NANCY-ORLÉANS(0-0) : LA CHARDON A CRAN ACADEMIE DE RETOUR DANS SON JARDIN

Déjà de retour, la Ligue 2 commence très tôt, deux semaines avant sa grande sœur, fin juillet. L’occasion pour les vacanciers, les souffrants de la canicule, les amateurs du Tour de France, d’avoir un peu de ballon rond à se mettre sous la dent.
Et quelle affiche que ce Nancy-Orléans pour nous réconcilier avec le football en cette période de matchs amicaux plus chiants les uns que les autres.

L’abyssal niveau de l’effectif global nancéien l’an passé, avec les résultats qu’on lui connait, a eu pour conséquence une transformation en grandes pompes, avec pas moins d’une quinzaine de joueurs (en fin de contrat ou en résiliation) partis vers d’autres cieux.
La direction du club, ayant fait du bon boulot l’hiver dernier a donc la lourde tâche de renouveler quasi totalement un effectif ayant terminé dans les bas-fonds de la Ligue 2, avec des possibilités économiques proches du néant (coucou la DNCG) …

On ajoute à cela un nouveau coach, Jean-Louis Garcia, on mélange le tout, et on obtient un tout nouveau club. Seuls les supporters et les couleurs du maillot restent intacts.
8000, c’est d’ailleurs le nombre d’abonnés à Marcel Picot cette saison, chiffre assez intéressant et assez élevé compte tenu de la situation du club ces derniers mois … Bravo et merci aux fidèles (dont je fais partie, #petite-auto-fellation).

La Compo :

Six recrues sur les onze titulaires, c’est une véritable révolution. On attendra quelques matchs pour se faire un avis, pour vous les présenter plus en détail. Le système reste intact, un 433 avec deux ailiers, un pivot en la personne du vieux briscard de la L2, Dona Ndoh, 33 ans, toutes ses dents, recruté avec la responsabilité d’un messie. Espérons qu’à son âge, le grand camerounais ne subisse pas le même sort que le long chevelu.


Le Match :

La canicule pèse sur les organismes, les mouvements sont lents, la descente de bières elle, ne faillit pas, et heureusement …
La 1re mi-temps est terne, triste, bref conventionnelle avec ce que l’on a l’habitude de voir. Rien d’alarmant donc.
La 2e l’est tout autant, les actions sont un peu plus tranchantes et Orléans pousse davantage que l’ASaNaL. L’ex gardien nîmois, Valette, brille à plusieurs reprises et rassure tout le stade.

Le match est triste, personne ne marque, en tribunes on s’amuse comme on peut, euphoriques de retrouver le stade, le football, nos joueurs, nos habitudes.


Les Notes :

Valette : 4/5 : Bonne première prestation du nouveau gardien de 26 ans. Bonnes sorties, quelques arrêts, il a pas eu grand-chose à faire non plus, donc ne nous enflammons pas.

Karamoko : 3/5 : Encourageant pour l’ancien du PFC qui a eu beaucoup de boulot offensif et défensif.

El Kaoutari- Lybohy : 4/5 : Comme l’an dernier, très bon niveau du marocain, patron de la défense centrale. Idem pour son compagnon ivoirien de 36 ans. Très bon match de la paire de centraux. Gauchers tous les deux ça a parfois été lent dans la relance, mais bon on va pas non plus demander la lune tout de suite.

Muratori : 1/5 : Capitaine du soir, capitaine de la saison peut-être, et quelle tristesse. Alors ok il court, ok il se bat, mais quelle débauche d’énergie dans le vide. Offensivement, défensivement c’est faiblard, maladroit. Son remplaçant Nery n’est pas connu pour être meilleur …

Akichi : 4/5 : Grosse débauche d’énergie de la recrue ivoirienne, elle aussi provenant du PFC. A l’aise, maitrisant son espace, vraiment belle impression.

Marchetti : 3/5 : On attend plus de Marchetti, vrai potentiel, bon joueur, mais qui est souvent trop discret dans un match. Il sera surement titulaire cette saison, à lui de prouver qu’il en a les jambes.

Nguessan : 2/5 : Rien ne change à part les saisons, Nguessan se bat, Nguessan court, mais Nguessan n’est pas très bon.

Dembele : 1/5 : Alors lui … maladroit, tête dans le guidon … On l’annonçait de retour, en meilleure forme … c’est peut-être nos yeux, mais c’est peut-être aussi son niveau. C’est surement son niveau.

Bertrand : 3/5 : Grande tige, toute mince, l’ailier gauche a une pointe de vitesse très importante qui pourra faire mal cette saison. Joue vite, et dans le bon tempo, il peut être un gros atout de l’effectif.

Ndoh : 3/5 : Pas eu grand-chose à se mettre sous la dent le grand Dona Ndoh … mais il a beaucoup joué en pivot, remisant de la tête, tentant comme il pouvait. Pas heureux aujourd’hui mais lui aussi aura un poids important dans le onze cette saison.


Note Artistique de l’Equipe : 3/5 :

Bonne petite reprise tranquille, l’an dernier on avait attendu huit matchs pour prendre notre premier point, on y parvient dès la 1re journée cette saison. On a souffert, on a couru derrière la balle, mais les actions orléanaises n’étaient pas franches et la défense peu souvent dépassée. Offensivement c’était pauvre, mais l’arrivée des recrues annoncées (trois joueurs provenant de Saint-Etienne, merci Roro Gromerdier) dont le chouchou Vagner Dias, le retour de blessure de Bassi, sont des signaux encourageants pour l’avenir.

Le départ d’Abergel a lui laissé un petit vide au milieu … et les conditions de son départ ne sont pas forcément celles qu’on attendait pour le chouchou du public de Picot … mais cette année est vraiment celle d’une reconstruction.
On le voit dans le nombre de joueurs partis libres, on le voit avec le nouvel entraineur, avec les recrues. L’objectif à court terme est une stabilisation du club dans le haut de la L2 avec une ambition d’ascension en L1 sous trois ans.

Du gros boulot en perspective. En tout cas, le camarade Marcel Picon et moi-même sommes pour le moins excités par la saison qui arrive et par les joueurs recrutés.
Un peu de passion, c’est déjà ça de pris. Manque plus que les résultats et on rêvera peut-être de belles choses. Et dans le pire des cas, on mettra ça sur l’euphorie du premier jour.

Roger Piantoni-Vairelles.

Roger Piantoni Vairelles

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.