (no offense), est une grosse blague. La deuxième analyse consiste à se dire que laisser le ballon aux gaziers les obligera à se découvrir et nous donnera des espaces dans leur défense de DH. Ca consiste aussi à sucer Montanier un peu trop goulûment, mais c’est un autre débat. Alors, compo petite bite ou coup de génie ?

Le match :

– 15′ : Je serai accompagné aujourd’hui de notre cher Ron Swanson. Il faut bien ça pour supporter les événements qui vont suivre (mais ont déjà eu lieu, tu suis oui ou merde ?)

– 10′ : Ah, la magie des matches de coupe, la joie d’amener le football dans des contrées reculées.Tweet stade1′ : Début en fanfare avec une main de Diagne dans la surface suite à un cafouillage. L’arbitre ne siffle pas, étant un membre éminent du complot visant à éradiquer la Corse du football français.

3′ :Corner pour le GFC Ajaccio, Mangane saute plus haut que deux Rennais mais place sa tête au-dessus. Tu vas voir qu’il va nous faire le match de sa vie contre nous ce con-là.

4′ : Pedro Henrique ne sait pas faire grand chose, mais il le fait bien. Le Brésilien roux s’échappe sur le côté gauche, repique dans l’axe et allume depuis l’extérieur de la surface. Le gardien boxe le ballon, personne ne peut reprendre.

10′ : Centre corse dégagé en corner par Diagne à la ouaneugaine. Ca respire pas franchement la sérénité sur les ballons défensifs aériens… Si vous voyez ce que je veux dire… Ahem Ahem… *Clin d’oeil* (SPOILER ALERT).

giphy

15′ : 59/41% de possession pour les Corses, à qui on laisse clairement le ballon. On essaie de jouer vite en contre, mais PH est esseulé. Pour autant, le Gazélec se montre aussi menaçant que Jean d’Ormesson avec des moufles.

16′ : Mon streaming a planté au moment où Doucouré a foiré une reprise de volée sur un long ballon, même si ça a obligé le gardien corse à une belle envolée. Ces longs ballons balancés en attaque vont être notre marque de fabrique pendant une grosse partie du match. Plaisir.

giphy (1)

18′ : Henrique est trouvé sur le côté gauche et ne se fait pas prier pour envoyer une sacrée lourde qui flirte avec le poteau. TIENS TIENS, ON DIRAIT QU’ON N’EST PAS TRES EN REUSSITE CE SOIR.

19′ : Réaction ajaccienne avec un centre à mi-hauteur qu’un Corse contrôle de la poitrine, peinard, sans pour autant réussir à frapper. Rennes part en contre et Pedro Henrique file seul au but dans l’axe, poursuivi par Mangane. Dans son canapé, le supporter rennais est serein : la jurisprudence « Kader le sanguinaire »  stipule qu’une action de ce type se finit soit par un but soit par un penalty. QUE NENNI. Cet empaffé nous gratifie d’un retour absolument impeccable. Si si.

23′ : LE TOURNANT DU MATCH. Gelson Fernandes sort, blessé, remplacé par Sio. Preuve que si Montanier a déconné avec cette compo de puceau lâché dans un gang bang, il sait aussi se remettre en question.

27 ‘ : Notre attaquant vedette n’a besoin que de quelques minutes pour sortir son chibre-baobab. Sa bundesfrappe du gauche rase le poteau gauche des Corses. DAMN.

43′ : Sio prend sa biscotte syndicale. Le mec va finir par être suspendu pour 3 ou 4 rencontres d’affilée.

45′ : Faute de Danzé dans son couloir, à une quarantaine de mètres de notre but. Coup franc enroulé, personne ne la touche, Mexer semble montrer ostensiblement à Diallo qu’il le protège et lui laisse le ballon, Diallo semble ostensiblement montrer qu’il a le QI d’un bulot cuit et la détente d’un cul-de-jatte. Le ballon rentre. Joie. GFCA 1 – 0 SRFC.

giphy (3)

Mi-temps. Les Corses ont inscrit leur deuxième but de la saison et mènent donc au score. Après avoir dominé le premier quart d’heure, ils se sont pourtant montré inoffensifs, on ne peut même pas dire que leur but soit une vraie occasion. Pendant ce temps, les Rennais ont fait preuve de beaucoup de déchet technique et n’ont pas réussi à combiner offensivement, même si la rentrée de Sio a fait beaucoup de bien. Au final, ils se sont créé plusieurs grosses occasions. Monde de merde.

47′ : Centre ajaccien, Diagne contrôle pépère, se fume une clope, refait son lacet et s’applique pour relancer proprement. Dans l’axe à ras de terre donc, sur Pujol qui envoie le ballon en tribunes.

52′ : Sio nous fait un festival entre quatre plots corses dans la surface, mais l’attaquant glisse au moment de sa frappe. Doumé est touché en tribunes.

55′ : M’Bengué est à la lutte aérienne avec un joueur adverse, leurs crânes se font un gros bisou. Celui du Rennais étant vide, il se relève sans problème. Le Corse aura 4 points de suture.

58′ : « Belle » combinaison rennaise côté gauche, qui se termine par une frappe captée par le gardien.

62′ : Pedro Henrique est remplacé par Grosicki, qui doit commencer à se mastiquer les couilles à force d’être sur le banc.

70′ : « Ah tiens, peut-être qu’il faudrait marquer », se dit Montanier. Boga entre à la place de M’Bengué.

71′ : Seul dans l’axe, Sio s’applique de la tête pour bien viser le gardien corse. Well done, Jack.

76′ : Pedro Mendes, ce bel homme, prend les choses en main et se fend d’un dribble derrière le pied d’appui dans la surface adverse. Bon, sa frappe finit sur le parking, mais c’était beau.

85′ : Les Rouge et Noir jouent en une touche sur le côté droit, c’est beau, ça va aller au bout, OUIIIII… Sauf que Grosicki nous tente la feuille morte sous la barre, ça finit évidemment au-dessus.

giphy (4)

86′ : Bon ballon en profondeur, Doucouré frappe sur le poteau. ON EST SEREIN.

87′ : Le match vire définitivement au n’importe quoi quand Danzé se retrouve seul à 2m du but à la réception d’un centre de Grosicki. J’étais déjà debout prêt à hurler mon amour du Captain Armorica, mais il la met à côté. Ca semblait plus facile de la cadrer, mais d’accord.

89′ : AAAAAAAAAAAAAH !!!!! Après un 2598e ballon en cloche dans la surface, Danzé centre en une touche (WHAAAAT?!) pout Sio, qui surgit et conclut de près. GFCA 1- 1 SRFC.

giphy (5)

92′ : L’école du cirque Fallou Diagne nous gratifie d’une tentative de lob de 40m. Bien sûr.

Fin du match. Là encore, deux façons d’interpréter ce résultat. On peut voir le verre à moitié vide, en se disant que ce n’est pas normal de ne pas gagner contre ce qui est l’une des plus faibles équipes qu’on ait vues récemment en Ligain, et que cette composition était une insulte au football. Certes. Mais je préfère voir le verre à moitié plein : tout comme le match contre Lille, ce match contre Ajaccio, on l’aurait sans doute perdu l’année dernière ou celle d’avant. L’équipe a encore montré sa capacité à réagir et le changement de tactique opéré par Montanier – forcé par la blessure de Gelson, certes – a été très bénéfique à l’équipe. Ce résultat face aux Corses ne sera pas un problème si les Rouge et Noir battent Troyes la journée prochaine.

Les notes :

Diallo, 2/5. Il n’a quasiment pas été sollicité mais sur le but, il a eu des réflexes dignes d’une tortue Luth après la ponte.

Danzé, 3/5. Titulaire pour la première fois de la saison, notre Captain Armorica n’a vraiment pas été à son avantage. Il a semblé dépassé, alors qu’en face, ça ressemblait plus à une classe de CM2 armée d’épées en mousse qu’à des gladiateurs romains. Il dépasse la moyenne pour son abnégation en fin de match, matérialisée par sa passe décisive pour Sio.

Pedro Mendes, 3/5. Encore un match assuré pour notre beau gosse à mèche. Il aurait même pu me faire tomber le caleçon avec sa frappe à la 76′.

Mexer, 3/5. Comme son compère, match serein, même si Diallo et lui ne se sont manifestement pas compris sur le but.

Diagne, 2/5. Costaud, mais ses relances ont encore mis mes sphincters à rude épreuve.

M’Bengué, 2/5. giphy (6) Remplacé par Boga, qui a montré de belles choses. Le petit a du ballon.

Gelson Fernandes (non noté). Son début de match avait été timide avant qu’il sorte sur blessure, 3 à 4 semaines d’indisponibilité pour une lésion à la cuisse gauche. C’est la fête. Remplacé par Sio, 4/5. Encore un but en toute fin de match pour Giovanni. Son entrée et la réorganisation tactique opérée ont métamorphosé l’équipe. Il a été longtemps maladroit mais a finalement été récompensé.

André, 4/5. Le meilleur Rennais dans le jeu. Au-dessus techniquement, il a permis au milieu breton de ne pas sombrer en ressortant proprement les ballons et en faisant les bons choix.

Sylla, 2/5. Je n’ai pas la sensation qu’il ait vraiment pesé sur le match.

Doucouré, 2/5. giphy (2)

Pedro Henrique, 3/5. Notre albinos de service a fait ce qu’il sait faire : provoquer et tenter de marquer. Comme d’hab’, c’était très prévisible et ça a failli marcher. Remplacé par Grosicki, qui aurait pu/dû être titulaire et qui s’est contenté de rentrer à l’heure de jeu et de mettre enfin de l’animation sur l’aile droite.

 

La bise anale,

Marco Grossi

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

8 commentaires

  1. Belle acad’.
    Pourrais-tu remédier à mon inculture crasse et me dire de quel film (ou quelle série) sont tirés les gifs ?
    Cimer.

  2. Salut Georges, content que ça t’ait plu. C’est tiré de la série « Parks and recreation », que je te conseille vivement.

  3. Parks & Recreation. C’est drôle.

    Merci pour cette acad’.
    Pas merci au stade rennais pour ces 3 points sur 9 possibles.

  4. J’ai beaucoup aimé les images de Ron Swanson. Après, c’est un peu gâché par le fait que l’on parle du Stade Rennais autour, mais c’est pas grave.

  5. Luke, tant mieux, ça montre que la nouvelle stratégie éditoriale d’horsjeu.net à base de clickbait fonctionne !

  6. Merci les djeuns, je vais m’en aller y laisser gambader mes yeux sur le champs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.