Notre Footballologue analyse Pays-Bas X Portugal (1-2)

Articuler la schize…

…autour d’une colonne vertébrale De Jong-Van der Vaart-Van Persie-Huntelar, telle semble être l’ambition d’un Van Marwijk dans l’obligation de gagner. Soutenu par De Jong, le couloir gauche s’anime à la médiane au gré des passes courtes de Sneijder tandis que Van der Vaart cherche Robben-Van der Wiel à hauteur des 35 mètres. La densité offensive des néerlandais asphyxie la relance adverse, le positionnement de Van Persie* oblige le latéral à serrer son central et, faute de travail défensif de Nani-Crisitano, les oranges s’installent dans les couloirs. Droite, gauche, droite où Robben décale Van der Vaart: 1-0, Rui Patricio hurle « Cristiano! », 10ème. Sollicité, Robben se veut altruiste (18ème pour Van Persie) mais les ajustements tactiques portugais ramènent les euphoriques à l’impuissance d’une frappe de Sneijder aux 25 mètres (26ème.)

*: Lorsque le latéral s’avance dans son couloir, Van Persie intègre l’espace entre lui et son central.

 

Enrichi…

…face aux danois, le jeu portugais gagne également en diversité sur ce match. Rassemblant les sms de Mourinho, le nain gris offre Veloso en soutien et Moutinho au rebond du couloir gauche madrilène tandis que Meireles anime Joao Pereira-Nani à droite. Densité offensive adverse et absence de repli de Cristiano-Nani obligent toutefois Bento à ajuster son dispositif. En allongeant la relance, le Portugal prive l’adversaire de quatre à cinq joueurs et s’installe dans les couloirs sous la surveillance de Veloso ou Meireles. Bruno Alves ou P² distribuent ainsi sur Cristiano (15ème, poteau; 18ème; 23ème, hors-jeu) ou Nani (22ème, centre pour la tête de Cristiano sauvée par Stekelenburg) et Cristiano profite d’une ouverture de Pereira pour ouvrir le score : 1-0, mauvaise relance de Willems, 27ème. Moutinho auprès de Nani, le stratège portugais soigne la construction à droite afin d’alimenter Cristiano désormais second attaquant (Coentro-Meireles dans le couloir.) Combinaisons avec Coentro (30ème), tir de 35 mètres (32ème), Christian de Medeiros profite également des centres de Nani (33ème, 42ème) pour monter en puissance.

 

Zone de densité…

…de Van Marwijk qui concentre Sneijder-Robben-Van der Vaart dans le couloir gauche. Déterminer à asphyxier la relance portugaise, le jeu long des centraux suffit à annihiler un dispositif qui condamne Van Persie-Huntelaar à revenir défendre dans le rond central. A droite (62ème) puis à gauche (Coentro-Cristiano-Coentro mais Stekelenburg s’interpose, 65ème), le Portugal s’émancipe face à un adversaire sans arrière gauche (sortie de Willems pour Afellay, 66ème.) Entré pour Meireles (70ème), Custodio lance Cristiano qui sert Nani tenu en échec par Stekelenburg (70ème) mais l’ailier mancunéen se rattrape en offrant le second but à Crisitano: 1-2, contre-attaque, 73ème. Sneijder valide immédiatement la défaite d’une frappe de 25 mètres (78ème), Van der Vaart s’offre un poteau (82ème), Huntelaar sa première frappe (85ème) et Cristiano touche du bois pour les quarts (89ème.)

L'ancien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.