La Porte de Saint-Cloud lance la nouvelle vague.

He bien mes chers amis, on continue notre route afin de préparer nos joueurs à être prêt pour les matchs de préparation qui prépareront la saison prochaine.

Contrairement à Thomas, j’ai décidé de passer le clavier à la jeunesse. Ce sera donc mes neveux (trop nombreux) qui prendront le clavier pour leur raconter la semaine passée.

M : Tonton, on parle où pour que ça marche.

P : Ok M., on va laisser ton petit frère gérer ça, laisse-moi le temps de changer sa couche.

S : Oui, t’es chiant le gros, déjà que tu ne comprends absolument rien à ce qui se joue ici. On parle de quelque chose de sérieux, on parle du plus grand club français, incapable de proposer autre chose qu’une bouillie de football face à des équipes de merde, et un coach qui préfère lancer des compos avec 6 défenseurs pour arrêter Kalifa Koulibaly, où une équipe fringuée en rose.

So : *pleure

O : Faites pas attention à elle, elle vient de comprendre que Choupo enchaînait 2 matchs en tant que titulaire.

S : Mais qui l’a invitée à elle ? A ce rythme je vais finir par supporter l’OL moi.

L : Y a quoi à manger ?

P : *Quitte la pièce.

M : Bon, il est sorti, check son historique.

S : … putain l’intégral de Jean Luc Lahaye…

O : Bon, on va se calmer. Prend des photos, on va bien réussir à lui prendre du fric avec ça.

M : Allez, on parle du foot maintenant !

S : Donc on peut clairement résumer ça à un goûter entre nos mères. En gros elles croient nous distraire convenablement pendant trop longtemps. Elles pensent que nous coller des vidéos de Dora l’exploratrice nous éclatent, sauf qu’en fin de journée, y a que le coach qui est satisfait.

L : La bouffe est généralement assez bonne.

S : Exact mon petit L, heureusement que Mbappé surgit dans l’obscurité pour assurer l’essentiel.

L : Ouais, même si le taux de transformation du gamin reste assez inquiétant.

S : Il est clair que malgré ça, il a une propension à vouloir en faire trop, ce qui peut nuire à ses matchs. Et je te rappelle que tu ne sais toujours pas marché, alors dire « gamin »…

So : *pleure

M : Elle a raison. Ses compagnons, en particulier le dénommé Maxim n’invitent pas se montrer très collectif. Si je devais partager mon goûter avec ce personnage, j’aurais plus peur que ça finisse à la poubelle par maladresse, plus que de tomber en hypoglycémie.

S : Donc t’as toujours pas compris qu’il n’y a pas de micro ?

O : On devrait tout de même saluer la solidité défensive.

L : Bof, les gars on sortit les muscles contre Yaya, pour se faire sauver par Alphonse, pas de quoi s’exciter.

S : Tout à fait. Je pense qu’on peut conclure que c’était un bon gros match de merde, contre une équipe de merde.

M : En parlant de match de merde, on cause du demi de CDF ?

L : On peut clairement dire que le résultat prime sur le reste. Et qu’au vu de la composition, prônant la présence de défenseurs au détriment de jeunes joueurs offensif, le résultat est positif. L’important, c’est de pas se planter comme face aux bretons.

S : Il est clair qu’une victoire par 3 buts d’écarts, face au meilleur coach du monde.

L : Olala, on va se calmer, on parle d’un coach qui a fait 2nd à l’époque où l’OL ne se plaignait pas des écarts de budget, avec Letizi dans les cages. On parle aussi du gars qui a fait de Bernard le meilleur latéral droit du championnat.

M : Ouais, le gars se prend pour Guardiola, le talent en plus.

So : *pleure

M : Oui, on se souvient du recrutement de Semak nous aussi.

L : Revenons-en aux Canaris.

S : T’as pas compris toi ? C’est pas des bonbons Haribo, c’est juste le surnom du FCNA…

O : Ben on a été solide défensivement.

M : T’as fini avec ta défense ? C’est sûr que c’est plus costaud comparé à tes fuites nocturnes.

So : *pleure

L : C’est vrai, encore un « match plein » de notre chez Maxim. Certes, Thomas on l’apprécie, mais avec toute la compréhension du monde, et notre compassion pour sa coupe de cheveu inspirée par Le Graët, va vraiment falloir qu’il arrête de nous briser les couches. Ok c’est son gars, mais j’en remplie ma couche juste en pensant à son match.

S : Bon, encore une fois, Kyky nous sauve, et surtout, Marco a tiré, et Marco a marqué. Aussi rare qu’une nuit sèche pour « O ».

O : *quitte la pièce

M : C’est clair que Marco est notre patron, on l’a bien vu contre Toulouse, le gars n’est pas là, on dirait le bureau de l’ordi à tonton.

S : C’est pas con comme comparaison, une

So : Oui, ça me rappelle une histoire, en fait, alors l’autre jour, j’ai écrit un truc sur le tableau, et puis d’un coup, la maîtresse elle m’a dit, mais c’est pas comme ça…

*L, M, S, quitte la pièce.

DIE NOTIZEN:

AREOLA (4/5) : Intouchable depuis le 06/03, il gère sa fin de saison sans prendre la peine d’enfiler les gants. Ça ne l’empêche pas de claquer les parades qui évitent à Thomas de creuser encore.

MARQUINHOS (3/5) : Jouer défenseur central, c’est naturel, milieu de terrain, acquis. Va falloir lui expliquer la règle du hors-jeu(.net) quand t’es attaquant, et il pourra dépanner devant, parce que y a un sketch auquel il faudra mettre un terme rapidement.

KEHRER (3/5) : Bon, il en a encore chié, en même temps il s’est frotté au seul joueur de foot de Haute-Garonne. S’est vengé en offrant un but à Kyky (+1).

KIMPEMBE (2/5): Préparation en cours pour La Haine. Il a commencé à la Simon Pheonix, pour finir comme cousin Hub’.

DAGBA (1/5): A essayé d’être sage pour ne pas subir Gradel, et attendre la fin pour piquer. Ben c’est un gros raté dans les 2 sens. Va falloir songer à bouffer de la créatine pour tenir les chocs.  

PAREDES (2/5): Allez je suis sympa, parce que tu bosses, tu triches pas, on sent que t’as de bonnes intentions. On attend juste que tu les mettes au niveau attendu.

BERNAT (3/5) : Comme Paredes, il ne triche pas, toujours à fond. Techniquement c’est prore, tactiquement c’est intelligent. Récompensé par Thomas, qui lui a offert son excursion sur son côté gauche. C’est surtout qu’on n’avait personne à ce poste.

KURZAWA (2/5): Le fameux « personne à ce poste ». Il retrouve son rythme de croisière pré-blessure. Quand on discute plus de ta coupe que de ton match, tu dois te douter qu’il y a un souci. Non ?

NKUNKU (nn): J’ai pas vu grand-chose, alors que c’est ton moment, c’est toi qui doit tout casser à partir du moment où on saute de C1, et que des blessures apparaissent chez tout le monde.

CHOUPO (1/5): Dans un passé pas si lointain, c’était Rigobert Song, Samuel Eto’o qui portaient le brassard de la sélection camerounaise. Et aujourd’hui c’est Choupo, on vous apporte tout notre soutien cher peuple camerounais. Va falloir arrêter avec cette tournée d’adieux.

MBAPPE (9/7):  Tu fais chier, parce que c’est pas brillant, ça manque d’intelligence, mais tu t’en sors toujours. Et tu dois composer avec 2 culs-de-jattes, alors forcément ça n’aide pas. 9 buts en 7 matchs, c’est propre.

DIABY (NN): Comme Nkunku, en un peu mieux.

SILVA (NN): « Scouse » (06/03/2018)

VERRATTI (NN): Un renversement d’entrée, pour expliquer qu’il ne pratique pas le même sport. Puis gestion des affaires courantes.

DIE NOTIZEN 2:

AREOLA (4/5) : Intouchable depuis le 06/03, il gère sa fin de saison sans prendre la peine d’enfiler les gants. Ça ne l’empêche pas de se faire sauver par Presnel.

KEHRER (2/5) : Pas secouer, vu que les canaris n’ont pas compris où se situais le point faible.

SILVA (NN): « Scouse » (06/03/2018)

KIMPEMBE (3+/5): Forcément mieux, vu qu’il a joué dans sa zone de confort, en ayant un attaquant costaud à marquer.

BERNAT (3/5): Propre, intense, impliqué, il continue de grimper au classement des chouchous, sauf qu’il a du talent lui.

DIABY (3/5): Ca faisait longtemps que j’avais pas vu un match plein de Moussa, et ça me manquait. Alors il a ressorti son plus beau combo « grosses accélérations/gros retours défensifs ». Faut être décisif pour distancer Juan au classement.

MARQUINHOS (3/5) : L’Homme. Filez donc le brassard à ce magnifique caméléon. Capable de passer de patron de la défense à plaque tournante sans que le bouc ne bouge. Il a décidé qu’il était temps de prendre du repos avant la fin de saison, donc s’est tenu la cuisse.

VERRATTI (4/5): Je sais pas trop ce qu’il lui arrive cette saison, mais que j’aime ça bordel. Tout ce que tu souhaite le voire faire, il s’exécute. Bon, les frappes de loin, il a mis plus de temps avant d’assimiler, mais comme pour le reste, c’est simple et efficace.

KURZAWA (2/5): Soit mon jugement a été biaisé parce que j’étais content de le revoir. Soit il a le coup de mou du retour de blessure. La différence par rapport au passé ? Il reste concentrer défensivement.

CHOUPO (1/5): Le 1, c’est vraiment pour la présence, on est maximum du quota gentillesse.

MBAPPE (1+1):  Je vais rester sur une analyse statistique : 1 but, 1 passe D, il continue de porter l’équipe. Arrête de plonger par contre, même nous ça nous emmerde.

PAREDES (NN): Les passes ont atteint leur cible, alors on est forcément contents. Un peu tendu, mais c’est un peu ce qu’on lui demande à son poste.

ALVES (NN): Un aurte qui attend des garanties sportives, sans regarder la gueule de ses matchs face aux gros. Contre les petits ? Ca donne des beaux buts.

DRAXLER (NN): Le déserteur est revenu, et tu sens qu’il veut récupérer son public en multipliant les provocations.

PAPUS

Papus Camarade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.