L’Anatolie Académie ne fait pas d’introduction délurée, pas de digression littéraire cette fois-ci mais te fait un papier sur le choc des cultures. Préparez-vous donc à contrôler la passe en profondeur que je vais vous faire, et partez en avance pour bien être horsjeu(.net). Cela se passe . Ici, vous aurez une petite passe molle dans les pieds pour faire tourner. Allons-y.

 

La conquête de l’Europe.

Contrairement aux anglais, nous avions une équipe en quart de finale de C1. Et comme les anglais, nous avons une équipe en demi-finale de Ligue Europa. Nous pouvons donc aisément conclure que le foot turc est meilleur que le club anglais, et que donc je devrais d’ici peu multiplier par 100, voire 1000 mon lectorat. Laissons de côté mes rêves personnels, et parlons de ceux de Fenerbahçe. Ayant vaincu Viktoria Plzen justement en huitième de C3, le tirage au sort a désigné la Lazio de Rome comme adversaire en quart. Le match aller, très bien géré par Fenerbahçe à domicile en supériorité numérique, a été remporté 2-0. Cette victoire a ouvert la porte à Fenerbahçe pour les demis, il ne restait plus qu’à pénétrer. Le match retour, à Rome, joué sans supporter a fini sur un nul 1-1, qui a permis à Fenerbahçe d’inscrire son nom en demi-finale de compétition européenne, une première dans l’histoire du club. Ce match, a montré un Lazio peu envieux et hésitant qui certes a mené au score, mais sur une erreur défensive a concédé le but castrateur. Fenerbahçe joue bien, c’est même (et ça fait mal au cul de le dire putain) l’équipe qui joue le mieux en Turquie en ce moment, et a toutes ses chances de sortir Benfica, un habitué de la compétition, de la Ligue Europa. En tout cas, pour accrocher le drapeau de l’Anatolie sur les toits de l’Europe dans un esprit de vengeance, l’Anatolie Académie est derrière le canari (sans vouloir lui gratter les fesses cette fois).

 

L’autre prétendant à un titre européen fut Galatasaray. Arrivé en quart de C1, bien décidé à éliminer le Réal sans avoir les armes pour, les espoirs se sont vite dissipés après le score du match aller 3-0 bien ennuyant et subi en direct par mon confrère pas con Luke Seafer et moi-même. La ligne défensive de Galatasaray laissait à désirer jusqu’au 2-0, elle s’est ensuite un peu ressaisie avec l’éntrée de Gokhan Zan dans l’axe, mais le troisième but injuste marqué sur un coup-franc après une faute de Ramos sur Drogba…

Le match retour laissait apparaître une rencontre ennuyante a priori mais ce fut tout le contraire, malgré le but de Ronaldo dès la 7ème minute. En deuxième mi-temps, l’entrée de Nordine Amrabat (ailier), et le relâchement du Réal ont permis à Galatasaray d’égaliser avec un boulet de canon pleine lucarne d’Eboué, de prendre l’avantage avec Sneijder, et de prendre le large avec une madjer de Drogba, fabuleuse. Rappelons aussi que sur les trois buts Amrabat est impliqué plus ou moins. Ceci a mis le feu au stade et a permis une montée d’adrénaline, de pression et même d’espoir. Malheureusement le Real s’est ressaisi et a décidé de jouer plus haut gardant plus longtemps le ballon. Le dernier but de Ronaldo a calmé tout le monde et Galatasaray a quitté la compétition avec les honneurs.

 

Le retour au Pays. Journée 29.

resultats

Petit jeu  : celui qui trouve l’intrus dans cette liste de match gagne une invitation de moi dans l’un des meilleurs Kebab de France.

Seules surprises de cette journée, le score de Kasimpasa qui concède les 3 points bien important pour l’Europe (même s’ils ne méritent rien) et la victoire d’Elazigspor contre Istanbul BB (qui ne mérite rien non plus). Les deux relégables ont su conserver leurs espoirs de maintien en marchant sur Istanbul. La victoire des favoris nous trace le tableau suivant pour les cinq dernières journées de championnat, avec plusieurs zones de confrontations  :

classement

 

La zone jaune  : C’est celle qui va déterminer le champion. Les deux équipes enchaînent les victoires et chacun attend l’erreur de l’autre. Le derby qui opposera ces deux concurrents directs sera déterminant pour ces deux équipes déjà qualifiée en Ligue des champions.

La zone verte  : C’est la zone la plus intéressante et qui sera la mieux disputée. Seuls les troisième et quatrième gagneront leurs tickets pour l’Europe. Un Besiktas qui subit ses blessures et bien affaibli qui a depuis longtemps abandonné ses ambitions de champion. Un Bursaspor qui commence à se faire à son nouvel entraîneur et à enchaîner les victoires à domicile (ce qui lui manquait cruellement cette année) avec des ambitions de 3ème place. Un Kasimpasa surprise qui a mis en route son projet de constituer une équipe de niveau européen. Et un Kayserispor qui est sur une série de 2 victoires parvenant à coller au cul les places européennes. Bursaspor ayant joué tous ces concurrents directs, pourrait tirer son épingle du jeu puisque Kayserispor, Kasimpasa et Besiktas vont tous se rencontrer en un contre un durant les 5 dernières journées, donc des pertes de points pour au moins une de ces équipes.

La zone rouge  : La victoire d’Akhisar contre Kasimpasa a permis de mettre toutes les équipes jusqu’à la dixième place en danger. Même Trabzonspor, inhabituellement en danger, a un risque (et pas que mathématique vu le niveau de jeu proposé) de chuter en deuxième division. Si ça arrivait, ça ferait beaucoup de bruit. C’est toute l’Anatolie qui est en danger avec ces conneries, si Istanbul BB pouvait prendre pour tous et dégager de cette division pour nous soulager d’une équipe d’Istanbul ça ferait du bien à tout le monde. Ils leur restent à jouer Trabzonspor, Fenerbahçe et Kasimpasa entre autres, bref, que des équipes à ambitions. Gros challenge pour cette équipe sans supporter avec un stade de 80 000 places.

La zone noire  : Chaque jour repousse l’adieu de Mersin à ce championnat, mais autant le dire tout de suite. Au revoir Mersin. Mersin beaucoup pour ces moments.

 

Hakan Direktendöndü te rappelle qu’il se trouve sur Facebook (https://www.facebook.com/hakan.direktendondu) et aussi sur Twitter (https://twitter.com/HDirektendondu) donc si tu veux être au plus près de la Turquie sans y mettre les pieds parce que voilà, n’hésite pas à me suivre, tu auras la frite et le kebab avec.

 

Hakan Direktendöndü.

 

 

4 thoughts on “L’Anatolie Académie, à 5 journées de la faim.

  1. Je dirai que l’intrus du jeu, c’est le premier match Sivasspor-Gençlerbiligi parce qu’il y a eu plus d’un but.

    J’ai bon ?

  2. Je trouve qu’on ne parle pas assez du Medical Park Antalyasport. Les médecins coréens d’Antalya.

  3. @Roazh : Bravo ! Tu as donc gagné une invitation de ma part dans un kebab de mon choix, à Paris.

    @David Scie Mal : Je vais faire mon possible pour parler plus de tout le monde la journée suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.