L’UEFA et les plongeons: chronique d’une farce annoncée

« Dans certaines circonstances, le joueur doit être averti pour comportement antisportif … si un joueur cherche à tromper l’arbitre en simulant une blessure ou prétendant avoir été la victime d’une faute. »

L’ancien arbitre international Dermot Gallagher, en a parlé de façon simple à travers les médias britanniques: en ligue des champions il faut trois cartons jaunes à un joueur pour recevoir une suspension d’un match. Si l’arbitre responsable d’Arsenal – Celtic avait estimé qu’Eduardo simulait, il lui aurait mis un carton jaune. Pourquoi l’UEFA convoquerait-elle une commission pour infliger rétroactivement une sanction six fois supérieure ?

Arsenal et Wenger continuent de dire qu’il y a eu contact entre Eduardo et Boruc. Ça semble un peu poussé et pour la plupart des observateurs neutres (si tant est que cela existe) Eduardo a plongé, comme Rooney contre Arsenal ce week-end qui tombe avant le contact avec Almunia. Dans le cas de Rooney il y a contact, donc faute, même si l’intention est la même.

Peu importe, c’est sur ce jugement « Eduardo » improbable et incohérent de l’UEFA qu’il faut s’appesantir.

Si certains se félicitent qu’Eduardo ait été choisi pour établir « le précédent », d’autres plus sages, comme Gallagher, nous expliquent qu’on risque de créer une situation où chaque chute devra être sanctionnée, sur le moment ou à posteriori, étiquetée « plongeon » ou « faute adverse ». Et nosu savons tous qu’un joueur peut tomber sans simuler ou avoir été la victime d’une faute.

Le football est un sport de contact, et certains de ces contacts respectent les règles. Si les arbitres se sentent sous pression de la part des instances dirigeantes de l’UEFA (qui ont à leur tête un français dont le rêve était de plonger pour obtenir un penalty contre les Allemands en 82…) nous verrons de plus en plus d’erreurs. Des joueurs qui auraient du obtenir un penalty ou un coup franc, ou qu’on aurait du laisser jouer, se retrouveront doublement agressé par un carton…

Notons que les défenseurs sont déjà parfois victime de cette double injustice. Lorsqu’un arbitre juge à tort qu’il y a eu une faute en position de dernier défenseur, ou une main volontaire, le défenseur se fait expulser et concède le penalty. Multiplier les chances de ces doubles injustices par deux relève de l’idiotie.

Ne parlons même pas du nombre de recours possibles suite aux journées de ligue des champions qui se dérouleront prochainement… Wenger est le premier à brandir la menace d’une procédurisation des échanges entre les clubs et l’UEFA , ce qui pourrait pousser l’UEFA vers une situation ridicule: choisir entre suspendre un bon nombre de joueurs, ou désavouer ses décisions précédentes;

Trouver le juste milieu dans cette affaire n’est pas possible; Parce que les supporters ne voient pas les actions de la même façon selon les couleurs qu’ils affichent, et qu’ils ne voient pas non plus  les actions de la même façon que les entraîneurs et joueurs, qui sont eux en désaccord avec le corps arbitral la plupart du temps. C’est exactement ce qui se passe en France en ce moment, au sujet des mains dans la surface, et rend les nouvelles directives obsolètes, sans rétablire les anciennes, le tout grâce à une initiative particulièrement mauvaise de la ligue.

L’UEFA est censée être au dessus des réactions un peu trop émotives des supporters et de l’incompétence de la plupart des ligues nationales. L’UEFA est censée faire respecter les lois du jeu, règles qui rendent les décisions d’accorder le penalty à Rooney et un carton jaune à Eduardo (rétroactif ou non) assez faciles.

Arsenal doit faire appel. Ils n’obtiendront certainement pas l’innocence d’Eduardo, mais cette sanction ridicule et contre productive doit être abandonnée.

L'ancien

2 commentaires

  1. Pas mal le résumé, mais je trouve justement que rooney n’aurait pas du avoir le penalty

  2. Le fait que L’UEFA ait confirmé qu’ils ne s’occuperaient pas des autres plongeurs démontre qu’ils ont cédé à la pression des ecossais. Et puis l’UEFA cherche à faire mal aux clubs anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.