La Tuica s’emmerde l’hiver et mate les amicaux du Steaua

0

Espérant même une victoire

Bilan désastreux pour le Steaua en ce début d’année 2014. En stage en Espagne, le club a disputé une série de 5 matchs amicaux, sans la moindre victoire : 3 défaites et 2 matchs nul, avec un goal-average inquiétant de 9 buts encaissés pour seulement 2 buts inscrits. Petit débriefing de ces 5 matchs disputés.

Steaua 1-5 FC Nurnberg

L’année 2014 a définitivement commencé de manière inquiétante pour les joueurs de Bucarest avec une défaite sanglante face à l’avant-dernier classé de Bundesliga, Nurnberg. De plus, l’équipe allemande ne compte pas la moindre victoire cette saison en championnat. Bien que l’équipe ait été dépassée dans tous les compartiments de jeu, Ionut Neagu a tout de même réussi à inscrire l’unique but roumain de la rencontre à la 74ème minute. Le score peut paraitre assez difficile à encaisser, mais il s’agit du premier amical du Steaua après une période de vacances assez courte. De plus, Reghecampf a procédé à de nombreux changements à son équipe type avec notamment les titularisations de Varela ou encore Cornel Râp?, Georgievski étant blessé. Claudiu Keseru a d’ailleurs fait ses débuts sous le maillot Steliste, mais n’a pas réellement su s’imposer et influencer le match.

Steaua 0-0 Werder Bremen

FOTBAL - AMICAL - STEAUA BUCURESTI - WERDER BREMEN (PHOTO : http://www.digisport.ro/)

Après un premier match amical catastrophique, le Steaua a montré un bien meilleur visage lors de son deuxième match de préparation, contre les Allemands du Werder Bremen. Les roumains ont autoritairement mené les débats, dominant clairement des allemands dépassés par le beau jeu des hommes de Reghecampf. La première mi-temps s’est déroulée exclusivement devant les cages de Mielitz. De l’autre côté, la défense avec Nita dans les buts n’a pas vraiment été inquiétée au cours du match. Le nouveau gardien macédonien, Bogatinov, resté sur le banc toute la partie, n’a pas eu l’occasion d’entrer en jeu et de porter pour la première fois les couleurs rouges et bleues. Le Steaua est définitivement monté en puissance par rapport à son premier match, mais n’a jamais su concrétiser sa domination. À noter la blessure à la cheville de Szukala, sorti à la 33ème minute.

Steaua 0-1 FC Lucerne

FOTBAL - AMICAL - STEAUA BUCURESTI - FC LUCERNA (PHOTO : http://www.digisport.ro/)

 Le Steaua n’a toujours pas obtenu sa première victoire en terre espagnole. Opposés aux suisses de Lucerne, les Roumains se sont une nouvelle fois inclinés, Daniel Gygax étant venu crucifier les Bucaresti à la 86ème minute. À cause de la blessure de Szukala lors du dernier match et celle de Florin Gardos survenue avant le départ en stage, Laurentiu Reghecampf a dû innover une nouvelle fois en faisant passer Pintilii en défense centrale. Keseru quant à lui, s’est retrouvé pour la première fois en rôle de buteur axial. L’ancien joueur de Bastia s’est procuré les principales occasions de la partie, mais n’a jamais su se montrer dangereux.

Steaua 1-1 Union Berlin

Cette fois c’est le 5ème de deuxième division allemande qui est venu secouer le Steaua. Après une période d’essais, Reghecampf a cette fois-ci décidé d’aligner une équipe proche de celle qui constituera l’effectif type pour la deuxième partie de saison, mais la prestation rendue n’a pas été convaincante. Après une première mi-temps dominée par les allemands, c’est Piovaccari, rentré à la pause, qui a ouvert le score à la 48ème minute grâce à une passe décisive de Nicusor Stanciu. Après un fort pressing des joueurs de Berlin, c’est à la 86ème minute que la défense roumaine a craquée suite à une grossière erreur défensive et un marquage de Latovlevici très « approximatif » (pour ne pas être méchant). Nouveau point noir : la blessure sérieuse de Mihai Pintilii qui sera absent 2 semaines, et qui ratera les derniers matchs amicaux en Espagne. Le Steaua n’a clairement pas montré sa vraie valeur, et compte sur le dernier match amical face au FK Baku pour se rattraper.

Steaua 0-2 FK Baku

Nouvelle désillusion pour les joueurs roumains. En Roumanie, l’Azerbaïjan c’est que l’Eurovision 2012, rien d’autre. Pourtant c’est le FK Baku qui est venu jusqu’en Espagne pour s’offrir le Steaua, après un match médiocre. Le FK Baku, le club de Marius Pena, l’ancien de l’Otelul parti cet été. Premier but inscrit suite à une perte de balle de Georgievski, le deuxième après une connerie de Szukala remis de son entorse. Il aurait du rester blessé. À l’autre bout du terrain, Keseru s’est moqué de toutes ces occasions et continue à montrer qu’il ne s’intègre pas à l’équipe. Lors des 5 premiers matchs amicaux, il est certainement celui qui a le moins bien joué. Malgré ça, Reghecampf a quand même déclaré avoir vu du bon dans le match. Bon…

 

Mais qu’en est-t-il au niveau individuel après cette première série de matchs de préparation ?

Dans les buts, Nita et Tatarusanu se sont partagés les 5 matchs. Léger avantage tout de même à Florin Nita, Tatarusanu ayant particulièrement déçu en ce début d’année.

En défense, malgré un bilan assez lourd de 9 buts encaissés, on peut noter les belles performances de Georgievski, qui a disputé les 3 dernières rencontres après être revenu de blessure, l’équipe n’ayant encaissé aucun but lorsqu’il était sur le terrain, et de Cornel Râp?, qui a semblé beaucoup plus serein que Szukala et qui a surement marqué beaucoup de points auprès de l’entraineur.

Au milieu de terrain, Bourceanu a bien justifié son rôle de capitaine. Des matchs solides, une grande implication dans le jeu, il est le grand artisan de la cohésion de l’équipe. Après la Fiorentina, Bologne s’était notamment positionné sur le joueur ces derniers jours, mais la démission de Stefano Poli au poste d’entraineur a clairement refroidi les débats.  Mihai Pintilii, de son côté, n’a pas eu le temps nécessaire pour exprimer ses qualités avant sa blessure contre l’Union Berlin. Bonnes prestations également du jeune Razvan Gradinaru. Il a apporté un plus à l’équipe de part sa vitesse et son envie.

Concernant l’attaque, Keseru n’a toujours pas brillé. Reghecampf ne s’en inquiète pas, mais les débats enflent en Roumanie. L’ancien joueur de Bastia a notamment eu le soutien de Mutu : « C’est un joueur talentueux, il n’aura aucun problème d’adaptation et il prouvera qu’il a sa place pour jouer au haut niveau ». On te fait confiance Adi. Piovaccari quant à lui a profité de ces amicaux pour justifier sa place de titulaire, avec des prestations plutôt convaincantes et un but inscrit. Kapetanos de son côté, est complètement dépassé et n’est devenu plus qu’un simple choix.

Après 5matchs à oublier, le club a tout de même une chance pour se rattraper. En effet, le Steaua a encore un stage d’entrainement, à Marbella, où l’équipe y disputera 5 nouveaux matchs amicaux :

Steaua – Dinamo Kiev (28 Janvier)

Steaua – IFK Goteborg (30 Janvier)

Steaua – Lokomotiv Plovdiv (1 Février)

Steaua – Korona Kielce (3 Février)

Steaua – IF Elfsborg (5 Février)

Les « essais » étant terminés, Reghecampf assure qu’il utilisera son 11 titulaire pour les 5 derniers matchs afin d’ajuster les derniers réglages en vu de la deuxième partie de saison. Plus d’excuse désormais en cas d’éventuels mauvais résultats lors des matchs amicaux qui arrivent. Et qui de mieux que le Dinamo Kiev pour commencer ?

Mais pourquoi une trêve hivernale aussi longue ? Alors que la plupart des terrains restent tout de même praticables l’hiver, ces deux mois de trêve constituent un réel frein au football roumain. Avec de telles pauses, les performances sont impossibles, et les printemps européens semblent hors de portée. Le manque de compétition peut être fatal pour les éventuelles ambitions des clubs comme le Steaua qui jouent l’Europe, et cela se ressent chaque année.

Mais concluons cela avec une bonne nouvelle pour le Steaua (surement la seule). La ré-ouverture de l’Académie de jeunes du club, histoire de ne plus être ridicules lors de la prochaine UEFA Youth League. En même temps difficile de faire pire que cette année avec une équipe crée en deux semaines et la moitié des joueurs empruntés à l’Académie Hagi du Viitorul. L’institution sera coordonnée par Massimo Pedrazzini, l’ancien coach de l’équipe A du Steaua. Mister Becali revient aux affaires courantes, et a décidé de sortir le portefeuille. Usor.

 Mihai Viteazu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.