MU-Fulham (4-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes.

Salut à tous !

La Mancunie vit toujours aussi mal. Martial est blessé, Pogba tombé en disgrâce, Lukaku se traîne comme un malheureux pachyderme anémique qui marche sur le ballon au lieu de le foutre au fond, Mourinho frappe d’innocentes bouteilles d’eau mineures en direct…c’est une catastrophe. On ne peut même pas se dire « chouette un promu, on va se refaire », c’est le meilleur moyen pour se prendre un vieux 0-1 pourri. Pourtant Fulham, bon dernier malgré son recrutement fort alléchant sur le papier, fait office de victime idéale pour nous relancer.


RED WICHES

 


 

LE MATCH.

Ah ça, on en a eu du spectacle. Ça a guinché sur les tables toutes paillettes dehors, appas servis à papas gâteaux présents pour vivre ça bien cachés derrière leurs smartphones. Et vas-y que je t’enroule des frappes, que je te combine magnifiquement sur corner, que je t’avale des défenses à grands coups d’appels tranchants. Un récital. Dans le public, des veines gonflées et des regards en biais pleins de culpabilité. On ne m’a pas reconnu, au moins ? Si jamais on m’identifiait à une telle partie fine…

Nos gagneuses ont donné leur meilleur, sans calculer ni tromper. Entre un Young déchaîné s’offrant sa spéciale après un petit pont (ça faisait longtemps – 1-0, 13e), Mata qui a retrouvé un toubib espagnol (2-0, 28e) Lukaku qui enchaîne enfin deux buts en deux matchs (3-0, 42e), on s’est cru revenus à des temps heureux. Bien évidemment, tout n’a pas été parfait. Notre défense a encore fait des siennes, notamment en offrant ce penalty accordé selon toute vraisemblance au bénéfice de la pitié qu’inspire cette généreuse mais lamentable équipe de Fulham (3-1, 67e). Mais communsymbole d’un match pleinement maîtrisé et d’une réelle intention de bien faire, c’est Rashford qui a conclu le spectacle d’une maîtresse praline au premier poteau (4-1, 82e).

Comme quoi c’était peut-être contre le dernier, mais s’il fallait se rassurer, au moins nos diablesses l’ont bien fait.


LES NOTES.

De Gea 3/5

Encore un clean-sheet enlevé bêtement par le concours de sa défense, mais pour le reste, la partie fut plutôt tranquille.

Smalling 3/5

Plutôt propre avec son meilleur sidekick, jusqu’à cette blessure qu’on espère pas trop grave. Remplacé par Rojo (58e).

Jones 3/5

Des erreurs et de la bravoure, le Phil qu’on aime, complémentaire de Smalling qui mêle lui lâcheté et propreté.

Young 4/5

Oh le gros match de petit sexe. C’est donc ça qu’il lui faut pour se libérer, un adversaire d’une faiblesse interstellaire ? Pourtant avec son mental de mâle alpha sous cocaïne, on attendrait qu’il aborde les matchs de manière aussi offensive contre n’importe qui

Dalot 4/5

Que c’est dur de ne point s’enflammer face à de telles performances d’un nouveau jeune jouvenceau prêt à toutes les extrémités les plus salaces pour séduire rapidement le spectateur affaibli par tant de désirs réprouvés…quand on y réfléchit, ça fait combien de temps qu’on n’a pas vu un latéral droit capable de centrer correctement ?

Herrera 3/5

Un nouveau match de chien enragé, minoré par ce penalty concédé un peu bêtement. Mais c’était bien là le signe qu’il est sur une nouvelle pente ascendante.

Matic 4/5

Lui a réussi un match de patron et brillé dans le contrôle du rythme de la rencontre. Surtout il semble de nouveau incapable de perdre un ballon.

Lingard 2/5

Pas toujours très inspiré, même si sa passe pour Mata sur le but de Lukaku est à n’en pas douter l’un des gestes du match. Remplacé par Fred (73e).

Mata 4/5

Ah qu’on l’aime notre Juan quand il nous offre ce genre de performance. 50 buts et 50 passes décisives pour le petit Espagnol.

Rashford 5/5

Match parfait pour l’Anglais : une petite danse qui vaut carton rouge à André-Frank Zambo Anguissa, ses troisièmes et quatrièmes passes décisives en deux matchs, et enfin un but somptueux pour le récompenser des efforts sysyphiens accomplis pendant ce match. Manquait un coup de latte dans la gueule d’un fan de Crystal Palace et on assistait à la naissance d’une légende. Remplacé par McTominay (84e).

Lukaku 3/5

La convalescence est lente, lourde et manque d’un contrôle de balle propre. Comment ça je confonds avec le joueur ? Eh, il enchaîne à nouveau les buts, quand même !

SUBS

Rojo NN

Grumph.

Fred NN

Mouais.

McTominay NN

Non Paul, rassieds-toi on t’a dit.

Bobby Carlton.

Bobby Carlton

Académicien et souteneur de la Raide et Vile Academy.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.