La Gantoise – Bordeaux (0-0): La Scapulaire Académie en a une courte à raconter

Quand on pense à l’avenir de l’équipe, il y a de quoi faire de l’huile. Il n’y a plus qu’à aller à l’essentiel.

Après avoir fait pleurer de rire la France du foot (pleurer tout court pour les supporteurs bordelais), les Girondins doivent retrouver leur sérieux car ils ne sont plus qu’à deux rencontres de la Coupe d’Europe. C’est dans un drôle de contexte que les joueurs se sont préparés à affronter La Gantoise. Poyet toujours mis à pied en attendant son licenciement, Eric Bédouet poursuit son intérim. Avec la lourde tâche de ne pas trébucher sur la dernière marche, même si avouons-le, le potentiel comique d’une telle chute en vaudrait la chandelle.

La composition:

Costil (c)

Lewczuk       Koundé     Pablo       Poundjé

Plasil

Lerager              Sankharé

Youssouf                              De Préville

Briand

Bordeaux s’attendant à souffrir, Palencia n’est pas titulaire. Lewczuk est donc aligné à droite. Pour le reste de la défense, Bédouet n’a mis que du classique.

Au milieu, pas de surprise non plus. Bordeaux s’attend tellement à souffrir (je l’ai déjà dit?) qu’il se met d’entrée en PLS.

Devant, place à l’expérience avec notre nouvel attaquant Jimmy Floyd HasselBriand.

Le match:

On va faire court, le match de Monaco arrive vite et le temps m’est compté. J’avais d’abord pensé faire appel à un intérimaire, mais cela coûte cher et les Gros Membres ne m’ont pas encore versé ma prime de rentrée. Pour être tout à fait juste, je dois dire qu’il n’y a de toute façon pas grand chose à raconter.

Il ne s’est rien passé côté bordelais,  hormis un tir tout mou de Sankharé et un autre guère plus tendu de Plasil. Même un téléfilm sur RTL9 le dimanche soir après minuit est plus excitant. Pour coller au thème du jour, on peut citer aussi la parodie de cécifoot en fauteuil roulant de la part de Préville. Mais franchement Nicolas, ça devient lourd, là. Tu n’es plus drôle.

Les adversaires ont eu du mal en première période avant de finir en trombe, multipliant les occasions. La facilité avec laquelle ils sont entrés dans la surface est autant due à l’efficacité de leurs enchaînements qu’à l’incapacité de nos milieux à poursuivre leur marquage sur plus de dix mètres. Mais ils se sont montrés trop maladroits à la finition pour réussir à ouvrir le score. Costil et son poteau ont aussi fait leur match.

Avec ce 0-0, nous sommes toujours en course pour la qualification mais c’est loin d’être dans la poche.

Le résumé:

Les notes des 33:

Benoît Costil (5/5):

A préservé ses cages de fort belle manière et sans commettre d’erreur au préalable! Par contre, cela commence à se savoir qu’il n’aime pas rester sur sa ligne. Heureusement qu’il avait chaussé du 18…

Igor Lewczuk (2/5):

En difficulté défensivement, il n’a pas non plus été d’une grande aide pour l’animation de son couloir. Quelle animation me direz-vous? Ben justement…

Jules Koundé (1/5):

Plusieurs relances dangereuses, un jeu long incertain, un manque de tranchant et un carton rouge. Jules peut difficilement faire pire. Cela fait deux rencontres de suite qu’il n’est pas au niveau attendu. Allez, un petit effort dimanche et après tu auras une semaine pour te reposer.

Pablo (3/5):

Avec lui, l’arrière est protégé. Un match propre.

« VOUS… NE… PASSEREZ… PAS… FLAMAND’ UDUN! »

Maxime Poundjé (1/5):

Max alterne le bon et le moins bon. Le problème c’est qu’il est bon un match et moins bon pendant trois mois. En fait, le plus gros risque, quand tu enlèves le tampon anal, c’est de te chier dessus. Qui lui a demandé de faire sauter le bouchon pour fêter son but, l’autre jour ? Un match sale.

Jaroslav Plasil (1/5):

Certains témoins affirment l’avoir vu disparaître à la 13e minute, après un sprint de 30 mètres pour récupérer un ballon. D’autres disent que ce sprint a justement duré 13 minutes… J’espère que Basic vaut le coup si le Jaro est déjà cuit au bout d’un mois.

Lukas Lerager (1/5):

C’était le concours du blond le moins bon ? A quoi cela sert d’avoir un bout de plastique qui te protège le pif, si c’est pour ne pas aller au duel ?

Quand Lukas défend dans la surface

Younousse Sankharé (1/5):

Je n’ai toujours pas compris. A la fois relayeur, deuxième attaquant et ailier gauche. Partout mais surtout nulle part.

Zaydou Youssouf ou son contraire (2/5):

Il n’a pas réussi un grand match. J’ai eu l’impression qu’il forçait son jeu. Mais il s’est battu, il a défendu et a fini cramé. Peut-être que lorsque Kalu sera installé, on le verra à son vrai poste. Kalu, justement, l’a suppléé et a eu droit à une ovation. C’est qu’il est capable de donner du plaisir aux supporteurs. On garde cela dans un coin de notre tête.

Nicolas de Préville (0/5):

Ah, ça y est j’ai compris! C’est parce que « Préville » que Sankharé était partout. On a joué à dix. Incapable de réussir le moindre truc. C’est désespérant, vraiment. Une blague belge. Une image m’a interpellé : pas un regard entre Youssouf et lui, lorsqu’ils se croisent lors d’un corner en notre faveur. De la jalousie? Nico, tu comptais sérieusement le tirer? Remplacé par Kamano qui a eu droit à une petite caresse, lui.

« Qu’est-ce qui est moins vif qu’un Suisse et plus con qu’un Belge, une fois? Un ancien Lillois! »

Jimmy Briand (2/5):

Il est allé au charbon. On ne peut pas lui reprocher son engagement. Plutôt à l’aise le ballon dans les pieds, il n’a reçu que des parpaings de la part de ses partenaires. Son jeu (son âge) a besoin de présence autour de lui, ce que personne n’a été capable d’amener. Soit on trouve vite un autre attaquant, soit on change de schéma.

En face:

Kalu avait prévenu, ils ont du ballon. Devant, ils courent vite. Bien trop vite. Heureusement pour nous, ce n’est pas de l’athlétisme. S’ils se mettent à jouer au foot et s’ils s’appliquent dans le dernier geste la semaine prochaine, cela risque d’être compliqué.

Pour conclure:

Un match nul à l’extérieur, ce n’est pas un mauvais résultat. Nous devrons avoir plus d’ambitions au retour tout en ne prenant pas de risques inconsidérés. Car avec ce que nous montrons actuellement, je ne vois pas comment on pourrait marquer plusieurs buts. Et il faudra faire sans Koundé.

Mais nous ferons peut-être avec Henry. S’il accepte le poste, espérons que, en plus de sa connaissance du foot et de son carnet d’adresses, il vienne avec un bout de la chance qui accompagne France 98.

« Mais oui, mais oui, j’ai bien vu un ‘rominet »

Il ne reste que peu de temps avant la fin du marché des transferts. Le recrutement d’ un avant-centre pourrait être facilité par la présence de l’ancien buteur des Bleus. Bien que pour certains, il reste moins attractif qu’une bonne grosse saucisse de Francfort au petit-déjeuner.

En attendant d’en savoir plus, on va affronter Monaco à domicile. Vous retrouverez Kiki pour ce match. J’essaierai d’être de retour jeudi prochain.

Entre le Roi Henry, les Belges et les Monégasques, on peut dire qu’à la Scapulaire Académie, on s’y connaît en têtes couronnées! En espérant qu’il en soit de même chez les Ricains, qu’ils ne nous refourguent pas un Grimaldi comme adjoint…

A bientôt

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl (50% Vosgien, 50% Arcachonnais, 100% Bordelais) Vosgien issu de l’immigration girondine, j’aime surfer à la Moselle et faire du patin à glace sur la jetée Thiers. Mais surtout j’aime les Girondins car parfois, leurs matchs me paraissent beaucoup plus longs que l’hiver de par chez nous.

2 Comments

    • Merci Kiki. Il a fallu se creuser pour trouver quelque chose à écrire. J’espère que le retour sera plus passionnant… Il le sera forcément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.