Rennes-Nantes (2-1) : La Breizhou Académie fait les quatre à la suite

Ca deviendrait presque trop facile, un derby

Salut les asticots,

À peine le temps de se remettre de la qualification en Europa League qu’une nouvelle coupe de la Ligue, mais version Moustache, pointe justement le bout de sa… euh, moustache. Une coupe sans grand intérêt (quoi qu’on cracherait pas sur un trophée, soyons honnêtes) toutefois pimentée par l’adversaire du soir : le FC Nantes.

La composition :

Tout comme coach Vahid, Stéphan décide de jouer le jeu avec une équipe presque type. Bensebaini est suspendu, Grenier et Sarr laissés au repos.



Le match :

Je vous cache pas que j’étais au bistrot, donc je n’ai pas tout vu, et ce que j’ai vu l’a parfois été d’un oeil. Le résumé va donc être rapide : Les Rouge et Noir ont plutôt bien joué, certaines individualités ont brillé et l’équipe a fait montre de caractère pour renverser leur opposant en toute fin de rencontre. En face, des Canaris qui ont su se montrer dangereux, on a parfois sué de la raie. Mais comme toute équipe coachée par Halilhodzic, c’est peu élégant, souvent fin comme du gros sel et globalement ça ne mérite pas de briller.

Toujours est-il qu’on a enquillé une quatrième victoire de suite, ce qui est bieng, contre les Nantais, ce qui est très bieng. Juju Stéph’ semble avoir trouvé un bel équilibre sur le terrain et su relancer certains joueurs en difficulté ou pas au top, comme Ben Arfa ou surtout Bourigeaud.

Prochain adversaire dans la compétition : Monaco. Espérons qu’Henry mettra encore son équipe de U 15 histoire qu’on inverse le score de la dernière confrontation. Oui, 7-0, Gourcuff style.

Les joueurs :

Koubek : 2/5. On en vient à saluer le fait qu’il n’ait pas fait de connerie. Il transpire le manque de confiance, notamment sur les (non) sorties aériennes. Je l’aime beaucoup, mais il est temps de chercher un remplaçant.

Traoré : 3/5. Il est sur sa lancée, il a des jambes de feu et ne s’est pas privé de jouer avec son vis-à-vis. Défensivement c’était plus bancal, mais on lui pardonne.

Da Silva : 4/5. Un but vainqueur, des montées rageuses, du combat face à l’agaçant Sala. Le Damien qu’on aime.

Mexer : 4/5. Edson est l’un des phénix du début de l’ère Stéphan. Depuis quelques matchs, on retrouve le roc mozambicain, qui en plus se permet de marquer.

Zeffane : 3/5. Je ne l’ai pas insulté, c’est bon signe.

Johansson et André : 3/5. Honnêtement je sais plus trop, mais ça devait pas être mal vu qu’on a gagné et que Rongier faisait la gueule.

Bourigeaud : 5/5. Deux passes décisives, dont une merveille d’enchainement contrôle-centre sur le deuxième but et une activité intense. Sa renaissance depuis l’arrivée de Juju est impressionnante et le revoir à ce niveau est un pur plaisir.

Ben Arfa : 4/5. Il n’a pas marqué, mais il a fait cauchemarder les Nantais. Notamment en deuxième mi-temps où il venait chercher les ballons dans son camp avant de partir dans des slaloms à émoustiller des eunuques. Impossible de ne pas l’aimer quand il est comme ça.

Del Castillo : 3/5. Il a la moyenne parce qu’on a gagné. Mais comme d’habitude, il a l’envie, il se bat, mais il est très peu en réussite. Remplacé par Siebatcheu (69e), que j’avoue ne pas avoir trop remarqué.

Niang : 3/5. Alors lui c’est l’inverse. Le potentiel et les qualités sont visibles, mais il ne fait rien pour s’en servir. Sauf ce soir où, à défaut d’être brillant, il s’est beaucoup dépensé, notamment sur le travail défensif. Je l’ai même vu transpirer. Un peu trop apparemment puisqu’il est sorti blessé, remplacé par Léa-Siliki (70e), qui lui aussi semble un peu mieux qu’en début de saison.

Dernier match de l’année ce samedi avec la réception de Nîmes.

ALLEZ RENNES

Marco Grossi (@_MarcoGrossi)

Marco Grossi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.