Stade Briochin – Granville (3-0) : la Gropénix académie sur CPA.

Après la victoire contre Vannes, la Gropénix s’est promené en zone hostile dans la région de Qatarix et en est revenue avec une victoire de chez le FC Mantois. Le Stade Briochin se préparait à une invasion normande, étant annoncée la venue de Granville. Granville… faut quand même avoir un sacré melon pour avoir un nom pareil quand on est une bourgade de 12.000 habitants (je n’ose écrire « âmes », on parle de Normands…).

Une légende raconte qu’ils ne connaissent pas la peur et cherchent à l’apprendre, une vague histoire comme quoi ça ferait voler. Au moins sont-ils comme nous restés à un football vrai sinon ces cuistres auraient sûrement su que ce n’était pas la peur qui donne des ailes mais plutôt une boisson énergétique de nos lointains cousins Goths.

Les guerriers :

Stade briochin 10e journée N2 Granville

Le match :

Bin 3-0, qu’est-ce que tu veux ajouter de plus ? On a encore mis un peu de temps à entrer dans la bataille mais après on les a démontés comme un camp romain. Le Méhauté qui leur met un corner quasi-direct nous donne l’avantage au bout de dix minutes, 1-0. Peu de temps après, le gardien granvillais s’est pris un Mbock lancé en profondeur dans le buffet. Je ne sais pas s’il a eu le temps d’avoir peur mais il a volé. Jaune pour notre attaquant. Après plusieurs frappes lointaines bien détournées, c’est de nouveau sur corner que le Stade score, par l’intermédiaire de Simon, 2-0. On continue à pousser mais on en reste là à la mi-temps.

En seconde période les Normands vont sortir les haches et faire du petit bois de nos chevilles et autres articulations jambières. Ils vont même essayer de jouer au foot mais je vous laisse deviner dans laquelle des deux catégories ils vont le plus s’illustrer. Toujours est-il que c’est sous les sifflets de Fred Aubert (le stade du Stade, ignare) qu’Ahmad (Professor) Allée clôt finalement la marque d’une belle frappe à l’entrée de la surface, 3-0.

Les joueurs :

C. N’Diaye (3/5) : On ne prend pas de pion, c’est aussi parce qu’il a fait le boulot malgré quelques interventions douteuses.

Le Marer (4/5) : Une bonne performance pour le capitaine du soir, avec notamment un sauvetage sur la ligne pendant le temps fort adverse.

Boudin (4/5) : Un nouveau match solide.

Simon (4/5) : C’est bien payé mais vu que cette fois c’est à nous qu’il donne un but, on ne va pas faire la fine bouche.

Denquin (3/5) : Y’a de l’idée mais il manque de coffre, faudrait en négocier un chez cet helvète de Sepp Déblatère.

Boisvillier (3/5) : Une très bonne première période avant de se faire mettre des coups en seconde.

Aboubakari (3/5) : Moins en vue sur ce match mais rien de préjudiciable pour autant.

Le Douaron (3/5) : Il a encore beaucoup provoqué, avec moins de réussite cette fois.

Le Méauté (4/5) : On lui accorde le corner direct parce que la frappe qu’il pose avant le but de Simon aurait dû finir en lucarne.

Zana Allée (2/5) : Se perd un peu à trop tenir la balle, c’est dommage.

M’Bock (2/5) : Encore un match un peu terne, même s’il s’occupe bien du sale boulot.

Les remplaçants :

B. N’Diaye (Mbock, 69e) : Plus de temps de jeu que contre Vannes mais il n’en a pas fait grand chose de plus.

Ahmad Allée (Denquin, 74e) : Dix minutes pour s’échauffer avant de placer le troisième but. Une entrée efficace.

Au soir de cette 10e journée, le Stade briochin était deuxième du groupe B mais suite au match nul contre la réserve d’Angers ce w.e. on repasse à la troisième place. On note quand même qu’on garde nos buts saufs pour la troisième fois consécutive.

La Gropénix vous retrouve pour la 12e journée de N2 après le 7e tour de coupe de France contre la Montagnarde. Kénavo.

Malalanus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.