La Jup’Académie n’est pas en retard – 21ème et 22ème journées

Salut les filles !

Première chose, mes meilleurs voeux. Que le meilleur de 2012 soit le pire de 2013, que les Diables Rouges se qualifient pour la Coupe du Monde, que la bière coule à flot et que Margaret Thatcher crève. Bon, on n’est pas vraiment en retard, mais rédiger après les fêtes, c’est pas évident. Alors on va faire vite, hein.

Ça n’est pas une première, mais on en est encore surpris : le championnat belge ne s’arrête pas entre Noël et le Nouvel An. Des joueurs généralement moyens s’affrontent, épuisés par le rythme imposé, sur des terrains pourris. La tactique, déjà bien mise à mal habituellement, s’approche du néant. Ça ne donne pas des 7-3 qui enflamment tout le monde grâce aux grossières erreurs défensives (et en plus c’était commenté par Pierre Ménès), mais ça offre quand même une moyenne de buts proches des 4 buts par match. En Belgique, on parlera de médiocrité. En Angleterre, on parlera de magie.

Retour sur les 21ème et 22ème journées.

 

21ème journée

Genk-Anderlecht

C’était l’une des affiches du ouikène, entre les deux derniers champions. Sans réel attaquant confirmé. Vossen, de retour de blessure, est sur le banc limbourgeois. Du côté des visiteurs, Mbokani est suspendu, Praet est blessé.

On comptait toutefois 6 buts au terme de ce match passionnant. À la demi-heure de jeu, Anderlecht cadre son premier tir. La tête de Gillet bat Van Hout (0-1). Genk tente de revenir avant la pause et se fait avoir en contre : De Sutter fait le 0-2 à la 44’.

À la reprise, Genk est métamorphosé. Anderlecht va se faire balader pendant une demi-heure comme ils ne l’avaient jamais été cette année. Koulibaly réduit l’écart à l’heure de jeu (1-2), et Plet égalise à la 75’. Trois minutes plus tard, la talonnade de Vossen offre un face-à-face au point de penalty entre Proto et Plet. Le gardien anderlechtois remporte le duel. À cinq minutes du terme, Kanu tente sa chance à 25m des buts de Van Hout. Sa frappe enroulée s’écrase sur le poteau et rebondit dans le dos du gardien. Seul à 2m du but vide, De Sutter pousse la balle et s’offre un doublé. De manière quasi-inespérée, Anderlecht reprend l’avantage. La joie est de courte durée car sur la première occasion de Genk qui suit, Safari retient Plet dans la surface et concède un pénalty. Vossen s’en charge mais ne trouve que la barre de Proto. Dans les arrêts de jeu, Iakovenko inscrit un 4ème but en faveur des Mauves.

Standard-Club Brugge

C’était l’autre belle affiche du ouikène. Le Standard encaisse peu, et fait carton plein à domicile avec Rednic. Mais Bruges aime bien jouer à l’extérieur. Beveren (2-6) et le Berschoot (1-7) s’en souviennent.

Les Rouches ouvrent le score après 50 secondes de jeu grâce à Ezekiel, infernal pendant tout le match. Mais le Standard gâche, touche le poteau, aurait pu avoir un pénalty et va le payer : en deuxième mi-temps, Bruges va retourner la situation. Grâce à un doublé de Lestienne (50’, 77’) et un but de Bacca (90’+4), Bruges repasse devant les Standardmen au classement.

Dans les autres matchs, Lokeren s’impose à Courtrai. Après avoir mené 0-2, les z’hommes de Peter Maes sont repris à 2-2, avant d’en foutre un troisième dans les dernières minutes. Quand ils ont voulu.

Mons partage contre Zulte-Waregem (1-1), Charleroi s’impose à La Gantoise 1-2 (mais qui ne prendrait pas 3 points contre Gand cette saison ?), le Cercle a réussi l’exploit de mener de deux buts contre Beveren à la 85’ et de concéder le nul (et je vous conseille de voir la gueule de la pelouse dans la surface de réparation, ça donne des actions sympas), même score entre Lierse et OHL, alors que Malines s’impose à Anvers (là aussi, who doesn’t ?).

Résultats et vidéos :

Courtrai 2-3 Lokeren

La Gantoise 1-2 Charleroi

Mons 1-1 Zulte-Waregem

Berschoot 0-2 Malines

OH Louvain 2-2 Lierse

Cercle 2-2 Beveren

Genk 2-4 Anderlecht

Standard 1-3 Brugge

 

22ème journée

Anderlecht-Lierse

Anderlecht remporte facilement ce match (4-1) et enchaîne une dixième victoire consécutive. Une première demi-heure bien chiante, des actions concédées assez bêtement, de nouveaux jolis arrêts de Proto, mais aussi 4 très jolis buts.

On commence par le centre plus que parfait de Massimo Bruno pour la tête non moins parfaite de Dieumerci M’bokani, bien placé entre les 4 défenseurs lierrois qui étaient au marquage sur lui, au ras du poteau (29’). On poursuit avec l’altruisme de De Sutter, dont la petite passe conjuguée à la feinte de frappe de Jovanovic permet au Serbe de marquer le 2ème but (38’). De Sutter y va de son petit but également, en reprenant de volée et du plat du pied le centre en retrait parfait de Gillet (51’). Après le but du Lierse, Anderlecht bâcle sa fin de match, mais en contre, le centre de Jovanovic trouve Vargas pour l’un des buts de la saison (et le dernier de l’année civile 2012) : sa reprise de volée, à la manière d’un défenseur « je-lance-d’abord-ma-jambe-gauche-pour-reprendre-le-ballon-du-pied-droit », le tout légèrement pris de l’extérieur pour contourner le gardien et trouver le petit filet opposé et sans bouger les bras pour faire croire à une décontraction totale.

Pour finir, revenons un peu sur le président du Lierse, Magy Samed. Je vous en avais parlé il y a quelques semaines, celui-ci menaçant de changer le logo du club par un chameau si les supporters continuaient de protester contre son bilan. Afin d’aider Turnhout (D3 belge), club qu’il possède, il a décidé de recruter provisoirement la majeure partie de l’effectif et du staff de Wadi Degla, club égyptien qui lui appartient également. Il faudra bien ça pour sauver Turnhout, lanterne rouge avec 6 points en 18 journées et 49 buts encaissés.

Standard-Beerschot

Olala, cette première mi-temps de merde. Heureusement, l’ouverture de Batshuayi dans les arrêts de jeu évite aux Standardmen les sifflets de ses supporters. La deuxième mi-temps fut nettement plus convaincante. Le Standard s’impose finalement 3-0, grâce au gros barbu Jelle Van Damme (52’) et Ezekiel (67’).

Dans les autres matchs, après une nouvelle défaite à Malines, Bob Peeters est licencié pour la 2ème fois de la saison. Lokeren bat (mais pas si facilement que ça) le Cercle 3-0. Genk déçoit encore en ne prenant qu’un point à Beveren, Zulte-Waregem conserve sa deuxième place grâce à une victoire 2-1 face à Louvain, et Bruges et Courtrai se séparent sur un 0-0 bien pourri.

On termine par le derby wallon entre Charleroi et Mons, duquel l’Albert sort vainqueur. Charleroi retombe sur terre, comme un symbole de ce 4 janvier, date anniversaire de la naissance d’Isaac Newton (370 ans, et pas une ride !).

Il y a quelques semaines, Mehdi Aoulad, joueur de Charleroi n’ayant pas beaucoup de temps de jeu, s’était fait remarquer après avoir marqué en demandant à son banc de touche de se taire, puis en l’insultant. Malgré les excuses immédiates, la direction l’avait suspendu 1 match, estimant qu’il n’avait pas à insulter son entraîneur et qu’il devait respecter les choix sportifs de ce dernier. Depuis, il avait réitéré quelques belles performances, grâce à sa vivacité qui manquait jusqu’alors dans le 11 de base. Toutefois, en ce début d’année, Mehdi Aoulad a souhaité mettre au clair cette affaire dans la presse. Dans une interview accordée à Sudpresse, il déclare ainsi que son comportement n’était pas destiné à son entraineur, mais à son président, Mehdi Bayat. Décision immédiate, le club rompt le prêt d’Aoulad, qui retourne donc dans le noyau B d’Anderlecht. Bravo.

 

Résultats et vidéos :

Charleroi 1-2 Mons

Malines 1-0 La Gantoise

Lokeren 3-0 Cercle

Zulte-Waregem 2-1 OH Louvain

Club Brugge 0-0 Courtrai

Waasland-Beveren 1-1 Genk

Anderlecht 4-1 Lierse

Standard 3-0 Beerschot

 

Contrairement à L’Equipe.fr, La Jup‘ Académie vous offre le vrai classement de la Jupiler Pro League :

Position

Club

Points

Nombre de victoires

1

Anderlecht

52

16

2

Zulte-Waregem

44

13

3

Lokeren

40

12

4

Club Brugge

39

11

5

Standard

38

12

6

Genk

36

9

7

Mons

31

9

8

Courtrai

29

8

9

Malines

29

8

10

OH Louvain

28

6

11

Charleroi

24

7

12

La Gantoise

22

5

13

Waasland-Beveren

22

5

14

Beerschot

18

5

15

Lierse

18

3

16

Cercle

14

3

 

Chers lecteurs, n’oubliez pas que vous pouvez me retrouver sur Facebook. On s’enverra des pokes, on pourra parier sur le prochain licenciement de Bob Peeters, de Lukaku qui claque encore malgré ses innombrables défauts, de l’ancien joueur du Racing Club de Strasbourg Jean-Christophe Vergerolle qui est annoncé du côté de Tubize, ou du maire de Néchin qui se déguise en Astérix pour la présentation de ses voeux. Je vois pas comment je pourrais vous convaincre plus.

Viendez retrouver notre pote Bart Van den Van Krrr, il se fera un plaisir de vous accueillir. Il a même pensé à ceux qui préfèrent Twitter. Et pour finir, si vous ne l’avez honteusement pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

A tantôt,

Jean-Marie Pfouff

 

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

4 commentaires

  1. c’est beau, est ce que Dieumerci fait aussi des enchaînement rateau crochet frappe imparable ? j’en ai pris une de lui comme ça dans Fifa et j’ai donc failli casser ma manette.

    (oui, je joue parfois avec des clubs belges à Fifa)

  2. Il en a sûrement mis, puisque Dieu sait tout faire.

    Je me souviens d’un joli slalom en Coupe contre Gand quand il était encore au Standard.

    Faux edit : http://youtu.be/CcLvVdJ6Nmo

    Tu as bien raison de prendre les clubs belges sur Fifa. C’est pas tous les jours qu’on peut se prendre un combo défaite contre le Beerschot, défaite contre le Lierse, défaite contre Saint-Trond, en prenant la terrifique équipe d’Eupen. C’est à peu près ce qui m’arrivait sur Fifa 11.

  3. Tout compte fait, tu as bien fait de prendre le relais Jean-Marie, beau travail :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.