Augsburg-Dortmund (0-4) : La Borussia Akadémie livre ses notes

Jean vit dans un monde parallèle où les courses se croisent.

 

La Bundesliga, ce championnat à deux vitesses dans lequel seuls le Bayern et le Borussia Dortmund peuvent espérer le titre, est de retour. Sans problème, Dortmund a donc gagné largement son premier match face à Augsburg 4-0 et va pouvoir faire tourner son équipe pour le championnat et tout miser sur la Ligue des Champions, vu que l’Allemagne, c’est un peu une blague dans lequel tout se joue sur les confrontations directes Bayern-Dortmund (soit deux matches nuls l’an dernier).

 

Bon, la vérité, Augsburg aura donné plus de fil à retordre qu’il n’y paraît. En première mi-temps, le BVB n’aligne pas trois passes consécutives et les Bavarois se projettent à toute berzingue. Il faut un Bender bien calé sur sa ligne pour repousser le corner repris par Callsen-Bracker et donc empêcher le 1-1. Car oui, Aubameyang a mis son premier but officiel, de la tête, avant cela. Score des tirs à la mi-temps : 8-3. Dortmund a de la chance.

En deuxième mi-temps, avec un deuxième but d’Aubameyang, le FCA lâche tout de même prise – physiquement et mentalement. Aubame régale, triplé, et Lewa marque son penalty, 4-0. Sévère, dur, mais juste.

Dortmund ne prend pas pour autant la tête du championnat. Un promu a aligné six buts à un ancien-promu qui avait fait un début de saison canon grâce à sa solidité défensive (et un gardien exceptionnel) l’an dernier. Bienvenue donc en Bundesliga, le championnat le plus improbable du monde.

 

Les notes :

Langerak (4/5) : cet homme ne perd pas quand il joue avec Dortmund. C’est déjà beau. Mais en plus, il laisse entrevoir de belles perspectives d’avenir. Rappel : il est australien. C’est dire l’exploit.

Großkreutz (2/5) : peu en vue, car peu sollicité.

Schmelzer (4/5) : un match dans la continuité habituelle de ses matches sérieux, avec un bonus pour son centre intelligent qui évite Lewa et va chercher la tête d’Aubameyang.

Subotic-Hummels (3/5) : le duel face à Sascha Mölders n’aura pas donné les étincelles escomptées. Mats s’est un peu troué en première mi-temps, avant de rappeler le bel homme au travail en seconde.

Bender (4/5) : merveilleux.

Sahin (3/5) : bon.

Gündogan (2/5) : merveilleux et perdu. Il ne savait plus trop quoi (ce qu’il devait) faire, gêné aussi par son mal de dos.

Reus (3/5) : dans son registre habituel, passe dé, provocations et disponibilité. Très intéressant quand il a pris le rôle de 10.

Aubameyang (5/5) : aucune autre note possible. Ce qu’il devait mettre contre Wilhelmshaven, il l’a marqué contre Augsburg. Bon calcul.

Lewandowski (4/5) : un but sur penalty seulement, mais des appels qui ouvrent les espaces pour Aubameyang à chaque fois et – surtout – une petite réponse aux haters qui n’en ont pas fini avec les articles à base de « Lewa parti pour partir » et « Lewy fait la gueule », ou encore « quelle motivation pour Lewo ». Réponse : je râle quand je sors parce que j’ai envie de marquer des buts pour Dortmund cette saison. Oui mesdames, oui messieurs, Lewandowski jouera sa saison à fond, quitte à s’embrouiller un peu, parce qu’il a toujours fonctionné ainsi et que ce n’est pas parce que son entourage lui a fait saliver des sous qu’il pense à son compte de la BavarischeBank quand il est à la SGL Arena.

Les remplaçants :

Blaszczykowski assez tôt (57′, pour Gündogan) et qui a repris son couloir droit aussi bien que d’habitude, Hofmann pour un penalty provoqué et Durm pour rappeler qu’il y a de bons jeunes à Dortmund.

 

Tschüßi,

Jean Colère

 

Si vous aimez le Borussia Dortmund, envoyez votre lettre de motivation à Jean Colère (via Facebook ou par e-mail), qui appréciera un alter-ego pour la longue et intense et sublime saison qui s’annonce. Vous pouvez aussi vous adresser à l’Éditeur ou aux Gros Membres. Ils se chargeront de faire suivre.

Si vous n’êtes pas rassasié de Bundesliga, de football allemand, de nudistes dans les parcs et de clichés de bières, Doppelpack se chargera bientôt de vous accueillir. Ils commencent en fait dès maintenant, sur un WordPress, et ça promet d’être bieng.

Si vous n’êtes pas abonné à Horsjeu, pensez à le faire pour avoir des cadeaux par milliers.

Jan-Karl Sabatierung

Akadémitien. Niveau expert en (an)allemand.

4 commentaires

  1. Sur les buts, la défense d’Augsburg est un peu à la rue… Ca a pas été comme ça tout le match quand même?

  2. En grande partie parce que leur milieu a progressivement lâché prise (physiquement), et par le replacement dans l’axe de Reus qui a libéré plein d’espaces. Ils étaient enquiquinants au début et le seront (même si on est en Allemagne, et ils iront de l’avant plutôt que de tout bloquer derrière).

  3. J’ai pas du tout suivi l’affaire du transfert de Lewandowski, tu sembles dire qu’il partira donc à la fin de la saison, mais pas en transfert libre tout de même?

    PS: je n’ai pas vu le match, mais voir Gündogan noté 2, c’est inattendu!

  4. Gündo, Jean attend toujours plus de lui, et là il ne m’a pas semblé parfaitement à l’aise dans son rôle.

    Pour Lewa, il partira libre. Si, si. Bien entendu. C’est prévu comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.