Monaco – Nantes – Lens (4-1): la Canaris Académie a fait grève

Petit Toumaï en a gros.

Salut les P’tits Beurres,

Fin de la trêve internationale, retour à un classique du championnat de France avec ce Monaco-Nantes qui ouvre une fenêtre (et non pas une porte) de 6 matchs en 2 semaines. Avec deux matchs contre Fribourg en Europa League, et deux déplacements à Monaco et Rennes en championnat pour se mettre dans l’ambiance. Clairement, il ne faut pas rater ce virage pour ne pas risquer de se mettre dans une saison pourrie où on va encore galérer dans le derniers tiers du classement.

Dans l’intervalle, Petit Toumaï a vu Kolo Muani entrer en Equipe de France avec peu de temps mais beaucoup de jus, tandis que Lafont était injustement laissé sur le banc au détriment d’un gardien remplaçant dans son club de Fulham, 18e sur 20 en Premier League. La logique sportive de Dédé est vraiment insondable pour le commun des suiveurs footballistiques.

Surtout, Petit Toumaï a vécu un moment très chouette : la DAG. Non ce n’est pas une soirée chelou à la Fistinière, c’est une course de 6 et 12 kilomètres organisée en l’honneur de Philippe Daguillon, l’ancien kiné historique, et dont les sous vont à l’aile pédiatrique du CHU de Nantes. Une très jolie ambiance, et l’occasion de revoir Coco Suaudeau, Japhet N’Doram, Tonton Kombouaré qui encouragent les coureurs, ainsi que et les tauliers du début des années 2000 : Landreau, Gillet, Savinaud, Da Rocha et bien d’autres. Soit des mecs hyper accessibles et humbles, les vrais reconnaitront.

Le point mercato à l’arrache : Waldemar invente un nouveau concept. On recrute hors délai mercato un joueur pisté depuis de longs mois, on le fait passer pour un joker médical ce qui nous grille une cartouche si on a un joueur vraiment blessé. Le joueur recruté en question est blessé et ne sera pas disponible avant quelques semaines. Waldemar met la barre hyper haute en terme d’incompétence sportive, Petit Toumaï ne sait plus s’il doit en rire ou en pleurer. Au passage, le joueur en question est Fabien Centouze, soit notre quatrième latéral droit, et vient du FC Metz avec qui il vient d’être relégué en Ligue 2. Ça envoie du rêve, non ?

Côté nantais, Tonton a quasiment tout son groupe au complet, si l’on excepte la suspension de Moutoussamy, important depuis quelques mois dans l’entrejeu nantais. On ne déplore aucun blessé, à part Fabio, mais qui n’est pas vraiment un joueur de foot donc ça ne compte pas vraiment. La composition reste en 5-3-2 avec Girotto en libero et Guessan en pointe qui remplace Mohamed, mis au repos avant la Ligue Europa. Blas également est sur le banc au profit de Ganago, c’est dire s’il est vraiment pas en forme notre Ludo. Reste l’énigme Moussa Sissoko, aligné au milieu et dont on attend de voir la plus-value. Il serait temps, on est en octobre quand même.

Ce qui donne donc la compo suivante :

Lafont

Appiah, Castelletto, Girotto,  Pallois, Merlin

Chirivella, Sissoko

Guessan, Ganago, Simon

Le match :

Petit Toumaï a à peine le temps de commencer son académie que les Nantais se font prendre à froid. C’est la brêle Embolo qui est le plus rapide pour reprendre le rebond suite à l’arrêt de Lafont consécutif à la frappe du gros cul Ben Yedder (1-0, 2e). A part Pallois qui essaie de colmater, toute la défense est à la rue, sur un but imprenable qui part d’une touche rapidement jouée.. derrière, c’est la panique, Ben Yedder plante la deuxième lame direct sur un lob (2-0, 6e).. Là, honnêtement Petit Toumaï est à 2 doigts d’arrêter de regarder le match. Les Canaris sont complètement apathiques et ne respectent même pas le maillot qu’ils portent. Ça défile sur les cages nantaises pendant encore une grande partie de la première mi-temps, et Lafont fait ce qu’il peut pour éviter la déferlante de buts. Merlin sonne timidement la révolte, Girotto place une tête. Mais on se fait encore prendre suite à une perte de balle improbable dans nos 30 mètres. Fofana remonte tout le terrain entre les plots jaunes et c’est Ben Yedder qui termine (3-0, 28e). Dans la foulée, Castelletto, fautif sur les 3 buts, est remplacé par Corchia. Normal. Pour ne pas se faire de mal, Petit Toumaï fait la grève des commentaires jusqu’à la mi-temps. Equipe apathique, des fautes de débutant, zéro révolte, ça fait deux fois après le non match contre Qarabag, ce sont 2 fois de trop.

Tonton a forcément gueulé dans le vestiaire, Petit Toumaï n’aurait pas aimé y être. Mais ça ne change rien, les Nantais n’y sont pas : pas de pressing, pas de passes assurés, pas de révolte ni même un semblant de personnalité. Petit Toumaï est dégoûté. Il notera le triplé de Ben Yedder suite à un penalty concédé par un Girotto lui aussi aux fraises. (4-0, 62e).   Et le fair-play de Monaco qui plante un but pour les Nantais sur un centre pas du tout dangereux de Merlin (4-1, 79e). Pour le reste RAS, on s’est fait marcher dessus bien proprement.

Les notes :

Lafont (2) : difficile à noter tellement il a été abandonné par sa défense. Sort les arrêts qu’il peut. La capitaine a fini par couler avec le navire. Cette punchline vous était offerte par défonçage-de-portes ouvertes.com

Appiah (0) : à la rue complète sur le côté droit, il repasse dans l’axe à la demi-heure, alors que le mal était déjà fait.

Castelletto (0) : perd la balle sur le premier but. Auteur de la touche toute pourrie donnée à l’adversaire sur le second, coupable sur la perte de balle qui amène le troisième but. Grand chelem. Ça dégage à la 29e, remplacé par Corchia (2) qui ne pouvait pas faire pire.

Girotto(0) : même lui a été limite et moins serein dans sa lecture de jeu, sa faute dégueulasse sur le penalty en est la preuve.

Pallois (0) : volontaire mais on le voit quand même toujours en retard sur les buts, ce qui devient gênant. Même pas un gros taquet pour nous rassurer sur son implication sur ce match.

Merlin (1) : très en retard défensivement, il a tenté quelques incursions mais c’était bien trop tendre. +1 pour le centre sur le CSC. On se rassure comme on peut.

Chirivella (1) : un gendarme dans une free party, complètement noyé par la masse et abandonné par ses collègues. Semble très fragile physiquement.

Sissoko (0) : bon là, c’est confirmé, on s’est fait entuber. Archi dépassé et incapable d’assumer le rôle d’encadrant qu’on lui a attribué en début de saison. Remplacé par Doucet à la 65e, ce qui confine au sketch.

Ganago (0) : 10 ballons touchés en première mi-temps. Petit Toumaï en a touché davantage quand il a joué au parc avec sa fille de 18 mois en amont de ce match. Remplacé par Blas à la 65e, pour arrêter le carnage.

Guessan (0) : elle est passée où la hype de début de saison ? Complètement absent des débats et suffisant dans l’attitude. Remplacé par Mohamed à la 65e, qui à au moins couru sur le front de l’attaque, ça a surpris les monégasques.

Simon (1) : complètement isolé sur le front de l’attaque, Moïse a prêché dans le désert. Remplacé par Bamba à la 86e, au point où on en était, autant le tenter.

Le point classement: ça y est, on est dans la charrette. Dix-septième, on est parti pour la saison qui va être stressante, il va s’agir d’éviter la relégation désormais.

Les prochains matchs : Fribourg en Ligue Europa jeudi et Rennes pour le derby breton dimanche prochain. Soit 2 équipes en forme et qui envoient du jeu devant. Petit Toumaï n’est pas du tout confiant.

Bon début de semaine les P’tits Beurres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.