Liverpool – Manchester United (1-0), la Reds Academy livre ses notes

Avant toute chose : Liverpool est premier du championnat d’Angleterre. First. Personne au-dessus, personne devant. Tout le monde derrière. Jimmy n’a même pas envie de chercher depuis quand ce n’était plus arrivé. Ce n’était même plus une ambition, pas même un rêve. Une idée placée loin dans le futur, que ce soit après trois journées ou non.

Lorsque le calendrier est sorti il y a quelques semaines, et qu’il a affiché trois matchs qui sentaient la galère, Jimmy aurait accepté une victoire sur les trois. La saison passée avait vu six journées avant que Liverpool gagne. Alors Stoke, Aston Villa et Manchester United, c’était ignoble. Une équipe qui embête Liverpool sans se sortir les doigts, Benteke, et enfin, Manchester United, invaincu depuis deux ans. Au final, aucun but encaissé, trois victoires dont deux à Anfield. Deux points d’avance sur Chelsea, trois sur Arsenal, Tottenham, City, quatre sur United. Au lieu d’avoir un retard à rattraper, des adversaires à chasser comme la saison dernière, Liverpool lance sa campagne plus vite que les autres. Quel bonheur.

POUR TOI, BILL

Ce dimanche, c’était l’anniversaire de Daniel Sturridge, mais aussi et surtout celui de Bill Shankly, le géniteur du grand Liverpool. Bill Shankly aurait eu 100 ans (ou presque, il est né le 2 septembre 1913) s’il n’était décédé d’une crise cardiaque le 29 septembre 1981. Pour l’occasion, Anfield s’était paré d’un joli tifo en son honneur.

Passé l’hommage au grand Bill, Liverpool s’est présenté de fort belle manière au coup d’envoi, que ce soit sur le terrain ou dans les tribunes, où Sakho, Ilori et Moses assistaient au match.
Le XI titulaire est le même que la semaine dernière, à la différence de Skrtel qui remplace Kolo Touré, blessé pour quelques semaines. Mignolet – Johnson, Skrtel, Agger, Enrique – Gerrard, Lucas – Henderson, Aspas, Coutinho – Sturridge.
Le XI de Manchester United : De Gea – Jones, Ferdinand, Vidic, Evra – Giggs, Cleverley, Carrick, Young – Welbeck, Van Persie.

Si la tactique vous intéresse, lisez le point du match contre Aston Villa, c’est à peu près le même scénario qu’ont délivré les Reds ce dimanche. Une grosse première période, suivie d’une deuxième quasiment vide d’occasions, hormis les contre-attaques tardives en fin de match, lorsque les Mancuniens poussaient.

THE FUCKING WINNING LADS

Mignolet 4/5 Une barrière ? Un mur ? Choisissez le qualificatif voulu. Simon Mignolet est infranchissable, et c’était devenu trop rare de voir des cages aussi bien défendues à Anfield. Alors merci Simon. Merci beaucoup.

Johnson 5/5 Les 5/5 sont souvent des coups de coeur peu rationnels. Celui-là ne l’est pas. Ashley Young n’a pas existé. Moyes l’a sorti de dépit. Glen l’a éteint dès le début du match. Puis Glen s’est éteint à son tour, blessé sur un contact. Remplacé par André Wisdom, qui a tenu le coup face à un flanc renforcé par Nani.

Skrtel 4/5 D’innombrables dégagements (parfois précipités), des tacles, une performance solide et physique comme on les aime du Slovaque. Pour un retour du placard, Martin a frappé fort. Tellement qu’il a sûrement évité un départ.

Agger 4/5 Des interventions décisives dans la surface, des passes propres, Danny a affiché un niveau adéquat à ces grands matchs. Et une tête-passe décisive pour l’autre Danny. YNWA.

Enrique 3/5 Quelques crottes dans la surface et des difficultés face à Valencia (entré à la place de Jones, blessé) et Giggs. Une vraie activité sur toute l’aile gauche en revanche, un bon match dans l’ensemble.

Gerrard 4/5 Un corner parfaitement tiré, un taf défensif parfait, notamment question placement, et un regard haineux lancé à Van Persie qui aurait pu lui valoir la note maximale. Stevie in da place, a aussi donné une belle interview au Guardian.

Lucas 3/5 Des pieds de pieuvres prêts à gratter du ballon, mais aussi à foirer quelques passes, et à en donner certaines dangereuses. Un Lucas meilleur que la semaine dernière cependant, mais pas le gigantesque milieu de terrain qu’on voyait avant sa grave blessure en 2012.

Henderson 4/5 Un excellent travail de soutien durant tout le match. Il a facilité la sortie des ballons et leur récupération en faisant le surnombre et les bons choix de passes. Une énergie inépuisable ! Souvent très bon dans ces matchs où Liverpool décide de reculer et d’attendre. Un début de saison prometteur.

Aspas 2/5 Difficile début de saison pour Iago qui ne parvient pas à exister dans le collectif de Liverpool. Seulement 12 passes, dans un rôle, qui il est vrai, limitait sa participation au jeu. Il sortira sans doute du XI une fois Moses intégré et Suarez revenu. Comme dit précédemment, il faudrait le voir jouer plus près du but. Remplacé par Sterling, présent défensivement et un lanceur idéal de contre-attaques, quelque chose qui a manqué à Liverpool lors de ces trois premiers matchs. C’est à son entrée que les Reds ont enfin pu retourner vers le but adverse. Une frappe que De Gea repousse en corner.

Coutinho 3/5 Toujours aussi bon dans le dribble, il existe en première période quand Liverpool joue, avant de disparaître en deuxième. Contrairement à Henderson, il n’est pas fait pour ces moments de résistance, de recroquevillement. Remplacé par Luis Alberto et sa finesse technique qui a soulagé l’équipe dans les dernières minutes.

Sturridge 4/5 You’ll never walk alone, you’ll always score alone though. Trois buts et trois victoires, 100% des buts de son équipe. Des stats qui tendront moins vers la dépendance une fois Suarez de retour. Super début de saison pour Sturridge, qu’on a vu danser avec un supporter de Liverpool après le match contre Notts County cette semaine. L’attaquant jugé inefficace et arrogant à Chelsea est un lointain souvenir.

Prochain match à Swansea le 16 septembre. Peut-être le match le plus ouvert de la saison jusqu’ici. Si Liverpool parvient à retrouver ses qualités de contre (Sterling titulaire ? Coutinho dans l’axe ?), on peut espérer quatre victoires de suite. QUATRE !

2013/2014 WINDOW

Après avoir recruté Kolo Touré, Simon Mignolet, Iago Aspas, Luis Alberto et Aly Cissokho, Liverpool a fait le triplé dimanche. Le triplé de victoires, et le triplé de recrues : Mamadou Sakho, Tiago Ilori et Victor Moses, pour un total de 27M £. Les deux premiers rejoignent Liverpool suite à des transferts définitifs, Moses est en prêt pour un an, malheureusement sans option d’achat. Mamadou Sakho et Tiago Ilori répondent aux besoins du club en défense, après la retraite de Jamie Carragher et la perte de forme de Martin Skrtel. Un secteur qui paraissait désert semble maintenant surpeuplé : Agger, Touré, Skrtel, Sakho, Ilori, Wisdom et Kelly peuvent jouer en défense centrale. Touré et Johnson étant blessés pour quelques temps, Sakho et Ilori auront une chance.

Le recrutement de Victor Moses est plus intéressant tactiquement. Rodgers voulait un ailier gauche pour permettre à Coutinho d’être replacé dans l’axe. Le voilà. Rapide, provocateur, dribbleur, Moses sera en concurrence avec Sterling pour ce poste. Il ajoute de la profondeur à un effectif inexpérimenté sur les ailes dans le secteur offensif.

Bilan, Liverpool s’est débarrassé des gros salaires (Downing, Carroll), pour récupérer des jeunes joueurs prometteurs à petit prix (Luis Alberto, Tiago Ilori). Des gros potentiels (Sakho, Mignolet), accompagnés de joueurs plus expérimentés au niveau européen (Touré, Cissokho). Des joueurs aux qualités diverses en attaque pour en finir avec la Suarez/Sturridge – dépendance. Shit, Liverpool a même gardé Suarez, alors que son départ a paru inéluctable pendant si longtemps. Tout est fait pour que la Ligue des Champions revienne à Anfield la saison prochaine, et que l’effectif soit quasiment prêt à la disputer. Si Henderson continue sa progression et que Allen retrouve son niveau de la première partie de saison dernière, Liverpool aura une vraie gueule, enfin. C’est fou, mais cette saison, l’optimisme est autorisé. Hors de question de parler de titre comme certains rêveurs (qui croit à une saison à 90 points ? Parce qu’il faudra ça pour être champion), mais le top 4, vraiment, est à portée du club. L’objectif tourne autour des 70 points. Liverpool a fait un huitième du chemin en trois matchs. Les maths font vite espérer, non ?

Jimmy Caravane.

La Reds Academy aime tellement les rézosocio qu’elle est sur Facebook. Vous pouvez aussi critiquer les notes de JustWide et Jimmy Caravane en les agressant verbalement sur Twitter. Y a même Robbie Flower.

Vous pouvez aussi faire comme des centaines de milliers de fans des Reds et rejoindre la page de la Reds Academy, ou ne serez plus obligés d’attendre les académies pour discuter de l’actualité des Reds.

Et merci à Our Premier League de relayer nos académies. Allez y faire un tour.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

6 commentaires

  1. Johnson blessé sur un contact. Il s’est blessé en agressant Evra avec les deux autres assassins. Ca ne se passera pas comme ça, on se vengera. Si on arrive à jouer au foot.

  2. Bring on your manchester united, bring on your cockneys by the score!
    And we take them two by two, and kick the fuck out of you.
    Cos Liverpool is the club that we adore!

    TOP OF THE LEAGUE!!!

  3. Bring on your manchester united, bring on your cockneys by the score!
    And we take them two by two, and kick the fuck out of you.
    Cos Liverpool is the club that we adore!

    TOP OF THE LEAGUE!!!

    Oui, je suis soûl!!!

  4. Liverpool est premier
    C’est Gerrard Mouillé qui est ressuscité
    Liverpool est premier
    C’est Gerrard Mouillé qui revient bourré
    Liverpool est premier
    C’est Gerrard Mouillé qui vient vous baiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.