La Tchernobyl Akadémie mange une belle Macédoine (2-1)

Voir Andrey heureux, et mourir.

La joie de Sheva sur le premier but de Yarmolenko en dit long sur l’importance de cette victoire, primordiale face au plus faible adversaire du groupe et quasi-synonyme de qualification pour les 8e de finale !
Victoire 2-1 assez logique de par le nombre d’occasions important des jaunes, mais avec un peu de merde au fond du slip sur les 20 dernières minutes…

Le Match :

Comme au premier match, on sent des Ukrainiens techniquement très bons, une volonté de jouer offensif bien marquée et forcément contre un adversaire de cette envergure, des actions de but d’abord ratées puis mises au fond. Yarmolenko reprend au second poteau sur un corner et une talonnade (encore) comme un renard, avant que Yaremchuk sur une passe de Yarmolenko (encore) ne fusille le gardien macédonien en un contre un.
A la mi-temps l’Ukraine mène 2-0 facilement et entrevoit une victoire plus large…ce qui ne sera pas du tout le cas finalement car les Macédoniens, grâce à deux changements à la pause, se retrouvent libérés, transcendés par le discours et le petit remontant fourni par Djokovic, réduisent la marque rapidement sur pénalty (en deux temps) avant d’occuper la partie de terrain ukrainienne.

Des contres attaques ratées, des actions macédoniennes avortées, rien n’y fera : l’Ukraine remporte son premier match de compétition internationale depuis longtemps et se place tout doucement dans le peloton des meilleurs troisièmes avant une finale contre l’Autriche en dernier match.

Les Notes :

Bushchan : 4/5 : Aussi chiant d’écrire son prénom que de le noter, mais une belle note pour le portier avec un pénalty arrêté (mais transformé en deux temps), une belle frappe déviée sur la barre et une autorité naturelle.

La Défense : 2/5 : Encore une fois un pion évitable, un pénalty bêtement concédé et des latéraux qui ont du mal en phase offensive. Attention face à une équipe plus forte de ne pas exploser en vol.

Stepanenko : 3/5 : Tour de contrôle et bon match pour sa première titularisation dans la compétition.

Malinovsky : 4/5 : Vous n’êtes pas surpris car vous suivez la Serie A de la belle @CalcioAcademie, mais quel joueur… Des talonnades, des passes que personne ne voit, et un pénalty manqué, oui. Mais on lui met quand même 4/5 car on l’aime bien.

Zinchenko : 3/5 : Toujours le petit prince, malgré son mètre 75 qui lui a fait défaut plus d’une fois face aux golgoths macédoniens, il a été précieux. Un homme fort de Shevchenko.

Shaparenko : 3/5 : Première titularisation de l’Euro pour lui aussi dans ce milieu et bon petit match de guerrier dans l’axe. Beaucoup couru, beaucoup transmis. Va bien dormir ce soir après un bon bol de soupe de bœuf à la betterave.

Yarmolenko : 5/5 : Le roi. Un but, une passe décisive, du danger partout, tout le temps. C’est le boss de l’équipe, il l’a prouvé face aux Pays-Bas, il le montre encore aujourd’hui.

Yaremchuk : 4/5 : Un grand dadet qui sait manier le ballon, qui gagne le un contre un et qui emmerde le gardien avec ses épaules aussi larges que celles de Dwight Howard. C’est finalement un attaquant intéressant et buteur une nouvelle fois après son pion contre les Pays-Bas.

Note Artistique de l’Equipe : 4/5 :

Sheva a insufflé un jeu léché, une touche technique indéniable. On se répète mais c’est le cas, pour la deuxième fois d’affilée, l’Ukraine livre un match plaisant, agréable à regarder et avec la victoire cette fois. Des joueurs esthétiques, une finition un peu légère (en dépit de 17 tirs…) mais quand même deux pions marqués. L’adversaire était faible mais ne s’est absolument pas laissé faire. Le prochain match contre l’Autriche sera une finale avant l’heure et déterminera l’issue du classement et l’adversaire en 8e de finale.

C’était donc un grand match des Jaunes qui, on l’espère et contrairement à leur surnom, ne feront pas la grève du beau jeu à l’avenir …

Andriy Chèvrechenko

2 commentaires

  1. Yaremchuk je le veux bien à l’Olympique de Marseille.

    C’est vrai que vous êtes agréables à regarde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.