Rennes-Reims (2-1), la Champagne Académie livre ses notes

Premier match, première défaite, le bon rythme quoi…

Rennes 2-1 Stade de la Route de Lorient – 17068 spectateurs

 

Salut les zouzous !

J’espère que vos vacances se passent bien ou qu’elles se sont bien passées ? Pas trop de coup de soleil ? Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir des vacances ou de partir, et bien tant pis pour vous.

 

Et oui, c’est la « reprise » comme on peut lire partout. Pour nos p’tits rougéblanc, on peut voir quelques changements dans l’effectif :

Les nouveaux :

Albaek, milieu gauche, venu du FC Midtjylland pour 1 M€.

Atar, milieu offensif, venu du Maccabi Tel Aviv pour 1,5M€.

Oniangue, milieu relayeur, venu gratos de Tours.

Charbonnnier, attaquant venu de Montpellier pour 1 M€.

Et le PSG vient de nous prêter un défenseur central mais ce n’est pas Sakho. Ce sera le jeune Antoine Conte qui viendra remplacer Fofana si il se blesse, ou Tacalfred si il se troue, Weber étant biensur the boss.

 

Ceux qu’on ne reverra plus, ou chez les autres d’en face :

Liébus (cf http://horsjeu.net/academies/reims-lorient-1-0-la-champagne-academie-livre-ses-notes/)

Fauvergue, qu’on a réussi à refourguer à Metz en prêt en leur montrant son top but en ligue des champions avec Lille.

Ramaré, à qui on n’a pas renouvelé le contrat, et qui a trouvé une place à Brest.

Souaré, à qui on a demandé gentiment de rentrer à Lille.

Toudic, à qui on a demandé moins gentiment de rentrer à Lens.

 

Pour les matchs de l’été, nos R&B n’en n’ont pas gagné un seul, préférant faire 4 nuls et 1 défaite.

Le stade de la route de Lorient nous réussit bien en coupe, car on avait sorti les Rennais en quart de finale de coupe moustache (0-1) avec un péno arrêté par Liébus en fin de match, et une nouvelle fois en coupe de France (3-4 AP), avec 2 pénos arrêtés par Agassa, dont un dans les arrêts de jeu à 3-3. En revanche, en championnat la saison dernière, on a pris 1-0…

Invité chez des amis de Mme Kropack, c’est par chance que je découvre qu’ils ont la chaîne qui va bien pour mater le match. Par contre, ça les fait un peu chier de regarder le match de Reims, vu qu’ils sont supporters troyens. Qu’à cela ne tienne, bien campé sur ma bière, c’est au bout de 2min que j’ose dire à notre hôte que le match qu’il a mis, malgré la couleur des maillots rouge/noir d’un côté et blanc de l’autre et une ambiance de merde dans le stade, est Lille vs Lorient, et non Rennes vs Reims. Ca ne m’étonne qu’à moitié d’un supporter de Troyes, il n’a jamais vraiment vu de football.

 

Les mecs sur la pelouse :

Agassa, Mandi, Tacalfred, Weber, Signorino, Krycho, Oniangue, Devaux, Fortes, Ayité, Courtet.

Les mecs sur le banc : Atar, De Preville, Charbonnier, Glombard, Placide, Peuget, Ca.

 

Le match (– 2min).

0-15

Côté droit, Ayité adresse un caviar pour Courtet qui reprend de volée. Beau Goss est à la parade, Ayité a bien suivi pour mettre le ballon sur orbite.

Konradsen adresse un petit centre parfait pour Pajot, Tacalfred fait semblant de sauter, Mandi fait semblant d’être au marquage, l’attaquant n’a plus qu’à bien se coucher pour fusiller Agassa d’une belle volée. Kossi essaye plus mal que bien de repousser, le ballon rentre, et ça fait 1-0 à la 9ème et le chambrage de notre hôte commence, mais tant que Ferret n’est pas sur le terrain je reste serein. Ma bière en revanche prend une bonne claque.

16-30

Corner pour Reims, Courtet dévie au second poteau mais Krycho est un peu court. Essai 1, raté.

Fortes essaie de régler la mise sur ses centres, mais ne trouve que le 8ème poteau.

Agassa arrête une patate de Catherine.

31-45

Krycho tente un tir en mousse, Beau Goss rigole et se couche pour capter.

Pajot déglingue Tacalfred alors qu’il l’avait laissé marquer. Pas sport.

Ayité côté droit repique dans l’axe et met une mine en plein sur Beau Goss.

Dans les arrêts de jeu, nouveau corner pour Reims. Cette fois, c’est Oniangue qui saute tellement haut qu’il prend le ballon de l’épaule, Krycho encore une fois au second poteau ne se loupe pas et marque du genou (-4 pts au jeu du 31), essai 2 réussi, ça fait goal. 1-1 juste avant la pause, histoire de laisser les Rennais bien savourer la mi-temps.

 

46-60

Sur une touche dans le camp adverse, Devaux tente une demie volée exter’, Costil sort une nouvelle fois le ballon.

Sur un coup-franc quasi corner, Ayité dépose le ballon sur la tête d’Oniangue, le ballon vient échouer sur la base du poteau.

61-75

Mandi prend un petit pont par Erding, et au passage un carton pour lui avoir fait comprendre que c’est la dernière fois avec un subtil croc en jambe.

L’entrée de Ferret qui commence à piquer les fesses : à peine rentré en jeu, il donne un ballon parfait pour Olivieira, Tacalfred le laisse gentiment tirer, Agassa se couche bien pour dévier.

Ferret donne une seconde chance à Olieveira, Agassa remporte une nouvelle fois son duel.

Tacalfred tente lourde frappe à 30m, maxi LOL.

76-90

Sur corner, Pajot, seul, préfère la mettre à côté.

Erding hérite d’un ballon côté droit, il casse le premier rein de Signorino sur un premier crochet, puis le second sur un autre crochet, Franky tacle mais le contre profite à Erding, qui enrhume Weber avant de glisser le ballon entre les jambes d’Agassa. Joli coumbo qui termine au fond, et ça fait 2-1 pour les locaux.

Agassa dégoûte une nouvelle fois Oliveira en remportant un nouveau duel.

Un match nul aurait été logique, mais le magnifique Ferret en a décidé autrement. Son entrée a rendu mon anus d’autant plus douloureux que quand un supporter Troyen te chambre à la fin du match. Le Stade a tiré 17 fois aux buts, soit environ le total de la saison dernière, ce qui laisse bon espoir de revoir un peu plus de buts à Delaune.

 

Les notes :

Agassa : 3/5. Il a sorti le plus dur en remportant ses nombreux duels, mais a pris le plus facile, c’est-à-dire un ballon sur lui et un petit pont.

Mandi : 3/5. Etant donné que c’est le Rémois qui a touché le plus de ballons, c’est qu’il a du faire un bon match. Moins d’apport offensif que d’habitude, et une belle erreur de marquage sur le premier but.

Weber : 3/5. A plutôt bien contenu le camp adverse, jusqu’à ce qu’il craque face à Erding.

Tacalfred : 1/5. Tire une charrette de 8,5t, sa lenteur et son timing ont été un vrai régal pour les adversaires du jour.

Signorino : 2/5. Doit subir une double greffe des reins. C’est Erding qui paye l’opération.

Krychowiak : 3/5. Mérite 2 tant il a été plus discret que d’habitude, mais son but lui permet de prendre un petit bonus.

Oniangue : 3/5. A une bonne tête, j’espère de vainqueur. La déviation de l’épaule, il fallait y penser !

Devaux : 2/5. Pas vu, pas pris.

Fortes : 3/5. Odair a retrouvé ses jambes, sa vitesse et ses dribles chaloupés. Pour les centres, je pense qu’il n’y a plus d’espoir.

Ayité : 3/5. Précieux sur coup de pieds arrêtés, et meilleur au jeu des centres que Fortes.

Courtet : 2/5. A travaillé dans l’ombre, bien à l’abri des regards, bien à l’abri du jeu. Peut-être a t’il été touché par le syndrome Ghilas/Toudic/Fauvergue ?

 

Les entrants :

Atar (Ayité, 70ème) : entré pour apporter un peu de te-ke-nik et sa qualité de frappe (cadre beaucoup), mais n’a pas eu l’occasion de montrer ses qualités.

Charbonnier (Courtet, 72ème) : ne s’est pas procuré plus d’occasions que celui qu’il a remplacé. Des appels sur les côtés, mais on l’attend plutôt dans l’axe…

Ca (Devaux, 78ème) : Avant la rentrée de Bocundji, il y avait 1-1. Mais ça, c’était avant.

 

Ray’ Kropack

Vous pouvez aussi suivre Raymond Kropack et l’actu de la Champagne Académie sur Facebook, n’hésitez pas à liker, poker, insulter, adorer, commenter, partager, diffuser dans vos réseaux, faire la promo, vous masturber devant, inviter à boire une bière.

3 thoughts on “Rennes-Reims (2-1), la Champagne Académie livre ses notes

  1. Salut à toi, supporter rémois. je n’ai vu que le résumé du match et j’en suis content, car vu les occasions de malade que vous avez eus, j’aurais souillé mon slip en direct et on aurait pu rentrer au vestiaire avec 3 buts dans le biniou.
    Mais je ne vais pas bouder mon plaisir de voir Rennes gagner sans avoir eu l’air très bon.

    PS : c’est Féret, pas Ferret.

    Amicanalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.