Nantes – Le Havre (2-1) : la Canaris Académie livre ses notes

Salut les p’tits beurres.

Nous sommes à la mi-temps de ce match face au Havre. Les Canaris mènent 1-0 et évoluent à 11 contre 10 depuis le quart d’heure de jeu. L’arbitre porte le sifflet à sa bouche et renvoient les deux équipes aux vestiaires. Aussitôt, le (maigre) public de la Beaujoire accompagne ses joueurs sous une bronca nourrie. Veigneau et Cichero pestent, Aristeguieta regarde autour de lui d’un oeil incongru, et Veretout rentre tête basse aux vestiaires. Certains appellent ça un public de connaisseurs, d’autres un public d’emmerdeurs patentés. Toujours est-il que de mémoire de Raynald, et même sous l’ère Kita, jamais une victoire 2-0 n’aura été aussi inquiétante.

Le match :

Après une entame dominée par les Normands, Nantes bénéficie enfin d’un coup de pouce arbitral (après les semi-enculages face à Arles et Guingamp) : un long coup-franc, une charge non-sifflée de Djilobodji sur Boucher, et pour clôturer cette action, une reprise de Deaux que François dévie de la main. Pénalty et carton rouge pour le défenseur havrais, et on se dit à ce moment que le scénario n’est pas loin d’être idéal pour nos Canaris. Hélas, ces derniers vont ensuite se comporter comme une prostituée roumaine à qui son maque aurait rendu le passeport sans prévenir. Déboussolés et ne sachant que faire de cet avantage, les hommes de Michel Der Zakarian vont se réfugier dans ce qu’il savent faire le mieux, attendre et contrer, sans chercher plus loin. Stratégie payante, puisque Gakpé double la mise en seconde période sur une perte de balle havraise. Mais quand même, quelle purge ! Alors oui, on a vu en fin de match quelques enchaînements entre Veretout, Trébel et Djordjevic, mais j’ai du mal à croire que cela nous permette de monter en L1.

Je gueule, je gueule, oui, mais quelles solutions alors ? Avec le calendrier qui nous attend, MDZ ne mettra jamais en cause son double rideau défensif face à Angers, Monaco, Lens ou Dijon. La saison risque fort de se terminer comme elle a commencé, avec le plot sur roulettes Lucas Deaux au milieu, et Ahmed « Viveros » Madouni en guide de la sacro-sainte défense à 5 à l’extérieur. Le salut ne peut donc venir que d’une hausse des performances individuelles. Si Eudeline retrouve sa régularité, si Djordjevic retrouve son mojo, ou si MDZ retrouve Adrien Trébel, on pourra espérer quelque chose.

terrain

16ème : Nantes obtient un pénalty consécutif à une main de François. Aristeguieta voit son tir repoussé par Boucher mais reprend victorieusement le second ballon. 1-0.

56ème : Perte de balle idiote de Mesloub dans sa moitié de terrain. Eudeline récupère, s’avance jusqu’à l’entrée de la surface et sert Gakpé qui trompe le gardien d’une frappe croisée. 2-0.

 

Les gars de chez nous :

Riou (4/5) : Pas trop mis à contribution, j’ai l’impression qu’il a fait un bon match. Sans arrêter un seul ballon.

Cissokho (2/5) : On l’a moins vu cavaler qu’à l’habitude, mais ce n’est pas une raison pour moi de faire comme son frère Aly et de remettre en question ses performances et les mamans.

Cichero (1/5) : Le syndrome Madouni aurait-il frappé Gaby ? N’a été que l’ombre de lui-même imitée par Tex, lui-même mal imité par Michel Leeb.

Djilobodji (2/5) : A l’instar de Cissokho, il a souffert, travaillé au corps qu’il était par le bonze havrais Rivière. Plus tranquille en fin de match.

Veigneau (2/5) : Il connaît un petit coup de mou physique, et sa justesse technique s’en ressent.

Veretout (3/5) : Une entame timide, avant de surnager en seconde période. Jeu long, récupérations, percées, décalages, ça fait du bien de le revoir à ce niveau.

Deaux (0/5) : L’imposture continue.

Eudeline (2/5) : Il peut tellement bien faire, à l’image de sa passe décisive pour Gakpé. Mais peut aussi partir pisser pendant 20 minutes, et du coup être remplacé par Trébel (84ème).

Bessat (2/5) : Il propose, il galope, mais devant le but, ce n’est pas ça du tout. Pas du tout. Du tout du tout. Non.

Gakpé (3/5) : Une rentrée tranchante pour le Togolais, qui a proposé des solutions sur tout le front de l’attaque. Récompensé par un but, et remplacé par Pancrate (86ème).

Aristeguieta (3/5) : Un but heureux pour Aristide, qui avait tiré son pénalty comme le premier Bangoura venu. Il est là depuis seulement un mois, mais participe au jeu de manière intéressante. Mobile, précieux de la tête et dans son jeu de remises, les terrains printaniers vont sans doute permettre à son gabarit de mieux s’exprimer. Remplacé par Djordjevic (73ème), pas vu, pas pris.

 

Les mecs d’en face (sodomie/5) : Pas vernis les Havrais, réduits à 10 dès le quart d’heure de jeu sur une action confuse, où l’arbitre ne siffle pas une charge sur Boucher préalable à la main de François. Un arbitrage Premier League qui a mis les Normands dans la mouise. Mais bon, à côté de nous, ils ont fait un match digne d’un Barça de Normandie.

 

Raynald continue de remplir ses couches et vous sert les images du match.

 

Câlins beurrés.

Raynald Dunoeud

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

8 commentaires

  1. Et merde, je me suis planté dans le titre, y’a eu 2-0, et pas 2-1. Comme un symbole d’arithmétique kitaesque.

  2. Quel bon match de merde. Ce syndrome du champion d’automne est effrayant et j’ai de plus en plus l’impression que Nantes va louper la montée et sombrer vers le Natianal.
    Heureusement que der Zak’ y va pas par quatre chemins et joue pas la carte « l’important c’est les trois points ». Mon seul motif de satisfaction.

  3. Charge de Djilo ok coup de pouce de l’arbitrage mais à la 9ème minute il y a faute de Le Marchand qui reprend Aristeguieta et le fait tomber en touchant son pied d’appuilors de son tacle. Carton rouge et péno (application de la règle). Il ne suffit pas de jouer le ballon d’abord pour ne pas siffler faute.
    A la 6ème min, Mombaerts a crié au scandale comme quoi on refuse un péno au havrais. Il regardera les images et verra que la faute de Deaux est à l’extérieur de la surface.
    Sinon complètement d’accord pour les « semi-enculages » même si dans les faits ils sont loin d’être semis mais bien entiers ;)

  4. @tridimi44 : oh quand même, le tacle sur Aristeguieta, moi il me semble correct. Viril mais correct. Enfin cela dit, on a été aidé par une décision arbitrale et on en avait bien besoin.

    @Willy Pagnol : Salut Willy. Le club a déposé un dossier d’appel auprès du TAS il y a une grosse semaine, on attend le retour via un communiqué de l’instance suisse.

  5. Je ne parle qu’en ayant revu les images et le ralenti ;) ce n’est pas une impression c’est un fait. Le tacle viril qui touche le pied d’appui du joueur et qui le fait tomber c’est faute. On avait en effet besoin d’être aidé par l’arbitrage mais au vu du match ce n’est pas flagrant. Heureusement que Thual s’est trompé à la 14ème car à la 9ème il a failli créer le 3ème « semi-enculage » d’affilée. Encore un et on peut aller voir Lepers pour le 4 à la suite ;)

  6. En attendant l’académie Bollaert, je me suis amusé à décomposer le parcours du FCN en série de 5 matchs, conformément à la si critiquée méthode Der Zak’.
    Afin d’insister sur l’état de forme physique, la notion de dynamique et de jouer au feu-jeu (rien de raciste) des plaques minéralogiques, l’anonymat des équipes rencontrées est quasi garanti par l’emploi des indicatifs départementaux, sauf lecteur de l’INSEE.
    J27 (62): 10 pts
    J26 (76): 10 pts
    J25 (22): 8 pts
    J24 (84): 8 pts
    J23 (72): 8 pts
    J22 (37): 8 pts
    J21 (53): 8 pts
    J20 (30): 8 pts
    J19 (08): 11 pts
    J18 (14): 11 pts
    J17 (63): 11 pts
    J16 (79): 11 pts
    J15 (89): 13 pts, Merci tonton Emile
    J14 (36): 10 pts
    J13 (49): 12 pts
    J12 (MC): 10 pts
    J11 (21): 8 pts
    J10 (2B): 5 pts, Cruels
    J9 (62): 8 pts
    J8 (76): 8 pts
    J7 (22): 10 pts
    J6 (84): 10 pts
    J5 (72): 11 pts
    Conclusion Oh! précieuse: C’est moche mais ça marche et pas besoin de s’inquiéter outre mesure si l’on conserve ce rythme sur lequel les entraînements sont calés.
    Rien à voir avec Clermont l’an dernier pour qui le calendrier avait joué beaucoup plus. Probablement comme l’EAG cette année.
    La Derze peut retourner tranquille dans son jacuzzi.
    Bises

  7. Superbe travail Viorel ;) Très parlant !

    Je complète :

    J28 : 10 pts
    J29 : 9 pts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.