Nice-Evian (3-1), l’Aiglons Académie livre ses notes

2

Les supporters Niçois auraient presque des amis

Pour commencer je tenais à remercier chaleureusement nos amis sochaliens qui ont permis à tous les niçois de retrouver le moral. Après 7 défaites consécutives, on avait la chance de les recevoir 2 fois d’affilée et on a pas été déçu, victoires 1-0 en championnat puis 3-0 en 1/8e de finale de la coupe de la ligue.

Et comme le calendrier fait bien les choses, on joue de nouveau à domicile contre une équipe du bas de tableau pour finir l’année 2013. Evian Thonon Gaillard ou toujours Croix de Savoie pour les plus puristes de leurs supporters. Supporters avec lesquels on entretient de bonnes relations pour des raisons culturelles et historiques. Le Comté de Nice et le Duché de Savoie ont partagé pendant des siècles les mêmes souverains de par leur appartenance aux Etats de Savoie puis au Royaume de Sardaigne, avant d’être tous 2 rattachés à la France par le traité de Turin en 1860. Petite histoire que vous pourrez raconter pour paraître cultivé lors du réveillon du nouvel an.

Les compos:

OGC NICE:

J19-compo1

Forfait de Pejcinovic touché aux adducteurs, il est remplacé en défense centrale par Genevois qui a marqué contre Sochaux en coupe de la ligue. Match au cours duquel Palun et Eysseric ont eu leur chance en tant que titulaire, opération réussie puisqu’ils sont reconduits en championnat.

EVIAN TG:

J19-compo2

C’est quasiment le même 11 que celui aligné lors de la victoire face au PSG 2 semaines plus tôt. 2 petits changements: Laquait est préféré à Hansen dans les buts et Bérigaud de retour de blessure retrouve une place de titulaire.

Le match:

4e: Centre de Bauthéac pour Brüls qui contrôle de la poitrine dos au but avant d’enchaîner avec un retourné acrobatique qui passe à droite des buts.

6e: Centre de Brüls repris à bout portant par Cvitanich qui voit son tir repoussé par Laquait, dans la foulée le ballon revient sur Bauthéac dont la frappe déviée par un défenseur d’Evian finit sur le poteau. Et pour finir histoire d’être bien dégoûté l’extérieur du droit de Brüls est de nouveau repoussé par Laquait. Enorme triple occasion, il y a du cocu du côté d’Evian, aucun doute là-dessus.

20e: Aux 25 mètres Cvitanich tente une frappe enroulée du droit qui retombe juste au-dessus du but savoyard.

27e: Belle percée de Tié Bi au milieu du terrain, il rentre dans la surface et se fait stopper irrégulièrement par Bodmer. Pénalty transformé par Mongongu à mi hauteur sur la gauche d’Ospina qui avait pourtant plongé du bon côté 0-1.

31e: Coup-franc excentré sur la droite, Bauthéac le tente directement, Laquait repousse des 2 poings sur sa ligne de but.

Mi-temps: On est dominateur, les savoyards ont marqué sur leur seule véritable occasion. On peut espérer un scénario similaire à celui de la saison dernière où après avoir été menés 0-2 on s’était imposés 3-2 grâce au premier but en pro de Neal Maupay dans les arrêts de jeu.

58e: Centre à ras de terre de Bérigaud, Tié Bi dévie légèrement pour Wass qui frappe à l’entrée de la surface de réparation, ça finit sur le poteau droit d’Ospina!

60e: GOAAAALLLLLL !!!! Digard décale Brüls sur la droite, son centre est repris victorieusement au second poteau par Bauthéac du plat du pied 1-1.

69e: LE DOUBLÉ DE BAUTHEAC !!!!! Ballon mal renvoyé de la tête par Mensah, Jérémy Pied centre et trouve Bauthéac qui devance son adversaire direct pour marquer du genou 2-1 !

84e: Pied n’est pas attaqué à 25 mètres des buts, il arme une puissante frappe du droit qui vient s’échouer sur le haut de la transversale.

86e: BOSETTIIIIIIII !!!! 3-1 !!!!! Longue ouverture de Genevois, Mensah rate de nouveau sa tête, Bosetti devance Laquait et le lobe intelligemment pour faire le break.

89e: Corner pour Evian, Mensah reprend de la tête et Ospina se détend bien sur sa droite pour bloquer le ballon.

Fin du match: Victoire amplement méritée, ça fait du bien, c’est notre meilleur match depuis la victoire contre l’OM 2 mois plus tôt. Et pour la première fois on a su réagir après avoir été mené au score, jusqu’à maintenant on avait perdu à chaque fois que notre adversaire ouvrait la marque.
On finit l’année 2013 sur une bonne note avec 3 victoires de rang, même si il faut relativiser car elles ont toutes été obtenues à domicile face à des adversaires médiocres.
Ce qui est intéressant c’est que j’ai reconnu le Nice conquérant de la saison dernière lors des 2 derniers matchs, y compris au niveau du jeu produit.

Les notes:

David Ospina (3/5): Il souffre toujours un peu de sa jambe droite même si il a recommencé à faire des dégagements au pied. Match propre, rassurant, peu sollicité par les savoyards il a bien bloqué tous les ballons qui lui sont parvenus. Il était pas loin de repousser le pénalty.

Timothée Kolodziejczak (3/5): Il a bien neutralisé Sougou son adversaire direct, il commence à reprendre confiance avec le retour de Bauthéac devant lui. Face à un adversaire qui a beaucoup défendu il aurait pu être un peu plus impliqué offensivement.

Mathieu Bodmer (2/5): Match fébrile avec un pénalty concédé bêtement et un carton jaune idiot pour contestation. C’est la petite déception de la soirée alors qu’il restait sur des performances positives avec 2 passes décisives sur les 2 derniers matchs.

Romain Genevois (3/5): Il dégage de la sérénité à ce poste là, chose qu’on ne retrouve pas lorsqu’il est latéral droit. Grâce à lui l’absence de Pejcinovic ne s’est pas trop faite ressentir.

Lloyd Palun (4/5): La bonne surprise de cette fin d’année, souvent en dehors du groupe retenu par Claude Puel on l’avait plus vu sur le terrain depuis le Nice – Montpellier début septembre. Il vient d’enchaîner 2 bons matchs qui récompensent son état d’esprit, il a pas lâché mentalement et ne s’est jamais plaint lorsqu’il a été écarté.

Didier Digard (3/5): Il est à l’origine du premier but, en dehors de ça il a pas touché énormément de ballons pour une fois et a été un peu moins bon que son acolyte du milieu de terrain.

Nampalys Mendy (3/5): Son meilleur match depuis longtemps, il a gagné la bataille du milieu de terrain face à Koné et Sorlin qui ont eu très peu d’impact sur le jeu de leur équipe.

Eric Bauthéac (5/5): Le joueur qui symbolise notre retour en forme, comme face à Sochaux il s’est substitué à Cvitanich dans le rôle du buteur. Toujours disponible sur son côté, beaucoup d’abnégation, il semble indispensable à notre jeu. De plus à la mi-temps il a fait un discours digne de Patrice Evra pour remobiliser l’équipe. Je prépare le lobbying pour une future sélection en équipe de France.

Christian Brüls (3/5): Bon match du belge, sa passe décisive à destination de Bauthéac était parfaite. Il manque toujours d’endurance, il faudra s’y faire ça fait partie de son style, Puel a bien anticipé le coup en le remplaçant après une heure de jeu.

Valentin Eysseric (4/5): Bien en jambe, grosse activité pendant tout le match, il est à l’origine de l’action qui amène le 2e but. Il lui manque juste un but ou une passe décisive pour entériner son retour en forme.

Dario Cvitanich (2/5): Son dernier but dans le jeu remonte à 2 mois (il a mis un pénalty entre temps), encore une fois ça s’est pas joué à grand chose, Laquait fait un très bel arrêt sur sa frappe en début de match. Il faut qu’il continue à se battre ça va finir par payer.

Les remplaçants:

Alexy Bosetti: Entré à la 61e à la place de Cvitanich. Il montre qu’il peut constituer une alternative crédible à la pointe de l’attaque avec 2 bons matchs en une semaine, contre Sochaux il s’était contenté d’une passe décisive et cette fois il a fait parler son inspiration de buteur avec ce lob parfaitement dosé.

Jérémy Pied: Entré à la 61e à la place de Brüls. Belle semaine comme Bosetti avec 1 but et 1 passe décisive sur les 2 derniers matchs. Il revient de loin ça va lui faire beaucoup de bien.

Fabrice Abriel: Entré à la 87e à la place d’Eysseric. Rien de particulier à signaler, a fait son apparition en fin de match pour conserver le ballon.

L’adversaire:

Bon match de Tié Bi très percutant dans son rôle de box-to-box. J’aime bien ce que montre Wass aussi, il apporte beaucoup à ce poste là et semble avoir une bonne entente avec Bérigaud. Les saisons précédentes on l’a souvent vu jouer latéral, je trouve qu’on gâchait son potentiel en le mettant si bas. Sinon Jonathan Mensah a fait honneur à son homonyme John dans l’analité. Et pour finir c’est toujours agréable de se faire sucer par l’entraîneur adverse, merci à lui: «Je félicite le public niçois car j’ai passé un bon moment malgré tout. Le public était derrière son équipe. C’est un super stade et un super public, il manque une pelouse à la hauteur».
J19-mamcvitanich

L’Aiglons Académie vous souhaite une bonne fin d’année et vous donne rendez-vous en 2014, madame Cvitanich se joint à moi pour vous embrassez.

Cyril Trool

2 thoughts on “Nice-Evian (3-1), l’Aiglons Académie livre ses notes

  1. Merci Cyril.

    Et je t’appuie dans ton lobbyisme Bauthéac en EDF. Avec Griezmann et Schneiderlin, comme ça on défonce tout cet été.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.