Pays Bas – Costa Rica (0-0 / 4-3 tab), la Oranje Akademie livre ses notes

krulkrul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà voilà, le quart contre le Costa Rica. En toute objectivité, c’est l’équipe la plus faible des ¼ de finalistes. Mais les Oranje sont capables de tout.
Mine de rien, on joue la 4ème équipe hispanophone en 5 matches… Les jeunes joueurs néerlandais vont finir par se croire en vacances, à la Costa del Sol, avec les chaussettes dans les sandales et les tentes qui prennent deux secondes à monter, comme un symbole de vacancières peu farouches.
Quant au Costa Rica, hormis l’ile d’Isla Nubar, on ne connait que:

[jwplayer mediaid= »47858″]
Le match :

Impossible de faire un résumé précis. Je ne l’ai pas vu. Je l’ai deviné au cours d’un repas de mariage.
Heureusement que Rhinit avait twitter. J’ai pu le suivre, un peu. Il est inconvenant de quitter un mariage pour aller au café des sports tout proche. Rhinit n’a pas hésité longtemps, il s’est barré.
A l’horloge, il est 22h. C’est l’heure du poisson. Je suis stressé. Le bon plan, c’est que je ne vais pas trop me faire chambrer si on perd. Quoi que, le Costa Rica…Tiens, sympa ce gewurtz… il se boit plutôt pas mal.
Le tems passe, les tweets d’un autre voisin s’enfilent, et les ratés néerlandais aussi. Navas fait encore un putain de match, RvP s’englue, Robben fait ses déboulés.

Rhinit ne répond pas à mes textos, il rate tout ce con. Je m’absente un moment, pour prendre le frais, et écouter la fin du match dans la voiture. Je n’ai que RTL, cette radio anti batave. Putain de trou du cul du monde où on capte que les grandes ondes. Ces cons me font une fausse joie en annonçant un but à la 89ème minute. La reprise de RvP est contrée par un défenseur costaricien, et touche la transversale… je retourne dans la salle des fêtes de mauvaise humeur, frustré. Monsieur, faites péter le rouge, ce qu’aurait du faire l’arbitre pour Diaz paraît-il.

J’ai déconnecté le temps des prolongations, et je refile dans la bagnole pour la séance de pénalty… les gusses de RTL rigolent, Krul est entré à la place de Cillessen. Oui, ils ignorent que Louis a des couilles encore plus grosses que son goitre et qu’il écrit l’histoire.
Les 4 cadres font le taf, Tim devient un héros en touchant deux ballons. Je rentre dans la salle des fêtes sur un bel hélicobite. Ça jette un froid. Les femmes sont rêveuses, ou choquées, les hommes sont jaloux, et rêveuses, je ne sais plus. Je vais me coucher à 3 heures du matin, alors qu’à 6000 kilomètres de là, Robben finit son footing, et à 60 mètres de là, Rhinit quémande des restants de bouffe dans la cuisine.
Tout va bien, mercredi, on tape Messi…
Bah oui, j’ai la dalle, les cacahouètes du café « Chez Robert » étaient toutes aussi douteuses que l’hygiène de ce Robert.
Purée la collection de fraises dans ce troquet. Calé, j’ai pris des Suze pour suivre les costariciens repousser les tentatives bataves.

Retour sur les notes :

Cillessen 3/5 : Enormément de ballons touchés au pied. Il a sorti sa parade en prolongation et au moment de servir, coup de goitre : Krul l’a remplacé.

De Vrij / Vlaar / Martins Indi 2/5: Inquiétants balle au pied, et aussi sans. Comme on dit aux jeunes filles, il ne faut pas tout miser sur son physique.

Blind 2/5 : Sans trop d’idées, il a couvert le coté gauche sans plus.

Kuijt 5/5 : Bonne entente avec Robben, énorme activité, il va de l’avant et c’est un plaisir de le voir jouer. Prononcé « Cuite », il a été une bonne source de rigolade et de ricard pour les gros.

Wijnaldum 3/5 : de Jong manque énormément.

Sneijder 3/5 : Déjà mieux contre le Mexique, il a réalisé son meilleur match avec une qualité de passe retrouvée. « CHNAïDEUR !!!» fut répété en chœur par la troupe, trouvant que ça sonnait plus allemand des années 40 que néerlandais d’aujourd’hui.

Robben 5/5 : Il fut incroyable, prévisible mais toujours surprenant, tout en subissant de nombreuses fautes sans en rajouter.

Van Persie 1/5 : Il a eu les occasions mais Navas n’était pas d’accord. Il a donné une leçon à Gomis et Cissé par sa science du placement entre le dernier défenseur et le gardien. Au café, Robert van Persie buvait un demi à chaque hors jeu de Robin. « Encore un match comme ça et je coule mon affaire » a-t-il dit dans un éclair de lucidité.

Depay 3/5 : Quelques percussions et bons appels en 1ere, il convient mieux comme joker.

Lens 1/5 : Présenté comme la doublure de van Persie pour le mondial, il s’y est employé en étant souvent hors jeu.

Krul 5/5 : Bien joué gros.

Van Gaal : Il se prenait déjà pour Dieu le père, ce match ne va pas arranger les choses. Il a une confiance en lui sans limite, il transmet sereinement la magie de son goitre à ses joueurs, et les Pays-Bas sont à 2 miracles du sacre.

Bonus : l’Equipe, qui ne se trompe pas sur ce bel homme

pb-quart

krul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anaal kusjes,
Bos Dast & Rhinit Michuls

Roazh Takouer

Un commentaire

  1. Une bien belle victoire de pute avec un bon esprit bien dégueulasse à base d’intimidation de cour de récré: dommage que le Zid n’est pas été Costa Ricien pour au choix lui mettre une panenka ou un coup de tete dans le sternum à cet espèce de Krul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.