Lille – Strasbourg (0-0) : La verdam mi! académie se demande ce qu’elle est venue faire dans cette galère

Chronique d’une soirée moisie.

Ennui,

mot adéquat pour décrire la rencontre ici-bas contée,

Triste nuit,

où le jeu, deux heures durant, à nous s’est refusé.

Thierry Laurey,

le point que tu cherchais tu as peut être conquis,

Mais nos coeurs,

qui à l’unisson t’encourageais, tu as assombri.

 

Ce que m’a inspiré cette plaisanterie :

  • Première phase de possession à la 25e, premier tir cadré à la 66e (le seul de tout le match à ma connaissance), un point de pris : c’est vraiment pas mal comme bilan pour une équipe de niveau départemental qui affrontait le deuxième de Ligue 1.
  • Sérieusement, on a travaillé quoi  l’entrainement cette semaine ? Tous les joueurs dans la surface, le coach leur balance des ballons pour savoir s’ils sont capables de les dégager en touche ? Avec Mothiba tout seul dans son coin, qui travaillait sa VMA, pour préparer les contre-attaques qu’il aurait à jouer à un contre six ?
  • A votre avis, Jérémy Grimm, c’est le diminutif pour Jérémy Grimmbergen ou Jérémy Grimmpie ?
  • Aaneba fait un bon match. Qui sait, ça peut donner des idées au coach, je pense on jouera avec un sixième défenseur quand Lala sera de retour.
  • A la mi-temps et à la fin du match, le plaisir de voir Sidney Govoullez vous coucher avec moi ce soir. Et, en passant, petite dédicace à Gauthier Kuntzmann, pour une fois qu’on a un alsacien à la télé qui parle pas avec un accent de paysan du Sundgau, c’est un peu valorisant pour notre région, j’apprécie. Ah, et aussi, c’était pas Stéphane Guy qui commentait. Bravo à tous, l’équipe Canal était la meilleure sur le terrain ce soir.
  • En fait, je pense avoir compris d’où provient ce délire. Thierry Laurey carbure tellement à la coco qu’à ses yeux le match se joue à 100 à l’heure. Repoussant toujours plus loin les limites du journalisme d’investigation, j’ai même identifié le mode par lequel il arrive à faire passer ça discretos dans le stade. Un petit mouchoir délicatement saupoudré, on simule un bon vieux rhume et c’est dans la poche. Désolé Julien Cazarre, mais pour moi c’est pas que de l’alcool.
  • Araujo qui rentre, essaye d’apporter du danger mais au final ne change pas grand chose, c’est un peu l’Araujo arrosé, non ?
  • Sinon, vous pensez que si Bielsa était obligé de s’asseoir sur une glacière, c’est parce qu’il avait à ce point chaud aux couilles ?
  • Le secteur dans lequel on est les meilleurs de tout le championnat : les interviews d’après-match. Après Lionel Carole qui nous gratifie d’une splendide imitation de Thomas Ngijol, on a le droit à Dimitri Liénard, tout sourire, qui nous sort qu’il a pris peur quand il a appris qu’il jouerait latéral vu sa vitesse de pointe inexistante, et qu’on aurait dû se faire « défoncer » ce soir. Celle-là on me l’avait jamais faite.

 

Les notes : 

Le pire c’est qu’on va mettre surtout des bonnes notes. Les types ont juste fait ce qu’on leur avait demandé…

Sels : 4/5

Patron. Quand même une sortie totalement aux fraises qui puait la panique à plein nez, mais tu as été sauvé par ta défense ensuite, donc ça passe.

Mitrovic : 2/5

Les seuls frissons qu’on a eu devant ce match, c’est quand tu nous a fait flipper. Je m’en serai passé.

Koné : 3/5

Ma foi, c’était pas mal du tout.

Martinez : 4/5

En forme ! De bons tacles bien agressifs, t’as montré aux attaquants qu’il fallait pas espérer se promener ce soir.

Aaneba : 4/5

La bonne surprise du soir. Titulaire suite au forfait de Lala (ce qu’on appelle une tuile), t’as parfaitement fait ton boulot. Pour un jeune de 19 ans lancé dans un match où si tu fais une connerie tu peux te retrouver à concéder l’une des seules occasions du match, on t’a senti très serein.

Liénard : 5/5

Parce que ça me fait toujours plaisir de te voir, et pour ton interview d’après match. Ne change rien.

Sissoko : 4/5

Le seul au milieu qui a essayé de combiner avec ses coéquipiers, de se projeter, régulièrement, et pas seulement se contenter de récupérer les ballons avant de s’en débarrasser le plus vite possible. Ce qui montre les qualités et l’envie qu’il a.

Martin : 3/5

Ça commence à être toujours le même problème. Beaucoup d’activité, mais comme ton truc c’est de te servir de tes qualités techniques pour faire jouer les attaquants, et qu’il est visiblement interdit d’attaquer, tu te retrouves à avoir pas grand monde à servir. Et donc à faire des tours sur toi-même en boucle en attendant du soutien…

Corgnet : 2/5

Etre meneur de jeu alors qu’il n’y a aucun jeu à mener constitue un dilemme auquel tu n’as pas réussi à trouver de solution.

Zohi : 2/5

De la volonté mais pas beaucoup de réussite en percussion. Malgré tout, de très bons replis défensifs.

Mothiba : 4/5

Bravo. Systématiquement tout seul face à la défense adverse, tu t’es pas mal débrouillé. Et réussi à te créer notre seule action du match, en poussant la balle tout en accélérant comme un taré derrière sur quarante mètres avant de frapper. Ce qui nous permet d’avoir l’air moins ridicule. Ou plus en fait tout bien réfléchit. Mais en tout cas, t’as fait tout ce que t’as pu.

 

A n’en pas douter, ce match figure comme l’exemple même à convoquer pour un débat footballistique éternel : doit-on se refuser à jouer quand on affronte une équipe plus en forme, de manière à ramener un point d’un match dégueulasse ? Doit-on, à l’image de nos amis les animaux, instituer une hiérarchie pour vivre en communauté, en se couchant sur le dos dès qu’on aperçoit un mâle perçu comme dominant ? Ou au contraire jeter ses forces dans la bataille pour obtenir mieux que le statu quo ?

Plusieurs pistes de réponse.

Déjà, on peut regarder le classement, et se dire que c’est pas mal du tout, qu’après tout on a déjà des points et que c’est pas à nous de faire le jeu. Aux équipes en retard de s’améliorer dans le jeu, nous on peut tranquillement poursuivre nos calculs d’apothicaires. Ici, la perspective est sur le court terme : on vise le maintien, on est dans les clous, donc tout va bien.

A l’inverse, on pourrait affirmer que, après un début de championnat où on avait vu une volonté de jouer (ce qui n’avait pas abouti à une catastrophe comptable non plus), les points engrangés nous permettent d’être tranquille et de construire un projet de jeu avec de la confiance. Là, c’est le long terme qui est visé : sachant qu’on est une petite équipe du championnat, notre but devrait être de chercher à progresser. Et c’est pas garer le bus devant le but qui va nous amener à améliorer quoique ce soit.

Par ailleurs, plus précisément sur ce match. Ce qui me dérange c’est qu’on avait aucune chance de gagner, à moins que l’adversaire nous offre un but. Ce qui aurait certes pu arriver. J’ai aucun problème avec le fait qu’on joue bas, avec 5 défenseurs si on veut, tant qu’on cherche aussi à contre-attaquer, à cibler des lacunes chez l’adversaire pour lui faire mal. Là c’était réellement tout le monde derrière et au petit bonheur la chance devant, en gros on a aucune idée de ce qu’on fait quand on a la balle. On peut tout à fait bien jouer au foot en s’appuyant principalement sur la défense. Mais là, on n’a pas du tout joué. Il ne s’agirait pas de confondre les deux.

 

Leonard Speck

Leonard Speck

4 commentaires

  1. La différence entre parquer le bus et avoir un plan de jeu défensif…. Tout à fait d’accord avec toi !

    • Merci ! J’avais presque entendu uniquement de la satisfaction après le match comme réactions. Donc je voulais rappeler que si le résultat est bon, le contenu est absolument dégueulasse ; et, à mon avis, envoie simplement le message que si on essaye de jouer au foot on a aucune chance, avec quoi je ne suis pas d’accord.
      Je suis rassuré de voir que je ne suis pas le seul à le penser !

  2. totalement d’accord !

    question bete, pourquoi la Verdam mi academie n’a pas de lien direct depuis la barre de navigation du site ?

    • Voyons, il n’y a pas de questions bête.
      Il faudra que je me renseigne, est-ce que je peux le faire moi-même et que je ne l’avais pas vu jusque là, ou est-ce que je fais l’objet d’un boycott de la part de L’éditeur bel homme ? (je me refuse d’imaginer cela de la part d’un être d’une telle élégance!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.