Montpellier-Lens (1-2) : la Paillade Académie sort de son silence

Euh c’est moi ou il y a une ambiance de merde ?



Non, mais oh ! Y a pas moyen de ronquer tranquille ? Il faut forcément que vous veniez nous péter les noyaux avec votre football de merde ? La vie n’est pas assez daubée du cul pour que vous nous lâchiez lou capel avec vos conneries de ballon rond ?

Alors, ils sont là, ils sont payés comme des princes alors que tout le monde est en train de stocker les pièces rouges pour le paquet de papier-cul hebdomadaire, et ils trouvent encore le moyen de paumer en jouant sur un pied ? Écoutez, j’ai presque envie de vous enjoindre à pratiquer une caléfaction de votre partie postérieure de la manière la plus douloureuse possible. Mais je vais m’abstenir parce que j’ai du boulot. Je ne vous salue pas, bande de mastres.



Les mastres :

Bertaud (2/5): Beh, en retard.

Sambia (2/5) : Très jolies ces couettes.

Mendes (1/5) : Défense de défendre.

Hilton (2/5) : Organisateur de portes ouvertes.

Congré (1/5) : Agent immobilier.

Ristic (1/5) : L’à-peine de mort.

Chotard (1/5) : Où es-tu ?

Dolly (2/5) : Que fais-tu ?

Mavididi (1/5) : M’entends-tu ?

Laborde (2/5) : Sur répondeur.

(Mastres) Entrés en jeu :

Souquet en chaussettes, Le Tallec aiguille, Yun n’est pas changé, Wahi Francky c’est bon !


Le bisou vigneron,


marcelin

Qui ne saute pas est un Nîmois.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.