Nancy – Brest (3-0) La Penn Ar Bed Académie boxe ses joueurs

Avant-Match :

Afin de ne pas trop déstabiliser le Brestois pendant ses vacances, et avec tous les changements qu’il y a eu dans l’effectif, nous avons décider de nous faire éliminer piteusement aux TAB en Coupe de la Ligue, comme à notre habitude. Sur le fond ça me dérange peu tant je déteste cette compétition, mais sur la forme, c’était Bourg P. Enfin, ce n’est que la 8e élimination d’affilée au premier tour.

On a donc recruté plein de joueurs, et malheureusement pas réussi à en virer certains qui vont peu nous servir cette saison, et donc probablement glander en réserve. Il leur a clairement été notifié qu’on ne voulait plus d’eux, mais comme celui qui a été les chercher est toujours là, je comprends qu’ils soient pas pressés de s’en aller.

Après une victoire sur coups de pied arrêtés contre Nîmes, on se déplace sur le synthétique d’un prétendant à la montée : Nancy.

Je précise prétendant à la montée car nous ne le sommes pas, puis oui, puis non. D’un côté l’entraîneur fait tout pour évacuer ce sujet, de l’autre le président après l’échec de l’an passé avait bien mentionné un projet en 3 ans pour remonter. La 3e année c’est maintenant, donc il n’y a pas vraiment le droit de se cacher.

On s’est tous un peu excités après avoir recruté un italo-argentin, ancien international chez les jeunes transalpins, milieu offensif, porté vers la percussion et qui aurait de la hargne à revendre.

C’est lui, il est tout petit et a à moitié l’air chinois.

De plus c’est un joueur qui n’a pas ciré le banc de touche ces dernières saisons. J’admets ne pas trop comprendre comment il a atterri chez nous. Je ne l’ai jamais vu jouer mais sur le papier c’est assez intéressant pour nous. Reste à trouver où est le piège puisqu’il y en a forcément un. Il semble pour ceux qui l’ont vu qu’il manque de justesse dans les moments décisifs (peu de passes décisives et encore moins de buts) Mais bon, on verra. Je m’attends à tout, surtout à le voir traîner à l’infirmerie ou déclarer une grave anomalie cardiaque assez rapidement.

Une autre possibilité existe, c’est qu’on a renoué avec notre passé et les liens un peu douteux, et que l’an passé on va retourner chercher du Sud-américain dans les mains des cartels.

Après le bonhomme n’est pas qualifié pour ce match, et la suite va nous montrer que c’était pas plus mal pour lui…

Le Match :

Alex Dupont reprend place sur le banc, et Perez est de retour dans le groupe après leurs suspensions respectives. On va s’enjailler avec un 442 à plat, Monrose et Plajte se partageant l’attaque dans l’axe.

Fait notable, Bélaud est absent pour raisons personnelles. Alors que je misais sur le décalage de Sankoh à droite (poste qu’il a déjà occupé à EAG en doublure de Jacobsen) et une titularisation de Brillault dans l’axe. Sankoh reste finalement dans l’axe et c’est Fanchone qui prendra le couloir droit sur son mauvais pied.

Do the evolution baby

Ce qui va se passer ensuite est assez simple :

– On a tenu 3min30, le temps pour Monrose de récupérer une balle et déclencher une frappe lointaine, Pelé de repiquer dans l’axe et d’adresser une frappe trop molle à Ndy Assembe… sur la relance on prend le feu, la défense est mal placée, le milieu absent et on manque de prendre un but bien con.

– ET CA VA DURER COMME CA 90 AUTRES PUTAINS DE MINUTES !

– Grougi à la passe pour un Nancéien, qui transmet à Coulibaly, la défense en train de faire un Yatzhee à part Sankoh qui semble partir en contre-attaque alors qu’on a pas le ballon et c’est le 1-0.

– Vu qu’on s’en sort pas, Dupont cherche à réorganiser l’équipe, Tié Bi prend place seul devant la défense avec Grougi un peu devant lui, Pelé et Cuvillier reculent, Platje reste bien devant et Monrose décroche un peu…

– Une bonne minute plus tard, après une faute flagrante de Nancy sur Sankoh, Robic s’échappe vers le but, Tié Bi qui ne l’entend pas de cette oreille et qui possède bien 2m de retard tacle le joueur avec strictement aucune chance d’avoir le ballon. C’est idiot, maladroit, mais pas méchant. C’est un joli rouge mérité. Très très stupide. Nous voilà à 10. Cuvillier sort un peu plus tard, remplacé par Perez qui prend place aux côtés de Grougi.

– 33e Touche, tête, tête, tête, but. 2-0 on regarde les mecs jouer sans attaquer la balle.

– 43e minute, alors qu’on est déjà bien en souffrance et qu’on sort pas la tête de l’eau et de notre moitié de terrain, l’arbitre siffle une faute imaginaire après un tacle de Falette à l’entrée de la surface. Il n’y a strictement rien. Jamais. C’est engagé mais c’est propre. En tout cas c’est sifflé et c’est jaune pour Falette qui proteste et s’énerve.

– 45e forcément, ça fait but, la balle est décalée, Robic tape dedans, c’est pas terrible, tout comme Hartock sur le coup qui est battu.

– Mi temps, pas trop tôt, c’est la fête à Picot, on se fait démonter.

– La deuxième période ne sera marquée que par les poussées de Nancy, les changements et quelques fautes/protestations notables : Robic suite à un duel à l’épaule avec Sankoh se jette comme une grosse merde et se fait mal à l’épaule, ça lui apprendra. Sankoh rendra la pareille à l’ASNL d’une simulation grotesque alors qu’il s’était foutu dans la merde avec un contrôle américain. L’arbitre tombera dans le panneau. C’est pas la première fois qu’il nous fait ça, d’aucun diront que c’est bien joué, moi je supporte pas ça parce que du coup t’es à terre si l’arbitre ne tombe pas dans le piège…

Dalé va s’essayer aussi à la simulation après avoir poussé son ballon beaucoup trop loin et attrapé l’épaule de Keita pour le dépasser il se jettera au sol dans la surface. Muratori plus tard dédicacera la tempe de Fanchone avec son coude avant de s’indigner de prendre un jaune.

– Hartock en sortira quand même quelques-unes

– C’est fini, 3-0, propre, net, rien à dire si ce n’est qu’on peut repartir de là avec 6 buts dans la tronche sans problème.

On a raté notre match, ça arrive, ça commençait mal et ça s’est conclu assez rapidement. Il aurait été simple de passer à autre chose après avoir analysé ce qui n’a pas marché dans l’organisation de base : Nancéiens trop facilement entre nos lignes, marquage trop lointain, trou béant dans notre milieu, aucune communication défensive, rôles défensifs apparemment mal définis…

Sans compter sur le manque d’engagement, d’impact, d’agressivité dans les duels.

On était déjà en infériorité numérique bien avant l’expulsion, puisque Tié Bi et Grougi galéraient à deux pour s’occuper de Coulibaly tandis que Guidileye suffisait à bloquer les montées des deux précités et les apports axiaux de Pelé et Cuvillier.

Mais non, il a fallu que l’autre blaireau de retour nous lâche un « on ne boxe pas dans la même catégorie »

Le problème avec les blaireaux c’est que c’est coriace.

Dans quelle galaxie on ne boxe pas dans la même catégorie que Nancy ? OK leur budget est supérieur au notre, ils ont quelques joueurs intéressants, mais il n’y a pas un gouffre. Le message est envoyé aux joueurs qu’il ne faut avoir aucune ambition, que les défaites vont être normales puisqu’on est pas dans la même catégorie…

On s’est fait démonter par Robic. ROBIC. Pas Lionel Messi. ROBIC ! Si on peut pas lutter contre ce joueur (très bon joueur de L2 au demeurant) autant s’arrêter là, on remballe et prend place vers le National. C’est bien joli M. Kermarec d’en vouloir (à juste titre) à ce gros chien d’homme de peu de dignité qu’est Saïd Chabane, mais si c’est pour viser la 8e place, on s’en tape que y’ait 2 ou 3 montées, alors tu vas vite fait recadrer ton coach.

Moi quand je vote pour la mort d’un championnat en qualité de représentant élu de celui ci

Les Joueurs : Certains auront symboliquement un point, pour bien mettre en lumière ceux qui vont récolter leur 0.

Hartock 3/5 : Il en prend 3, il n’est pas exempt de tout reproche sur le 3e, et aurait pu faire preuve d’un peu d’autorité sur le 2e, mais il nous en a sorti un petit paquet, contrairement aux autres il n’a pas sombré et c’est déjà bien. Rien ne sert de se précipiter vers un autre gardien (surtout vu les noms qui circulent…) On peut très bien faire la saison avec Hartock vu que de toute façon l’ambition n’est pas là.

Fanchone 1/5 : Il a pris le coude de Muratori dans la tronche, à part ça il n’a été ni tranchant défensivement, ni présent offensivement en soutien de Pelé. Après ça s’est surtout passé de l’autre côté pour les latéraux

Sankoh 1/5 : Mériterait le 0 pour sa simulation ridicule parce que je déteste ça. Pas pire que Fanchone, pas mieux. Aucune présence, placement aléatoire, agressivité bien trop limitée, il a trop souvent regardé son joueur (Dalé ou Hadji) faire se mettant juste en opposition sans essayer de récupérer la balle ou gêner la passe. Un plot en somme.

Falette 3-1/5 : Le seul sur le plastique à avoir eu envie, des trajectoires de passes coupées, des interventions autoritaires sur ses adversaires, des balles gagnées, il se fait même siffler la faute du 3e but alors qu’il n’y a rien. Moins 1 parce que s’il est le patron, il doit placer les autres et leur hurler dessus ci nécessaire. Apparemment le leadership c’est pas encore son truc tellement c’était la foire. S’est aussi démobilisé quelques instants en fin de match après une remontée de balle rageuse et a tardé à se replacer. C’est mal.

Keïta 0/5 : Le néant, totalement Keïtastrophique, toujours à 15m de son joueur, duels perdus, passes foireuses, espérons qu’il ne nous fasse pas du stress post-traumatique, parce qu’il a ramassé sévère le bougre. A oublier.

Tié Bi 0/5 : Faire une faute comme ça, c’est limite de l’abandon de poste, jamais aucune chance d’avoir la balle, t’as un temps de retard, essaye de le gêner mais là dessus t’es certain de prendre le rouge. Peut-être perturbé par la faute sur Sankoh qui précède le but, mais au pire c’est pas normal, tant que c’est pas sifflé, tu joues.

Le match de Bruno

Grougi 0/5 : Is there someone in here ?

Les 4 offensifs ne seront pas notés, difficile de faire quelques chose sans avoir un ballon, ils ont néanmoins fait leur travail défensif, à part peut être Platje qui est resté haut, mais on allait pas jouer à 11 dans la surface.

Pelé : Le plus intéressant sur les rares munitions à disposition, il percute et peut éliminer. Ca ira mieux demain.

Cuvillier : Sacrifié sur l’autel, de la violence éternelle

Monrose : Une frappe, des décrochages, une semelle sur Guidileye, puis un poste de milieu latéral.

Platje : Loin, là bas, très loin, surtout du ballon.

Le Coach et les Remplaçants :

Dupont 0/5 : C’est pas lui qui sombre, ce sont les joueurs, le 442 comme ça semblait cohérent, ça avait fonctionné contre Nîmes, le choix de Fanchone à droite était moins frileux que d’aligner Sankoh. Ca a foiré au moment où il tentait un ajustement. Mais sa putain de conférence de presse de merde, ça passe pas. On peut perdre toute la saison maintenant, ce sera pas grave parce que c’est juste qu’on est pas armé.

Quand t’es pas de la même catégorie, mais que t’y vas quand même

Perez (Cuvillier 30e) 2/5 : Cadeau mec, t’es pas titulaire, tu rentres pour pallier une expulsion, à côté d’un mec qui fait n’importe quoi et quand toute l’équipe est aux fraises. C’était pas terrible non plus, mais je vois pas qui aurait pu s’en sortir.

Adnane (Platje 63e) NN : Comme Platje, il a pas vu un ballon, on va pas l’accabler pour une fois que c’est pas parce qu’il est fainéant.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Un commentaire

  1. Bordel, ce qui est beau et dingue, c’est quand les acad sont extraordinaires, alors que c’est un désastre sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.