Alors les gars, vous préviens tout de suite, ça va ramer. C’est le pouvoir du streaming. Dès que j’arrive, boum les joueurs entrent sur la pelouse; les bordelais en blanc et les Dogues dans leur affreux maillot domicile. Ouais. Ca va bien ramer sa mère. Diaporama de 90 minutes. Je sens que ça va être bien fun, frais et sautillant.

Formation: 

Ces salauds ne mettent les écrans de formation que pendant deux secondes. Pas eu le temps d’analyser quoi que ce soit. Trop rapide. J’ai vu Rozenhal en milieu défensif. Pourquoi pas. 4-3-3 habituel. On va un peu suivre ce mal sur le fil, en direct. Et ça commence pile au moment où je finis la phrase. C’est-t-y pas beau.

Coup d’envoi. Pour Bordeaux. On récupère très vite la balle. On aurait pu obtenir le corner avec une très belle talonnade aérienne de Payet, mais y’a eu une faute juste après.

1. Aaah, le pouvoir des commentateurs de Canal qui nous sortent que Bordeaux a une très bonne défense. Meheheh. Bonne défense. Planus. Bon, vais pas trop rigoler, c’est vrai, si ça se trouve. Sinon, notre triangle offensif semble reconduire le schéma précédent: Payet à gauche, Kalou en pointe, Rodelin à droite. Ca a prouvé son efficacité. Me demande quand est-ce que Roux fera son retour, néanmoins.

2. Coup franc, tiré par Martin. C’est dégagé, attention au contre. Les commentateurs nous parlent de Faubert. Aaaah, Faubert.

4. Notre défense n’est pas super super alignée. Ce qui est assez dangereux, je trouve, compte tenu du fait qu’on presse assez haut.

5. Frappe poisseuse comme une soucoupe de nuoc-mâm de Payet, du gauche, sans danger pour Carasso. Tête bordelaise ensuite. C’est Diabaté. Béria pas terrible au marquage.

6. Contre lillois stoppé par hors-jeu. Un autre mouvement offensif lillois connaîtra la même issue. Kalou se fait trop prendre au piège.

7. Une béquille sur Payet.

8. Kalou force Planus à dégager en corner. C’est repoussé hors de la surface; Digne frappe du droit, un poil au-dessus.

Se passe pas grand chose. Les Bordelais n’attaquent pas vraiment, les Lillois sont un chouïa passifs. Le porteur du ballon n’est jamais vraiment attaqué; ça joue plus, de chaque côté, au niveau de l’interception des passes, plutôt que le marquage strict des joueurs. Conséquence: y’a des espaces, mais c’est lent, sans réel aboutissement. Ce qui est dommage parce qu’on combine bien.

14. Kalou pris hors-jeu. Encore. Plus tard, bon appel de Digne sur la gauche, qui centre pour Martin; le pied arrive après le rebond. Dommage. Pas but.

15. Corner. Dégagé puis recentré puis re-dégagé. Re-corner. Ne donne rien.

18. Coup franc pour Bordeaux, sur la droite. Obraniak qui tire, attention. Droit sur Elana.

22. Faute sur Sané. Sinon, le stade est bien silencieux. Les Bordelais essaient d’endormir les Lillois qui font de leur mieux pour endormir le public.

26. Faubert tente une frappe de loin, de loin au-dessus. Pas suffisant pour tirer le stade et votre humble serviteur de la torpeur dans laquelle tout le monde semble s’enfoncer.

28. Bon appel de Rodelin, hélas hors-jeu.

30. Comment ça péno? Contact entre Béria et Trémoulinas dans la surface suite à une bonne combinaison bordelaise. Bah merde. Vraiment un truc de con, ça. Plasil tire. Ca rentre un peu mouleux suite à un tir plein axe. 1-0 pour Bordeaux.

Francis Gillot devrait faire un album de reprises de Vincent Delerm.

32. Coup franc pour Lille. Martin tire. Trouve la tête de personne, mais ça donne un corner quand même. Rebondit dans la surface sans trouver personne. Rodelin tente une frappe non-cadrée. Aux armes, disait le public lillois. Nous sommes les lillois et nous allons gagner, osent-ils même une fois. Ne nous emballons pas.

34. En fait, j’apprends que Bordeaux, c’est la deuxième meilleure défense de L1 à l’extérieur. Me sens un peu con.

35. Re-corner, re-Payet, re-personne à l’arrivée. Ralenti sur Basa qui en fout un ou deux à terre.

36. On avait un contre en 4 contre 4. Martin pour Kalou, qui en un seul contrôle permet à 4 autres bordelais de se replacer en défense. Il est fort, l’aveugle. Oui, Kalou, Ivoirien, aveugle, tout ça.

37. Corner d’Obraniak pour une tête bourrine de Diabaté, et cadrée qui plus est. Arrêt réflexe d’Elana. Marquage caca.

41. Passe en retrait de Béria dans la surface pour Payet qui ne cadre pas.

43. Corner, encore Diabaté, mais ça ne cadre pas. Trop croisé.

45. Coup franc dangereux pour les bordelais. Rebond traitre manque de passer la ligne. Après ça, l’arbitre siffle la mi-temps.

Mi-temps, donc. Un but, pour Bordeaux, sur pénalty. Résumé du match: Zzz.

Et ça reprend. Coup d’envoi de la deuxième mi-temps.

46. Kalou tire, trop excentré, vise la lucarne, ne cadre pas.

48. Coup franc pour Lille, à trente mètres environ. C’est légèrement excentré à droite. Digne tire trois étages au-dessus.

49. Rodelin, pas hors-jeu, seul devant le gardien. Il arrive à la mettre vingt mètres à droite. Soupir.

51. Centre de Trémoulinas dévié en corner par Digne.

55. Martin tente un retourné tellement dangereux que Carasso n’a même pas à lever les bras pour la choper. Mou comme un phallus post-branlette.

56. Remplacement. Rozenhal sort, Pedretti rentre. Même la speakerine semble éteinte.

57. Chedjou a un papier dans la bouche. Les commentateurs s’en extasient. Alors sinon, y’a un corner, ça donne que dalle, ça veut repousser et puis d’un coup, Rodelin chope la balle suite à une déviation de la tête. Un rebond, et BOUM DANS TA RACE. Pointu du gauche pleine lucarne. 1-1. Ca c’était bien viril. Le public se réveille d’un coup, et moi aussi, un peu. C’était bien viril comme il faut, comme but. Kudos à Rodelindinho. Pendant ce temps, Chedjou range le papier dans le pli de ses couilles.

Chedjou s’est fait mal justement. Courte interruption du jeu. On joue à dix en attendant qu’il se fasse soigner.

62. Frappe lointaine de Payet qui passe pas loin pas loin.

64. Balmont tire de trop loin, sans aucun danger. Pas d’intérêt.

66. Kalou encore encore encore hors-jeu.

67. Changement. Chedjou, blessé, ne peut plus aller plus loin. Sidibé rentre, Béria se replace dans l’axe. Le public applaudit.

70. Corner lillois. Cherche Digne à l’extérieur mais c’est repoussé. Le centre de Sidibé trouve Carasso.

72. Centre depuis la gauche, pour Kalou. Le monde entier lui hurle de faire un patator tout de suite. Et bah nan. Kalou fait du Kalou. Stonard. Lent. Apathique. Amorti tout mou du torse. Rebond tout mou. Contrôle tout mou. Les défenseurs bordelais, en pleine mésentente, lui tournicotent autour comme des ballerines en plein Lac des Cygnes. Carasso est hypnotisé. Extérieur du pied tout mou. Qui rentre tout doucement dans le but bordelais. Bah merde alors. 2-1 pour Lille. Bah merde alors.

74. On aurait pu avoir un péno, là, non? Y’a eu une faute sur Payet, là, non? Bah non. Ah bon.

Et là, drame. Mon streaming me dit merde, faut que j’aille voir ailleurs. Je reviens. En trente secondes c’est réglé. Apparement y’avait bien faute.

78. Coup franc pour Lille sur la gauche. Ca donne que dalle.

La palette de Canal nous montre que le patator de Rodelin à été flashé à 101km/h. Pas mal.

80. Tête détournée pour Payet. Tout seul avec Kalou. Payet passe en retrait pour Kalou. Qui semble regarder placidement le ballon passer, alors qu’il n’avait qu’à la pousser. Kalou sourit. On va dire que y’avait un rebond. Ouais, un rebond.

83. Tacle bien viril de Balmont sur Sané, ça fait corner. C’est dégagé, contre. On obtient la tuche.

86. Rodelin sort, deMelo rentre. Toujours pas de Roux.

88. Coup franc pour Obraniak suite à une faute de deMelo. C’est dégagé, pour une putain de demi-volée cadrée de Ben Khalfallah. Mais. Elana est là. Un magnifique arrêt, claquette qui suit une détente horizontale hallucinante. C’est détourné en un corner qui ne donnera rien. Magnifique Elana.

90. Quatre minutes de temps additionnel.

92. Kalou s’infiltre après avoir piqué la balle à un défenseur. Tulio malheureusement sur le chemin. Ca se gène un peu. Dommage.

Fin du match. La première mi-temps laissait présager du pire vu comment c’était chiant de chez chiant. On s’est fait méchamment endormir pendant presque soixante minutes, avant un petit coup de génie de Rodelin qui a mis un pied au cul de tout le monde. Du coup, le barème des notes s’organise comme suit: retirez un point -je suis gentil tout de même- et vous aurez une idée de ce que je pense de leur prestation de première mi-temps.

Alors du coup, ouais, les notes.

Elana: 4/5. Magnifique arrêt sur la frappe de Ben Khalfallah. Autrement, son pied trainait sur le pénalty bordelais, c’est dommage. Montre une fois de plus qu’il méritait de s’imposer dans le club.  N’empêche que Landreau l’aurait arrêté ce péno. Et puis Coupet aussi.

Digne: 3+/5. Pas grand chose à signaler. Il a fait du Digne. Il est monté, il a mis des patates pas cadrées de temps en temps. Du classique.

Basa: ?/5. Ah bon, il était sur le terrain? Ah bon, c’est pas la première fois que je dis ça? Y’a un moment où on l’a vu foutre des adversaires à terre sur un corner, sinon, il a été rigoureusement invisible, j’ai l’impression.

Chedjou: 3+/5. Papier dans le slip, rigolo, hahaha bite couilles. Merci Canal.

Béria: 2+/5. Pas le meilleur match de sa carrière, et pour le coup je suis généreux. A l’origine du pénalty sifflé contre nous. Ca aurait été un poil la honte de perdre contre Bordeaux, quand même. A été un peu plus inspiré lorsqu’on l’a replacé en défense centrale.

Rozenhal: 3-/5. Besogneux, pas forcément dans le sens positif du terme. On a obtenu deux trois fautes grâce à lui. Sinon, rien à signaler. Dépanneur, quoi. Son job.

Balmont: Balmont/5. Je vais pas me faire chier à mettre toujours la même chose sur lui à chaque article. L’inspiration a ses limites.

Martin: 3/5. Bravo à ceux qui l’ont sifflé lors de ce match: ils ont bien compris qu’il n’était pas Eden Hazard. C’est bien, vous aurez des sucettes.

Payet: 3/5. Ouhlalala je suis sévère méchant méchant. Je vais vous dire quoi, j’ai même pensé lui mettre un moins, gredin que je suis. Mais on ne va pas le sanctionner pour avoir commis le crime d’avoir été moins étincelant que d’habitude. Ses prestations seront à suivre avec attention, histoire de déterminer s’il s’agit d’un simple coup de mou ou du début de la fin. Si, si.

Kalou: 4/5. Sa prestation fut à l’image de ma verge: molle mais savoureuse. Aurait pu prétendre à plus s’il n’avait pas été tant de fois pris hors-jeu.

Rodelin: 4+/5. Presque un 5. Presque. Il s’en approche toujours plus. Surtout avec sa frappe sponsorisée par Michael Bay. On en veut encore!

Les remplaçants: RAS, sauf Pedretti qui récolte un 3+/5, pour sa merveille de passe décisive à Kalou, toute belle et soyeuse comme du Cacajoline.

Le cocktail du jour: Rien. Comment ça rien? Rien. Le truc le plus rock’n’roll que j’ai bu ces derniers temps était un Schweppes à la fraise absolument dégueulasse. Faudrait qu’ils songent à arrêter ces merdes et se contenter de mettre plus de quinine dans leurs boissons. Ca marcherait du tonnerre.

A côté de ça, j’aimerais un peu m’excuser pour le temps que j’ai mis à remettre cet article. J’essaierai d’être plus rapide la prochaine fois. Surtout que l’affiche devrait être plus excitante. Valenciennes, c’est déjà mieux que Bordeaux.

3 thoughts on “Lille-Bordeaux (2-1): La Losc Académie note.

  1. Très bonne acad, comme d’hab.
    Je te trouve très généreux sur Kalou. C’est aussi le cas dans les journaux et médias donc j’ai peut-être de la merde dans les yeux. Cependant moi je l’ai surtout vu partir dans des dribles de grand-mère, s’empaler dans la défense des bordelais, foirer les contre attaques. A sa décharge, Gervinho faisait à peu près la même chose à ses débuts. C’est la grande tradition lilloise, 50 occasions pour mettre un but.

  2. Un peu vache avec Kalou sur l’occase avec Payet. C’est Payet qui foire sa passe plus que Kalou ne regarde passer le ballon. Mais en streaming, ça peut se comprendre.
    Sinon, toujours aussi bon.

    Schweppes à la fraise, t’es un guedin, quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.