Legia – Steaua (2-2), la Tuica retrouve la Ligue des Champions

Mais les supporters polonais ont encore fait forte impression

On a souffert mais on y est ! Après le CFR Cluj la saison dernière, le Steaua va représenter la Roumanie dans les groupes de Champions League, 5 ans après sa dernière apparition à ce niveau.

Après le nul 1-1 à l’aller en Roumanie, le crédit du Legia avait bien augmenté. Le Steaua favori avant cette double confrontation avait perdu de sa superbe avec une deuxième mi-temps exécrable à Bucarest.

L’UEFA avait sanctionné le Legia pour le comportement de ses supporters en fermant une tribune mais malgré tout, l’atmosphère a été exceptionnelle pendant tout le match, même quand le Legia perdait 2-0. On a beau dire, un stade avec de tels supporters amène un vrai plus au spectacle, même si pour cela il faut qu’il y ait recours à quelques fumigènes ou autres. En tout cas, gros respect pour le public du Legia qui a donné une leçon lors du match d’hier soir. Une telle ferveur va m’amener à m’intéresser de plus près au football polonais !

ste1

Reghecampf avait décidé d’aligner le même onze que la semaine dernière, à l’exception de Pintilii, suspendu et remplacé par Filip, auteur d’un doublé ce week-end. Tout le monde espérait le retour de Chiriches pour ce match, mais celui-ci prit place en tribunes ; ne pouvant faire ses adieux avant son départ à Tottenham cette semaine. Cela donnait donc : Tatarusanu – Georgievski, Szukala, Gardos, Latovlevici – Bourceanu, Filip – Popa, Stanciu, Tanase – Piovacarri.

ste2

LE MATCH

Le Steaua commence fort avec un énorme pressing orchestré par Bourceanu et Filip.

7’ : Tanase donne à Stanciu dans la surface. Le jeune meneur fait une demie volte et se retrouve face au but. Du plat du pied, il met le ballon dans le petit filet de Kuciak (0-1).

9’ : Après un gros pressing, Filip récupère un ballon à 40m dans les pieds d’un milieu défensif adverse. Il fixe un défenseur et sert Piovacarri dans la surface. L’Italien crochète Dossa puis glisse le ballon sous Kuciak (0-2).

ste3

Mon buffle italien préféré

Le Steaua marche sur le match, le début de match est exceptionnel alors que le Legia semble paralysé par l’enjeu. Il faut 20 minutes aux locaux pour commencer leur match.

20’ : Kucharczyk marque après une frappe repoussée par Tatarusanu mais son but est refusé pour un hors-jeu limite.

23’ : Tanase entre dans la surface et frappe du gauche sur Kuciak.

27’ : Sur un bon centre de Wawvrzyniak qui a tout son temps, Radovic marque de la tête. Le marquage de la défense stelisti est insuffisant (1-2).

Les Polonais commencent à mettre du rythme, surtout sur leur côté gauche avec l’excellent Kosecki et le latéral Wawvrzyniak. Le Steaua, qui a relâché son pressing, souffre.

42’ : Furman prend sa chance depuis l’extérieur de la surface mais cela passe juste à côté du but.

45’ : Sur une contre-attaque, Tanase pénètre dans la surface, martyrise son latéral mais sa frappe s’envole au-dessus du but.

1-2 à la mi-temps. Le Steaua a très bien commencé puis a connu 20 minutes de flottement où les joueurs du Legia ont pu mettre en évidence leurs qualités dans la circulation du ballon. Malgré tout, le Steaua a mieux fini avec quelques contres en fin de mi-temps.

La seconde période est plus terne. Le Legia semble ne plus avoir les cannes pour mettre la pression alors que le Steaua se contente de gérer tranquillement, avec l’apport d’Adi Cristea, entré à l’heure de jeu.

71’ : Sur un centre, Dossa remise pour Saganowski qui ne trouve pas le cadre à 5 mètres du but.

Les vingt dernières sont essentiellement stelisti avec quelques occasions mal jouées.

90’ : Gros pressing de Tatu. Filip récupère le ballon à 20m et se retrouve en deux contre un dans la surface. Plutôt que de servir Popa seul, il tente sa chance mais bute sur le gardien.

93’ : Les Stelisti commencent à fêter leur qualif et sur une action confuse, Rzeznyczak, laissé seul par Latovlevici, marque facilement (2-2).

L’arbitre portugais siffle juste après ce but et le Steaua, solide à défaut d’être brillant, est qualifié.

LES NOTES

Tatarusanu (3/5) : Prend deux buts où il ne peut rien faire. Rassurant malgré tout dans les périodes difficiles du Steaua.

Georgievski (2/5) : S’est fait violer tout le match par le superbe Kosecki. Dur.

Szukala (3/5) : Le Polonais a fait son match au pays. Après le match, il est allé réconforter tous ses compatriotes avant de fêter la qualif: classe.

Gardos (4/5) : La pression était sur lui, en tant que remplaçant de Chiriches. Il a sorti deux grands matchs. S’il arrive à rester concentré 90 minutes, c’est un très bon défenseur.

Latovlevici (1/5) : Nul à l’aller, pas terrible au retour. Coupable sur deux des trois buts encaissés. Va falloir dégonfler ce boulard.

Bourceanu (5/5) : Le Patron. Il a défendu, pressé, engueulé, passé, influencé. L’homme indispensable du Steaua, c’est lui, pas Chiriches.

ste4

Bourceanu dans les bras d’Adi Cristea: vrais reconnaissent vrais.

Filip (4/5) : Il a très bien remplacé Pintilii. Très bon pour harceler au milieu, il a aussi brillé techniquement dans le jeu court.

Popa (2/5) : Je ne retrouve pas le Popa que j’ai aimé la saison dernière. Il ne provoque plus, ne fait plus rien. Un tour sur le banc lui ferait du bien.

Stanciu (3/5) : Marque le premier but, joue bien 20 minutes puis s’éteint. Encore jeune. Remplacé par Cristea (4/5) : On se demandait tous pourquoi le Steaua recrutait un mec qui n’a rien fait ces dernières saisons. Hier soir, on a compris. Il a illuminé la dernière demie-heure par sa classe balle au pied et son calme. Très précieux.

Tanase (3/5) : Cristi est là, il offre sa passe décisive à Stanciu. On le sait capable d’exploits alors on espère mais il n’a pas eu l’influence escomptée sur ces deux matchs.

Piovacarri (5/5) : Le Brandao italien a fait fermer pas mal de gueules hier. Buteur à l’aller et au retour, Piova a fait un match énorme. Altruiste, bagarreur et doté d’une superbe couverture de balle, il a réussi à faire souffler ses collègues dans les moments durs. De la Série B à la Ligue des Champions…

Du côté des Polonais, ils ont une belle petite équipe. Les joueurs qui sont ressortis sur cette double confrontation sont la doublette au milieu Radovic et Furman et le côté gauche WawvrzyniakKosecki. Ce dernier, dont le père a joué à Nantes et Montpellier, est un très beau joueur qui devrait bientôt quitter la Pologne ! Toujours est-il qu’aucun club polonais n’est parvenu à se qualifier pour un groupe de Champions’ depuis l’édition 1996-1997 et Widzew Lodz…

ET MAINTENANT ?

Le plus important est réalisé : le Steaua va redécouvrir les groupes de Ligue des Champions. Mais soyons honnêtes, cette double confrontation contre les Polonais n’a pas été très réjouissante et fait craindre le pire pour la phase de groupes à venir, d’autant plus que le Steaua sera dans le 4è chapeau au tirage.

ste5

La mauvaise nouvelle pourrait venir du départ de Bourceanu en Italie, où il est courtisé par le Torino et la Fio. Ce joueur n’a clairement rien à faire en Roumanie mais le perdre créerait un énorme déficit dans l’effectif stelisti, bien dur à combler en quelques semaines.

D’ici cet automne, l’indispensable Chipciu devrait revenir et apporter un peu de concurrence au milieu. Les dirigeants du Steaua essayent aussi de recruter et les postes clés sont ciblés : défenseur central, milieu défensif et buteur.

Au poste de défenseur central, les deux pistes mènent à Andre Pinto, un Portugais du Panathinaïkos et le jeune Roumain Andrei Marc du Ceahlaul. Au milieu, le Roumain Neagu de Galati est pisté alors que devant deux Brésiliens Wesley et Ze Eduardo sont shortlistés. Cela devrait donc pas mal bouger d’ici la fin du mercato du côté du Steaua. J’aimerais bien voir deux latéraux arriver aussi, sinon on prendra l’eau sur les côtés à chaque match.

Le tirage au sort se déroulera vendredi. Option optimiste: Benfica, Schalke, Olympiakos. Option pessimiste: Bayern, Juventus, City. Si on pouvait prendre un club français, ce serait pas mal. Enfin on aura le temps de décrypter tout cela…

Tristan Trasca

Les photos ont été prises sur prosport .ro et gsp.ro.

3 thoughts on “Legia – Steaua (2-2), la Tuica retrouve la Ligue des Champions

  1. Une fois qu’ils ont joué les tours préliminaires, combien de joueurs les clubs concernés (le Steaua donc) peuvent-ils encore inscrire sur les listes UEFA pour la coupe d’Europe ? Dans ma version de FM (2001…) c’est 2, donc du coup pourquoi autant de transferts prévus ? Mon dieu, je m’interroge.

  2. J’avais zappé ta question Mayoul.

    Je ne connais pas la règle. Mais à priori, ils peuvent changer autant de joueurs qu’ils veulent pour les groupes. Les dirigeants du Steaua ne sont pas tous des lumières mais à ce point, ce serait une énorme connerie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.