Rennes-Guingamp (1-1) : La Breizhou Académie condamne sans jugement

Ce derby était un match à quadruple enjeu : gagner à nouveau après huit matchs sans victoire, battre enfin notre rival honni, les envoyer en Ligue 2 et repasser devant Nantes. Résultat des courses : 1 sur 4. Vraiment pas de quoi fanfaronner.

La composition :

Système classique, avec quelques absents et leurs suppléants.

Koubek – Bensebaini, Nyamsi, Da Silva, Zeffane – Grenier, Bourigeaud – Léa-Siliki, Ben Arfa, Sarr – Niang

Le match :

Pas glorieux, et c’est le moins que l’on puisse dire. On se disait que le manque d’enjeu suite à la victoire en coupe de France pouvait expliquer les mauvaises prestations récentes du SRFC, et que la réception de Guingamp serait l’occasion de revoir du football en Rouge et Noir : perdu. Enfin pas tout à fait, puisque ce sont les « autres » de même couleur – mais qui jouaient en blanc, vous suivez ? – qui ont proposé ce qui se rapprochait le plus du pied-balle dimanche au Roazhon Park. Forcément, le maintien en jeu, les joueurs de Gourvennec ont mis plus d’envie et d’intensité que nous. Manque de bol pour eux, ils sont tellement nuls derrière que ça n’a pas suffi. Malgré une première occasion où Coco bute sur Koubek sorti de façon aussi freestyle qu’efficace (9e), les Rennais vont profiter d’une erreur de débutant de la paire centrale guingampaise pour ouvrir le score par Sarr, d’un joli lob (15e). Rennes 1-0 Guingamp.

On se dit qu’on va enfin passer un match peinard, qu’on va forcément en mettre un deuxième en contre tellement les Costarmoricains seront obligés de se ruer à l’attaque, puisque seule la victoire leur permettrait d’espérer encore le maintien. La partie s’équilibre, mais les joueurs de Stéphan maitrisent leurs adversaires, au prix de quelques fautes un poil bourrines. Juste avant l’heure de jeu, Niang a l’occasion de plier le match sur un superbe service de Sarr, mais Caillard sort l’arrêt de sa vie, l’enfoiré (44e).

Après la pause, EAG tente le tout pour le tout avec l’entrée d’un attaquant supplémentaire. Les Guingampais prennent le dessus sur des Rennais qui n’y sont pas dans les duels. A l’heure de jeu, Coco déchire complètement sa reprise alors qu’il était en position idéale. Les visiteurs continuent de pousser, mais à l’image de leur saison constipée, n’y arrivent pas. Comme si on n’était pas suffisamment dans une passe compliquée, l’arbitre s’en mêle et expulse Nyamsi avec un deuxième carton jaune très sévère (79e). Après une première frappe captée par Koubek (84e), Mendy finit par marquer son premier but depuis un an et demi, après un tir de Coco repoussé par notre Tchèque préféré (88e). Rennes 1-1 Guingamp.

Dans la foulée, nouveau numéro de l’arbitre, qui siffle un pénalty en faveur de Guingamp, pour une main de Bensebaini sur un tacle. Bientôt on recrutera des défenseurs manchots, la LFP sera contente. Thuram prend le ballon et les espoirs de milliers de Guingampais, qu’il pose sur le point blanc à onze mètres. J’admets qu’il a dû lui falloir un sacré courage pour s’élancer à ce moment-là du match et dans ce contexte. Mais quoi qu’il en soit, il envoie une frappe complètement manquée quasiment plein axe, repoussée par Koubek, avant de tenter la tête plongeante du désespoir, largement à côté (90e+1). Match terminé sur une prestation piteuse des Rennais et une relégation pour les Guingampais. La tête de Desplat est néanmoins collector.

Les joueurs :

Koubek : 5/5. Des sorties kamikazes en début de match, un arrêt sur pénalty qui envoie les Guingampais en Ligue 2 et une célébration culte de plus. Ca va être un casse-tête pour le mercato.

Bensebaini : 2/5. Complètement cramé.

Nyamsi : 2/5. L’expulsion est très sévère, mais ça lui servira d’apprentissage.

Da Silva : 3/5. Heureusement qu’on peut compter sur lui.

Zeffane : 2/5. La comparaison avec Traoré est cruelle.

Grenier : 3/5. C’est élégant tout ça.

Bourigeaud : 3+/5. L’un des seuls à casser les lignes.

Léa-Siliki : 2/5. Quand le physique ne suit pas, c’est tout de suite beaucoup plus quelconque. Remplacé par Del Castillo (64e, non noté), qui avait des fourmis dans les jambes et a tenté pas mal de trucs.

Ben Arfa : 1/5. Est-ce qu’un jour il arrêtera de tenter des choses débiles comme par exemple des dribbles dans sa propre surface ? Je ne pense pas. Et vu ses déclarations d’après-match (ça te fait – 1 mon con), ça sera un soulagement de le voir faire sous un autre maillot. Merci pour tout – c’est sincère – mais bon débarras. Remplacé par Gélin (86e, non noté), histoire de bien camper autour de notre surface et de préserver ce petit but, ce qui a hyper bien fonctionné.

Sarr : 3/5. Un but, une passe qui aurait dû être décisive, ok il n’est pas à son niveau du début de saison mais l’efficacité était là. Remplacé par Johansson (78e, non noté), histoire de bien camper autour de notre surface et de préserver ce petit but, ce qui a hyper bien fonctionné, bis.

Niang : 3/5. L’inverse de son compère sénégalais, le poids sur la défense en plus.

ALLEZ RENNES

Marco Grossi

Marco Grossi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.