Stade Rennais FC – CFR Cluj (0-1) : La Breizhou Académie expérimente le retour de karma

Ou « La Breizhou Académie l’a dans le Cluj », mais c’est un site sérieux ici, non mais oh. BREF. Deux mois sans victoire, un point en deux matchs de Ligue Europa et déjà la pression de la victoire impérative face à l’adversaire sensément le plus faible du groupe. La rencontre idéale pour voir si les joueurs ont du caractère et soutiennent toujours leur entraîneur.

La composition :

Entraineur qui a fait quelques choix forts : 4-4-2 (qui est en fait un 4-2-3-1), Grenier non convoqué et Da Silva, le capitaine, sur le banc. Outch. Bonne nouvelle, Mendy est apte à garder les buts. Heureusement, sinon on aurait dû y mettre notre troisième gardien de 16 ans, puceau du plus haut niveau………….

Mendy – Maouassa, Morel, Gnagnon, Traoré – Camavinga, Bourigeaud – Del Castillo, Hunou, Raphinha – Niang

Le match :

Qu’est-ce que tu veux raconter après un match pareil ? C’est le cimetière indien de la Route de Lorient qui nous teste après la saison dernière, c’est ça ?

C’est bien simple, je n’ai jamais vécu un scénario aussi cauchemardesque depuis que je soutiens ce club. Rouge pour Mendy à la 5e minute, entrée de notre 3e gardien, 16 ans, aucun match en pro. Pas eu le temps de toucher le ballon qu’il prend un but sur le coup franc consécutif. On pousse, on obtient un péno que Niang se charge de louper. Retour des vestiaires, mauvaise relance de Bonet, Camavinga obligé de sacocher Omrani, rouge (46e). A 9 contre 11 (puis 10 en fin de match), les Rennais poussent comme des constipés, mais ça ne veut pas, comme pour les constipés. Terminé bonsoir.

Après avoir passé toutes les étapes du deuil en express à la fin du match, le sentiment qui reste est hyper paradoxal : encore une défaite, une qualification qui s’échappe, un scénario à pleurer, et pourtant les joueurs ont enfin montré tout ce qu’on désespérait de voir depuis des semaines. Solidarité, abnégation, sacrifice, envie, hargne et tout cela au service d’un jeu cohérent et agréable à voir. Les mecs ont livré leur meilleure prestation depuis des lustres, à 9 contre 11. Et ont montré qu’ils n’avaient pas lâché leur entraîneur. Certes l’adversaire paraissait bien faible, mais ce match pourrait enfin constituer le déclic pour lancer la saison et retrouver cet esprit d’équipe et de corps qui manquait tant.

Il fallait voir Stéphan rassembler tous ses joueurs dans le rond central après le coup de sifflet et leur parler alors que le RCK s’époumonait et soutenait son équipe comme jamais après une victoire. Rarement vécu un moment aussi spécial.

Autre satisfaction, le discours de Létang vis-à-vis de Stéphan en zone mixte, apparemment pas menacé. Même si on sait que leschosesvonttrèsvitedanslefootball©.

Les joueurs :

Mendy : non noté.

Pourquoi t’es pas resté sur ta ligne au lieu de te prendre pour Mark Landers ?

Maouassa : 4/5.

Gros match. Son but contre Monaco l’aurait-il libéré ? Il a failli nous refaire le même, en plus d’un paquet d’offensives bien senties. Remplacé par Léa-Siliki (75e), gros engagement comme souvent, en vain.

Morel : 0/5.

Tu as décidé de nous coûter un but par match avec une relance de merde ? Génial.

Gnagnon : 3/5.

Match solide avec des montées qui nous ont chatouillé le bas ventre, mais bordel de merde, ton rôle c’était de donner confiance à ton jeune gardien, pas de le foutre dans la merde avec tes passes flinguées là.

Traoré : 2/5.

Compliqué en première période, mieux ensuite, même si ses centres étaient trop imprécis.

Camavinga : 2/5.

Je sais que tu te sacrifies pour la cause, mais je sais même pas si c’était la meilleure chose à faire.

Bourigeaud : 3+/5.

C’était pas parfait, mais c’était franchement mieux. Et te voir finir sur les rotules, à ne rien lâcher, alors que tu étais blessé, c’était beau.

Del Castillo : non noté.

Sacrifié suite à l’exclusion de Mendy, dommage car il paraissait très en jambes. Remplacé par Pépé Bonet (7e), non noté, parce que je ne suis pas une baltringue qui va flinguer un gamin de 16 ans dont c’est le premier match en pro dans ces conditions atroces (à quel moment cette tanche de Sorin a pu penser que c’était une bonne idée de passer le match derrière son gardien ?!), hein, célèbre quotidien régional dont je tairai le nom ? Espérons que ce match ne le traumatisera pas trop pour la suite de sa carrière.

Hunou : 3/5.

Quelle débauche d’énergie encore. On aurait aimé qu’il ait sa fameuse réussite habituelle.

Raphinha : 3/5.

Malgré sa nervosité, c’est sans doute son meilleur match sous nos couleurs. Pas encore décisif, mais on voit clairement qu’il a du ballon et qu’il pourra faire très mal s’il arrive à enchainer les matchs. Remplacé par Siebatcheu (80e), dont le gabarit n’a pas suffi.

Niang : 1/5.

Ca fait deux pénos que tu rates, M’Baye. C’est pas possible, bordel de merde. Pas dans ces conditions. La période de grâce semble bel et bien terminée.

ALLEZ RENNES

Marco Grossi

Marco Grossi

2 commentaires

  1. C’est soit le cimetière indien de la Route de Lorient, soit Koubek qui a maudit les cages, mais en tout cas ça relève forcément du surnaturel à ce niveau là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.