Que c’est triste d’avoir une attaque aussi efficace que l’armée du Vanuatu. 34% de possession, 244 passes à 284, 69% de passes réussies, une seule véritable occasion et un match passé à défendre : voici le bilan de la rencontre contre Reims. Pourtant, à la fin, ce ne sont pas les Rémois ni les Allemands qui gagnent mais bien les acéistes qui repartent avec un bon point inespéré.

De la première à la dernière minutes les rémois ont dominé de la tête, des épaules, des doigts de pied et des genoux, repoussant pratiquement tous les ajacciens dans leurs vingt derniers matchs. Cette tendance sera encore plus flagrante après l’ouverture du score et après l’égalisation – méritée – des locaux, comme si l’ACA se contentait du match nul. La pauvreté du jeu ajaccien a trouvé son paroxysme ce week-end mais ON S’EN BRANLE, ON EST ET ON RESTERA EN LIGUE 1.

(RICARDO) FATTI DIVERSI :

– Le Perfettu était au stade Auguste Delaune avec les forces vives des Sanguinari. Le compte-rendu sera bientôt disponible à la lecture.

– Sur le but, Adrian Mutu était enjoué, Tacalfred, austère.

– Sur le but, les supporters ajacciens, eux, sont des génies de primitivité.

Reims Ajaccio

ANNUTAZIONI

Ochoa 5/5 : on compte les matchs qui lui restent à jouer avant qu’il parte mais on ne compte plus les points qu’il a rapporté à l’ACA. Samedi soir, il a encore sorti le grand jeu avec notamment une double parade extraordinaire en fin de match. Memo, on t’aime fort. Très fort.

Felipe Saad la moyenne/5 : titulaire de dernière minute pour pallier la blessure de Bouhours, le brésilien est sorti à la 80ème minute après avoir été pris de crampe. Soit il n’était pas prêt physiquement, soit il a tout donné. On optera pour un mélange des deux hypothèses. À moins que ce ne soit les 1000 ballons qu’il a dégageait haut, loin et fort qui l’ont fatigué.

Poulard la moyenne/5 : on compte les matchs qui lui restent à jouer avant sa retraite mais on ne compte plus les points qu’il a rapporté à l’ACA.

Zubar 4/5 : un match de classe internationale. Dans les airs, sur terre, au centre, sur le côté, il a ramassé toutes les balles qui s’offraient à lui.

Chalmé 2/5 : « l’important c’est pas la chute mais l’atterrissage ». Le problème c’est que depuis qu’il est là, il n’ a jamais atterrit. Sa chute est vertigineuse.

Mostefa 3/5 : Jean-Jacques Mandrichi allait à la pêche aux thons dans les boîtes à Ajaccio, Mehdi Mostefa, lui, va à la pêche aux ballons aux abords de sa surface. L’algérien a plus ratissé qu’un jardinier.

Lasne la moyenne/5 : lui qui d’habitude se divise entre attaque et défense se sera cette fois-ci contenté d’être…milieu de terrain.

Oliech la moyenne/5 : il court comme une gazelle et se bat comme un lion. On lui dit qu’il est sur un terrain de foot et pas dans un safari ? Il est toutefois à l’origine du but de Mutu.

Cavalli la moyenne/5 : à la retombée de nombreux ballons. Dans un match passé à défendre, Cavalli n’a pas su prendre le jeu en main et lancer les attaques. Comme Oliech, il a une part de responsabilité sur le but, sa frappe repoussée par Agassa profitant à Mutu.

Belghazouani 1/5 : selon la LFP, il aurait joué 97 minutes alors que selon les supporters présents il n’aurait pas disputé la moindre minute. Son plus mauvais match depuis son arrivée.

Mutu 4/5 : où s’arrêtera t-il ? Un but sur sa seule occasion et sur la seule occasion de son équipe. Que demander de plus ? Pour rappel, le meilleur buteur de la saison dernière était Ilan avec 6 buts, le Roumain en est à 11…

I RIMPIAZZANTI :

André, 52ème minute, NN : alors qu’Oliech était très présent sur son côté, André, lui, s’est plus concentré dans l’axe.

Diarra, 73ème minute, NN : un entrée enjouée. À plusieurs reprises, il aura percé la défense reimoise. En vain.

Begeorgi, 80ème minute, NN : des frayeurs, un loupé mémorable mais au final ça fait plaisir de le voir jouer.

Le maintien est quasiment acquis mais pour qu’il le soit définitivement il faudra l’emporter contre Troyes samedi prochain. Un gros match en perspective. Et des crises cardiaques à prévoir.

Perfettu Erignacci.

2 thoughts on “Reims – Ajaccio (1-1) : l’Aiacciu Académie livre ses notes

  1. Tu pouvais pas me dire que t’étais là ? Je t’aurais payé une mousse locale !
    Le maintien sera plus facile pour vous vu votre calendrier.
    Mutu est une putain.
    Ta photo de profil, surtout dans le contexte actuel, ressemble farouchement à celle de Copé dans la piscine de Takieddine.

  2. Je suis venu avec le groupe de supporters donc pas le temps de tergiverser malheureusement, juste le temps de boire une pinte en ville avant le match. Mais on se reverra l’année prochaine en Ligue 1 ;)

    PS : Mutu est une idole.
    PS bis : le Perfettu et Jean-François Copé sont en fait la même personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.