Salut les filles !

On décortique (et tac) la 23ème journée.

Lokeren / Standard : 0-1.

Le Standard continue de caracoler en tête, et c’est toujours assez chiant à voir jouer. Les Rouches se sont imposés à Lokeren, grâce à un CSC de Koen Persoons (8’). J’ai qu’ça qu’à (Foued) qu’à dire sur le match.

Parlons alors un peu des coulisses du club. Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé de Roland Duchâtelet, président du Standard. On savait qu’il était déjà propriétaire de deux autres clubs : Saint-Trond (D2) et Ujpest (D1 hongroise). Au cours de ces dernières semaines, ce bon vieux Dudu a profité des 20 millions qu’il a piqués dans les caisses du Standard pour s’en offrir trois autres : le Carl Zeiss Iéna (D3 allemande), Charlton (D2 anglaise) et Alcorcon (D2 espagnole). Le Standard, qui n’a plus que le championnat à jouer, se permet donc de dégraisser une demi-saison : Ajdarevic, Thuram et Koç sont prêtés à Charlton. Reza y est définitivement transféré, Charlton ne pouvant accueillir un nouveau joueur prêté de plus de 23 ans selon le règlement. Moris est prêté à Saint-Trond. Biton est envoyé à Alcorcon. On notera aussi le passage de Loïc Négo (ex-Standard) d’Ujpest à Charlton.

Duchâtelet serait d’ailleurs déjà en froid avec l’entraineur de Charlton. Ce dernier l’accuse en effet de vouloir couler le club, l’arrivée des « bannis » du Standard poussant certains joueurs vers la sortie : le très apprécié Yann Kermorgant est ainsi annoncé à Bournemouth (Duchâtelet a accepté une offre de 500 000 £), tandis que le milieu Dale Stephens a signé à Brighton le 30 janvier.

OHL / Zulte : 1-0.

Il reste. Voilà, fin de l’histoire. Courtisé de manière assez immorale par Anderlecht, Thorgan Hazard a mis un terme aux négociations : il ne changera pas de club cet hiver. Et pendant que Zulte Waregem raflait les prix les plus prestigieux lors de la Cérémonie du Soulier d’Or (décerné à ce même Hazard, pendant que Francky Dury recevait le prix du meilleur entraîneur de l’année), Louvain virait son coach. OHL venait en effet de tomber dans la zone de relégation après une défaite à Charleroi.

Il n’est pas si aisé de venir gagner à Louvain, aussi anale soit cette équipe : 17 de leurs 19 points ont été pris sur leur terrain. Ca n’est donc presque pas une surprise de voir les Louvainistes s’imposer 1-0 grâce à Van Enoo. Zulte n’a jamais été en mesure d’inquiéter Logan Bailly.

Ostende / Waasland : 2-1.

On commence par le football vrai, en vidéo :

Président Ostende

Oubliant les privilèges accordés à son poste, Didier Ovono se met à dégager tous les centres avec son pied.
Oubliant les privilèges accordés à son poste, Didier Ovono se met à dégager tous les centres avec son pied.

  La petite chansonnette a porté ses fruits : Ostende s’impose 2-1, grâce à Siani (sur pénalty) et Brillant (profitant de l’horrible timing du gardien sur corner). Entre temps, Henkens avait égalisé : rabattu par le vent, son corner a filé tout droit dans le petit filet sans que personne ne le touche.

Corner

Mons / Malines : 0-2.

Aaaaah la bonne vieille poisse montoise est de retour. On a cru à un retour héroïque ces dernières semaines. Mais l’équipe a craqué à Beveren (4-1). Cette fois-ci, face à Malines, Mons a dominé. Comme d’hab. N’a pas marqué. Comme d’hab. S’est pris un but sur la première occasion adverse, à la 70’. Comme d’hab. A tiré sur le poteau dans la foulée. Comme d’hab. S’en est pris un deuxième en fin de match. Comme d’hab.

16ème défaite en 23 matchs, les dirigeants estiment qu’ « il y a urgence ».  Pas cons. Avec 13 points, Mons reste donc en course pour battre le record du plus petit nombre de points détenus par Beveren (2001-2002) et le Cercle (2012-2013). Il faudra pour cela perdre les 7 derniers matchs.

Côté malinois, deuxième match et deuxième victoire pour Vercauteren, après celle obtenue la semaine passée face à Anderlecht.

Cercle / Charleroi : 3-0.

Après sa victoire la semaine passée, Charleroi fournit son traditionnel non-match. Les Wallons s’en prennent 3 au Cercle, ça aurait pu être 6 ou 7. Honteux.

Courtrai / Lierse : 3-4.

Grosse surprise à Kortrijk. Ce devait être une rencontre a priori facile pour les locaux, mais Lierse fait un joli coup, une semaine avant de recevoir Anderlecht.

Lierse doit sa victoire à deux hommes : Bourabia, auteur de deux buts (25’, 75’) et un assist, et Tony Watt (23’, 52’), également deux fois buteur.

Les Courtraisiens laissent une belle opportunité de revenir à hauteur du 6ème, malgré les buts inscrits par Matton (2’), Coulibaly (67’) et Santini (87’).

Genk / La Gantoise : 1-2.

On annonçait un duel de malades. On a eu raison : après 9 minutes, Kara, ici dans le coin inférieur gauche, manque sa passe en retrait vers le gardien. Habibou récupère et sert Kagé au point de pénalty : 0-1.

Genk0

Genk égalise à la 27’ par Jelle Vossen, dit « Le Bel Homme ». C’est le premier but marqué par Genk depuis le 15 décembre (508 minutes sans marquer).

Mais La Gantoise va marquer le but vainqueur de manière magistrale juste avant la pause. Il y a tout dans cette action : des passes courtes, rapides et sans contrôle, une talonnade, un double-contact, le soutien du latéral qui était au début de l’action et qui devient passeur décisif, un centre précis et une reprise parfaite. BRASIL ! Peu habitué à une telle démonstration technique sur un terrain belge, le public de Genk sifflait d’ailleurs déjà à 30 mètres des buts.

Anderlecht / Bruges : 2-0.

Van den Brom joue l’offensive ! Van den Brom joue l’offensive ! Cyriac et Mitrovic sont alignés d’entrée. Une composition qui convient bien mieux au Serbe : c’est lui qui ouvre le score. Il inscrit son dixième but de la saison (toutes compétitions confondues), mais ce n’est que son premier face à une équipe du Top 6.

En fin de match, Fabrice N’Sakala permet à Anderlecht de s’imposer logiquement 2-0. Les Mauves n’ont pas été flamboyants, mais Bruges s’est montré bien trop fébrile.

classement

Chères lectrices, chers lecteurs, je vous aime bien. Si l’intérêt anal est réciproque, vous pouvez me retrouver sur Facebook et Twitter. Notre ami Bart Van den Van Krrr a aussi Facebook et Twitter.

Pour finir, si vous ne l’avez pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

Jean-Marie Pfouff.

1 thought on “La Jup’ – Journée 23

  1. C’est moi ou ça devient dégueulasse cette fin de saison régulière ? Et Ostende… Non mais Ostende, non de d’jeu ! Vivement la montée du niveau de la mer qu’on ne voit plus ces mascottes dignes d’un Zola. Gianfranco Zola.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.